Renaud Camus
Journal

Les lignes sont la couleur même du temps, la vie est l’écriture même, biographie, graphobie. Ce n’est plus de la littérature que relève l’entreprise, à supposer qu’elle y ait appartenu jamais ; à moins que la littérature n’ait précisément cette fin, et ne soit justement cela, cette impérialiste totalité qui tend au monde un miroir sans tain, qu’elle emplit tout entière ; non par la beauté de ses phrases, mais par le seul effet de leur masse. Un lecteur ? Mais lui-même et tout son temps seraient happés par l’absurde projet de lire ces pages. Son existence ne coïnciderait plus qu’avec ce papier ; sauf s’il n’observait, de ces phrases, que leur accumulation en cahiers, en volumes, et s’il avait le moyen de s’assurer, par le biais d’un index, qu’elles ne sont pas méandres abstraits de la plume et de l’encre, mais que des sens les ont bien habitées, que des colères, des coïncidences et des joies les ont dictées, qu’elles ont prétendu, sans trop y croire, refléter des heures, des humeurs, des villes, de vagues opinions, des états de ciel et de l’âme. Le monde ? Allons donc ! Une table, une fenêtre, une table près d’une fenêtre, et la vue, les vues.

mardi 26 mai 1987

fermer

Le journal de Renaud Camus est publié ici même,
au fur et à mesure de son écriture, depuis le 1er janvier 2013.

2014 | 2013 | 2000

Certaines entrées, indiquées ci-dessous en vert, peuvent être consultées librement.

Morcat. Journal 2014

mars 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
juillet 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
août 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
septembre 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
octobre 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
novembre 2014
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

calendrier :

NON. Journal 2013

janvier 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
avril 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
mai 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
juin 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
novembre 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
décembre 2013
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

calendrier :

Ce volume du journal de Renaud Camus pour l’année 2013, NON, est le premier qui soit publié par lui-même, en “auto-édition”, après huit autres parus aux éditions P.O.L (1986-1993) et dix-neuf aux éditions Fayard (1994-2012) — sans compter le Journal de Travers (1976-77, Fayard, 2007). Ce tome-ci est sans doute aussi le plus foisonnant, la règle de l’entrée quotidienne n’ayant subi cette fois aucune exception, et d’autant moins que chacune était mise en ligne dès le lendemain de sa rédaction, pour les abonnés de la version illustrée, sur la Toile.

Le titre fait référence principalement au mouvement fondé par Renaud Camus en septembre 2013, le NON, pour regrouper les Français et les Européens qui refusent ce qu’il appelle le Grand Remplacement, le changement de peuple et de civilisation. Mais comme d’habitude la chose publique est bien loin d’être le seul objet débattu entre ces pages, qui restent celles d’un journal intime, avec ses états du ciel et ses états d’âme, ses petites misères, ses marottes, ses curiosités et ses exaltations diverses. Si tant est que l’auteur soit bien un homme politique — ce qui reste à débattre, d’évidence — il n’oublie pas qu’après un long détour la “charge du réel”, selon ses propres dires, revient à la littérature.

NON. Journal 2013 est également disponible en livre électronique téléchargeable :
pour iPad, iPhone ou Mac
pour Kindle
pour Kobo

aide pour choisir entre ces différentes formules

Corbeaux. Journal 2000

calendrier :

Ce livre, représentant trois mois du journal de l’auteur pour l’année 2000, a été publié une première fois sur papier en novembre 2000, au cœur de “l’affaire Renaud Camus”. Au même moment l’auteur en installait une version électronique sur son site Internet ; cette version en accès libre l’est restée continûment depuis lors. Le présent livre électronique en reprend le texte, à l’exception de la postface et des annexes — articles de presse, textes de pétitions, correspondance, etc., éléments qui demeurent consultables sur le site Internet de l’auteur.

Corbeaux couvre les trois mois les plus intenses de “l’affaire Renaud Camus”. Sans se poser comme une “réponse”, ces pages d’une exceptionnelle tenue constituent un élément décisif du débat : elles donnent en effet à lire la manière dont cette crise fut vécue, de l’intérieur, au jour le jour, par le premier intéressé.

En 2002 est paru Du sens aux éditions P.O.L., livre proposant « une discussion détaillée, point par point, ligne à ligne, de ce qui fut en son temps l’“affaire Renaud Camus” », et répondant sur le fond aux questions soulevées par “l’affaire”. Le même éditeur a publié en 2003 le journal complet de l’année 2000 sous le titre K. 310.

Le journal de l’auteur est publié au jour le jour, à compter du 1er janvier 2013, sur son site Internet.

Corbeaux. Journal 2000 est également disponible en livre électronique téléchargeable :
pour iPad, iPhone ou Mac
pour Kindle
pour Kobo

aide pour choisir entre ces différentes formules

Pour être informé(e) des nouvelles entrées du journal au fur et à mesure de leur écriture, il est possible de s’abonner au flux RSS.

© Renaud Camus. Tous droits réservés pour tous pays.

accueil général
& plan du site
journal Vaisseaux brûlés Le Jour ni l’Heure livres en ligne librairie galerie index
accueil général du site