Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés

D

D, L’Amour l’Automne : 466, 495

D., L’Amour l’Automne : 86, 497, 497, 499, 536

Dacier (Anne), née Lefebvre, helléniste et latiniste française, 1654-1720, Travers Coda : 91

Daily Express, Été : 357

dais, Travers : 89

Dakar, capitale du Sénégal, Passage : 61, 69

Dale, Travers : 227

Dalécarlie, province de Suède, Travers Coda : 71

Dalí (Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí y Domènech, dit Salvador), peintre catalan, 1904-1989, L’Amour l’Automne : 449 / Journal de Travers : 99, 447

Dallas, Été : 121, 220, 296

dalle(s), L’Amour l’Automne : 343, 527 / Vaisseaux brûlés : 539-8-3 (“Chauffage par le sol”, à Plieux, venus d’Ombrie) / balle, salle, malle, Dôle, B. Dalle, Léda, salade

dallée, Échange : 122 / Travers Coda : 72

Damalet, Été : 20

Damas, Été : 335

dame, Été : 193 / L’Amour l’Automne : 33, 144, 163 (Flora), 164

dan, Dan, (peuple africain) Échange : 110 / L’Amour l’Automne : 42 (masque), 175

Dan F., Travers : 143

Dana, Été : 364 / L’Amour l’Automne : 75

Dancer in the Dark, film de Lars Von Trier, 2000, Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3 (“Porta Nigra”, obtient la Palme d’or à Cannes)

dandy, Échange : 91 / Travers : 265 / Été : 145, 221 / L’Amour l’Automne : 240, 248, 428, 470

Dane, Travers : 226 / L’Amour l’Automne : 12 (Mme), 22, 31

Danemark, Échange : 132 / Été : 257, 268, 281, 376 / Travers Coda : 19, 31

danger, Passage : 48 (non ?), 122, 193 / Échange : 13, 44, 45, 76, 100 / Travers : 44, 61, 75, 88, 137, 160, 191, 275 / Été : 19, 22, 41, 167, 193, 215, 308, 349, 394 / L’Amour l’Automne : 22, 57, 137, 228, 261, 264, 325, 398, 424, 488, 489, 495, 503, 504, 528 / Angers, danser, Anger (Kenneth), colère (anger), ranger, ranger

dangereux, Échange : 44 / Travers : 161 / Été : 310, 389 / L’Amour l’Automne : 353, 374, 418, 478

Daniel, Travers : 151 (croit que le Flore est un endroit élégant) / Été : 203 (Dolfin) / Vaisseaux brûlés : 794-5 (“Soucis dépassés”, Lelong) /  Linda, Inde, India, lande, Diane, la diane, liane, Laniel

Daniel, personnage biblique, prophète, L’Amour l’Automne : 277 (non nommé, citation du Livre de, exégèse pour le roi Balthazar, la main, Mané, Thécel, Pharès) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-4-2 (“Le festin de Balthazar”, id.)

Danièle, L’Amour l’Automne : 449 (Sallenave)

Danielle, L’Amour l’Automne : 449

danois, Travers : 125, 129, 135 / Été : 265 / L’Amour l’Automne : 30, 84

“Dans la serre”, mélodie de Richard Wagner, Été : 270

danse, Passage :146, 161 / Échange : 95, 127, 222, 229 / Travers : 23, 72, 107 / Été : 18, 159, 176, 177, 177 / Travers Coda : 74 / dense, anse, Dancharia (Delvaille, & danseur fameux)

Danse (La), œuvre d’Henri Matisse, Été : 270 (celle de Merion), 289 (id.), 395 (id.) / L’Amour l’Automne : 81 (celle de 1931-33)

danser, Passage :99, 131, 132, 182 / Échange : 120 / Travers : 23, 74, 123, 135, 192, 226, 242 / Été : 15, 42, 53, 104, 176, 255, 332, 333, 336, 336, 336, 341, 402 / L’Amour l’Automne : 50, 231, 249, 250, 259, 427, 427, 533

danseur, Passage : 84, 183 / Échange : 230 / Travers : 123, 196, 228 / Été : 80, 81, 177, 280, 304, 332, 333, 362, 412 / L’Amour l’Automne : 183, 219, 225, 270, 501

danseur-acteur, Été : 261

Dans le labyrinthe, roman d’Alain Robbe-Grillet, 1959, Été : 358 (Le Labyrinthe, citation de Claudette Oriol-Boyer, débat consécutif à la communication “Le souverain s’avarie, Lecture de L’onomastique R-G au rusé Ulysse” (sic), de Jean-Pierre Vidal, Robbe-Grillet, Colloque de Cerisy, 1975, 10/18, 1976, tome 1, p. 310)

Dante (Dante Alighieri, dit), poète toscan, 1265-1321, L’Amour l’Automne : 465, 515 (cité, non nommé) / Journal de Travers : 1351-2, 1366

Dantès, Travers : 198

Danube, livre de Claudio Magris, Danubio, Garzanti, 1986, trad. fr., 1988, Gallimard, Vaisseaux brûlés : 539-5 (“Que tout le monde écrit, à présent”, Thrän, l’archiviste des vilenies, pp. 103-107) /  damnable, Dany,

Dany, Travers : 45, 228 / L’Amour l’Automne : 184

Da Ponte (Emmanuele Conegliano, dit Laurenzo), écrivain italien, 1749-1838, Travers : 184

Darcos, L’Amour l’Automne : 360

Darcy (Antoine d’Arcy ou), 1633-1699 (?), Passage : 179

Darga et Lansberg (galerie), L’Amour l’Automne : 516

Darjeeling, Passage :25, 93, 202 / Échange : 145 / Été : 91, 316 / Travers Coda : 87

Dark, Passage : 185 / Travers : 185, 185 / Été : 325, 354 / L’Amour l’Automne : 366

darkness, Été : 138

Darmon, L’Amour l’Automne : 360

Daroca, ville d’Espagne, en Aragon, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-19 (“Ce qu’il y a dans ces lettres”) (dans des campagnes perdues de l’Aragon, on attend éternellement un carter ou une bielle qui doivent arriver de) /// Orcades, arc, roc, accord, groupe Accor, Dora, Ardor, Ada, cador, rocade, sursum corda, cordage, corrida 

Das Lied von der Erde, œuvre de Gustav Mahler, Été : 30

dash, L’Amour l’Automne : 66, 84, 136, 142, 258, 270

datation, L’Amour l’Automne : 209

date, Passage : 86, 98, 106, 116, 121, 169, 175, 178, 193, 200 / Échange : 13, 20, 42, 59, 60, ’83, 106, 132, 143, 171, 186, 199, 200, 201, 206, 232 / Travers : 13, 23, 40, 59, 69, 113, 119, 126, 134, 159, 183, 197, 249 / Été : 96, 104, 112, 164, 166, 200, 200, 218, 287, 289, 314, 381 / L’Amour l’Automne : 13, 14, 86, 156, 156, 157, 209, 218, 228, 254, 263, 317, 347, 368, 379, 391, 405, 416, 416, 446, 454, 457, 502, 508, 512, 528, 533 / Travers Coda : 36, 54, 66, 76, 77, 80 / Vaisseaux brûlés :  539-8-4-1 (“Les chevaux de la mort”, Victor Hugo à la Factory, ne coïncident) /  datte(s), rendez-vous, dette, stade, latte(s), rate, data (données)

dater, Passage : 127 / Été : 189, 255 / L’Amour l’Automne : 122, 314, 321, 409 / Travers Coda : 93, 97

Daüner, L’Amour l’Automne : 360

dauphin, Échange : 73 (de cuivre, dans les sales de bain du Royat-Palace, à Royat), 76 (fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, allusion à la brochure d’Émerentienne de Gaudin de Lagrange, dite Minnie Mouse, Louis XVII aux îles Seychelles), 82 (têtes de, boiseries du salon, aux Garnaudes), 141, 163, 185 (Grand-Dauphin), 209 (faux, aux îles Seychelles, Monette), 214 (Louis XVII, échange secret avec les Anglais), 218 (Marie-Antoinette est accusée de relations charnelles avec son fils, le), 221 (bar, café-restaurant de la rue du Bac, en face de l’hôtel Pont-Royal, Paris, VIIe arr.), 224 (qui aurait sauvé le poète Arion), 224 (vrai, café de la rue de Buci, Paris, VIe arr.) / Travers : 116 (au château d’Aulteribe, dans le Piu-de-Dôme, portrait du “premier” Dauphin, fils aîné de Louis XVI et Marie-Antoinette), 127 (qui aurait sauvé le poète Arion), 156 (café de la rue de Buci, homosexuels y sont très mal reçus), 185 (café de la rue du Bac, attenant au magasin d’Antiquités Prost, en face du Pont-Royal et de l’immeuble de Cambier), 196 (café de la rue de Buci, je y prenait régulièrement un verre avec Mark York, du Maine, danseur et chorégraphe), 209 (du docteur Macuse, 42e rue) / Été : 28 (café de la rue du Bac, voisin du magasin Prost), 35 (deux d. voguant en sens inverse, couverture des livres Thames & Hudson), 107 (veilleur a signalé des — citation du Voyage d’Urien, d’André Gide, Pléiade, Romans, p. 17), 183 (id.), 188 (Arion, histoire du), 199 (tableau, Dauphin(e)), 237 (Marie-Antoinette accusée de relations charnelles avec son fils le), 280 (face courte et camuse, qu’aiment tant les muses — citation du pseudo-Arion, Elien, Histoire des animaux), 317 (à la face camuse, massacrés par centaines), 321 (qu’aiment tant les muses, même citation du pseudo-Arion, en grec), 361 (café de la rue du Bac, face au magasin Regency), 391 (s’enroulant autour de la verge d’une ancre, emblème de l’imprimeur vénitien Manuce), 405 (nombreux cafés à Paris s’appellent) / L’Amour l’Automne : 199 (veilleur a signalé des, Voyage d’Urien, Pléiade, p. 17), 496 (café de la rue de Buci), 499 (allusion au Voyage d’Urien) / Travers Coda : 47 (Arion parmi les), 79 (Charles-Orland), 84 (le veilleur a signalé des)

Dauphiné, Échange : 144

Dauphine, Échange : 137 (surnom), 213 (la vieille) / Été : 76 (surnom), 155 (surnom)

Dauphine (Centre universitaire), Paris, XVIe arr., Travers : 18 (étudiant en histoire rencontré dans les chiottes du) / Été : 67 (étudiant en histoire au, fils d’un diplomate panaméen, ou costa-ricain)

Dauphine (porte), Paris, XVIe arr., Échange : 92 (éternité de beau temps)

Dauphine (rue), Paris, VIe, Échange : 206 (hôtel du Grand Balcon) / Travers : 63 (id.), 66 (Christian Hoyos et les bagages Vuitton)

Daurel de Chanzines, Échange : 65 (Madame, lien au général ?) / d’Aurelles de Paladines, Chanzy

Dave, Travers : 227

Davenport (Guy), écrivain américain, auteur d’Eclogues, 1927-2005, L’Amour l’Automne : 160 (cité, non nommé)

Dax, sous-préfecture des Landes, Passage : 164 / L’Amour l’Automne : 74, 109, 360 / axe, Sade, taxe

Day (Anthony), assistant de Sir Malcolm Arnold, L’Amour l’Automne : 508 / Travers Coda : 79

de, Été : 362

dé, L’Amour l’Automne : 182

Dead Boards, œuvres de Gilbert & George, Travers : 39, 40

de Agostino (Samuel), percussioniste du groupe Dupain, L’Amour l’Automne : 304

Dean, Travers : 136 (Martin)

Dean (James), acteur américain, 1931-1955, Travers : 232 / Été : 390

Death, Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15 (“Der Main”, approaches, citation d’Edgar Allan Poë, “William Wilson”, première page du récit, éd. “The Library of America”, p. 337),  571-1-1-15-3-7 (“La mort de Camus”, citation de The Waves, Hogarth Press p. 101)

Death Junction, Été : 118

débandade, Travers : 174

débander, L’Amour l’Automne : 44

débarquement, Échange : 155, 207, 207 / Été : 86 / L’Amour l’Automne : 295, 448

débarquer, Échange : 148 / Travers : 15, 162, 46 / Été : 114, 145, 250, 296, 371 / L’Amour l’Automne : 65, 226, 248, 287

déborder, Échange : 164

déboucher, Passage : 197 / Échange : 147 / L’Amour l’Automne : 154, 243 / bouche, Bush

débris, L’Amour l’Automne : 51, 121, 290 / Travers Coda : 38, 38, 72

Debussy (Claude), compositeur français, 1862-1918, Échange : 236 / Travers : 222 (Printemps) /  Été : 22 (Jeux), 134 (Sonate pour flûte, alto et harpe), 362 (Jeux ?), 380 (évaporation perpétuelle), 406 (La Mer) / L’Amour l’Automne : 150 (Jeux), 496 (allusion, très câlin), 501 (Aschenbach, La Mer) / Journal de Travers : 488 (l’écriture)

Debussy (Mme), L’Amour l’Automne : 496

décalage, L’Amour l’Automne : 96

décan, L’Amour l’Automne : 254, 254

Deccan, Passage : 138 (Indiana ?) / Échange : 141 (id., les Comptoirs, les Loges), 157 (Carnatic), 216 (Indiana ?) / L’Amour l’Automne : 150 (Comptoirs, Loges), 308 (Comptoirs, Loges)

décembre, Travers : 11, 99, 191, 240 / L’Amour l’Automne : 247, 512

déchiffrable, Travers : 24 / L’Amour l’Automne : 61

déchiffrage, L’Amour l’Automne : 459

déchiffrement, L’Amour l’Automne : 11

déchiffrer, Échange : 217 / L’Amour l’Automne : 85 (Nemaud Carus), 106 (sa mère, la tombe de Flora McLeod), 297 (Mané, Thécel, Pharès) / Travers Coda : 71 (tombe de Flora MacDonald), 86, 94, 96

déchirant, L’Amour l’Automne : 536

déchirer, Échange : 78 / Été : 332 / L’Amour l’Automne : 90, 150, 160, 198, 222, 236, 274, 274, 286, 494, 494 / Travers Coda : 69

déchirure, Été : 146, 204, 306

Déclin de l’Occident (Le) (Der Untergang des Abendlandes), essai d’Oswald Spengler, 1918 et 1922, Travers Coda : 77 (indication du lieu où fut écrite la préface)

 

Decline and Fall of the Roman Empire, œuvre d’Edward Gibbon, Été : 233

décomposé, L’Amour l’Automne : 193, 496

décomposition, Travers : 95

décor, Passage :84 (couloirs), 130 (Tuileries), 160 (Marnie), 203 (de théâtre) / Échange : 38, 73, 77, 128, 151, 163, 169, 176, 190, 191, 210, 212, 221, 228, 228 / Travers : 67, 73, 148, 242 / Été : 39, 118, 123, 171, 177, 182, 182, 184, 243, 246, 262, 305, 347, 359, 361, 367, 405, 407 / L’Amour l’Automne : 21, 65, 76, 235, 508 / Travers Coda : 20, 23, 38 / corde, cordée, credo

décorateur, Échange : 219 / Travers : 130, 264, 264 / Été : 321 / L’Amour l’Automne : 99 (decorator), 320, 330 (décoratrice), 481

décoration, Échange : 128 / Travers : 24 / Été : 118, 125, 203, 289 / L’Amour l’Automne : 125, 130, 249, 255

décorer, Échange : 231

découpage, Travers : 176 / L’Amour l’Automne : 17

découper, Été : 147, 381 / L’Amour l’Automne : 316, 504

découpure, Travers : 118

découverte, Échange : 158 / L’Amour l’Automne : 55, 58, 142, 164, 193, 213, 213, 354, 357, 412, 503, 513 (discovery)

découvrir, L’Amour l’Automne : 88, 168, 175, 175, 182, 186, 206, 210, 212, 229, 244, 321, 321, 336, 367, 367, 411, 419, 537

décrire, Passage :83, 111 / Échange : 13, 86, 86, 149 / Travers : 21, 34, 115, 159, 237 / Été : 129, 173, 215  / L’Amour l’Automne : 90, 92, 104, 141, 143, 143, 157, 163, 197, 236, 318, 365, 379, 498 / Travers Coda : 13, 30, 30, 40

décryptage, Été : 404

décrypter, Travers : 33 / Été : 384 / L’Amour l’Automne : 253

dédale, L’Amour l’Automne : 88 / Travers Coda : 12

Dedalus (Stephen), personnage de l’Ulysse de Joyce,  Été : 35, 36 / Travers Coda : 12 (delta of this constallation stands for, citation de William York Tindall, A Reader’s Guide to James Joyce, Thames and Hudson, 1960, p. 148, note 4) / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6 (“Le Stéphane que tu as connu”, « Your views are most illuminating », Ulysses, IX, “Scylla and Charybdis”, Bodley Head, p. 247 ) / dédale, labyrinthe, Dédale

dédoubler, L’Amour l’Automne : 62, 62

De Dreme (hôtel), à Jacksonville (“Jax”), Floride, L’Amour l’Automne : 164-165 (Cora Crane, maison de rendez-vous, changement de nom, Court Hotel),  203 (id., du nom d’une ancienne propriétaire), 470 (et non de Dream, Cora Crane, assasinat de Harry Parker),

déduction, L’Amour l’Automne : 24

déesse, Été : 181, 294, 378 / Travers Coda : 11 (Eunoïa) / D.S

défilé, Passage :106 / filet, parade

définition, L’Amour l’Automne : 78, 88, 249, 456, 533

De Foe (Daniel), écrivain anglais, 1659/61-1731, L’Amour l’Automne : 38 / Travers Coda : 12 (non nommé, all., Journal de l’année de la peste)

Degas (Edgar), peintre français, 1834-1917, Échange : 60, 72, 107 / Été : 104, 133 / Journal de Travers : 956

dégrader, Été : 214

degré, Degré, Passage : 128/ Échange : 120, 157, 181 / Travers : 33, 67, 67, 67, 68, 68, 68, 68, 69, 95, 138, 146, 151, 218, 237, 249, 265 / Été : 115, 133, 226, 322, 323, 371 / L’Amour l’Automne : 16, 148, 161 (Jacques Degré), 179, 242 / Travers Coda : 26 (Jacques Degré) / Gradus, marche(s), niveau(x)

Déjeuner sur l’herbe (Le), tableau d’Édouard Manet, L’Amour l’Automne : 203 (Anthony Caro), 284 (id.) / Travers Coda : 63 (Raphaël), 65 (hommage de Caro à Manet)

Déjeuner sur l’herbe (Le), tableau d’Alain Jacquet, d’après Manet,  musée de Grenoble, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-4-1 (“Le Déjeuner sur l’herbe”, photographie du tableau)

Delacorte Theatre, Travers : 112

Delacroix (Eugène), peintre français, 1798-1863, Échange : 109 / Travers : 155, 163 / L’Amour l’Automne : 36

Delage, Échange : 44 (coupé) / Été : 273

de Langle, Échange : 136

Delaroche (Paul), peintre français, 1797-1856, Échange : 103 / Travers : 90

De Laurentiis (Agostino, dit Dino), producteur de cinéma italien, 1919-2010, Travers : 79 (présente Orca)

Deleuze (Gilles), philosophe français, 1925-1995, Été : 221 (non nommé, œ. en moins, œ. en trop, citation légèrement déformée de sa préface au Schizo et les langues, de Louis Wolfson, p. 19) Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-5 (“Course dans la montagne”, œ. en moins, œ. en trop, citation non déformée mais plus courte de sa préface au Schizo et les langues, de Louis Wolfson, p. 19)

déliaison, L’Amour l’Automne : 376, 459

Delille (Jacques, abbé), poète français, 1738-1813, Travers : 105 (place, à Clermont-Ferrand)

délire, Travers : 184, 204, 279 / Été : 35, 97, 118, 129, 156, 223, 237, 399, 405, 4ec / Été : 261 (de Guillaume Apollinaire mourant, qui prend pour lui les cris de la foule, À bas Guillaume !, novembre 1918) / L’Amour l’Automne : 508

délirer,  L’Amour l’Automne : 144 (délirante)

délit, Travers : 184 / Été : 103

Della Casa (Lisa), cantatrice suisse, 1919-2012, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-5 (“Le Journal d’un fou”, enregistrement RCA du dernier mouvement de la Quatrième Symphonie de Mahler sous la direction de Fritz Reiner) / Cazalis, casa, isola, maison, dalle, 

Delmare (colonel), personnage d’Indiana, de George Sand, mari de l’héroïne, Passage : 173 (il a un entrepôt de marchandises sur le port, à la Réunion, cit. du roman, troisième partie, XXIV. Folio classique, p. 173)

De l’oraison de l’inquiétude, texte de Jean-Pierre Camus, L’Amour l’Automne : 277

Delorme (Philibert), architecte français, v. 1510-1570, Échange : 103 (à propos du château d’Anet, 1547-1552, Eure-&-Loir) / Journal de Travers : 318, 488 (Anet)

Delphes, ville de la Grèce ancienne, sanctuaire et oracle d’Apollon, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-2 (“Shade”, Oreste s’y rend pour consulter l’oracle) / Delft, Delphine, adelphe, elfe, d’elfe 

Delphin, hôtel-pension de famille de Zurich, Échange : 234 (la famille Joyce s’y installe en décembre 1940)

delphinas, Été : 307

Delphine, Échange : 172 (petite fille de la Restauration), 200 (de Fontanges) / Travers : 114 (de Fontanges, épouse Onslow), 122 (Miss Stephens) / Été : 156 (Gay), 257 (Gay), 288 (à l’époque de Charles X) / Travers Coda : 26 (Renard), 67 (petite fille de la Restauration) / Vaisseaux brûlés : 539-6-1-1-1-4-1-1 (“Idéal féminin”, portrait prémonitoire de Delphine Garnier [Catherine Deneuve], dans Les Demoiselles de Rochefort), 539-6-1-1-1-4-1-1 (“Idéal féminin”, Delphine Renard, non nommée, Malraux)  / Dauphine, Dolfin, Dolphin Hotel

delphini, Été : 204

Delphinia (Le), hôtel à Molyvos, ou Molivos, ou Mithymna, île de Lesbos, Travers : 234 (dissimulé par un rideau d’arbres)

delta, Passage : 53, 68, 75/ Échange : 69, 186 / Travers : 197 / Été : 35, 203 / L’Amour l’Automne : 66, 109, 204, 498 / Travers Coda : 12 (of this constellation, citation de William York Tindall, A Reader’s Guide to James Joyce, Thames and Hudson, 1960, p. 148, note 4)

Delta of Cassiopeia, Été : 35 / L’Amour l’Automne : 66 / Travers Coda : 65

demain, L’Amour l’Automne : 84, 284, 473

démarcation, Échange : 67, 80 / L’Amour l’Automne : 144

démarche, Passage : 156 / Échange : 71, 191, 191 / Travers : 149, 215 / Été : 98 / L’Amour l’Automne : 86, 214, 442

démarcheur, Échange : 207 / Travers : 23

de Maria (Walter), artiste américain, 1935-1963, Travers : 143

démarquage, Passage :121, 127 / marquage, démarcher, démarche, marchandage

démarquer, Travers : 67 / Été : 137

démasquer, Été : 274 / L’Amour l’Automne : 448

demeure (une), L’Amour l’Automne : 170, 331, 333, 377, 433, 458 / Travers Coda : 19

demeurer, L’Amour l’Automne : 46, 121, 127, 169, 186, 325, 352, 422, 429, 495, 503, 518

Demeures de l’esprit, Travers Coda : 79

demi-cercle, Échange : 169 / Travers : 157 / Été : 95, 98 / L’Amour l’Automne : 48

demi-dieux, Été : 311

Demi-Lune (carrefour de la), Tassin-la-Demi-Lune, Lyon, Échange : 168

demi-nu, L’Amour l’Automne : 171

demi-page, Été : 328

demi-sommeil, L’Amour l’Automne : 251

demi-tour, Été : 34 (contentons-nous cette fois d’un, citation de Jean-Pierre Vidal, “Le souverain s’avarie, Lecture de L’onomastique R-G au rusé Ulysse” (sic), in Robbe-Grillet, Colloque de Cerisy, 1975, 10/18, 1976, tome 1, p. 292), 398 (contentons-nous cette fois d’un) / L’Amour l’Automne : 139, 178, 178, 252 / Travers Coda : 12 (contentons-nous cette fois d’un), 27 (id.), 53 (contentons-nous), 72, 74, 74 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-3 (“Aux sens, haine mortelle”, un joli prénom, Hélène, <— contentons-nous cette fois))

De Morgan (Augustus), mathématicien et logicien anglais, 1806-1871, Été : 355 (Lewis Carroll) / L’Amour l’Automne : 117 (Society, sur Russell Square, à Londres), 139 (id.), 503 (Augustus, society —> Charles Méryon)

Denau, Été : 196 (Markus, chez Eugénie, lectrice à N.Y.U.)

Denis, Passage : 105, 130, 139 (Duparc), 156 (Duvert) / Échange : 1, 47, 52, 68, 83, 87, 94, 110, 115, 121, 131 (Roche), 131 (Maurice), 157, 159, 161, 163, 164 (Duvert), 165 (Saint-), 172, 177 (Saint), 179 (saint), 203 (Saint), 209, 232, 4ec, 4ec / Travers : 16, 26, 33, 36, 47, 58, 59, 66, 68, 89 (Roche), 99, 110, 110, 152, 210, 217, 248 (Roche), 253, 276 / Été : 6 (Duparc), 6 (du Parc), 6 (Duvert), 46, 53, 62, 79, 81, 101 (Duvert), 139 (id.), 203 (Duparc), 243, 254, 267, 312, 323, 371, 4ec (Duparc) / L’Amour l’Automne : 17, 32, 92, 126, 446, 511 / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-4 (“Le Voyage à Nohant”, Duparc, sa grand-mère, celle du Narrateur, dans la Recherche)

Denis (saint), premier évêque de Paris, IIIe siècle, Échange : 179 (sa tête tranchée entre les mains)

Denis (Maurice), peintre français, 1870-1943, Échange : 131 (plafond du théâtre des Champs-Élysées, 1913) / Travers : 248 (énum., Maurice Roche, Denis Roche) / Été : 299 (musée), 401 (id.)

Denise, Passage : 100, 176 / Échange : 66, 73, 113, 134 / Travers : 151, 183 (René), 192, 265 / Été : 6 (Camus), 220 / L’Amour l’Automne : 216 (Colomb), 536 (id.) / Travers Coda : 18 (Renaud), 50 (Renard), 54 (et Gabriel), 62, 67 (et Roché), 86 (et J.-R.-G.), 87 (Camus) / Verdier 182, Venise, Indes

Denise René, Travers : 183 (galerie, Robert Indiana)

Dennis, Passage :173, 177/ Échange : 119, 186 / Été : 16 / L’Amour l’Automne : 481

Denoël (Jean), éditeur français, 1902-1976, Échange : 147, 217 (lecteur chez) / L’Amour l’Automne : 299

dense, Passage :186 / Travers : 86, 168 / Été : 396 / L’Amour l’Automne : 95, 202, 354, 429 / danse

dent, L’Amour l’Automne : 48, 51, 94, 94, 104, 114, 133, 133, 142, 145, 145, 154, 180, 183, 186, 189, 196 (teeth), 212, 214, 217, 220, 232, 249, 251, 254, 255 (teeth), 255, 260, 285, 286, 286, 287, 348, 365, 396, 403 (tooth), 429, 429 (teeth), 444 (teeth), 479, 488, 495, 496, 496, 497, 497, 502, 507 / Travers Coda : 12 (du Bouddha, à Ceylan), 36, 37, 89 (de sablés Paterson’s sous la), 58, 88 (Ceylan), 88, 89, 95 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-13 (“Penser avec les dents”, citation de Celan) / dans, danse, Ted, dont, Dante

dentiste, L’Amour l’Automne : 122 (chirurgien-), 172, 286

Denver, capitale du Colorado, Travers : 91 / Été : 25 / L’Amour l’Automne : 115

Deny, Travers : 224 / L’Amour l’Automne : 175 (deny) / Travers Coda : 74 (deny)

Denys, Échange : 55 / Travers : 81 / Journal de Travers : 454 (pseudo-, à ne pas confondre avec l’Aréopagite)

Depardieu (Guillaume), acteur français, 1971-2008, L’Amour l’Automne : 309

dépasser, Échange : 124, 231 / Travers : 109, 112, 128 / Été : 363, 399 / L’Amour l’Automne : 18, 110, 120, 128, 153, 167, 172, 172, 175, 177, 182, 201, 207, 427, 537

déployer, L’Amour l’Automne : 90, 199, 251

déport, Travers : 64, 69, 151

Derain (André), peintre français, 1880-1954, Été : 358 (scie du moment) / Journal de Travers : 60 (scie du moment)

dérangeant, L’Amour l’Automne : 536

dérangement, Été : 135 / L’Amour l’Automne : 533

déranger, Échange : 146 / Travers : 61, 117, 196 / Été : 73, 74, 325, 402, 536

Derème (Philippe Huc, dit Tristan), poète français, 1889-1941, L’Amour l’Automne : 226

dérive, Été : 165 / L’Amour l’Automne : 48

dériver, Travers : 108 / Été : 394 / L’Amour l’Automne : 391, 412

Dernier des hommes : Roman (Le), roman de Frédérick Tristan, 1993, L’Amour l’Automne : 341

Dernière Mode (La), journal fondé par Stéphane Mallarmé, Été : 271

Dernières nouvelles de l’expédition sont datées du 15 février 17… (Les), recueil d’Emmanuel Hocquard, Hachette/P.O.L., 1979, Travers Coda : 66 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6 (“Le Stéphane que tu as connu”, titre du recueil) / La Pérouse,

Derniers jours de Roland B. (Les), livre d’Hervé Algalarondo, L’Amour l’Automne : 82, 139, 156

dérobade, L’Amour l’Automne : 69, 384, 390 / Travers Coda : 72

dérober, Passage : 183 / Échange : 37, 55, 82, 86, 102, 119 / L’Amour l’Automne : 66 (se), 66 (se), 108 (se, coupé), 390 (se), 509 / Travers Coda : 40 (se), 72 (se), 72 (se), 92 / rob, Rob Roy, Robbe-Grillet

Derrida (Jacques), philosophe français, 1930-2004, Travers : 16 (sand in your), 226 (reality, a fabric of references) / Été : 202 (à New York) / L’Amour l’Automne : 144 (le fils de (Pierre Alferi, auteur de Chercher une phrase)) / Travers Coda  : 68 (sable entre les pages de votre D., référence à un poème attribué à Denis Duparc, cf. Travers  p. 16) / Journal de Travers : 42, 232, 246, 303, 318, 387, 494, 624

désastre, Travers : 200 / L’Amour l’Automne : 74, 93, 202, 208, 216, 258, 409, 430 / des astres

Descartes (René), philosophe français, 1596-1650, Échange : 121 / Travers : 88 / L’Amour l’Automne : 60, 240

Deschamps (docteur Albert), médecin psychiatre, auteur de Les Maladies de l’esprit et les asthénies (1919), Vaisseaux brûlés : 781-1-1-5 (“Transition”, traduit Freud, soigne Georgette Leblanc)

Deschamps, Échange : 153 (Blanche) / Été : 66 (Cora)

description, Passage : 181, 192 / Échange : 226 / Travers : 22, 67, 105, 164, 198 / Été : 66, 112, 126, 181, 234, 263, 264  / L’Amour l’Automne : 63, 63, 74, 96, 136, 153, 174 / Travers Coda : 21

descriverti, Échange : 152

désert (un), Échange : 27, 54, 73, 73, 132, 135, 145, 181, 193, 228, 228 / Travers : 88, 109, 112, 195, 201, 241, 241, 246, 256 / Été : 49, 79, 81, 94, 138, 145, 164, 182, 185, 207, 245, 250, 261, 268, 270, 283, 294, 319, 342, 347, 357, 371, 380 (deserto), 380, 387 / L’Amour l’Automne : 37, 38, 74, 74, 77, 81, 150, 287, 378 / Travers Coda : 33, 46, 70, 76

Désert de l’Amour (Le), roman de François Mauriac, 1925, Travers : 88

désert(e), Passage :106, 113, 114, 115, 122, 139, 155 / Échange : 106, 118, 140, 185, 206, 220, 234, 237, 237 / Travers : 184 / L’Amour l’Automne : 48, 48, 96, 138, 173, 180, 186, 187, 242, 243, 243, 243, 243, 249, 249 / Travers Coda : 27, 32, 38, 54, 88, 88

déserter, Travers : 132

déserteur, Échange : 89 / L’Amour l’Automne : 537

design, Été : 153 / L’Amour l’Automne : 121 (designed), 439, 439, 439

désignation, L’Amour l’Automne : 207, 396 / Travers Coda : 25

désigner, Passage :123, 137 / Échange : 212, 214 / Travers : 21, 97, 113, 118, 145, 206, 212, 213, 218, 263 / Été : 40, 82, 99, 123, 213, 246, 257, 263, 296, 298 / L’Amour l’Automne : 16 , 19, 31, 46, 59, 76, 85, 121, 126, 137, 141, 143, 156, 158, 165, 165, 222, 228, 261, 265, 331, 381, 396, 480, 488, 488, 489, 490, 495, 501 / Travers Coda : 13, 17, 31, 52, 59, 63, 82, 94

désinence, Échange : 224 / Travers : 127 / Été : 407 / L’Amour l’Automne : 429, 480

désir, Passage :107, 115, 120, 130, 150, 153, 154, 162, 179, 183, 191, 192, 195 / Échange : 23, 23, 65, 118, 125, 127, 130, 138, 157, 165, 171, 191, 204, 219, 221, 237, 237 / Travers : 74, 75, 107, 127, 132, 133, 134, 141, 145, 149, 151, 157, 161, 162, 171, 184, 192, 199, 213, 223, 225, 247, 254 / Été : 13, 20, 26, 44, 49, 72, 82, 98, 98, 99, 102, 108, 120, 121, 124, 125, 126, 133, 145, 156, 162, 170, 197, 203, 212, 215, 215, 223, 228, 234, 245, 267, 276, 282, 294, 294, 300, 312, 314, 326, 344, 356, 385, 397, 399, 408, 4ec / L’Amour l’Automne : 41, 53, 70, 70, 82 (Désir), 101, 109, 133, 156, 219, 229, 246, 267, 287, 337, 389, 410, 412, 500, 529 (desires), 533 / Travers Coda : 15, 37, 62 / rides, ridés, désert, disert, séduire, rédider, résidence

désirable, Travers : 125 / Été : 119

désirer, Échange : 212 / Travers : 95, 98, 180, 216, 250 / Été : 17, 79, 123, 200, 200, 212, 239, 301, 369 / L’Amour l’Automne : 47, 47, 237, 275, 282, 426, 477, 489, 520, 520 / Travers Coda : 49, 53, 56, 70

Désir sous les ormes (Le), en fait Désir sous les ormes, pièce d’Eugene O’Neill, 1924, Desire Under the Elms,  Échange : 47 (les Morel la jouent en tournée, à Brive, à Pau, à Orange)

Desjardins (Antoine), critique d’art, Travers Coda : 92 (article “La Mort au Divan”)

désordre, Échange : 42, 57, 87, 180, 187, 224, 224, 235 / Travers : 33, 46, 46, 79, 82, 115, 234 / Été : 93, 122, 124, 249, 344, 367 / L’Amour l’Automne : 34, 145, 350

De Soto, Échange : 79 (coupé, convertible), 145 (coupé, décapotable)

Desportes (Philippe), poète français, 1546-1606, Été : 94

Dessange (Lucie), Échange : 197 (fiancée du consul)

dessein, Travers : 61, 91, 114, 151 / Été : 153, 158, 389 / L’Amour l’Automne : 61, 217, 376, 426, 451, 537 / Travers Coda : 75

dessin, Passage :26, 65, 119 / Échange : 13, 81, 82, 85, 88, 120, 128, 149,194, 206, 218 / Travers : 16, 21, 21, 73, 95, 109, 153, 163, 259, 260, 279, 280 / Été : 26, 27, 89, 97, 107, 168, 213, 250, 250, 251, 251, 271, 288, 295, 305, 315 / L’Amour l’Automne : 138, 213, 216, 238, 253, 285, 347, 382, 382, 489, 490, 490, 491, 504, 508 / Travers Coda : 29, 54, 94, 97 / dessein(s), plan(s), intentions(s), Indes

dessinateur, Travers : 244 / Été : 400 / L’Amour l’Automne : 537

dessiner, Échange : 29, 29, 189 / Travers : 51, 173, 195, 248, 253 / Été : 17, 323 / L’Amour l’Automne : 71, 92, 134, 145, 195, 205, 234-235, 253, 289, 382, 499, 500, 504, 527, 531 / Travers Coda : 46, 48, 52, 64, 79

destin, Échange : 36 / Été : 182, 391, 392, 394, 399 / L’Amour l’Automne : 199 (destino), 219, 226, 234, 239 (destino), 284, 349, 368, 372, 380, 383, 404, 434, 453, 476, 482, 538 / Travers Coda : 57, 77

destrait, Été : 120

détective, Passage : 138, 170, 185 / Échange : 155 / L’Amour l’Automne : 208 / Travers Coda : 36

détermination, L’Amour l’Automne : 88

détour, Échange : 129, 186, 206, 232, 237 / Travers : 66, 100, 210, 243 / Été : 23, 57, 122, 215, 351 / L’Amour l’Automne : 31, 68, 132, 169, 387, 483, 497 / Travers Coda : 16, 17, 49, 60, 86

détroit, Passage :128, 152, 192 / Échange : 147, 164, 207, 210 / Travers : 99, 113, 235 / L’Amour l’Automne : 17, 73 (Magellan), 279, 298 / Travers Coda : 41, 66, 80 (de La Pérouse) / Passage, straights, Straight, Straighter, Troie, étroit, Detroit

détroit de La Pérouse, Échange : 147 / L’Amour l’Automne : 279 (non nommé)

Deux artistes lyriques, nouvelle de Valery Larbaud, Travers : 134

Deux jalousies” (“Les), chapitre de Narcisse romancier. Essai sur la première personne dans le roman, de Jean Rousset, 1973, Travers : 277

Deux-Sèvres, Été : 144

déverser, Échange : 111

Deville (Michel), cinéaste français, né en 1931, Travers Coda : 66 (La Lectrice)

dévisager, Passage :186, 194 / Échange : 64 / Travers : 98 / visage, envisager, deviser

devise, Passage :119 / Échange : 113 / Été : 45 / L’Amour l’Automne : 184, 184, 188 / Denise, Venise

dévoilement, Été : 393 / L’Amour l’Automne : 102

Dewære (Patrick), acteur français, 1947-1982, Travers Coda : 89 (tient le rôle inspiré du juge Renaud dans Le Juge Fayard dit “Le Sheriff”, d’Yves Boisset, 1977) / de verre, de vers (crise), de vert, Devert, Duvert

diable, L’Amour l’Automne : 68, 89, 151, 174, 204, 246, 249 (le Diable), 495, 501, 502, 502, 502 / Travers Coda : 70

Diable probablement (Le), film de Robert Bresson, 1976, Travers : 151 (cité comme exemple de culture middle-brow)

dialogue, Été : 105 / L’Amour l’Automne : 178, 272

Diana, Passage :95 (Montbrison), 154 (Henry James), 173 (Diane) / Échange : 94 (Rose), 131 (la), 174 (Ross), 232 (fameux transsexuel new-yorkais), 232 (id.) / Travers : 29 (Russel), 192 (Productions), 244 (Parker), 245 (id.), 245 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 247 (id.), 248 (la), 260 (toile de Lichtenstein) / Été : 105 (la Diana, à Montbrison), 168 (—> Lang), 185 (Vreeland), 201 (appareil photographique), 201 (id.), 304, 405 (nom de famille) / L’Amour l’Automne : 83 (princesse de Galles), 85 (Krall), 101 (Cancel), 195 (Krall), 273 (dans Morte-Saison) / Lady Di, Montbrison, la diane, Indiana, zen (Diana équivalent indien du zen (?)), liane, Viane

Diana” (“la), salle gothique et association culturelle à Montbrison, Échange : 131 (salle du chapitre, association) / Travers : 248 / Travers Coda : 81

Diana passes through the cool green trees, œuvre de Cy Twombly, Travers : 163 / L’Amour l’Automne : 508, 508 / Travers Coda : 18

Diane, Passage : 170 (liaisons), 173 (en train d’écrire), 176 (statue), 192 (id.) /  Échange : 31, 44, 47, 47, 55, 57, 73, 75, 102, 114, 121, 146, 183, 187, 199, 205, 208 /  Travers : 44 (allongée), 94 (énumération), 193 (et Marc, Greene Street), 227 (robe ancienne prêtée), 252 (Camusot, fleur) / Été : 145 (Orion), 181 (vieille déesse italique), 221 (Catherine Camus), 377(chez Johns), 405 / L’Amour l’Automne : 96, 99 (prix de), 181, 184, 186 (Cancel), 186 (-la-Transparente), 207, 504 (Cancel) / Travers Coda : 83 (Cancel), 87 (« Dîner avec D. », Cambier, Hors sujet, p. 67)

Dianyk, L’Amour l’Automne : 360

diaphane, Travers : 79 / Été : 39 / L’Amour l’Automne : 111

Diaries, journal d’Andy Warhol, L’Amour l’Automne : 71, 95, 159, 317, 330 / Travers Coda : 15

Di Caprio (Leonardo), acteur américain, né en 1974, Travers Coda : 60

Dickinson (Emily), poétesse américaine, 1830-1886, Travers Coda : 13 (non nommée, cit. du poème 1624, c. 1884, qui donne son titre à la pièce de Gérard Pesson, Le Gel, par jeu, 1991, L’Assassin blond nous dépasse) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-5 (“L’Assassin blond nous dépasse”, id., non nommée, même citation en anglais) 

dictée, Échange : 143 / Travers : 94

diction, L’Amour l’Automne : 527, 527

dictionnaire, Travers : 135 / Été : 381 / L’Amour l’Automne : 61, 68, 158, 158, 158, 158, 179, 192, 198, 215, 216, 399 (dictionary), 399 / Travers Coda : 23, 56, 61

Dictionnaire de littérature française contemporaine, L’Amour l’Automne : 192

Dictionnaire étymologique de la langue française, L’Amour l’Automne : 158, 158

Dictionnaire étymologique de la langue latine, L’Amour l’Automne : 158

Didi (Evelyne), actrice française, Alsacienne d’automne : (« Sa voix, je l’ai attrapée sans le faire exprès »)

Didi-Huberman (Georges), philosophe français, né en 1953, L’Amour l’Automne : 51 / Travers Coda : 88 (citation des Carnets de Léonard de Vinci, éd. E. Maccurdy, trad. L. Servicen, Paris, Gallimard, 1942, I, p. 165-166, en note à son livre Être crâne, lieu, contact, pensée, sculpture, éditions de Minuit, 2000, p. 18)

Didier, Été : 343 (philosophe fervent, citation des Nourritures terrestres)

Dieu(x), Travers : 49 (Amor Matris, chantage), 53 (Dieu est Dieu), 53, 53, 181, 257, 257 / Été : 45 (je déçois), 49 (providebit), 86 (sait comme), 110 (les Camés), 132 (sait pourquoi), 132 (?), 135 (le retour de), 145 (sait pourquoi), 164 (bon Dieu), 176 (Surin, l’amour de Dieu), 186, 189, 224, 241, 311, 377, 406 / L’Amour l’Automne : 50, 81, 93, 95, 100, 109, 131, 148, 160, 161, 174, 187, 197, 203, 231, 238, 249, 249, 249, 250, 250, 251, 252, 254, 255, 259, 277, 289, 301, 356, 359, 377, 385, 428, 477, 482, 482, 527, 533 / Travers Coda : 15 (encore très jeune, W. B., rencontre Philip Johnson), 24 (“Bill Pitt” pense vraiment qu’il est, citation des Diaries), 30, 30, 45, 60, 60, 63, 65, 83, 90, 90, 90, 98 / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-4-2 (“Le festin de Balthazar”, la main, citation du prophète Daniel) / deux, lieu, cieux, pieu, vieux, mieux, Udine

Dieu des Mouches (Le), roman de Frédérick Tristan, Grasset, 1959, Fayard, 2001, Été : 158

Dieux dans l’ombre des cavernes (Les), une des Évocations, pièces pour orchestre d’Albert Roussel, 1910-1911, Travers : 262

digne, Échange : 91, 142 / Travers : 116 / Été : 176, 396 / L’Amour l’Automne : 165

dignité, L’Amour l’Automne : 159, 211

Digraphe, revue littéraire, Travers : 131

digue, Travers : 85 / Travers Coda : 87

Dilettanti, Été : 25

dimanche, Passage :105, 139, 158 / Échange : 10, 10, 32, 32, 75, 79, 80, 93, 114, 143, 187, 189, 217, 235 / Travers : 54, 112, 213, 255 / Été : 64, 65, 138, 164, 175, 345 / L’Amour l’Automne : 95, 107, 111, 128, 176, 319, 405, 472 / Travers Coda : 53, 55, 95 / manche, Manche, dîme, M. Dimanche

dimension, L’Amour l’Automne : 88, 160, 476

Dina, Travers : 34, 43, 49

dîner, Échange : 110 / Travers : 265, 266, 276, 278 / Été : 32, 42, 118 / L’Amour l’Automne : 114, 116, 129, 132, 142, 200, 232, 247, 260, 325, 388, 512, 533 / Travers Coda : 87, 94

Diner’s Club, Travers : 38 / Travers Coda : 85 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-12 (“La tour du More”, cendrier offert par Raoul)

Dinesen (nom de naissance et pseudonyme de Karen de Blixen-Fineke), écrivain danois, 1885-1962, Échange : 132 / Travers : 110 (Karen) / L’Amour l’Automne : 326 (nouvelle inspirant Une histoire immortelle, d’Orson Wells)

Dino, Travers : 32, 79

Dinora, L’Amour l’Automne : 360

Dionisia, Échange : 109 / Été : 239

Dionysos, Été : 24, 406

diptyque, L’Amour l’Automne : 62, 156, 352, 490

directeur, Passage :115 (les tennis), 183 (un titre ouvre bien des portes) / Été : 365 (Hugo Wolf, du Conservatoire de Vienne) / L’Amour l’Automne : 239 (Jérôme Lindon, citation de Jean Echenoz), 304 (d’un asile d’aliénés), 309 (Jean-Pierre Melville, d’hôtel), 351 (revue de Char et Camus), 413, 474, 509 / Travers Coda : 65

direction, Travers : 20 / L’Amour l’Automne : 75, 90, 132, 163, 219, 220, 255, 394, 464, 500, 501 / Travers Coda : 32, 68

directoire, Travers : 149

directrice, L’Amour l’Automne : 179 / Travers Coda : 44

Dirk, Travers : 132 (Bogarde)

discorps, Été : 251

discours, Travers : 45, 45, 52, 68, 120, 125, 125, 126, 129, 130, 130, 131, 131, 131, 135, 136, 137, 138, 145, 145, 145, 145, 145, 150, 151, 155, 155, 160, 166, 243, 263, 271 / Été : 32, 39, 133, 134, 136, 137, 184, 229, 256, 264, 310, 311, 313, 313, 314, 315, 327, 335, 335, 336, 354, 360, 369, 374, 375, 409 / L’Amour l’Automne : 131, 157, 191-192, 196, 244, 358, 439, 475

Discours du poème bucolique où il est traité de l’églogue, de l’idylle et de la bergerie, Été : 37

discret, L’Amour l’Automne : 38, 69, 331, 405

Disdéri (Eugène), photographe français, 1819-1889, Travers : 14 (phographie de Verdi)

disir, Travers : 188 (erreur pour desir, citation d’Ange Politien, Angelo Poliziano, Le Stanze per la giostra, 1478, Libro Secondo, XIV, édition Carlo Signorelli, Milan, 1969, p. 54)

disjoindre, L’Amour l’Automne : 62

Disney (Walt), cinéaste américain, 1901-1966, L’Amour l’Automne : 249

Disneyland, Travers : 100

disparition, L’Amour l’Automne : 55, 58, 103, 314, 338, 338, 425, 425, 427, 454

Disparition (La), roman de Georges Perec, 1969, L’Amour l’Automne : 338 / Travers Coda : 13, 23 (cité, non nommé) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-1 (“Leonarda”, non nommée, citation de l’incipit de l’avant-propos)

disperser, L’Amour l’Automne : 66, 66, 299 / Travers Coda : 80

disposition, Échange : 179 / Travers : 58 / L’Amour l’Automne : 201, 513

disque, Travers : 17 / Été : 315 / L’Amour l’Automne : 34, 464, 531 (disc)

distance, Travers : 107 / L’Amour l’Automne : 89, 138, 199, 204, 212, 226, 236, 282, 302, 306, 390

distinction, Travers : 65 / L’Amour l’Automne : 30, 153, 164

distingué(e), L’Amour l’Automne : 97 / Travers Coda : 54, 55, 69

distinguer, Passage :144, 155, 156, 178, 193, 195, 200 / Échange : 219 / L’Amour l’Automne : 106, 134, 137, 138, 155, 185, 200, 214, 218, 224, 272, 282, 299, 404, 410, 439 / Travers Coda : 17, 29, 55, 65, 71, 72 / distingué

distrait, Échange : 44, 130 / Été : 136 / L’Amour l’Automne : 221

distraitement, L’Amour l’Automne : 142

Diva Castra, Échange : 153

divan, L’Amour l’Automne : 48, 166

divergence, Échange : 185 / Été : 187

divergent, L’Amour l’Automne : 174, 504

diverger, Passage :182, 205 / Échange : 66, 69, 105, 110, 136, 149, 175, 213, 213 / Travers : 35, 71, 85, 184, 247, 261 / Été : 50, 140 / L’Amour l’Automne : 46, 148, 158, 251, 257 / verge, verger, divers

divers, Passage :47, 119 / Échange : 17, 37, 51, 54, 59, 72, 75, 77, 82, 108, 110, 120, 135, 142, 146, 149, 155, 159, 161, 164, 180, 183, 188, 194, 195, 201, 206, 228, 229 / Travers : 17, 20, 30, 40, 41, 54, 76, 95, 95, 96, 99, 103, 125, 131, 176, 177, 180, 213, 213, 235, 245, 249 / Été : 39, 53, 56, 57, 68, 74, 84, 90, 98, 102, 116, 191, 201, 213, 245, 253, 295, 303, 315, 326, 340, 342, 380, 381 / L’Amour l’Automne : 29, 30, 49, 64, 81, 99, 129, 131, 147, 163, 195, 206, 207, 208, 209, 241 (diversi), 248, 253, 255, 272, 280, 290, 315, 321, 338, 363, 365, 369, 378, 429, 454, 495 / d’hiver, dit vert, dit vers (où), dit (des) vers

diversion, Été : 167 (d’avec l’atroce vérité), 380 (Mahler pense faire d., après la morte de sa fille, en demandant au médecin de l’ausculter) / L’Amour l’Automne : 35

diverso, Travers : 114

Divina (la), Travers : 56 (personnage), 64 (boîte de nuit de Milan)

Divine (Glen Milstead, dit), acteur, chanteur et travesti américain, 1945-1988, Travers Coda : 16 (apparaît chez un certain Miller, rencontré au Studio 54), 92

diviser, L’Amour l’Automne : 64, 156, 205, 228, 350, 501, 501, 503 / Travers Coda : 32, 98

division, Été : 324 (de la forme), 324 (du sujet / L’Amour l’Automne : 361, 485, 532

divisionnaire, Été : 242 (Lever), 290 (inspecteur, Tony Greenberg)

divorce, Été : 197 (Reno est la capitale mondiale du) / Vaisseaux brûlés : 621-6-2 (“De l’élite”, entre le peuple et “les élites”)

dix, L’Amour l’Automne : 100, 100, 125, 125, 142, 166, 181, 182, 184, 218, 219, 220, 231, 232, 272, 279, 317, 356, 388, 427, 438, 448, 519, 538

Dix-huit leçons sur la société industrielle, recueil de Raymond Aron, L’Amour l’Automne : 125

dixième rue, Travers : 88

djinn, Été : 153 / Travers Coda : 94

docteur, Échange : 106 (Blanche), 169 (Morgan), 170 (Blanche), 187 (Roussel), 215 / Été : 19 (Morgan), 107 (Blanche), 119 (Mabuse), 134, 170 (Evans), 223 (Morgan), 231 (Cazalis), 237 (Müller), 241 (Mülher), 242 (Mahler), 250 (Travers), 251, 266 (Morgan), 278 (Leander), 283 (Roussel), 286 (Lander), 290 (Landor), 299 (Mandor), 300 (Pagello), 307, 337 (Leander), 337 (Mûller), 350, 382, 395, 400 (Mondor) / L’Amour l’Automne : 81 (Eck), 82 (Leander), 103 (id.), 104 (id.), 105, 137 (Morgan), 204 (id.), 217, 235-236, 242 (Cazalis), 242 (Grant & Perry), 262 (Morrell), 271 (T.), 275 (T.), 275 (Rolland), 292 (Johnson), 500 (id.), 520 (id.) / Travers Coda : 16 (Morgan), 71 (Morgan, non nommé), 78 (Eck), 80 (id.), 89

Docteur-Blanche (rue du), Paris, XVIe arr., Échange : 106 (couple s’y retrouve après un séjour en Italie), 215 (Laure annonce au narrateur qu’elle se croit enceinte de ses œuvres), 225 (id.) / L’Amour l’Automne : 99 (Anthony mène Norman voir les deux maisons de La Corbusier)

“Docteur Renaud, Mister Renard”, chanson de Renaud (Renaud Séchan), 2002, Vaisseaux brûlés : 539-6-1-1-1-4-1-1 (“Idéal féminin”, marque le retour de l’artiste après sept année de silence)

dog, L’Amour l’Automne : 22, 279 (citation tronquée de “Lance”)

doge, Passage : 155, 159 / Échange : 139, 170, 170 / L’Amour l’Automne : 102

Doges (Palais des), L’Amour l’Automne : 98

Dogne, rivière, Travers Coda : 93

doigt, L’Amour l’Automne : 44, 46, 108, 121, 153, 199, 224, 225, 225, 236, 263, 271, 334, 407, 429, 473, 489, 497, 498

Doktor, Été : 268 (Leander) / L’Amour l’Automne : 227 (Leander), 227 (Müller)

Dolce Vita (La), film de Federico Fellini, 1960, Travers : 153 (soirée chez les intellectuels, dans)

Dole, ville du Jura, Franche-Comté, Travers Coda : 63

Dolfin (Daniel, Daniele),  amiral, autorité supérieure en Morée au nom de la république de Venise, 1656-1729, Été : 203 (citadelle d’Acronauplie, son gouvernement, citation du Guide bleu de la Grèce, éd. de 1974, p. 565 (l’édition de 1970, elle, parle encore de son gouvernorat)) / dauphin, Dolphin Hotel

Dolorès, Passage : 11 (allusion à Levet (?), à Larbaud (?), à la Lolita de Nabokov —> poème de Louis Chadourne, 1890-1925, cité dans le Valery Larbaud de Bernard Delvaille, Pierre Seghers, coll. “Poètes d’aujoud’hui”, p.19)   / Échange : 199 (Mrs Haze, la mère de D., allusion à Lolita, de Vladimir Nabokov / Travers : 91 (dernière nuit ave Norah à la Mission D., à San Francisco) / L’Amour l’Automne : 126 (ville ou village d’Argentine, visible sur la carte reproduite en couverture de Quartiers d’On !, d’Onuma Nemon) / Travers Coda : 32 (écarte de la main les lames parallèles des rideaux vénitiens, voiture blanche de Bensaïd —> Robbe-Grillet, Simon ?) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-13 (“Le règne en salopette blanche”, Allan, le garçon de la M. Dolorès, n’était pas vraiment noir)

dôme, Travers : 117 / Été : 391 / L’Amour l’Automne : 141, 145, 236

Domus Aurea, fascination des ruines, Travers : 89

don, Été : 192 / L’Amour l’Automne : 36, 536

Don Carlos, œuvre de Giuseppe Verdi, Été : 337

don Ramon, L’Amour l’Automne : 204, 205, 238, 329, 329, 329

Dona Flor et ses deux maris, film de Bruno Barreto, 1976, L’Amour l’Automne : 79, 317 (surnom de Paloma P. et des deux Argentins)

Donald, Travers : 143 (Judd) / Été : 230 (Evans), 311 (Judd), 391 / L’Amour l’Automne : 60, 198 (Evans), 200 (Evans), 289 (Evans), 310 (Evans), 310 (Evans) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-3 (Evans), 781-1-1-12-4 (”Bulls, Balls, Bells”, Evans) / Landon, Landor, Dowland, Ronald (—> Renaud), Roland

Donizetti (Gaetano), compositeur italien, 1797-1848, Échange : 137 (non nommé, l’auteur de Lucia (di Lammermoor) ; devenu fou par l’effet de la syphilis, il est enfermé en 1846 à l’asile d’aliénés d’Ivry-sur-Seine, comme Antonin Artaud un siècle après lui) / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-5 (“Transition”, projet de film, ouverture sur un air de, non nommé)

Donne (John), poète anglais, 1572-1631, L’Amour l’Automne : 520, 529 / Journal de Travers : 1443

door, L’Amour l’Automne : 33

Dora, Travers : 26, 100, 246 (Lupino) / L’Amour l’Automne : 273 (Lupino) / Travers Coda : 83 (Clark)

Doran, L’Amour l’Automne : 360

Dordogne, fleuve français, Travers Coda : 93

Dore, rivière, Travers : 117 / Travers Coda : 51, 93

doré, Passage :11 / Échange : 166, 188, 193 (porte), 207, 226, 227, 229 / Travers : 19, 20, 39, 184, 184, 204 / Été : 35, 47, 64, 78, 101, 148, 159, 159, 167, 178, 178, 249 / L’Amour l’Automne : 134, 458, 526 / Travers Coda : 24, 29, 53, 75, 87, 91 / Doré, Dora, mordoré

Doré (Gustave), peintre et graveur français, 1832-1883, Été : 402 / Journal de Travers : 292 (portrait à vingt ans par Nadar), 394 (id.)

Dorion (Claude-Auguste), poète français, 1770-1829, Travers : 53 (Palmyre conquise)/ Été : 289 (lauriers), 371 (id.) / L’Amour l’Automne : 199 (Palmyre conquise)

dossier, Travers : 212, 213 / Été : 41, 67, 88, 147, 208, 208, 208, 241, 243 / L’Amour l’Automne : 71, 83, 134, 457

douane, Échange : 233 / Travers : 36 / Été : 63, 198, 404 / L’Amour l’Automne : 29, 53, 62, 77, 87, 88, 89, 96 / Travers Coda : 67

douanier, Travers : 22, 23, 25, 26, 26, 32, 124, 237 / Été : 198, 381 / L’Amour l’Automne : 77, 109

doublage, Échange : 231

double, Passage :146, 149, 197 (double entendre) / Échange : 50, 105, 205, 234 / Travers : 30, 40, 105, 180, 181, 192, 263 / Été : 18 (Norman, Moran, Morgan, agent double au service de Castro), 86 (garçon assez laid prend dans le cul un double dildo, à l’Envil (Anvil)), 153, 188, 261, 261, 321, 331, 361, 367, 375, 394, 397, 405, 4ec / L’Amour l’Automne : 19, 23, 35, 48, 58, 58,58, 62, 62, 69, 89, 102, 102, 110, 122, 125, 125, 160, 236, 253, 253, 290, 392, 392, 412, 412, 414 (Double Cœur), 495, 495, 496, 501, 504 / Travers Coda : 53 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-12 (“La vie comme à Perth”, Robert Ier d’Écosse, double plus heureux de William Wallace)

Double (Le), essai d’Otto Rank, L’Amour l’Automne : 45, 89

“Double assassinat dans la rue Morgue”, nouvelle d’Edgar Allan Poë, Été : 395 (élidé) / L’Amour l’Automne : 35, 67, 80, 125 (cité, non nommé), 253 / Travers Coda : 22 (cité, non nommé), 29 (pseudo-citation)

Double-Monarchie, Été : 65

“Double Pupitre (Le)”, essai de Roger Kempsf publié dans Mœurs, Seuil, 1976, mais paru plus tôt dans la revue Les Cahiers du Chemin, n° 27, octobre 1969, Travers : 31

doubler, Été : 375 / L’Amour l’Automne : 56, 152 / Travers Coda : 30, 82

doublon, L’Amour l’Automne : 62

doublure, Passage : 178 / Échange : 125, 219 / Travers Coda : 58

Doublure (La), poème de Raymond Roussel, 1897, Été : 202 (curieuse crise à dix-neuf ans)

douleur, Été : 252 (Barthes / Schumann), 252 (essence de), 252 (id., du fou), 375 (malheur immémorial), 394 (Barthes / Schummann) / L’Amour l’Automne : 194, 196, 214, 214, 215, 266, 272, 285, 315, 334, 334, 348, 364, 417, 430, 504, 516, 516, 526, 532 / Travers Coda : 12 (à l’aine, déjà là en 1977), 65, 67, 67

Douleur (La), texte de Marguerite Duras, P.O.L., 1985, Travers Coda : 39, 67 (cité, non nommé)

Douvres, ville et port d’Angleterre, L’Amour l’Automne : 145, 163, 172, 491, 509 / Louvre, Rouvre, rouvre, ouvre

dove, Travers : 91

Dover, Échange : 182 / Travers : 240 / L’Amour l’Automne : 107 / Travers Coda : 28, 52, 60

Dover, cheval en compétition aux courses d’Ascot, dans My Fair Lady, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, citation de la comédie musicale et du film, exclamation d’Elisa Doolittle)

“Dover Beach”, poème de Matthew Arnold, L’Amour l’Automne : 135 (cité, non nommé), 136 (cité en français), 141 (cité, non nommé), 149, 159-160 (cité en français), 164-165 (cité, non nommé), 171 (cité en français), 185-188 (cité en français), 218, 270 (citation tronquée), 339 / Travers Coda : 13 (citation en français et en anglais), 28 (citation tronquée), 79 (dernière strophe) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, citation en français du début de la dernière strophe)

Dover Beach, série de couvertes carrées de différentes tailles, “inspirées” par le poème d’Arnold : Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-2-1 (Couverte 50x50 n° 1 (Dover Beach IV, 25.XII.2011), huile sur toile)

Dover Bitch (The), L’Amour l’Automne : 237

Dr, Travers : 204 (Morgan), 273 (Archer) / Travers Coda : 96 (Bloom)

drachme, L’Amour l’Automne : 295

Dracula, Travers : 84 (Ultime retour ou quelque chose comme ça), 235 (Paul Morrissey)

Dracula (Andys Warhol’s), film de Paul Morrissey (1974), Travers : 235

drague (une), Échange : 139, 162 / Travers : 72, 74, 141, 241 / Été : 315, 4ec / L’Amour l’Automne : 374 / Travers Coda : 56

draguer, Travers : 86, 131, 134, 251 / Été : 139, 242, 332, 333 / L’Amour l’Automne : 192, 295

dragueur, Travers : 198, 200

Drama, Travers : 239 (pacha de)

dramatique, L’Amour l’Automne : 211, 230, 247, 388, 436

dramaturge, L’Amour l’Automne : 399

drame(s), Échange : 27, 52, 62, 84, 117, 197, 138, 227 / Travers : 75, 155, 160, 179, 200 / Été : 124, 227, 236, 244, 315, 332, 347, 357 / L’Amour l’Automne : 47, 86, 216, 251, 322, 328, 332, 361, 385, 484, 495

Dramo, L’Amour l’Automne : 360

dranem, Été : 185

dream, L’Amour l’Automne : 117, 118, 142, 470, 498

Dreaming Boy, L’Amour l’Automne : 234

Dreamlanders, bande d’amis dans Roman Candles, Travers Coda : 92

Drei Pintos, Été : 329

Dreme, Drème (hôtel de), v. De Dreme

dristan, Été : 175

Drive, Travers : 14, 14, 90, 118 / Été : 125 / Verdi, divers, rive, dérive

drogue, Échange : 153, 163 / Travers : 42, 51, 71, 73, 74, 74, 74, 74, 75, 76, 76, 76, 214, 244 / Été : 18, 119, 120, 251, 383, 4ec / L’Amour l’Automne : 77

droguer, Travers : 76, 202

droit(e), Été : 118 / L’Amour l’Automne : 126, 136, 187, 201, 220, 222, 229, 229, 237, 240, 247, 248, 345, 389, 471, 489, 500, 504

droit de Passage, Été : 220

Droit du plus fort (Le), film de Rainer Werner Fassbinder (1974), L’Amour l’Automne : 271

droite, Travers : 11 / L’Amour l’Automne : 135, 156

droits d’auteur, L’Amour l’Automne : 307

Drôme, Échange : 197 (dép., histoire de la)

Duane, Échange : 232 / Travers : 36 (Marcus), 43, 80, 168, 190 (et Marcus), 226, 275, 279, 280 / Été : 138 (Marcus), 307 / L’Amour l’Automne : 31, 51, 61 (Michals), 87 (Marcus, not Michals), 97, 99 (Michals), 129, 156 (Michals), 157 (id.), 216, 399 (McArus), 500 (id.)

Duane Michals, L’Amour l’Automne : 57

Dublin, capitale de l’Irlande, Travers : 248 / Été : 199, 241 / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-21 (“La Vierge de Ladin”, citation de “Thème du traître et du héros”, in Fictions , Jorge Luis Borges, Œuvres complètes, Bibiothèque de la Pléiade, t. I, pp. 524-525, « préfixé par Nolan »), 539-6-1-1-1-4-1-1 (“Idéal féminin”, waiter in the Dolphin Hotel, Tindall, A Reader’s Guide to James Joyce, p. 133)

Du Camp (Maxime), écrivain et photographe français, 1822-1894, Été : 78, 78, 79, 129, 197, 217 / Journal de Travers : 36, 392, 423, 472

Duce, Échange : 44 / Été : 52, 74, 98

Duchamp (Marcel), artiste français, 1887-1968, Passage : 139, 149 (du champ) / Échange : 4e de couverture / Travers : 164, 217, 265, 274 / Été : 23, 91 (Johns), 91 (postérité de), 138, 243, 246, 263, 283, 285, 312, 366, 398 / L’Amour l’Automne : 28, 100, 212, 420, 510 / Travers Coda : 53 (habillé en femme, Eau de voilette), 57 (id.), 87 (sur les panneaux lumineux de Raffray au musée de Rouen), 99 (fonde L’Aveugle avec Roché) / Journal de Travers : 20, 25-6 (question du locuteur et du contexte), 28 (urinoir), 52 (vu comme un vieux new-yorkais), 54, 427, 439 (portrait par Sarkis), 519, 620 (L.H.O.O.Q.), 903 (vivait avec Elsa), 955 (tradition conceptualiste), 1041 (portrait au visage plein de savon), 1249 (triomphe de), 1289 (faire-part de décès), 1421 (portrait par Sarkis), 1426 (portraits à la Remise du Parc), 1528 (dessin), 1547 (interview par Pierre Cabanne) / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6-1 (“Palace”, exposition D. s’ouvre à Paris)

Duchamp (préfet de police), Été : 242, 249

Dudevant (baron), Été : 302

duel, Échange : 62, 69, 90, 95, 104, 139 / Travers : 17, 247 / Été : 106, 226, 389 / L’Amour l’Automne : 174

Duel (The), séquence de la bande-annonce par A. Newman de Strangers on a train, Travers : 17

Dufy (Raoul), peintre français, 1877-1953, Été : 358 (scie du moment) / Journal de Travers : 60 (scie du moment), 1285 (maîtresse de), 1299 (id.), 1331 (id.), 1379

Duffy, Été : 325 (et Wilson en Patagonie)

Dujardin, Été : 130 (Rousseau-)

Dujardin (Édouard), écrivain français, 1861-1949, Travers : 111 (et Paul Bourget) / Été : 166 (et Paul Bourget), 171 (Les Lauriers sont coupés), 198 («traître insigne»), 409 (Les Lauriers sont coupés)

Dumas, Été : 382 (agent Ranuce)

Dumont (Bruno), cinéaste français, né en 1958, Travers Coda : 29, 30

dun, L’Amour l’Automne : 215

Dung Ladesh, Échange : 153

Dunot (rue), Paris, faubourg Saint-Germain, L’Amour l’Automne : 502 (adresse d’Auguste Dupin, très courte citation de “La Lettre volée”, de Poe, premier paragraphe, Bibliothèque de la Pléiade, p. 45)

duo, L’Amour l’Automne : 62, 204, 414 (Duo)

Dupain (groupe), L’Amour l’Automne : 295

«Du pain !», Été : 301, 301

du Parc, Échange : 210 / Travers : 212, 212 / Été : 6 (Antoine) / L’Amour l’Automne : 222 / Travers Coda : 87 (J.-R.-G.)

Duparc, Passage : 38 (Antoine), 169 (Marc-Antoine), 110b / Échange : 1, 71 (grand-père), 114 (villa des), 4e de couverture, 4e de couverture / Travers : 14 (adjectif « comoréen » chez), 60 (Henri), 69 (la Du Parc), 89 (pense à Capri et Marceau), 114 (écrit Hauterive pour Aulteribe), 191 (Henri), 200 (photographie coupée au milieu du cou), 219 (Henri), 250 (id.) / Été : 22 (Henri), 29 (écrit avec suffisance sur Orlando), 32 (Henri), 33 (poème, pièce XVII des Miscellanées et Fragments), 35 (Camus &), 55 (Henri), 84 (id.), 143 (Camus &), 148 (Henri), 182 (id.), 216 (Roussel &), 294 (a souffert de la pierre), 296 (Henri), 321 (id.), 330 (donne à voir le textuel du «vécu»), 346 (Henri), 353 (id.), 365 (la Du Parc), 405 (Henri), 129 (Henri, non nommé), 139 (Denis), 174 (Henri), 185 (Remise Duparc), 141 (Tony), 4ec (id.) / L’Amour l’Automne : 101, 152 (Camus &), 174, 262 (Denis, cité) 434, 469 (Remise), 536 / Travers Coda : 15 (Henri) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-7 (“La Reine d’hiver”, ce que son travail et celui de Camus doit à Tchékov)

Duparc (Denis), écrivain français né à Riom en 1951, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-4 (“Le Voyage à Nohant”, non nommé (Denis), sa grand-mère, celle du Narrateur, dans la Recherche)

Duparc (Henri), compositeur français, 1848-1933, Travers : 60 (mélodies), 191 (Chanson Triste, rencontre avec la poédie de Jean Lahor), 219 (admirablement servi par Jessye Norman), 250 (noblesse d’esprit et de cœur) / Été : 22 (meurt), 32 (square), 55 (dix-sept mélodies), 84 (français par), 148 (Lahor, ami de), 182 (destin tragique), 296 (situation semblable à celle de Wolf), 321 (meurt), 346 (meurt la même année que Roussel), 353 (biographie de), 405 (La Vie antérieure, chant du cygne de) / Travers Coda : 15 (met en musique des poèmes de Jean Lahor) / Vaisseaux brûlés : Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-3 (“La connexion”, habite le même immeuble que Robert de Bonnières et que Vincent d’Indy, 7, avenue de Villars, à Paris) / 571-1-1-15-3-1 (“L’effacement”, sa correspondance avec Jean Cras évoquée à l’émission “Du côté de chez Pierre”)

Du Parc (Denis), Été : 6 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-7 (“La Reine d’hiver”, ce que son travail et celui de Camus doit à Tchékov)

Du Parc (Marquise-Thérèse de Gorla, dite Mlle), comédienne française, 1633-1668, Travers : 69 (figure de la, derrière telle héroïne de Racine) / Été : 365 (meurt d’un mal mystérieux)

Duparc (Pierre), professeur à l’école des Chartes, 1912-2003, Travers : 256 (a fait une conférence sur le troisième procès de Jeanne d’Arc)

Duparc (Tony), Été : 6, 4ec / L’Amour l’Automne : 141

Dupas (Jean), peintre et affichiste français, 1882-1964, Travers : 236

Dupin, Travers : 247 / Été : 45 (Mme), 199 (tableau), 245 (C. Auguste), 300, 392 (Auguste), 405, 405, 405, 409 / L’Amour l’Automne : 24, 36 (indicatrice), 39 (Jacques), 39 (Depin), 60, 76 (rue), 125, 125, 125, 191 (Jacques), 193 (Jacques), 196 (rue), 199, 230 (Jacques et Pierre), 253 (Poe), 280 (Pierre, père de Jacques), 280 (les trois), 345 (général), 351 (nouveau secrétaire de rédaction), 485 (Maurice), 485 (id.), 504 (Auguste), 504 (id.) / Travers Coda : 29 (rue Morgue) / Dupin (Poe), Dupin (Sand), Dupin ("les trois Dupin"), Lupin (Leblanc), du pain, rue Dupin, Dupont, dupe (un seul instant)

Dupin (Auguste), Été : 392 (secrète royauté), 504 / L’Amour l’Automne : 24

Dupin (Éric Dupin de Bessat, dit Éric), journaliste et écrivain français, né en 1955, Travers Coda : 23 (allusion)

Dupin (Jacques), poète français, 1927-2012, L’Amour l’Automne : 39, 39, 39 (James Dewpin), 191, 193, 230 (son père Pierre), 280 (son père Pierre), 351, 409 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-4 (“L’Œuvre des mers”, que la référence à L’Écart, de Santerre, ne dissimule qu’imparfaitement une allusion à son recueil Écart, P.O.L, 2000) /  571-1-1-15-3-5 (“Course dans la montagne”, citation du recueil Écart, p. 46)

Dupin (Jean-Baptiste), général de brigade, 1772-1863, L’Amour l’Automne : 345

Dupin (Maurice), 1778-1808, L’Amour l’Automne : 485, 485

Dupin (Mme), Été : 45 (envoie Morand)

Dupin (rue), Paris, VIe arr., L’Amour l’Automne : 76 (Max et Walter, restaurant chinois, bureau de poste), 196 ( « Mais c’est l’affaire de la rue Dupin », citation de Marguerite Duras, La Douleur, P.O.L 1985, p. 89, avec ajout d’un point d’exclamation) / Travers Coda : 67 (c’est l’affaire de la)

Dupleix (Joseph-François), administrateur colonial français, 1696-1763, Passage : 38 (sa maison à Pondichéry), 99 (place, caserne, XVe arr. à Paris), 124 (square, homme malade), 144 (place, homme qui va mourir) / Échange : 122 (place, Tony, ombre de l’église Saint-Léon), 143 (fait son entrée à Pondichéry) / Travers : 23 (place, pissotière, rencontre d’un jeune paysan normand qui fait son service à la caserne), 62 (place, banc) / duplex, duplicité, Inde, Pondichéry, place Dupleix

duplex, Échange : 157

Dupon, L’Amour l’Automne : 360

Dupond, L’Amour l’Automne : 17

Dupont, L’Amour l’Automne : 17, 253 (professeur), 485 (général)

Dupont de l’Étang (Pierre, comte), 1765-1840, L’Amour l’Automne : 485

Duras (Marguerite Donnadieu, dite), écrivain français, 1914-1996. Très nombreuses citations, en particulier du Vice-consul, 1966, et Passage : 139 / Été : 353 / L’Amour l’Automne : 212 / Travers Coda : 17 (Lahore, une indication quelconque ? citation du Vice-consul, p. 97), 87 (Michael Richard, l’hôtel Prince of Wales, citation du Vice-consul, p. 184) /  Journal de Travers : 49, 218-21 (documentaire Les Lieux de Marguerite Duras), 294, 320, 323-5 (second volet du documentaire), 345, 556 (Son nom de Venise dans Calcutta désert), 577 (id.), 621, 1008, 1234 (le mot écriture), 1558 (litote emphatique) / Vaisseaux brûlés  1-3-8-5-2-6. (“Où l’on retrouve de vieux amis”, citation du Vice-Consul, à moitié nu sur son balcon), 2-2-12-045-4. (“Sitôt le septuor”, id. ), 571-1-1-14 (“Cassiopée”, non-nommée, citation du Vice-Consul, 1966, première page (9), le point le point le plus hostile) / dur, race, d’Arras

Duroc, Travers : 90 (liste de signifiants)

Duroc (métro), Paris, VIIe arr., Échange : 55 (station aménagée pour les aveugles)

Duroc (rue), Échange :  123 (chemin du Roc devenu)

Duse (Eleonora), tragédienne italienne, 1858-1924, Travers : 65 (sa voix sur de vieilles cires paraît folle, fausse)

Dussel, Échange : 32 (habitent à l’angle du chemin des Garnaudes et de l’allée dite “du droit de passage”)

Duvert, Passage :105 (Denis), 186 / Échange : 110 (villa anglo-indienne des (Les Hautes-Roches, à Chamalières)), 182 (madame, sumac de Virginie) / Travers : 164 (Denis), 220 (madame, je suis nourri) / Été : 6 (Denis), 25 (dans une énumération), 101 (Denis), 121 (Antoine), 139 (id.), 221 (Jean), 264 (Francis), 369 (Denis), 398 (inspecteur) / green (couleur verte), Green (Julien), Greene (Graham), green (gazon), verre, vair, ouvert, verdure, Tony Duvert

Duvert (Denis), écrivain français, Passage :105 (inteviewé au sujet de son livre) / Travers : 164 (détourne ses amis de rencontre de le lire) / Été : 6, 101 (inteviewé au sujet de son livre), 139 (interviewé par Marc du Saune), 369 (“Un amour de signe”, article de la revue de langues romanes de l’université de Virginia)

Duvert (Francis), personnage évoqué par celui que ses proches nomment le “préfet de police”, Été : 264, 398 (inspecteur)

Duvert (Jean), Été : 221 (frère de Diane)

Duvert (Marceau), Été : 138 (interviewer, postérité de Duchamp)

Duvert (Tony), écrivain français, 1945-2008, Passage, 186 (comme dans les romans de) / Été : 11, 271, 4ec / L’Amour l’Automne : 81 (parle du docteur Eck) / Travers Coda : 78 (entre les mains du docteur Eck), 80 / Journal de Travers : 499-500 (Journal d’un innocent), 571, 574, 639

DVD, L’Amour l’Automne : 252 / Travers Coda : 42

Dyane, automobile, modèle de la marque Citroën, type de 2 Ch, Échange : 84 (Romaric, autoroute Gênes-Nice) / Été : 26 (Roland (Raoul ?), en Acarnanie ) / L’Amour l’Automne : 38 (Frank, le long du Niger, avec la dite “Lolita”) / Travers Coda : 76 (le petit groupe de Tours, traversée des déserts), 93

Dyarchie (prénom ?), L’Amour l’Automne : 360 (énumération de noms)

Dyna (automobile de la marque Panhard) Échange : 70

Dyna (prénom) Été : 231 (l’été lui paraît plus somptueux que jamais)

dynastie, L’Amour l’Automne : 181

Dynamo (pseudonyme d’un travesti panaméen dans des films peudo-underground américain), Échange : 153

Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons proposent diverses options de lecture et de navigation.

Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site