Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés

L

L, L’Amour l’Automne : 466, 494 / Travers Coda : 34, 40, 64

LA, Travers : 251

laborantin, L’Amour l’Automne : 474

laboratoire, L’Amour l’Automne : 253, 303

Laboratoire central (Le), recueil de Max Jacob, 1921, L’Amour l’Automne : 22, 130 (allusion)

La Bourboule, station thermale du département du Puy-de-Dôme, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-4 (“Sitôt le septuor”, écoute du lied final de la quatrième symphonie de Mahler dans une 2CV décapotée, entre Le Mont-Dore et, été 1964)

Labryx, double hache, Été : 358 (citation de Claudette Oriol-Boyer, débat consécutif à la communication “Le souverain s’avarie, Lecture de L’onomastique R-G au rusé Ulysse” (sic), de Jean-Pierre Vidal, Robbe-Grillet, Colloque de Cerisy, 1975, 10/18, 1976, tome 1, p. 310)

labyrinthe, Été : 288, 341, 344, 364 / L’Amour l’Automne : 22 (labirinti) /  Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6 (“Cabinet particulier”, au restaurant Lapérouse) / v. aussi Dans le labyrinthe

labyrinthique, L’Amour l’Automne : 344

lac, Passage :11, 40, 42, 61, 105 / Échange : 41, 41, 42, 42, 128, 221, 230 / Travers : 35217 / Été : 98, 133 (de Côme), 165, 202, 221, 237, 266, 266, 291, 372 / L’Amour l’Automne : 36, 39, 52 (lacs), 60 (Settons), 60, 63, 83, 83, 86, 185 (Lanceloz), 194 (Léman), 233, 237, 244, 362, 450, 450, 450, 450, 450, 518 (LAC) / Travers Coda : 39, 74, 87, 92, 92 / cale, Lacan, lacis, entrelacs, lacs, laque, bac, sac, Mac, Luc

Lacan (Jacques), psychanalyste et écrivain français, 1901-1981, Passage : 69 (cité ?) / Travers : 124 (la mère Lacan), 247 / Été : 94 (au lieu de Racan), 128 (son gendre Miller), 200 (sujet rêvé pour), 246 (cité, non nommé), 270, 293 (homme à la cervelle fraîche), 333 (obsession de plagiat), 334 (id., Kris), 347 (mort) / L’Amour l’Automne : 217 (son gendre Miller), 236 (Charlotte Bach), 469 (séminaire) / Journal de Travers : 157 (deux brochures de), 220 (même Duras a lu), 318, 367, 960, 1255 (séminaire), 1553 (petite plaquette blanche) / Travers Coda : 12 (non nommé, citation de la préface aux Écrits, Seuil 1966, t. I, allusion au “Séminaire sur la lettre volée”, « Un signifiant qui donne prise sur la Reine, que soumet-il à qui s’en empare ? »), 98 (communication au congrès psychanalytique de Marienbad en 1936) / canal, Laban, Racan, là quand, laque, n’a qu’a l’, Lacanau, Lettre volée, stade du Miroir

Lacan, hameau de l’Hérault, commune de Vélieux, Été : 246 (terrain de camping)

Lacanau, Été : 238 (ordonnance d’un officier qui, du front, écrit à son frère, 27 août 1917)

Lac de Caresse (Le), élégie, Travers Coda : 92

Lace (Ian), musicologue britannique, spécialiste de Sir Arnold Bax, L’Amour l’Automne : 64, 90, 90, 131

Lace, série télévisée américaine, mise en scène par William Hale, 1984, Travers Coda : 87 (citée par Jean-Christophe Cambier dans Hors Sujet)

Lacey (Edward A.), poète canadien, 1937-1995, L’Amour l’Automne : 319 (son poème “Ramon”, Buenos-Ayres, “Le marin”)

Lachaise (Gaston), sculpteur américain d’origine française, 1882-1935, Été : 242 (texte d’un télégramme de Marcel Duchamp à André Breton)

Lachamp, Échange : 31 (villa des), 31 (Madame), 31 (allée)

Lacoste (chemises), Passage : 127 (non nommée)

La Cour (Jeanne de), Échange : 44 (la femme à la voilette du concours d’élégance automobile de Spa lui ressemble)

Lacouture (Jean), journaliste et écrivain français, né en 1921, Travers : 256 / Été : 133

Lacroix, Échange : 30 (terrain des), 30

lacune, Passage : 48 / Été : 26, 274 (lacuna), 385, 385

Ladesh Dung, Échange : 153

Ladin (écart de la commune  de Rabastens ? « On peut voir au musée de Rabastens, une Vierge à l’Enfant, la Vierge à l’Enfant de l’église de Ladin, dans les bras de laquelle se trouve un bébé avec un crâne complétement déformé » (Orlan)), L’Amour l’Automne : 457 (Vierge de) / Vaisseaux brûlés (“La Vierge de Ladin”, —> Orlan) / latin, India, Dina, Laden, Ben Laden

Ladore, Travers : 225 (Mont-Dore) / Été : 240 (Mont-Dore), 341 (casino)

Lady, Travers : 16 (Archer), 29 (Manors), 66 (id.), 181 (Bergmann), 221 (id.), 265 (Astor) / Été : 17 (Ava), 18 (id.), 37 (id.), 37 (Bergmann), 37 (Ava), 38 (id.), 38 (Bergmann), 110 (Ava), 120 (id.), 187 (Diana), 221 (P.), 257 (Diana), 296 (Caroline), 298 (Gardiner), 303 (Manors), 372 (Garden)

Lady Caroline, personnage de Souvenirs du Triangle d’or d’Alain Robbe-Grillet, Été : 296 (clinique Morgan, Angélique)

Lady Diana, Diana Spencer, princesse de Galles, 1961-1997, Été : 187, 257

Lady Vanishes (The), film d’Alfred Hitchkock, 1938, L’Amour l’Automne : 511

“Laeti et errabundi”, poème de Verlaine, Vaisseaux brûlés, 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, citation approximative du poème, l’air subtil)

Lafaille, Échange : 108 (les, rentrent du Congo)

La Fayette Street, Travers : 81

Lafcadio, Travers Coda : 16

Laforgue (Jules), poète français, 1860-1887, Été : 107 / Journal de Travers : 317 (D’un autre côté)

Lagarde (Christine), avocate, femme d’affaires et femme politique française, née en 1956, L’Amour l’Automne : 455 (ministre du commerce extérieur)

Lagarde & Michard, auteurs d’une anthologie de textes pour les classes, Travers Coda : 86

Lagrange (Emerentienne de Gaudin de), v. Gaudin de Lagrange (Emerentienne de)

La Grange, Henry-Louis de, critique musical franco-américain et biographe de Gustav Mahler, né en 1924, Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-5 (“Course dans la montagne”, l’opéra de Leipzig ferme pour une dizaine de jours, le 9 mars 1888, à l’occasion de la mort de l’empereur d’Allemagne Guillaume Ier, ce qui permet au jeune Gustav Mahler, qui en dirige l’orchestre aux côtés de Nikisch, d’achever sa Première symphonie, Titan, avec  une courte citation d’, Gustav Mahler, 1973, Fayard, 1979, t. I, p. 271)

lagune, Été : 391 / L’Amour l’Automne : 247

Lahor (Henri Cazalis, dit Jean Caselli ou Jean), poète français, 1840-1909, Travers : 191 (Chanson triste, Duparc), 250 / Été : 231 (soigne Verlaine à Aix) / Travers Coda : 15 (se soucie de littérature indienne et de William Morris)

Lahore, ville de l’empire des Indes, auj. au Pakistan, Passage : 77 (vice-consul), 86 (Grant et Perry) / Échange : 206 (match de polo, Perceval) / Été : 224 (vice-consul), 231 (pour Lahor), 235 (O how the waters come down (Ulysses)), 284 (lettre reçue), 291 (mythomanie, Perth), 299 (poste de vice-consul), 307 (Grant et Perry), 401 (rien dire sur Lahore) / L’Amour l’Automne : 179, 231, 241 / Travers Coda : 17 (citation du Vice-consul, Gallimard, 1966, p. 97) / Vaisseaux brûlés : 1-3-8-5-2-6. (“Où l’on retrouve de vieux amis”, citation du Vice-Consul, à moitié nu sur son balcon), 2-2-12-045-4. (“Sitôt le septuor”, id. )

Lahore, roman d’Yves Laplace, 1978, Été : 122 (Laplace), 145 (figure renversée du Horla), 

Lahyr, L’Amour l’Automne : 360

laird, L’Amour l’Automne : 531

Laisné, Été : 186 (véritable nom de Jeanne Hachette)

Lakmé, opéra de Léo Délibes, 1880, Été : 194 (livret tiré du Mariage de Loti)

Lally, Passage :30 (l’Irlandais) / Échange : 197 / palilalie

Lalo (Édouard), compositeur français, 1823-1892, Passage :39 (passion du bey de Tunis pour)

Lalo (rue), Paris, XVIe arr., Passage : 124 (si déjà il écrivait chez Mlle Valentin, au temps de la) / Été : 230 (ne peut loger Aurelio, ou Arcadio, le Sud-Américain d’Oxford, chez Mlle Valentin)

lama, L’Amour l’Automne : 205, 511

Lamarck (Jean-Baptiste de Monet, chevalier de), naturaliste français, 1744-1829, Passage : 14 (maison de)

Lamartine (Alphonse de), poète français, 1790-1869, Échange : 19, 143 (debout sur une chaise) / Travers : 88 (pays de) / Été : 342 (communique avec l’avenue Victor-Hugo) / L’Amour l’Automne : 144 (place) / Travers Coda : 21 (cité, vers tronqué) / Journal de Travers : 682 (maison de, rue de l’Université, Suzanne Sparks), 728 (environs de Mâcon), 995 (maison de, Suzanne Sparks)

lambeau, Passage, 60 / Été : 125 / L’Amour l’Automne : 61, 66, 407, 452, 494 / Travers Coda : 27

lame, Passage :126, 156  / Échange : 64, 65, 152, 188  / Travers : 83, 180 / Été : 19, 181, 360, 388 / L’Amour l’Automne : 15 / Travers Coda : 30, 37, 52 / larmes, vagues, mâle, pâle, couteau

Lamer Moor, Échange : 153

Lamert of Morian (Lord), Été : 370

Lamoral, L’Amour l’Automne : 360

Lamour (Catherine et Marianne), auteurs et documentaristes françaises, nées respectivement en 1942 et …?, Été : 248 (L’Héroïne du Triangle d’or)

Lamoureux (Charles), musicien français, 1834-1899, Été : 203 (première française de Tristan) / l’amour, Jean Lamour, amoureux, Lammermoor, L’Amour (film de Paul Morissey ?)

lampe, Passage : 11 (photographie à Kew Gardens, appuyée contre la, dans la chambre d’étudiant du 112 rue du Bac), Échange : 226 / Travers : 193, 196, 210  / Été : 178, 194, 243, 276, 283 / L’Amour l’Automne : 36, 71, 134, 302, 489, 504, 517 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-6 (“Missions étrangères”, photographie à Kew Gardens, appuyée contre la, dans la chambre d’étudiant du 112, rue du Bac)

Lanark, ville d’Écosse, L’Amour l’Automne : 471 / Vaisseaux brûlés 781-1-1-12-6-1-1-1 (“Les vacances en Grèce”, William Wallace y donne le signal du soulèvement de l’Écosse, mai 1297)

Lancaster (Burt), acteur américain, 1913-1994, Travers Coda : 22 (Prince, Le Guépard) / Journal de Travers : 318 (Violence et passion), 859 (Nonecento de Bertolucci, lien avec Le Guépard)

Lancaster (Mark), artiste anglais naturalisé américain, assistant d’Andy Warhol puis de Jasper Johns, né en 1938, Échange : 221 (non nommé, sa carrière) / Travers : 185 (revenu de Saint-Martin) / Été : 76 (non nommé), 181, 359 (invite à dîner dans l’atelier de Johns) / L’Amour l’Automne : 76, 87 (s’occupe pour Johns d’un décor de ballet pour l’Opéra) / Journal de Travers : 17-8 (retour de Saint-Martin, cité), 61 (invite à dîner dans l’atelier de Johns), 73-4

lance, Travers : 133 / L’Amour l’Automne : 25, 46, 220 (fer-de-lance), 366, 527 (free-), 527 (Fer-de-) / Travers Coda : 60

Lance, L’Amour l’Automne, 113 (quelqu’un que connaît Chistopher H.), 113 (et moi), 115 (l’autre), 115 (de Denver), 428 (et Rachid, au Manhattan, “Le marin”) / Travers Coda : 64 (“Thomas W. Lance parle”, poèmes de Levet), 67 (id., appartient à la religion catholique)

“Lance”, nouvelle de Vladimir Nabokov, 1951, parue d’abord dans The New Yorker en 1952, publié dans Nabokov’s Dozen, Doubleday & Company, Garden City, New York, 1958, repris dans Collected Stories, Penguin Books, Londres, 1995 / et personnage éponyme, jeune astronome,  L’Amour l’Automne : 23 (trois niveaux distincts de réalité, cit. traduite d’une note à propos du récit dans The Nabokov-Wilson Letters, 1940-1971, Harper & Row, New York, 1979, p. 271), 89 (has left), 93 (lettre de Nabokov à Edmund Wilson), 97 (tall and lean), 154 (grand, mince, name of the planet immaterial (incipit), 491 / Travers Coda : 12 (citation de la note à la lettre à Wilson), 25 (We are here among friends —> distant farm dog, citation, Collected Stories, p. 634) / Travers Coda : 21 (cité, cicatrice sur le front), 60 (cité, non nommé), 64 (chambre de Lance), 95 (id., talk of some last things) / Vaisseaux brûlés, 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, nouvelle non nommée, son incipit cité en français) / Celan, Ceylan, lance, Lancel, l’anse, lance (de lancer), Thomas W. Lance (Levet), 

Lancel (Serge), philologue et archéologue français, 1928-2005, L’Amour l’Automne : 184

Lanceloz del Lac, L’Amour l’Automne : 185

lancer, L’Amour l’Automne : 27, 30, 74, 94, 95, 95, 103 (lancé), 164 (se), 186, 211, 214, 218, 254 (lancé), 277, 335, 340 (se), 353, 439 (se), 450, 499 / Travers Coda : 46, 53

Lanci (M.), Travers Coda : 18 (patron d’Acer, poussé à la démission)

lancinant, L’Amour l’Automne : 69

land, L’Amour l’Automne : 53

Land Rover, L’Amour l’Automne : 38, 194

Lande(s), lande, Été : 177 / L’Amour l’Automne : 92, 208 (Landes), 378, 378

Lander (docteur), Été : 286

Landogne, village et château du Puy-de-Dôme, L’Amour l’Automne : 325 / Travers Coda : 93

Landon, L’Amour l’Automne : 356 (“Le nom”, liste de noms que chacun pourrait se choisir), 360 (“Le nom”, liste de noms)

Landon (Emmelene), artiste et écrivain d’origine australienne, née en 1963, L’Amour l’Automne : 199 ( « you are a spy »), 204 (« you are Miss No »), 217 (est peintre), 238 (non nommée), 301 (mélange avec London), 310, 338, 338 / Travers Coda : 87 (revoit le car carrier Orion,  cf. Le Tour du monde en porte-conteneurs, Gallimard, 2003, p. 30) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-19-14-1-1-1-13-24-4 (“Cadme, mane, teque”, elle s’embarque sur le cargo Manet pour faire le tour du monde), 571-1-1-15-3-2 (“Nosologie”, son triptyque est toujours en bas, dans la salle où jadis se trouvait Wall, d’Anthony Caro)   / London, Landor, Donald, Nando, Orlando, Londres,

Landor, Travers : 53 (Savage),  85 (Barthes) / Été : 27 (Roland), 290 (docteur) / L’Amour l’Automne : 119 (Poe), 168 (id.), 272 (Savage), 439 (firme), 447 (Savage), 447 (id.) / Travers Coda : 71 (Mr), 73 (Savage), 79 (Mr) / Journal de Travers : 468 (Barthes)

Landor (Arnold Henry Savage), peintre et explorateur anglais, fils du précédent, 1865-1924, L’Amour l’Automne : 447 (Everywhere, Corée, Aïnous)

Landor (Charles Savage)L’Amour l’Automne : 447 (appelé Arnold par confusion avec son fils)

Landor (Walter Savage), écrivain anglais, père et grand-père des précédents, 1775-1864, Travers : 53 (Conversations imaginaires) / L’Amour l’Automne : 272 (dialogues des morts, Arno) / Travers Coda : 16 (dialogue entre Karl Sand et Kotzebue, dans Imaginary Conversations), 73 (id., allusion), 83 (id.)

“Landor’s cottage”, récit d’Edgar Allan Poe, L’Amour l’Automne : 119 (cité, non nommé), 157-158-159 (cité, non nommé), 168 /  Travers Coda : 73 (les yeux d’Annie étaient d’un gris céleste, citation, Histoires grotesques et sérieuses, Bibliothèque de la Pléiade, Œuvres en prose, p. 73)

Land’s End, L’Amour l’Automne : 195 (Cornouailles)

Landsor (Mary), Été : 370 (fille de Lord Lamert of Morian)

Landru, L’Amour l’Automne : 360

Lane, Passage :197 (Park Lane) / Travers : 259 (étrange bureau de) / l’âne, l’Aine, l’aine

Lane (Mark), avocat et auteur américain, né en 1927, Été : 100 (si Mrs Markham se souvient de lui avoir parlé), 236, 324 (donne les références de ces témoignages), 362 (son livre sur l’assassinat du président Kennedy)

Lang (Fritz), cinéaste allemand, 1890-1976, Travers : 58, 83, 135, 214, 223, 262 / Été : 51 (Madame Butterfly), 100 (M, Peter Lorre), 115 (Der müde Tod), 162 (perd un œil), 168 (“La Diana”, le signe de la répétition), 196 (séminaire sur), 198 (Le Testament du docteur Mabuse, films Nero), 199 (dans un tableau : Mabuse, Nero), 239 (non, Jack Lang / House by the River, « Tout dans cette œuvre est signe de mort »)), 241 (non, imprimerie Lang / Marion, Travers), 398 (western) / L’Amour l’Automne : 78 (petit livre sur), 80, 81, 299, 448 / Travers Coda  : 68 (non nommé, Fury, Tracy, Travers, Wilson), 71 (M le Maudit) / Journal de Travers : 117 (Le Secret derrière la porte), 296 (Ministry of Fear), 461 (Die Tausend Augen des Dr Mabuse), 468 (id., hôtel Louxor, roman de J.-J. Schuhl), 882 (Le Testament du dr Mabuse, Thea von Harbou), 997 (La Cinquième victime), 1025 (Travers), 1073 (Jean-Jacques Brochier, Dossiers du Cinéma), 1315 (Die Tausend Augen des Dr Mabuse, hôtel Louxor)

Lang (imprimerie) : Été : 241

Lang (Jack), homme politique français, né en 1939, Été : 239

langage, Passage : 89 / Travers : 53, 53, 117, 138, 148, 168, 168, 197, 224, 226, 261, 277, 278 / Été : 24, 51, 64, 123, 126, 146, 147, 177, 186, 209, 215, 215, 237, 251, 256, 277, 293, 293, 306, 325, 342, 348, 353, 356, 390, 403 / L’Amour l’Automne : 39, 77, 77, 159, 264, 408 (langasge), 414, 487 / Travers Coda  : 55, 78, 89

Lange, Travers : 223 (« Wie lange fern… ») / Été : 60 (Le Crime de Monsieur Lange), 302 (capitaine)

Lange (Dorothea), photographe américaine, 1895-1965, Été : 252 (White angel breadline)

Langeais, ville de Touraine, L’Amour l’Automne : 49

langien, Été : 308 (entrelacs, Ministry of Fear)

Langle (Fleuriot de Langle), Échange : 207 / L’Amour l’Automne : 265

langue, Passage :21, 42, 61, 63, 74, 91, 108, 125, 136, 151, 162, 163, 182 / Échange : 39, 39, 103, 106, 118, 132, 144, 159, 166, 175, 175, 176, 212 / Travers : 18, 46, 60, 87, 108, 128, 137, 168, 183, 219, 228, 261, 271 / Été : 14, 14, 25, 28, 44, 44, 46, 49, 54, 63, 74, 84, 105, 108, 117, 117, 125, 126, 146, 164, 184, 208, 233, 256, 256, 257, 276, 278, 315, 315, 329, 344, 347, 353, 355, 356, 368, 369, 379, 379, 384, 388, 392, 405 / L’Amour l’Automne : 39, 40, 49 (lingue), 73, 77, 82 (language), 158, 158, 158, 175, 175, 176, 184, 207, 209, 233, 240, 240, 240, 270, 395, 399 (language), 411 (golf-language), 429, 433, 441, 503, 536, 536 / Travers Coda : 43, 43, 44, 45, 52, 52, 58, 63, 70, 75 / langue de terre, Jack Lang, Fritz Lang, longue, lagune

Lanier (Lucien), administrateur et homme politique français, né en 1919, Été : 365 (fait part à M. Chirac de ses réserves)

Lannes (Jean), maréchal de France, 1769-1809, Travers : 18 (boulevard) / L’Amour l’Automne : 345 (son portrait dans la salle des Illustres, à Lectoure ; "La bataille")

Lansberg, L’Amour l’Automne : 516 (Darga et, galerie parisienne)

lansgage, L’Amour l’Automne : 155 (poème de Proust à Reynaldo Hahn)

Lanst, Travers : 260 (semble s’agir d’un défaut d’impression : La, cf. Journal de Travers, tome I, 24)

Lanus, ville d’Argentine, province de Buenos Aires, L’Amour l’Automne : 72

Laon, chef-lieu du département de l’Aisne, Été : 370  (dans la salle d’attente de la gare, un des frères Chartier en vient à se demander si Barrès après tout n’est pas un grand écrivain) / Travers Coda : 12 (lettre, gare de)

Laos, pays d’Asie, Passage :106 / là-haut, salaud, Salo, Sola (Multitudine ), Laïos

La Pagerie (Marie Josèphe Rose Tascher de), future impératrice Joséphine, 1763-1814, Échange : 136 (la petite, se fait lire les lignes de la main)

Lapalisse, ville du Bourbonnais, Échange : 46 / Été : 221 (Jean et Diane Duvert)

Lapérouse, restaurant parisien, 55, quai des Grands-Augustins, Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-2 (“Le restaurant Lapérouse”,  nous dînons au), 781-1-1-12-6 (“Cabinet particulier”, bien tombé)

La Pérouse (Jean-François de Galaup, comte de), marin français, 1741-1788, Échange, 136 (cartes, Louis XVI), 147 (détroit), 192 (baie d’Hudson), 207 (Fleuriot de Langle), 211 (Swann, restaurant) / Travers : 17 (navigateur), 222 (Rossel) / Été : 204 (capitaine Nemo, massacré par les sauvages), 308 (beau caractère, Recherche), 346 (capitaine Nemo) / L’Amour l’Automne : 83 (piste), 186 (récente campagne de recherches), 211 (le Jacques-Cartier sur les traces de), 265 (guerre de l’Indépendance américaine), 296 (capitaine Nemo), 316 (livre de Verne), 354 (id.), 402 (Swann), 402 (rue), 513 (rue) / Travers Coda : 80 (détroit de), 88

La Pérouse (M. de), personnage des Faux-Monnayeurs, roman d’André Gide, 1925, Échange : 120 (Faux-Monnayeurs, fleur sur le plancher) / Été, 127 (Faux-Monnayeurs, combat avec l’ange), 162 (Boris), 198 (vieux couple La Pérouse)

La Pérouse (Madame de), Été : 395 (entrée dans une maison de retraite)

La Pérouse (rocher de), L’Amour l’Automne, 46, v. Pérouse (rocher de la)

La Pérouse (rue), Paris, XVIe arr., L’Amour l’Automne : 402 (citation d’À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, II, Bibliothèque de la Pléiade, 1987, tome I, p. 338), 513 (le “vice-consul” y travaille à l’agence de voyage des Affaires étrangères)

Lapérousse, restaurant parisien, Été : 369

Lapeyre-Desmaison, Chantal,  professeur et critique, L’Amour l’Automne : 131 (citation de Mémoires de l’origine, un essai sur Pascal Quignard,Les Flohic éditeurs, le sermon d’Otto, p. 217)

Lapierre (Nicole), sociologue française, L’Amour l’Automne : 21 (à propos de son livre Changer de nom, Stock, 1995, Ulysse, Polyphème), 30 (cit. abrégée de Changer de nom, p. 274), 67 (cit. de Changer de nom, p. 15, avec note en bas de page), 82 (cit. d’un article de presse (?), figures de l’intellectuel comme étranger), 155 (référence à son livre Pensons ailleurs, Stock, 2004, p. 11, Montaigne), 268 (citée, non nommée, Changer de nom, allusion à Eugène Nicole), 272 (non nomnée, titres de deux de ses livres) / Travers Coda : 37 (Changer de nom) / la pierre, Stein, Pierre, Stone, Eugène Nicole

lapin, Été : 315 / L’Amour l’Automne : 132 / lopin (Montaigne), lupin, Lupin (—> Dupin)

Laplace (Yves), écrivain suisse, né en 1958, Été : 122 (son roman Lahore, citation d’un article de presse (?) / L’Amour l’Automne : 180 (id., même citation, abrégée) / Travers Coda : 76 (id.)

Lapon(s), Travers Coda : 86 (Denise et J.-R.-G. passent l’hiver chez les) / lapin, lopin, Napoli, Napoléon, Sames

Laporte (Roger), écrivain français, 1925-2001, Été : 355 (à Montpellier, laisse un message pour Bruno Roy auprès des Laporte) / Travers Coda : 20 (amer), 88 / Journal de Travers : 1330

lapsus, L’Amour l’Automne : 95, 243

Las Palmas, ville des Canaries, Échange : 121 (Levey, ou Levet, y est consul)

laque, Échange : 38 (noire) / Travers : 210 (de Chine)

laqué(e), Échange : 112 / Travers Coda : 91

Laraine, Travers : 192 (robe en partie déchirée, bouge de Veracruz, romancier anglais exilé)

LaRaine quelquechose, Travers : 253 (jeune actrice chez Robert Rosenblum)

Larbaud (Valery), écrivain et poète, 1881-1957, Vaisseaux brûlés : 571-1-1-2 (“L’évadisme”, non-nommé, citation d’une des Poésies de A. O. Barnabooth, “Aspirations”, éd. de 1908, éliminé de l’éd. de 1913), 571-1-1-10 (“Buena Vista Park”, non nommé, citation de “Images”, IX, in “Borborygmes”, Poésies de A. O. Barnabooth, souvenirs de villes, souvenirs d’amour, Pléiade 77), 781-1-1-9 (“Souffles aux Provinces”, non nommé, cit. d’Allen, réf. à Saint-John Perse), 781-1-1-10 (“Quatre-vingt-quinze billets avec la carrosserie”, non nommé, cit. d’Allen, la nouvelle voiture de l’Éditeur)

L’Arc, Échange : 102, 202 / Travers : 90 / Été : 128, 146, 171, 177, 192, 199, 268, 390 / L’Amour l’Automne : 29

Larcher, Échange : 55 (industriel du Nord)

larcin, Été : 103 / L’Amour l’Automne : 228

large (le), Échange : 233 / Travers : 191 / Été : 112 / L’Amour l’Automne : 40, 76, 183, 193, 218, 245, 323, 500 / Travers Coda : 50

Largentière, sous-préfecture de l’Ardèche, Échange : 198

Larin, L’Amour l’Automne : 375 (Paraske)

lark, L’Amour l’Automne : 84, 314, 314

Lark Ascending (The), poème de George Meredith et œuvre pour orchestre de Ralph Vaughan Williams, L’Amour l’Automne : 314

Lark Ascending, roman de Mazo de La Roche, 1932, Travers Coda : 89 (thème du quatuor, Caroline), 64 (reprise à nouveaux frais du thème du quatuor), 89 (id.)

Larkin (Norah), personnage de La Femme au gardénia de Fritz Lang, Été : 254 / L’Amour l’Automne : 78

larme, Passage :44, 133 / Échange : 118, 140, 144, 215, 221 / Travers : 22, 132 / Été : 84, 121, 127, 210, 322 / L’Amour l’Automne : 51, 105, 114, 499, 502 / Travers Coda : 75, 95 / alarmes, armes, Marcel

Larmes de Pierre, L’Amour l’Automne : 22 (titre du roman d’Eugène Nicole), 268 (changer de nom)

Larnage (Mme de), Été : 373 (moins jeune et moins belle que Mme du Colombier)

Larnaka, ville de Chypre, L’Amour l’Automne : 455 / Lanark

La Rocca (Sao), Travers : 221 (assiste à une party donnée par la revue Interview au sommet du Time-Life Building, le mercredi 24 mars 1976)

Laroche (Bernard), 1955-1985, un des personnages de l’affaire Villemin, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-02-1. (“Sublime, forcément sublime”, il travaillait aux Tissages Ancel, à Granges-sur-Vologne) / Roche (Denis), Roche (Maurice), roche

La Roche (M. de), homme de confiance du maréchal de Luxembourg, Été : 61 (rôle tenu pat Fred Ulysse dans Les Chemins de l’exil, film de Claude Goretta sur les dernières années de Jean-Jacques Rousseau), 180 (id.)

La Roche (Marie-Laure de), Travers : 28

La Roche (Mazo de), femme de lettres canadienne, 1879-1961, Passage :88 (quelque chose de), 111 (id.), 139 / Échange : 152, 4e de couverture / Travers : 90 / L’Amour l’Automne : 511 (Jalna) / Travers Coda : 53, 64, 89 (son roman Lark Ascending, 1931, ses relations avec sa cousine Caroline), 94 (père de) / maso, roche, roc, Roche, Roche, Mozart,

La Roche (Othon de), Travers Coda : 61 (duc d’Athènes)

La Roche (Raoul), banquier et collectionneur suisse, Échange : 226 (ami de Le Corbusier qui construit sa villa, square du Docteur-Blanche ) 

La Roche, château de, auj. La Roche-Racan, à Saint-Paterne-Racan, Indre-&-Loire, Été : 157 (Racan y oublie Paris) / v. aussi Demeures de l’esprit, France II, Nord-Ouest, pp. 141 sq.

La Roque (Antonio) Travers : 29 (grand collectionneur argentin d’origine basque), 29 (Ramon de Castro travaillait pour lui)

La Roque, banque, Travers : 30 (gros investissements à Sao Paulo et du côté de Manaus ; cf. Marie-Laure, 29)

Larousse, Passage : 15, 153, 170 / Échange : 98, 174, 214, 217 / Travers : 94 / Été : 14, 159, 184, 253, 268, 400 / L’Amour l’Automne : 22, 215 / Travers Coda : 36, 80 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6-1 (“Palace”, dictionnaire, définition du mot “Révolution”, épigraphe du Palace, de Claude Simon)

Lars, L’Amour l’Automne : 85 (von Trier), 401 (id.) / Travers Coda : 26 (von Trier)

Larskoy ou Larsky (William), cinéaste, Travers : 244, 247 / Journal de Travers : 357-60 (Laskoy)

L’Art Vivant, revue française, Été : 312

Las Casas (Bartolomé de), 1474-1566, écrivain espagnol, Passage : 113 (biographie par son fils) / Travers : 91 / Été : 383 (père de, Colomb) / L’Amour l’Automne : 159 (biographie par son fils)

Las Cases (Emmanuel, comte puis marquis de), écrivain français, 1766-1842, Passage : 46 (rue), 150 (fils de, Hudson Lowe) / Échange : 95 (rue) / Travers : 91 (fils de, Hudson Lowe) / Été : 389 (fils de, Hudson Lowe) / case(s), Las Casas

“Lascia ch’io pianga”, air de l’Almira de Haendel, Été : 225

lassant, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, ces interruptions perpétuelles) / Celan, Lance, laçant

Lasserre(marquise de), Passage :163, 176 (les)

Last Empire (The), exposition de photographies sur l’Inde, Été : 351

latex, L’Amour l’Automne : 78

Lathorne (John), romancier, inspire William Larskoy pour le film Morte-Saison, voir aussi Walter Moran, Journal de Travers : 359

latin(e), Travers : 126, 137 / Été : 37, 80, 161 / L’Amour l’Automne : 158, 158, 158, 183 / Travers Coda : 43, 44

latino-américain, Été : 294 / Travers Coda : 32

Latour, Échange : 24, 24, 25, 28, 30, 30, 30, 31, 37, 98, 188

Latour (Lucien de), Échange : 188

Laura, Échange : 161 (sœur de Ralph) / Travers : 21 (étrangère rousse, enlèvement au Bourget), 82, 91, 107, 107, 257 / Été : 15, 58, 178, 204 / L’Amour l’Automne : 273 (autostoppeuse de l’Oregon) / Travers Coda : 51 (étrangère rousse)

Laure, Passage :63 (de Sade) / Échange : 160 (de Sade), 195, 225 / Travers : 28, 247 (de Sade) / Été : 244, 371 (Jules Laure), 389 (et Tristan)

Laure (Jules), peintre français, 1806-1861, Été : 371 (hôte assidu du salon de Flora Tristan rue du Bac)

Lauren, Travers : 26 (Sophia), 181 (fiancée à ce jeune homme insignifiant), 199, 263 (Bacall) / Été : 75 (Bacall), 249 / L’Amour l’Automne : 77 (regard de Sir Ralph), 83 (assistante de Ralph Sarkonak), 248 (Ralph Johnson)

Laurence, L’Amour l’Automne : 220 (Louppe), 246 (id.)

Laurencin (Marie), peintre française, 1883-1956, L’Amour l’Automne : 270 (non nommée)

Laurens, Été : 31 (P. O. L.)

Laurent, Travers : 198, 259 (Christine) / Été : 87 / L’Amour l’Automne : 472 (Morel) / Travers Coda : 41

Laurent (Christine), actrice et cinéaste portugaise, née en 1948, Travers : 259

laurier(s), Travers : 39, 53 / Été : 284, 289, 371 / Travers Coda : 12 (couronne de)

laurier-rose, Été : 31, 226, 93, 151, 191

Lauriers sont coupés (Les), roman d’Édouard Dujardin, 1888, Été : 171, 409

Laurine, Été : 297

L’Aurore aux doigts de rose à Louise Point (en fait Louse Point — Rosy-Fingered Dawn at Louse Point), tableau de Willem De Kooning, 1963, Stedelijk Museum, La Haye, Été : 134 (énumération, j’aime)

Laurrent (Éric), écrivain français, né en 1966, L’Amour l’Automne : 365 (Clara Stern, “L’étoile”),  365 (id.) / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-6-1-1-3 (“Clara Stern”, connaissait-il l’existence de la varie, la mère d’Anders ?) / Roland, Laura, cire, ciré, Lauren

Lausanne, ville de Suisse, Échange : 43, 128, 234 / Été : 124

L’Autre scène (en fait l’autre scène, ou L’autre Scène, cahiers du groupe de recherches théâtrales), revue trimestrielle dirigée par Jean-Loup Rivière,  Été : 186 (n° 10, article de Maurice Mesnage, l’archer ou du bruit dans la crypte)

lave, Été : 243 / L’Amour l’Automne : 411

laver, L’Amour l’Automne : 40 (se), 101, 111, 377, 438 (se), 473

Lawrence, Travers : 54 (tuteur de Nora dans Watch and Ward de Henry James)

Lawrence (David-Herbert), écrivain anglais, 1885-1930, L’Amour l’Automne : 121

Laxomil, L’Amour l’Automne : 360

Layrac, L’Amour l’Automne : 393

Lead Tree Plaque, sous-titre de A Rose has no teeth, L’Amour l’Automne : 444

Lean (David), cinéaste britannique, 1908-1991, Travers : 91 (Summertime, écrit Leane) / Été : 170 (id.) / Travers Coda : 36

Leander, Été : 268 (Doktor), 278 (docteur), 337 (id.) / L’Amour l’Automne : 82 (docteur), 103 (id.), 104 (id.), 227 (Doktor)

leaves, Été : 53 (rose-)

Le Blanc (Marthe), Échange : 159 (possède la Taillerie de Royat) —> La Marquise de Sévigné

Leblanc, Été : 264 (inspecteur de police)

Leblanc (Georgette), cantatrice et actrice française, 1875-1941, compagne de Maurice Maeterlinck, Travers : 248 (énumération, série) / Été : 22 (père de Mlle Deschamps, le docteur Albert Deschamps, spécialiste des maladies nerveuses, l’aurait soignée (?)), 262 (star de L’Inhumaine)

Leblanc (Maurice), écrivain français, 1864-1941, Travers : 248 (Lupin) / Été : 199, 246 (feuilleton adapté de, Georges Marchal), 247 (id.), 301 (Robbe-Grillet, triangle d’or) / L’Amour l’Automne : 26 (pas Le Roux), 49 (énième film sur Lupin)

Le Camus (Jean-Renaud-Gabriel, dit J.-R.-G.), Été : 6 (un des auteurs de Travers III)

Le Car (modèle de la maison Renault diffusé aux États-Unis), Été : 254 (Renaud se prononce comme Renault)

“Le Car by Renault”, id., Été : 50 (édition limitée)

Le Carré (David John Moore Cornwell, dit John), écrivain anglais, né en 1931, L’Amour l’Automne : 537 (Markus Wolf, inspirateur de)

Léchère, Échange : 67 (journaliste qui n’est plus jeune, aux Garnaudes pendant l’Occupation (Luchaire, Knecht))

Leckram, anagramme approximatif de Marcel (v. aussi Lecram), Vaisseaux brûlés : 571-1 (“Leckram”, désigne Proust lui-même dans un brouillon rejeté de poème, cf. Cahiers Marcel Proust,10, Poèmes, NRF Gallimard, 1982, p. 178) / Marcel, Le Kram, mark, Mark, caramel, Kellermann

Leclair (Frank, Max), “le garçon de Tours”, Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12-6 (“Le Stéphane que tu as connu”, son nom de famille est, aurait à présent soixante ans)

leçon, Été : 130, 157, 174, 308, 376 / L’Amour l’Automne : 88, 125, 266, 273

 Leçon de piano (La), toile d’Henri Matisse, 1916, Été : 134

Le Corbusier (Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit), architecte suisse naturalisé français, 1885-1967, Échange : 226 (non nommé, construit deux villas en collaboration avec son cousin Jeanneret)

Lecram, anagramme de Marcel, L’Amour l’Automne : 408 (Proust signe ainsi certaines lettres à Bertrand de Salignac-Fénelon ; “Le nom”)

lecteur, lectrice, Passage :109, 110, 139, 176, 186 / Échange : 5, 67, 79, 88, 122, 175, 212, 217, 219 / Travers : 14, 19, 19, 33, 100, 116, 131, 158, 167, 169, 169, 170, 170, 170, 197, 197, 199, 232, 272, 280 / Été : 25, 86, 97, 117, 142, 148, 181, 193, 194, 195, 196, 196, 234, 301, 306, 316, 319, 319, 364, 392, 402 / L’Amour l’Automne : 73, 82, 101, 236, 253, 282, 365, 365, 401, 401, 460, 527 / Travers Coda : 41, 89, 98

Lectoure, petite ville du Gers, en Lomagne, Gascogne, Été : 33 (Michel Arcizet en serait originaire), 134 (la terrasse de, J’aime) / L’Amour l’Automne : 260 (Combarrau), 345 (salle des Illustres), 393 (autocar) / Travers Coda : 25, 76 (enterrement de Pierre Gardeil en la cathédrale de) / Vaisseaux brûlés : 794-3 (“Histoires d’argent”, met quasiment fin à ses subventions pour les collections de Plieux)

Lectrice (La), film de Michel Deville, 1988, Travers Coda : 66

lecture, Passage :43, 82, 128, 143, 161, 162, 173, 197, 199, 204 / Échange : 64, 234, 237 / Travers : 28, 79, 115, 122, 131, 146, 146, 227, 244 / Été : 6, 73, 90, 94, 98, 104, 106, 109, 111, 139, 159, 160, 175, 181, 197, 235, 265, 352, 360, 362 / L’Amour l’Automne : 42, 46, 49, 52, 54, 87, 89, 105, 105, 125, 152, 180, 191, 206, 222, 232, 242, 249, 327, 387, 391, 391, 393, 403, 416, 417, 418, 437, 460, 497, 498 / Travers Coda : 16, 44, 49, 50, 57, 81, 87 / Lectoure

Lecture Politique du Roman (La Jalousie, d’Alain Robbe-Grillet), essai de Jacques Leenhardt, 1973, Travers : 174 (l’inspecteur Archer en conseille la lecture au commissaire divisionnaire)

Lectures pour tous, revue universelle illustrée, fin du XIXe s.-début du XXe,  Échange : 78 (exemplaires rangés année par année aux côtés de L’Illustration, bibliothèque des Garnaudes), 136 (id., article sur Élisabeth d’Autriche à Corfou, année 1899, vol. I), 141 (id., et de l’histoire l’image la plus superficielle, parodique et vaine) / Travers : 16 (où Denis enfant vivait plongé (nombreux exemples d’articles, famille impériale d’Autriche, coiffures du temps de Marie-Antoinette, Le Prisonnier de Zenda (Le Roman d’un Roi), d’Antony Hope, L’Assassin, comédie en un acte d’Edmond About) / Travers Coda : 88

L’Eden, Échange (dancing voisin du parc Bargoin, à Royat) : 193 / Été : 220 (cinéma de Chamalières, avenue de Royat — sans doute confusion de nom avec le dancing de Royat)

Lee (Robert Edward), général en chef des armées confédérées pendant la guerre de Sécession, 1807-1870, Travers : 99 (son effigie taillée dans le roc à Stone Mountain, carte postale représentant un gouverneur de Virginie dînant sur son épaule) / Travers Coda : 29 (non nommé, statue, nom du comté)

Lee, L’Amour l’Automne : 116 (Lo. Lee. Ta., citation de Nabokov)

Le Gac (Jean), artiste français, né en 1936, Été : 287 (Mel Bochner se plaint que d’après la disposition typographique de la couverture de Change on puisse croire qu’il soit l’auteur d’un article sur lui) / Journal de Travers : 47 (M. Bochner se plaint, etc.), 53, 694

légation, L’Amour l’Automne : 67

légende, Passage : 110b (photographie de Loys Masson à l’île Maurice), 129 (sous les multipliants), 134 (d’une affiche : Le retour du tendre anis), 179 (non ?), 197 (appartient à sa), 204 (sous les multipliants)/ Échange : 14 (chamaliéroise), 30 (maison dépourvue de, à Chamalières), 65 (Chanzy, d’Aurelles de Paladines), 96, 107, 120, 132, 143, 177, 178, 193, 204, 204, 210, 210, 223, 228, 237 / Travers : 29, 106, 108, 127 / Été : 115 (Green, versions de la), 152 (Saussure, modifications), 152 (poète ramasse la), 205 (leggenda), 236 (Saussure, question de), 320 (Nice, Saussure, la Fleur), 323 (condensation, redoublement), 346 (les alés de la), 368, 368, 408 / L’Amour l’Automne : 46, 47, 55, 65, 136, 185, 186 (les aléas de la), 216, 349, 371, 375, 410, 410, 422, 465, 499 / Travers Coda : 51 (poète ramasse la), 52, 60, 80

léger, Passage : 131,157, 162, 177, 191, 195, 200, 205 / Échange : 26, 33, 33, 34, 37, 79, 84, 86, 89, 97, 98, 107, 113, 108, 114, 122, 145, 154, 181, 192, 185, 192, 194, 208, 221, 226, 227, 229, 237, 237, 238 / Travers : 24, 24, 26, 34, 89, 98, 105, 145, 123, 202, 210 / Été : 37, 40, 44, 55, 108, 135, 157, 207, 236, 262, 284, 297, 300, 310, 375, 384 / L’Amour l’Automne : 43 (un vent, sur Carmen Sylva), 46 (pluie légère sur les forêts du Morvan), 96 (un vent, sur la mère et la tante Gaby), 252 (filant légers, faute d’orthographe, dans l’air marin, allusion rapide à Verlaine, “Laeti et errabundi”), 491 (au gré d’un vent), 494 (dans l’air subtil, “Laeti et errabundi”) / léger, j’ai l’air, règle, geler

Léger (Fernand), peintre français, 1881-1955, Été : 243 (musée) / Journal de Travers : 465, 592, 1291

Légion d’honneur (écoles de la), Échange : 67 (Saint-Denis ou les Loges), 162 (non nommée, les Loges) 199 (bâtiments de Saint-Denis, même auteur que la chapelle de Versailles)

Légion d’honneur (musée, ou palais de la), Échange : 162 (communique avec la terrasse du Bord-de-l’eau et l’Orangerie), 218 (réplique exacte aux proportions doublées) / Travers : 93 (musée, dit par erreur « d’art français » en est la réplique exacte, regarde la péninsule de Marin) / Été : 169 (Paris, exposition consacrée au Prince impérial), 172 (musée dit « d’art français » de San Francisco en est la réplique exacte), 204 (Paris, exposition consacrée au Prince impérial), 273 (musée des Beaux-Arts de San Francisco, possède un Monet), 411 (id.)

Legrand, Été : 20 (Ph.-E.), 252 (id.), 253 (Émile) / L’Amour l’Automne : 182 (Terre-Neuve appartenant à), 203 (leader mondial de l’équipement électrique), 253 (William), 280 (id.), 494 (id.)

Legrand (Émile), helléniste français, 1841-1903, Été : 253 (spécialiste du grec moderne selon le Larousse)

Legrand (Philippe Alexandre Ernest Félix), archéologue français, 1866-1953, Été : 20 (fouilles à Trézène), 252 (id.)

Legrand (William), personnage du “Scarabée d’or” (The Gold Bug), d’Edgar Allan Poe, L’Amour l’Automne : 253 (avec Auguste Dupin, les deux décrypteurs par excellence), 280 (citation de l’incipit), 494 (id., plus fragmentairement)

Le Gray (Gustave), photographe français, 1820-1884, Été : 78 (plusieurs photographies de lui dans la collection de Paul F. Walter) / Journal de Travers : 393 (camp de Châlons), 1300 (portrait du comte de Chambord), 1311 (id.)

Leibniz (Gottfried Wilhelm), philosophe allemand, 1646-1716, L’Amour l’Automne : 102 (cité, non nommé)

Leidlands, L’Amour l’Automne : 502 (pays de la douleur, très brève citation de Rilke, dixième des Élégies de Duino, édition bilingue, Seuil, p. 98 / v. aussi Sterne des Leidlands( Die))

Lekeu (Guillaume), compositeur belge, 1870-1894, Été : 185 (« cette idiote de sonate de Lekeu », lettre du poilu Chartier à son frère et amant, 1917)

Lekram,  L’Amour l’Automne : 360 (nom dans une liste, “Le nom”) / Kram (Le)

Lelong, Daniel, marchand d’art français, Vaisseaux brûlés : 794-2 (“Un mauvais tour”, galerie Lelong), 794-5 (“Soucis dépassés, aurait pu prendre ombrage de ma gestion), 794-5 (nous entretenons les meilleures relations)

Lely (Gilbert), poète français, 1904-1985, Été : 211, 259

Lemaire (Jean), dit Lemaire-Poussin, peintre français, 1598-1659, Autre Églogue : (dans le bureau de l’inspecteur Berger, quai des Orfèvres, lithographie reproduisant une toile de lui)

Lemaire (Pierre), dit Lemaire-Poussin, peintre français, 1612-1688, Travers : 49 (auteur supposé d’un monument dans un tableau de Poussin)

Léman, Été : 98 (lac, Élisabeth d’Autriche) / L’Amour l’Automne : 194 (banquier Stern)

Lemerre, Été : 288 (imprimerie) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-13 (Louis Conard, le libraire-éditeur, avait été formé chez)

Lenormand, traiteur parisien, Été : 162

Le Nôtre (André), dessinateur de jardins français, 1613-1700, Été : 280 (charmilles du château de Cordès, près d’Orcival, Puy-de-Dôme)

Lens, L’Amour l’Automne : 491 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-13-2 (“Le colonel Ancel”, Louvre à) / lance, Celan, Lenz, l’ance, en selle, 

Lento, L’Amour l’Automne : 162, 217 (moderato), 538

Lenz, nouvelle de Georg Büchner, 1835, inspirée par la visite de Jakob Lenz (1751-1792) au pasteur Jean-Frédéric Oberlin (1740-1826), L’Amour l’Automne : 157, 157, 184 / Travers Coda : 21 (allusion), 22 (cité, non nommé) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-10 (“Le lieu où était l’Étranger”, incipit de la nouvelle) / Lance, lance, Celan, le nez

 Léo, Travers : 143 (C.), 151 (Ferré), 183 (C.), 196 (Léon Blum), 260 (Mrs Leo Castelli) / L’Amour l’Automne : 484 (Leo, frère de Gertrude Stein), 484 (id.), 508 (père) / Travers Coda : 87 (Steinberg)

Léon, Échange : 202 (Paul), 216 (les), 216 (Paul et Lucie) / Travers : 126 (voyage dans le), 134 (Blum), 140 (Jacques) 196 (Blum) / Été : 42 (voyage dans le), 76 (prince de), 187 (le gros, Zitrone), 221 (Paul), 235 (Blum), 323 (id.), 334 (y’a le téléphon), 340 (Noël), 374 (Paul et Lucie) / L’Amour l’Automne : 22 (Léon roman), 182 (Morin), 364 (Camus) / Travers Coda : 56 (anecdote du “petit Léon”)

Léon, région de Bretagne, Travers Coda : 56 (La Prisonnière, « Je suis ton prince »)

Léon (Jacques), Travers : 140 (imitations de Maria Callas)

Léon (Lucie), Échange : 216, 216 / Été : 374

Léon (Paul), Échange : 202, 216, 216 / Été : 221, 374

Léon Morin, prêtre, film de Jean-Pierre Melville, 1961, L’Amour l’Automne : 182

Léon roman, ouvrage de la collection Zodiaque, L’Amour l’Automne : 22

Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci), pape sous le nom de, 1810-1903, Échange : 81 / Travers : 74

Leonard, Léonard, L’Amour l’Automne : 133 (Woolf), 184 (id.), 255 (id.), 285 (id.), 287 (id.), 189 (id.), 255 (id.), 285 (id.), 287 (id.) / Travers Coda : 19 (s’interpose devant Léopold), 37 (Woolf), 73 (Antier), 88 (id.)

Léonard (Léonard Antier, dit) coiffeur de Marie-Antoinette, 1740-1819, Travers Coda : 73 (aurait fait tout rater lors de la fuite de Varennes), 88 (article sur lui dans Lectures pour tous, coiffures à la frégate, amiral d’Estaing, La Pérouse) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-1 (“Leonarda”, son véritable nom est Antier, ou Antié), 2-2-12-045-1 (non nommé, son Journal est apocryphe)

Léonard (de Vinci), peintre, sculpteur, ingénieur, architecte et savant italien, 1452-1519, L’Amour l’Automne : 51 (Carnets), 83 (de P. Valéry), 92 (crâne), 184 (Obstinato rigore), 287 (devise citée, non nommé), 287 (cité, non nommé), 306, 307 (devise traduite en français, non nommé), 532 (cité, non nommé, l’axe du crâne) / Travers Coda : 35 (Leonardo), 95 (citation de Valéry) / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-1 (“Leonarda”, citation des Carnets, en français, distance, a, b, nez, lèvres), 571-1-1-15-3-7 (“La mort de Camus”, citation des Carnets, en italien, sur le cavité de la joue et l’orbite qui enchasse l’œil — également présente, en français, dans Georges Didi-Huberman, Être crâne, lieu, contact, pensée, sculpture, éditions de Minuit, 2000, p. 18)

Léonarda, lycéenne rom de nationalité kossovare dont l’expulsion avec sa famille, vers le Kossovo, met la France en émoi en octobre 2013, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-1 (“Leonarda”) / 781-1-1-13 (“Penser avec les dents”, sa famille annonce son retour en France)

Leonardi, L’Amour l’Automne : 510

Leonardo, L’Amour l’Automne : 121 / Travers Coda : 60 (Di Caprio), 79, 84 (footballeur)

Leonardo (Leonardo Nascimento de Arújo), joueur de football brésilien, né en 1969, Travers Coda : 84 (nommé entraîneur de l’Inter-Milan)

Leonardo” (“The), récit russe de Vladimir Nabokov, Berlin, 1933, Collected Stories, Penguin Classics, 2001, Vaisseaux brûlés 
781-1-1-12 (“The Leonardo”, tombe par hasard sur ce récit alors qu’il s’agit de vérifier une phrase de “Lance”)

Léonie, Échange : 195 (tante)

Leonor, Travers Coda : 79 (Fini)

léopard, L’Amour l’Automne : 274, 274, 274, 330, 519

Leopard (The), titre anglais du Guépard de Lucchino Visconti, L’Amour l’Automne : 330

Leopardi (Giacomo), écrivain et poète italien, 1798-1837, L’Amour l’Automne : 103 (Tristano, de Tabucchi), 339 (Tristan) / Journal de Travers : 602 (Gianni Buratoni parle de)

Leopardo, L’Amour l’Automne : 510

Leopardos (Os), groupe d’acteurs pornographiques sur scène brésiliens, Travers Coda : 38

Léopold, Leopold, L’Amour l’Automne : 205 (Bloom), 241 / Travers Coda : 19, 63 (the traveller), 82 (Bloom), 96 (id.) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-8 (“L’obole de Charon”, Bloom, citation tronquée de Jorge Luis Borges, “Le Zahir”, in L’Aleph, Pléiade, Œuvres complètes I, 625, référence au « florin with three notches on the milled edge », Ulyssses XVII, Bodley Head p. 816)

Leopoldi, L’Amour l’Automne : 510

Leopoldo, Travers Coda : 19

Le Parc (J.-R.-G.), Travers Coda : 88

Le Parc (Julio), artiste argentin, né en 1928 / Été : 246 (l’emporte sur Robert Rauschenberg pour le prix de la Biennale de Venise en 1967)

Leparc (Mme), Échange : 115 (le curé de Royat et la glycérine)

Le Roux (Maurice), compositeur, chef d’orchestre, musicologue et producteur de radio français, 1923-1992, Échange : 114 (allusion à son livre sur Monteverdi, 1951), 137 (responsable de l’émission “Arcana”) / Travers : 188 (comparaison de son style avec celui de Pierre Boulez, phrase syntaxiquement indéfendable), 248 (écrit le Roux, Maeterlinck) / Été : 32 (Maurice Roche fait entendre une pièce de lui) / L’Amour l’Automne : 24 (confusion volontaire ou pas avec Maurice Leblanc, 1864-1941, “père” d’Arsène Lupin), 35 (écrit Leroux, allusion à la confusion de la p. 24), 45 (émission “Arcana”)

Le Roux (Maurice), L’Amour l’Automne : 24 (confusion avec Maurice Leblanc, peut-être par le biais de Gaston Leroux : le nom Lupin, hommage à Dupin), 26 (correction de 24, pas Le Roux, Leblanc)

lésion, Été : 279

letter(s), Été : 21, 36, 46, 363, 124, 165, 167, 167, 348 / L’Amour l’Automne : 92, 168, 199, 208, 209, 255

Letters, roman de John Barth, 1979, Été : 233 / Travers Coda : 91, 93

letton, Travers Coda : 46

lettre, Passage :10, 21, 24, 28, 42, 45, 65, 69, 70, 73, 76, 78, 89 (letterings), 98, 102, 105, 110, 112, 119, 123, 139, 140, 150, 158, 163, 164, 168, 169 (brodée), 170, 171, 172, 175, 177, 181, 183, 185, 191, 199 (de change) / Échange : 16, 27, 38, 40, 50, 53, 87, 88, 90, 93, 97, 105, 121, 126, 127, 137, 152, 155, 157, 159, 160, 161, 170, 180, 186, 191, 196, 196, 196, 198, 203, 207, 222, 224, 234 / Travers : 12, 13, 27, 30, 33, 38, 38, 39, 48, 69, 89, 90, 92, 92, 93, 94, 97, 108, 115, 127, 158, 166, 172, 175, 175, 204, 204, 205, 212, 214, 246, 247 (volée), 274, 279 / Été : 17, 19, 29, 34, 37, 43, 43, 44, 44, 51, 52, 52, 64, 77, 80, 82, 96, 96, 96, 96, 96, 102, 107, 112, 128, 128, 147, 147, 149, 157, 164, 172, 176 (change tout), 188, 191, 202, 226, 230, 235, 238, 240, 259, 260, 261, 274, 275, 278, 284, 284, 285, 285, 294, 297, 300, 301, 301, 310, 331, 334, 334, 337, 342, 342, 351, 356, 365, 366, 372, 376, 380, 385, 389, 392, 393, 395, 396, 397, 397, 401, 402, 411, 412, 4ec / L’Amour l’Automne : 12, 14, 22, 22, 29, 30, 32, 37, 48, 48, 49, 50, 51, 51, 51, 59, 60, 62 (Lettre à la reine Victoria, Wilson), 76, 85, 85, 87, 94, 96, 102, 104, 104, 119, 120, 120, 127, 130, 133, 140, 141, 143, 143, 143, 144, 146, 148, 151, 170, 170, 170, 178, 178, 187, 188, 188, 188, 194, 207, 209, 213, 221, 222, 222, 223, 223, 224, 224, 224, 234, 240, 240, 245, 245, 253, 255, 258, 262, 262, 267, 276, 292, 303, 321, 322, 322, 324, 331, 338, 346, 353, 354, 359, 376, 376, 377, 384, 384, 384, 395, 395, 403, 412, 416 (Lettre aux adhérents), 419, 425, 430, 442, 453, 459, 466, 466, 466, 479, 482, 485, 485, 487, 490, 490, 502, 502, 502, 503, 503, 503, 504, 504, 511 (sonnet de la lettre), 517, 520, 529, 532, 533, 537, 537 / Travers Coda : 12 (de Pierre Chartier à son frère Jacques, 1917), 18, 18, 23, 28, 28, 30, 31 (les lettres coulent de moi comme du), 31, 32, 32, 32, 36, 39, 47, 50, 53, 53, 54, 56, 56, 56, 58, 59, 61, 64, 66, 70, 72, 75, 76, 80, 82, 83, 85 (lettres classiques), 89, 92, 93, 99 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-7 (“La gloire de Vidal”, une lettre de Pondichéry), 571-1-1-15-2 (“Émissaire de la Zemble”, citation de l’incipit de La Route des Flandres, « il tenait une lettre à la main »), 571-1-1-15-3 (“Porta Nigra”, citation de William Marx, Vie du lettré, éditions de Minuit, 2009, préambule, p. 11, « faire des lettres le but principal d’une vie)  / l’être, l’Être, l’âtre, lettré, litre, terril

lettré, Été : 156 / Travers Coda : 50

“Lettre d’un fou”, nouvelle de Guy de Maupassant, 1885,  Été : 231 (trace du thème du Horla)

Lettres à Alma, recueil de lettres de Gustav Mahler à sa femme, éditions Francis Van de Velde, Paris, 1979, Été : 230  (émission sur France Musique) / L’Amour l’Automne : 151-152 (cité, non nommé, point culminant, avant Tristan)

Lettres à soi-même, livre de Paul-Jean Toulet, 1927, Travers Coda : 23 (cité, non nommé), 25

lettres de change, Échange : 95 / L’Amour l’Automne : 14

Lettres reçues, recueil webmatique de Renaud Camus, entrepris en 1212 : Vaisseaux brûlés :  571-1-1-6 (“La gloire de Vidal”, une lettre de Pondichéry)

Lettre volée (La), nouvelle d’Edgar Allan Poe, 1844, Été : 300 / L’Amour l’Automne : 35, 253

lettrines, Échange : 99 (Lucia Joyce peint des, Transition)

Le Va (Barry), artiste américain, né en 1941, Été : 89 (Mel Bochner estime qu’il a fait beaucoup de choses avant Robert Morris et Richard Serra), 293 (id.) / Journal de Travers : 38, 48 (remarque de Mel Bochner), 591 (présenté par Sonnabend à la foire de Bâle)

Levant, L’Amour l’Automne : 278

Levé (Édouard), écrivain français, 1965-2007, Travers Coda : 44 (se suicide comme il l’avait annoncé), 64 (cité, non nommé), 83 (se suicide)

lever, Échange : 115 / L’Amour l’Automne : 103, 170, 170, 178, 225, 244, 249, 259, 323, 326, 343, 350, 438, 490, 498, 502, 504, 517

Lever (divisionnaire), Été : 242

Lever (Francis), personnage de Souvenirs du Triangle d’Or, Été : 253

Levert, Échange : 73 (maison des, déjà en vente), 114 (villa des, toit à l’italienne) / Travers : 90 (invraisemblable pavillon chinois des) / Été : 51 (inspecteur, propos incohérents)

Levert (François), Été : 260 (narrateur en retard dans son journal)

Levet, Passage :37 (cours, institution pour les jeunes filles, à Clermont-Ferrand, fondé et dirigé par Mlle Levet) / Travers Coda : 64 (Mlle, écrit Levé, et cours)

Levet (Henry Jean-Marie), poète français, 1874-1906, Passage : 46 (Marcel Ray), 46 (Levey), 95 (maison des, à Montbrison), 152 (cité, non nommé), 166 (plaquette, préface, Cannes, Nice), 198 (maison des, à Montbrison) / Échange : 68 (poème “Hiver”), 76 (propriété des), 131 (Denis Roche, l’ennemi de), 137 (id.) / Travers : 88 (maison de), 134  (J’aime)/ Été : 102 (rien de), 105 (Montbrison, Calcutta), 106 (maison des), 106 (préface de Fargue & Larbaud), 165 (Marcel Ray), 353 (biographie de) / L’Amour l’Automne : 144 (cité, non nommé) / Travers Coda  : 37 (Jane, citation du poème “Côte d’Azur. — Nice”, in Cartes postales, Poèmes, La Maison des Amis des Livres, Paris, M.CM.XXI, p. 67, Gallimard, collection “Métamorphoses”, 1943, p. 68, Poésie/Gallimard, 2001, p. 101), 44 (tristesse comme un poncho, citation de “République Argentine. — La Plata”, in Cartes postales, Poèmes, La Maison des Amis des Livres, Paris, M.CM.XXI, p.75, Gallimard, collection “Métamorphoses”, 1943, p. 67, Poésie/Gallimard, 2001, p. 100), 60 (“poème de Thomas W. Lance”), 75 (brève citation du poème “Outwards”, un des “Sonnets torrides” des Cartes postales, Poésie/Gallimard p. 93, mer plate comme avec la main), 75 (citation de “Égypte — Port-Saïd — En rade”, id., p. 104), 80, 83 (« Cet hiver, sur la Promenade des Anglais ») / Journal de Travers : 1315 (vers de, télégramme à Myriam Mézières), 1411 (plaquette, portrait imaginaire)

Levey, Échange : 121 (autre orthographe du nom Jean-Marie Levet)

Levigne, narrateur de L’Écart, de Rémi Santerre, L’Amour l’Automne : 81, 404, 519

lèvre(s), Passage : 15 (enfant allongé nu contre la terre, l. contre elles, au Népal, au Ladakh, sur les contreforts de l’Himalaya), 91 (femme abandonne le gland qu’elle pressait entre ses l., citation de Claude Simon, Les Corps conducteurs, éditions de Minuit, 1971, p. 58) , 202 (garçon prend entre ses l. la pointe des seins de la fille) / Échange : 88, 138, 146 / Travers : 37, 107, 107, 186, 189, 203, 228, 229, 231 / Été : 73, 86, 124, 181, 211, 212, 227, 368, 384 / L’Amour l’Automne : 12, 39, 82, 137, 359, 364, 423, 464 / Travers Coda : 22 / livre, lièvre, lover, rêve

Lewes, ville du Sussex-Oriental (East Sussex), en Angleterre : Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-7 (“La mort de Camus”, non nommée, Leonard Woolf y vend sur le marché les légumes cultivés à Monk’s House, Rodmell), 571-1-1-15-3-7 (les voyageurs doivent y payer une fortune à l’hôtel Shelley’s (qui toutefois leur fait une remise) pour leur consommation d’Internet, été 2007), Vaisseaux brûlés : 781-1-1-12 (“The Leonardo”, Leonard Woolf y vend sur le marché les légumes du jardin de Monk’s House)

Le Witt (Sol), artiste américain, 1928-2007, Travers : 143 (wall drawings of) / Été : 80 (“très précieux”), 305 (Michael et Ileana Sonnabend ont un grand dessin de lui dans leur appartement de Venise), 311, 317 / Journal de Travers : 18 (citation de Paul Cummings), 36 (dessin très précieux), 52-3

Leyde, ville des Pays-Bas, Travers Coda : 80 (entrevue Freud-Mahler)

L’Herbier (Marcel), cinéaste français, 1888-1979, Été : 262 (L’Inhumaine, Georgette Leblanc)

L’Herne, maison d’éditions, Travers Coda : 40

Lia, L’Amour l’Automne : 277

liaison, Passage :39, 41, 67, 107, 113, 116, 121, 134, 170, 183, 196, 202 / Échange : 24, 72, 77, 88, 169, 172, 173, 220 / Travers : 36, 222, 245, 263 /  Été : 21, 47, 81, 110, 124, 140, 205, 222, 227, 247, 306 / L’Amour l’Automne : 36, 153, 154, 213-214, 299, 324, 376, 384, 413, 517, 527, 529 / Travers Coda : 20, 37, 40, 52, 72, 76, 85, 89, 94 / lien, relation, correspondance, saison(s), lésion(s), passage(s)

Liam, L’Amour l’Automne : 26 (le joint facile), 360 (liste de noms, “Le nom” / Mali, amyle (nitrite d’), l’ami, Siam, Liam Neeson (—> Rob Roy)

liane(s), Échange : 65, 68 / Travers : 82 / Été : 197 / Travers Coda : 11 (une impression de), 94 / Diane, Dyane, lien, lier, allié, liant, Viane (prince de)

Liban, L’Amour l’Automne : 48, 445, 445, 455 / bilan, Laban, Lubin

libanais, Travers : 135, 186, 189

libération, Échange : 146 (Libération) / Travers : 126 (article dans Libération) / L’Amour l’Automne : 157

Liberia, État d’Afrique de l’ouest, Échange : 110 (oriental) / L’Amour l’Automne : 175 (occidental)

libérien, Passage : 112 / L’Amour l’Automne : 292 / Travers Coda : 90

liberté, Échange : 83 (statue de la Liberté) / Travers : 180 (id.) / L’Amour l’Automne : 276, 318, 356, 375, 383

libraire, Passage :104, 109, 168 /  Échange : 77 /  Été : 68, 134, 404 / L’Amour l’Automne : 502

librairie, Passage :53, 104, 129 (anglaises), 146 (pornographique), 168, 197 /   Échange : 153, 162 /  Travers : 96, 99, 118, 121, 127, 197, 202, 206, 207, 251, 251, 263 /  Été : 103, 169, 194, 240, 390, 394, 396 / L’Amour l’Automne : 94, 137, 155, 157, 189, 286, 416, 500, 519 (pseudo-) / Travers Coda : 71

Librairie du XXIème siècle (La), collection du Seuil, L’Amour l’Automne : 157

library, Été : 396 / L’Amour l’Automne : 238

libre, Travers : 238, 269 / L’Amour l’Automne : 134, 233, 234, 383, 398, 426, 514 / Travers Coda : 22, 40, 80 / livre, Tibre

libretto, Été : 109 (nouveau, Orlando tout court)

librum, Été : 358

Licht, Été : 350 (goldigem)

Lichtenberg (Georg-Christoph), physicien et philosophe allemand, 1742-1799, Été : 398

Lichtenstein (Roy), artiste américain, 1923-1997, Travers : 143 (Lichte), 260 (id.) / Été : 311 / Journal de Travers : 16, 24, 52, 225, 1378

Licori, Échange : 114 (fausse folle) / Été : 30 (Finta Pazza)

licteurs, Échange : 86

lié(e), Échange : 176, 189, 192 / Été : 214 / L’Amour l’Automne : 89, 221, 222, 245, 299, 336, 498 / Travers Coda : 57, 95, 95, 95 (li-és), 95, 97

Lieber (Jean-Claude), critique littéraire, L’Amour l’Automne : 187 (cité, non nommé, hôtel Colon) / ach du lieber Augustin

Lieberman (Rolf), compositeur et chef d’orchestre suisse, 1910-1999, Travers : 261 (suicide de Maria Callas)

lien, Passage : 16, 94, 149, 165, 171, 205 / Échange : 214 / Travers : 71, 164, 178, 216 / Été : 18 (avec le crime organisé), 26 (lacunes, fragments), 40 (apparent), 52 (devenus insupportables, Reno), 57 (déjà formés, Toilet), 63 (à l’été, plus nécessaire (Proust)), 66 (french connection), 68 (avec des gouvernements d’orientation opposée), 82 (entre Victoria et Los Angeles), 93 (subtils, la mort (Baudelaire)), 102 (aucun, besoin diffus, obscur appétit, (Leiris)), 104 (avec Madame Camus, de Degas), 140 (à l’été, plus nécessaire (Proust)), 202 (multiples apparaissent), 250 (subtils, la mort (Baudelaire), couloirs), 254 (entre les faits, entre les phrases)) , 269 (plus nécessaire, à l’été (Proust)), 276 (chez Wagner), 356 (multiples apparaissent (Alphant ?)), 362 (plus nécessaire, à l’été), 365 (apparent, Camay, camée), 367 (quelconque entre les différentes séquences. Nemo), 391 (Fate, maître des), 399 (du signe et de la fiction, Mallarmé) / L’Amour l’Automne : 38 (à l’intérieur de la malheureuse “Dyane”), 77 (aucun lien particulier), 200 (défaut de raisons ou de, Monsu Desiderio), 204 (réaliste, étrangèreté), 232 (passionnés unissant l’écrivain à cette terre, George Sand), 251 (possible, Dieu, Tractatus), 282 (sépare), 299 (nouveau, écarte), 351, 397, 413, 433, 440, 441, 448 / Travers Coda : 14, 19, 19, 30, 44, 53, 54, 59, 64, 66, 72, 86, 91, 94, 97 / Vaisseaux brûlés : 539-7-1 (“Les liens du sang” (avec sa sœur)) / lin, Line, Line Renaud, Nil, Niels, Nelly, rien, Lyon, lion, Nelly, le signe, Niel, maréchal Niel, avenue du maréchal-Niel

lier, Passage : 137, 151, 154, 181 (reliés), 185, 192 / Échange : 13, 42, 84, 100, 103, 113, 161, 162, 205, 212, / Travers : 164, 168, 184, 197, 215 / Été : 22, 33, 58, 61, 99, 108, 162, 170, 183, 190, 192, 216, 245, 261, 271, 291, 315, 391, 4ec / L’Amour l’Automne : 66, 96, 254, 276, 280, 397, 424, 494, 494 / Travers Coda : 41, 58

lierre, Passage :68, 100 / Échange : 10, 56, 111, 123, 181, 192, 199, 205, 210, 214, 231 / Travers : 116, 241 / Été : 37, 116, 236 / L’Amour l’Automne : 224 / pierre, Pierre, Sierre, bière, tiers, Thiers

lieu, Échange : 38 / Travers : 243 / Été : 41, 42, 67, 83, 84, 87, 89, 103, 126, 128, 150, 156, 160, 172, 174, 174, 175, 183, 185, 195, 201, 223, 230, 231, 242, 247, 248, 252, 254, 260, 274, 291, 334, 337, 348, 357, 358, 365, 367, 388, 395, 411 / L’Amour l’Automne : 21, 47, 48, 53, 66, 69, 71, 90, 92, 99, 119, 129, 138, 141, 154, 155, 157, 157, 158, 158, 159, 159, 164, 193, 194, 217, 218, 218, 221, 228, 254 (plus lieu de…), 258, 258, 272, 287, 304, 304, 333, 361, 373, 373, 374, 379, 389, 400, 409 (anti-lieu), 432, 441, 452, 459, 469, 483, 485, 490, 504, 517, 527 / Travers Coda : 14, 14, 22, 33, 40, 41, 42, 48, 49, 57, 68, 71, 77, 82, 86, 91, 92, 94 / dieu, mieux, vieux, pieu, pieux, cieux

Lieu clair, texte de Jean-Paul Marcheschi, L’Amour l’Automne : 459

lieu(x)-dit(s), Échange : 99 / L’Amour l’Automne : 242, 245, 280

lieue, Été : 181

lieutenant, L’Amour l’Automne : 50, 59 (Berg), 150 / Travers Coda : 51, 58, 83

Lieux & Histoires secrètes du Languedoc, André Rimailho et Philippe Moulu, Porte Verte, 1980, Travers Coda : 54

Life-Affirming Quality, Été : 109

light, L’Amour l’Automne : 33, 148, 500

Light, L’Amour l’Automne : 349 (Mrs)

Light-House (The), conte inachevé d’Edgar Allan Poe, L’Amour l’Automne : 140

Lighthouse, L’Amour l’Automne : 253 (citation de Woolf), 520 (id.)

Light in august, roman de William Faulkner, 1932, Été : 60

ligne, Passage :10, 12, 14, 39, 41, 45, 46, 47, 47, 51, 53, 54, 56, 57, 59, 61, 68, 71, 73, 75, 76, 77, 80, 83, 84, 88, 90, 91, 96, 97, 100, 102, 103, 106, 108, 113, 124, 125, 127, 131, 132, 133, 134, 141, 144, 145, 147, 151, 154, 157, 161, 162, 162 (lines), 162, 163, 168, 169, 173, 174, 179, 180, 181, 182, 183, 184, 187, 187, 188, 191, 194, 197, 199, 200, 201, 202, 205 / Échange : 13, 26, 26, 26, 26, 35, 36, 40, 43, 48, 51, 59, 61, 67, 75, 77, 80, 81, 88, 104, 124, 128, 128, 129, 134, 136, 142, 150, 154, 166, 178, 185, 187, 188, 196, 197, 212, 213, 215, 223, 224, 238 / Travers : 11, 18, 20, 23, 37, 38, 38, 38, 38, 64, 70, 73, 76, 79, 83, 83, 104, 106, 115, 122, 144, 145, 148, 151, 171, 173, 184, 190, 192, 195, 199, 221, 236, 279 / Été : 16, 20, 32, 39, 42, 43, 48, 51, 59, 71, 76, 88, 93, 97, 97, 99, 116, 121, 123, 139, 148, 176, 181, 186, 194, 194, 195, 200, 225, 264, 264, 286, 286, 297, 299, 329, 329, 340, 355, 370, 379, 380, 380, 380, 382, 387, 391, 402, 406 / L’Amour l’Automne : 26, 31, 36, 39, 44, 51, 58, 69, 71, 99, 100, 104 , 111, 122, 130, 143, 144, 150, 155, 183, 185, 186, 400, 457, 494, 494, 509, 512, 532, 532, 532, 532 / Travers Coda : 29, 33, 35, 41, 46, 70, 73, 79, 81, 81, 98 / signe, linge, vigne, Tignes, néglige, lignée, Ligne, prince, Beloeil, digne, Digne, génial, lignage

lignée, Travers : 145 / Été : 156, 370 / L’Amour l’Automne : 478

Liked to Visit Lake, titre d’un paragraphe de l’article nécrologique sur James Wright dans le N. Y. T., Été : 109

lilas, Passage : 124,195, 200 / Échange : 43, 49, 61, 80, 83, 217, 217 / Travers : 13,  23, 192, 203 / Été : 102, 385 / Lally

Lille, chef-lieu du département du Nord, Vaisseaux brûlés : 539-9 (“Je vois que les affects se portent bien”, le docteur Durand y habite et pratique le psychiatrie, en plein centre), 539-9-2 (“Philippe II”, il y habite un bel immeuble ancien) / l’île, ville, bille, fille, (Raymond] Lulle

Lille (rue de), Échange : 221 (Pierre et un garçon rencontré aux Tuileries la traversent pour ce rendre au Dauphin, café-restaurant de la rue du Bac) / Été : 158  (Lacan quitte la)/ L’Amour l’Automne : 61 (exposition de Duane Michals à la galerie Jacques Bosser près de la)

Lima, capitale du Pérou, L’Amour l’Automne : 37 (Flora Tristan) / Mali, Islam

Lima (Angelo, ou plus exactement Ângelo de), poète portugais, aliéné, 1872-1921, publié dans la revue Orpheu, L’Amour l’Automne : 250 / Travers Coda : 70

Limagne, L’Amour l’Automne : 364

Limelight, Travers : 190

limite, L’Amour l’Automne : 30, 47, 47, 170, 207, 245, 294, 411, 414

Limoges, chef-lieu de la Haute-Vienne, Limousin, France, Travers : 39 (lieu de production d’un cendrier reproduisant une carte du Diner’s Club au nom de Travers)/ Travers Coda : 87 (Van, Vanacker, vend des antiquités à Limoges) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-12 (“La tour du More”, id., amant de l’antiquaire)

lin, Travers : 277

Linda, Travers : 244 (Mara), 245 (Ramor, script-girl), 245 (id.), 245 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 246 (id.), 246 (Mara), 247 (Ramor) / L’Amour l’Automne : 115

Lindon (Jérôme), éditeur français, 1925-2001, L’Amour l’Automne : 239, 298 / Journal de Travers : 1516

Linea (La), Échange : 207 (corrida à)

linge, Passage :41, 86 / Échange : 18, 48, 93, 104 / Été : 298, 321 / L’Amour l’Automne : 415

lingua, Été : 205

linking, L’Amour l’Automne : 34

lion, Travers : 115, 115 / Été : 105, 206 / L’Amour l’Automne : 97, 509, 527 (Chevalier au Lion) / Travers Coda : 17, 64, 65

Lion d’Or (hôtellerie du), à Montbrison, Été : 105 (citation de Le Sentiment géographique, récit de Michel Chaillou, Gallimard, coll. “Le Chemin”, 1976, pp. 85-86) / Travers Coda : 82 (« vous sortiez de l’)

Lionizing, nouvelle d’Edgar Allan Poe, v. ci-dessous

Lionnerie, nouvelle d’Edgar Allan Poe (Lionizing), 1855, Été : 353 / L’Amour l’Automne : 346, 346 / Travers Coda : 23 (cité, non nommé), 77 (« Ma mère vit cela et m’appela un génie », citation, Pléiade, p. 423) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-2 (“Nosologie”, citation en anglais, ma mère vit cela, mon père pleura de joie et m’offrit un traité de Nosologie)

Lipp, brasserie parisienne, 151, boulevard Saint-Germain, Été : 408

lipsum (contraction de lorem ipsum), nom donné par convention au faux-texte, texte sans signification destiné aux mises en page, Vaisseaux brûlés : 2-2-12-03-9-1-1-1 (Lipsum, défaut de signification) / Lipp, lippe, lorem, Morel, Lipse, Lipsius

lire, Passage : 10, 48, 62, 69, 70, 77, 88, 92, 94, 100, 105, 111, 157, 163, 170 / Échange : 36, 49, 77, 82, 110, 126, 141, 142, 162, 215, 223 / Travers : 35, 38, 55, 72, 108, 148, 169, 170, 179, 201, 235, 265, 267, 280 / Été : 62, 85, 112, 127, 147, 160, 163, 166, 170, 214, 214, 226, 228, 245, 255, 265, 270, 274, 300, 322, 329, 333, 367, 371, 372, 406, 409, 4ec / L’Amour l’Automne : 52, 58, 71, 71, 79, 80, 91, 91, 95, 100, 102, 104, 134, 143, 149, 151, 157, 160, 160, 169, 179, 182, 187, 191, 194, 220, 223, 238, 244, 249, 252, 254, 281, 290, 291, 293, 303, 318, 331, 376, 387, 389, 403, 417, 417, 421, 437, 472, 482, 495, 495, 497, 498, 512, 526 / Travers Coda : 11 (l’avoir lu (H)), 36, 37, 37, 41, 42, 47, 48, 49, 53, 55, 56, 60, 61, 67, 70, 74, 74, 75, 81, 86, 87, 89, 89, 89, 90, 96, 98 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-3 (“Les Jardins d’Académus”, ma belle-sœur, à Belle-Île, passe ses soirées à) /  lyre, Lear, lier, pire, cire, mire, Vire, lit, relier

liseré, L’Amour l’Automne : 35, 365

lisible, L’Amour l’Automne : 209, 499

liste, Passage :163, 185 / Échange : 39, 158, 228 / Travers : 49, 100, 144, 215 / Été : 108, 152, 276, 277 / L’Amour l’Automne : 234, 236, 320, 398, 409 / Travers Coda : 30, 30, 44 / Liszt, rôle, série

Listel, Été : 134 (rosé, j’aime)

Liszt (Franz), compositeur hongrois, 1811-1886, Passage :153 (œuvre de lui qu’aime George Crown) / Travers : 249 / Été : 203 (concert à Agen, Flora Tristan) / L’Amour l’Automne : 151, 226 (Agen, Flora Tristan), 247 (film sur Wagner) / Journal de Travers : 321, 1098 (comparé à Larbaud), 1214 (film sur Wagner) / liste

lit, Passage :10, 90, 91, 108, 125, 151 / Échange : 12, 40, 64, 73, 80, 85, 92, 100, 113, 124, 125, 128, 134, 152, 154, 166, 167, 168, 178, 202, 204, 232 / Travers : 14, 58, 59, 81, 101, 104, 115, 122, 129, 192, 209, 228, 265, 280 / Été : 36, 75, 84, 93, 93, 93, 96, 115, 123, 127, 153, 160, 162, 180, 186, 194, 246, 250, 276, 276, 278, 283, 361, 378, 402, 402, 409 / Été : 19, 47, 231 / L’Amour l’Automne : 82, 96, 129, 139, 160, 179, 205, 228, 231, 233, 250 (bed), 376, 421, 451 / Travers Coda : 16, 28, 41, 52, 56, 56, 76, 86, 89, 96 / Till l’Espiègle, Georges Thill

Litche, abréviation de Lichtenstein, Travers : 143, 260

litre, Échange : 93

litter, Été : 36

littera, Été : 107 (Perdidit antiquum littera prima sonum, Ovide, Fastes, Livre V, v. 526 : La première lettre a perdu son timbre ancien (Orion / Urion). Cité par Auguste Dupin dans “Double Assassinat dans la rue Morgue”, de Poe) / L’Amour l’Automne : 199 (id.) / Travers Coda : 25 (id.)

littéraire, Travers : 207 / Été : 30, 43, 59, 86, 88, 99, 100, 111, 165, 200, 229, 234, 252, 323, 326, 335, 350, 369, 375, 378, 388, 397, 398 / L’Amour l’Automne : 52, 147, 250, 307, 341, 470, 484, 537

littéral, Été : 52, 302 / L’Amour l’Automne : 162

littéralement, Été : 42, 79, 362 / L’Amour l’Automne : 31, 60, 162, 202, 239, 281

littérateur, Été : 395 / L’Amour l’Automne : 81, 120, 503

littérature, Échange : 9 (et ainsi la, parc/jardin), 212 / Travers : 226 / Été : 15, 78, 92, 106, 109, 123, 123, 129, 133, 145, 159, 192, 192, 223, 256, 303 / L’Amour l’Automne : 109, 184, 192, 251, 498, 536 / Travers Coda : 15, 23, 80, 82 (littératures comparées), 82 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-7 (“La Reine d’hiver”, et ainsi la, parc/jardin, reprise d’Échange, p. 9)

Little Italy, quartier de New York, L’Amour l’Automne : 310

Little Nemo (in Slumberland), personnage et bande dessinée crée par Winsor McCay pour le New York Herald en 1905, Été : 36 (cité, non nommé), 127 (id.), 133, 147 (cité, non nommé), 165 (id.), 180 (id., pont enchanté vers Slumberland), 186 (cité, non nommé), 262 (id.), 274 (id.), 278 (id.), 304 (id.), 351 (id.), 397 (id.) / L’Amour l’Automne : 53 (cité, non nommé), 87 (id.), 160 (id.), 196 (id.), 211 (id.) / Travers Coda : 17 (Némo, citation), 37 (But I was scared)

Little Rock, Passage : 35 / L’Amour l’Automne : 520 (Arkansas)

littoral, L’Amour l’Automne : 18

liu, Été : 254

liver, L’Amour l’Automne : 286

Liverdun, commune de Meurthe-et-Moselle, Travers Coda : 54

livr, Travers : 99

livraison, Échange : 202 / Travers : 17, 99 / Été : 390 / L’Amour l’Automne : 29, 434

livre, Passage :10, 15, 16, 24, 26, 30, 31, 39, 44, 49, 53, 54, 57, 61, 62, 68, 70, 75, 80, 87, 97, 101, 104, 105, 107, 109, 116, 119, 124, 126, 131, 133, 137, 139, 144, 146, 147, 148, 167, 168, 174, 181, 183, 186, 187, 194, 197, 200 / Échange : 14, 21, 36, 38, 64, 72, 77, 79, 86, 88, 92, 92, 110, 113, 114, 121, 122, 127, 134, 137, 137, 138, 157, 167, 169, 172, 179, 185, 192, 203, 204, 206, 208, 209, 212, 215, 215, 225, 226, 234, 239 / Travers : 19, 19, 28, 31, 48, 52, 55, 60, 65, 72, 72, 79, 80, 81, 83, 88, 91, 99, 100, 111, 118, 132, 144, 145, 146, 146, 146, 155, 164, 166, 166, 168, 169, 169, 170, 173, 180, 213, 215, 221, 224, 226, 246, 248, 251, 264, 266, 269, 271, 276, 278, 279 / Été : 6, 25, 27, 34, 35, 37, 38, 39, 44, 51, 52, 56, 59, 69, 73, 77, 77, 81, 82, 85, 85, 93, 96, 97, 101, 103, 104, 104, 104, 106, 121, 138, 142, 142, 145, 146, 146, 147, 153, 157, 161, 162, 165, 165, 167, 168, 168, 168, 172, 175, 175, 180, 180, 185, 188, 188, 191, 192, 193, 194, 197, 198, 203, 205, 205, 210, 214, 214, 217, 222, 222, 222, 226, 245, 245, 249, 255, 255, 255, 268, 279, 280, 284, 284, 289, 296, 300, 300, 305, 308, 308, 308, 310, 310, 321, 329, 334, 340, 341, 344, 349, 355, 359, 360, 364, 367, 371, 372, 373, 374, 374, 377, 378, 382, 384, 384, 384, 384, 388, 389, 391, 393, 398, 399, 400, 403, 404, 406 / L’Amour l’Automne : 14, 25, 26, 30, 32, 34, 41, 49, 52, 54, 58, 71, 73, 73, 73, 73, 73, 73, 79, 79, 80, 81, 86, 88, 91, 92, 93, 93, 97, 100, 103, 118, 120, 125, 126, 133, 135, 136, 137, 137, 141, 144, 146, 153, 156, 173, 175, 182, 196 (sterling), 206, 210, 217, 220, 223, 227, 231, 232, 234, 234, 242, 242, 251, 254, 267, 284, 286, 286, 304, 307, 316, 316, 322, 327, 331, 338, 357, 363, 383, 386, 387, 390, 397, 401, 403, 404, 405, 409, 409, 417, 417, 423, 434, 437, 441, 446, 456, 465, 467, 482, 491, 495, 496, 496, 496, 496, 500, 500, 509, 510 (chute de la), 526, 526, 530, 537 / Travers Coda : 11 (H, de Philippe Sollers), 28, 31, 33, 35, 37, 38, 38, 39, 40, 41, 41, 43 (appuie-livres), 44, 45, 47, 47, 47, 56, 64, 64, 67, 69, 72, 80, 81, 85, 86, 89, 90, 96 / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-3 (La connexion, Autour de toi, Tristan, vitrine de la librairie Combes, rue Saint-Hérem, à Clermont-Ferrand), 571-1-1-15-3-13 (Le règne en salopette blanche”, « un petit l. sans ambition formelle », citation du Journal de Travers, p. 1270 (et non 1170 comme indiqué dans l’index à Ioannides) et de L’Amour l’Automne, “Le règne”, 434) / lèvre(s), libre, ivre, lièvre, viril, litre, livrer, une livre, livre (de livrer), givre, l’hiver, vrille, livraison (P 171)

Livre de mon bord (Le), texte de Pierre Reverdy, 1948, Passage : 163

Livre des questions (Le), Travers Coda : 37

livrée (une), Échange : 224, 227 / Travers : 46

livrer, Passage :150, 156, 165, 183 (se… à) / Échange : 36 (se… à), 110 (se… à), 135 (se… à), 149 (se… à), 153 (se… à), 162 (se… à), 163 (se… à), 172, 175 (à), 225 (se… à), 234 (se… à)  / Travers : 20 (se… à), 210, 247 (se… à) / Été : 245 (se… à) / L’Amour l’Automne : 39, 50, 97 (se… à), 102 (se… à), 166 (se… à), 174 (se… à), 176, 211, 295, 348 (se… à…), 429 (se… à…), 445 (se… à…), 480 (se… à…), 512 / Travers Coda : 44 (se… à…), 50 (se… à…) / livre, livrée

“Livres en fête”, émission littéraire de télévision proposée par Jean d’Ormesson en 1978, Été : 60 (“Apostrophes” génial à côté)

Livres Noirs” (“Les), collection de livres aux éditions de L’Herne, Travers Coda : 40

livret, Échange : 114, 159, 172, 228, 234 / Été : 194, 266, 355 / L’Amour l’Automne : 264, 442 / Travers Coda : 62, 74

Livry, Échange : 160 (aucune trace de Mme de Sévigné)

Lo, Passage :27, 93 / Été : 93, 280 / Travers : 251 / L’Amour l’Automne : 109, 116

Loango, port du Congo, Échange : 59, 68 (mission Marchand) / Été : 197 (mission Marchand) / L’Amour l’Automne : 371

Local Hero, film de Bill Forsyth, 1983, L’Amour l’Automne : 18

Locale, Été : 310 (restaurant sur Washington place) / L’Amour l’Automne : 251 (locales Lolitas)

loch(s), Été : 49 / L’Amour l’Automne : 52 (lochs), 52, 52, 54, 56, 60, 63, 63, 87, 95, 132, 132, 185, 263 (Bay), 362, 362, 378, 378 / lac, Locke (Profession Reporter), Locke

Locke (John), philosophe anglais, 1632-1704, L’Amour l’Automne : 54, 60, 81 (cité, non nommé), 92 (cité, non nommmé), 102 (cité, non nommé), 124, 135 (cité), 197, 240 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-18-3-9 (“La signification du mot or”, citation de An Essay concerning human understanding, 1689, livre III, chapitre IX, “Of the imperfection of words”, § 17, Penguin Books, 1997, pp. 432-433)

Locke, personnage de Profession : reporter, L’Amour l’Automne : 89 / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-18-3-8 (“Le florin irréversible”, échange son identité avec celle d’un homme mort, petit hôtel du Niger)

locus princeps, L’Amour l’Automne : 294

Locus Solus, roman de Raymond Roussel, 1914, L’Amour l’Automne : 93 (cité, non nommé)

Lodi, ville de Lombardie, Italie, Travers Coda : 85

Lodore, site de la région des Lacs, Angleterre, Travers Coda : 92

Lodore Falls (hôtel), Travers Coda : 92 (mentionne à peine la cataracte de Lodore)

Loeb, véritable nom de Denise Colomb, Vaisseaux brûlés : 571-1-1-13 (“Royat-Palace”, nom de la photographe est Loeb)

loge, Passage : 42 (du chef d’orchestre callipyge, à Tanglewood) 51 (étages de l. superposées, soprano, caméra), 60 (Elle est dans sa l., citation de C ?), 61 (attenant à la l., Indien à demi nu, C, “L’Opéra de Manaos”), 79 (Elle est dans sa l.), 84 (étages de l. superposées, caméra), 96 (Marc de Serrans se l. une balle dans le crâne), 138 (Loges françaises de l’Inde), 143 (rangée de l. en demi-cercle), 155 (id.), 179 (de nouveau dans sa l., à Manaos), 204 (tu es dans ta l.) / Échange : 49, 96, 139, 153, 155, 200, 200, 206, 206 / Été : 191, 253, 303, 312, 326 / L’Amour l’Automne : 76 (citation de Mahler, lettre à Alma, Arnold, confusion avec Schönberg, coup partit), 81 (couloirs, entrée du théâtre, Arnold Bax, Sir Malcolm Arnold), 82 (citation inexacte de Mahler, confusion entre Arnold Schœnberg et Arnold Rosé), 130 (du concierge de Francis Carco qui des Fleurs), 132 (rayonnant de joie, citation de Mahler), 197 (id.), 236 (id., Arnold, irruption dans la l.), 239 (id., un revolver à la main), 244 (id., spectateurs enchantés)), 259 (id., Arnold, spectateurs enchantés), 303 (id., Wagner) / Travers Coda : 54, 78, 88 / geôle(s), éloge / Vaisseaux brûlés : 2-2-12-045-3 (“La connexion”, Mahler, Schoenberg, en fait Arnold Rosé (Rosenblum), irruption dans la, 1905)

loger, Passage :169, 188 / Échange : 54, 66 / Travers : 43, 83 / Été : 21, 109, 125, 346 / L’Amour l’Automne : 130, 138, 148, 149, 218, 263

Loges, Passage :141, 162 / Échange : 67, 141, 162, 232 / L’Amour l’Automne : 150, 308

logo, L’Amour l’Automne : 234

logophile, Travers : 95

Lohengrin, opéra de Richard Wagner, 1850, et son héros, Été : 85 (fils de Parsifal), 134 (prélude, j’aime), 198 (cygne), 250, 257 (cygne mécanique) / L’Amour l’Automne : 46 (texte de Rank), 47, 47 (texte de Rank, note de bas de page), 89, 90 (fils de Perceval), 90, 96, 184 (chef-d’œuvre), 412 (Rank), 422 (id.) / Travers Coda : 45, 46 (cité, non nommé)

Loherangrin, L’Amour l’Automne : 89, 96

loi, Travers : 158 (ignorer), 203 (42e rue) / Été : 85 (Berlioz), 235 (loi unique, anagramme), 320 (nom), 365 (crédits de police), 368 (une loi grave) / L’Amour l’Automne : 195, 210, 225, 248, 276, 356, 381, 436, 511, 511, 511, 518 / Travers Coda : 80

Loin, roman de Renaud Camus, P.O.L., Travers Coda : 52

Loire, fleuve, L’Amour l’Automne : 21, 167 / Travers Coda : 15 (garçon en maillot de bain vert, Baugy, Avril-sur-Loire, c. 1959, cf. Parti pris, journal 2010, Fayard, p. 145) / boire, moire, rôle, soir, voir, roi, le roi, voile, toile, violer

Loire-Atlantique, Été : 370

Lol, Passage : 93 / Été : 93, 280, 296, 301 (V. Stein), 301, 305, 353, 358, 404 / L’Amour l’Automne : 109, 535 (V. Stein)

Lola, Travers : 109 / Été : 93, 206, 280, 286, 376 / L’Amour l’Automne : 109, 193

Lolita, nom, personnage et titre du roman de Vladimir Nabokov, et du film de Stanley Kubrick,  Passage : 93 (Lo, Lol, Lola), 94 (rôle tenu par Tom), 152 / Échange : 97 (Sue Lyon, Tom) / Travers : 111 (film), 135 (J’aime), 169 (populaires tout en jouant sur un grand nombre de plans), 169 (si 99 % des lecteurs pris par la diégèse ?), 169 (mythe de la représentation pas du tout mis en cause), 235 (Suzan) / Été : 93 (Lo, Lol, Lola), 121 (rôle tenu par le travesti costa-ricain), 153 (mère de, écrasée par une Packard), 280 (Lo, Lol, Lola), 306 (rôle tenu par moi), 353, 390 (fissure entre Nabokov et E. Wilson à la parution de) / L’Amour l’Automne : 38 (l’encombrante), 109 (Lo, Lol, Lola), 116 (Lo. Lee. Ta), 251 (Lolitas à moitié renversées de travers sur leur siège) / Travers Coda : 29 (cité, Annabelle) / Vaisseaux brulés : 783-1-1-4 (“La Perte de l’Indochine”, non nommé, a trip of three steps (...) on the teeth (Lolita, Part One, 1)) / Lola, lol, lithographie, Loti, Loto, loto

Lomagne, L’Amour l’Automne : 472

Lomé, capitale du Togo, L’Amour l’Automne : 74

London, Passage : 157 (look so enchanting), 175 (id.) / Travers : 216 (Jack) / Été : 101 (look so enchanting) / L’Amour l’Automne : 276 (id.)

London (John Griffith Chaney, dit Jack), écrivain américain, 1876-1916, Travers : 276 (Martin Eden)

London : the Thames and City seen from Richmond House, œuvre de Canaletto, Passage : 137

London : Whitehall and the Privy Garden, œuvre de Canaletto, 1747, L’Amour l’Automne : 138

londonien(ne), L’Amour l’Automne : 240

Londres, Passage :136, 155 / Échange : 145 / Travers : 40, 45, 238 / Été : 248, 263, 274, 379 / L’Amour l’Automne : 135, 137, 141, 162, 163, 191, 200, 219, 238, 281, 298, 337, 358, 405, 509 / Travers Coda : 68 / ronde(s), édredon(s), tondre, fondre, pondre, l’onde, Serodine, sonde, l’ombre 

Lonfardo, Travers : 186 (de Carlos Gardel)

Long Beach, Passage :69, 195

Long Island, Passage : 68 / Travers : 80, 217 / Été : 307 / L’Amour l’Automne : 99, 450 / Travers Coda : 78

lopin, Été : 138, 308 / L’Amour l’Automne : 49, 57, 175, 494

Lora, Travers Coda : 53 (Berg)

Loraine, Échange : 132 / Été : 372, 375 (Greene)

Lorca, ville d’Espagne, en Murcie, Travers Coda : 48 (tremblement de terre)

Lorca (Federico Garcia), poète espagnol, 1898-1936, Été : 160, 241 / L’Amour l’Automne : 29, 357, 357, 357, 374, 449, 511, 511

Lord, Échange : 201 (Mark) / Été : 99 (Mark), 111 (id.), 116 (Garden), 370 (Lamert of Morian), 389 (Mark), 392 (id.) / L’Amour l’Automne : 102 (Mark), 102 (id.), 133 (id.) / Travers Coda : 48 (Mark), 59 (id.)

Loren, Travers : 32 / Été : 66 (Green), 81 (travesti portugais de Macao), 142 / L’Amour l’Automne : 360

Loren (Sophia Villani Scicolone, dite Sophia), actrice italienne, née en 1934, Travers : 26 (écrit Lauren)

Lorena, Été : 200

Lorenzi (S.), auteur d’une dramatique sur Henri Duparc, Travers : 219

Loret, L’Amour l’Automne : 527

Loretta, Travers : 172, 185 / Été : 200

Lorette, Travers : 172

Lorient, Travers : 224, 269

Lorka, L’Amour l’Automne : 356

Lorna, L’Amour l’Automne : 356

lorrain, Travers : 23 / L’Amour l’Automne : 400 (tableaux d’un Lorrain)

Lorrain Gerin (Le), nom français de Lohengrin, L’Amour l’Automne : 89 (noms ne cessent de changer), 96 (id.)

lorraine, Échange : 179 / Travers : 122, 172 / Été : 171

Lorre (László Löwenstein, dit Peter), acteur américain d’origine austro-hongroise, 1904-1964, Été : 100 / L’Amour l’Automne : 299 / Travers Coda : 71

losange, Échange : 115, 149, 199, 214 / L’Amour l’Automne : 121

Los Angeles, ville de Californie, Échange : 227, 231 / Travers : 52, 72, 133, 134, 197 / Été : 52, 82, 105, 108, 118, 191, 241, 261, 292, 400 / L’Amour l’Automne : 464 / Travers Coda : 27

lot, L’Amour l’Automne : 269 / Travers Coda : 96

Lot, L’Amour l’Automne : 73 (dép.), 101 (riv.) / Travers Coda : 97 (préfet du)

loti, Échange : 47, 85 / Travers : 204 / Été : 249

Loti (Julien Viaud, dit Pierre), écrivain français, 1850-1923, Échange : 109, 190 (maison de, Rochefort), 196 (Le Mariage de) / Travers : 205 (Mariage de) / Été : 51 (Roussel en Océanie sur les traces de Pierre), 153 (troisième scripteur), 163 (Mariage de, bouquet de fleurs), 180 (héros du roman), 180, 180, 180, 180 (anglais), 180 (membre de l’Académie française), 192, 352 (préface de Barthes), 353 (biographie de), 353 (Mariage de), 369, 389 (passion des déguisements) / L’Amour l’Automne : 43 (reçu par Carmen Silva sur la Mer Noire) / Journal de Travers : 389 (préface de Barthes à Aziyadé), 393 (portraits de)

loto, Échange : 171 / Été : 149

Lotti (hôtel), Échange : 173

 Lotus bleu (Le), album de bandes dessinées d’Hergé, 1936, Travers : 134 (J’aime)

Lou, Travers : 257 (Castel) / Été : 365 / L’Amour l’Automne : 412 (lettre à)

louis (pièce de monnaie), L’Amour l’Automne : 205 (à Varennes)

Louis, Travers : 89 (Louis Pierre, auteur de Mitylène, Petite île, mentionné dans Ada) / Été : 262 / Travers Coda : 67 (Aragon) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-7 (“La mort de Camus”, personnage des Vagues, de Virginia Woolf, Hogarth Press, p. 101)

Louis (Louis-Nicolas, dit Victor), architecte français, 1731-1800, Travers : 88 (Grand Théâtre de Bordeaux)

Louis Ier, roi de Bavière de 1825 à 1848, 1786-1868, Été : 155, 199, 206

Louis II, roi de Bavière, 1845-1864-1886, Échange : 25 (un couvert pour), 126 (biographie, par Maurice Paléologue), 136 (sa cousine, Élisabeth d’Autriche, Lectures pour tous), 170 (Ludwig, film de Visconti), 173 (son grand-père Louis Ier de Bavière), 220 (Ludwig, Romy Schneider, Élisabeth d’Autriche) / Travers : 87 (au restaurant), 216 (fou se prend pour) / Été : 65 (Historia), 95 (oncle, se prend pour), 97 (Sissi), 114 (yacht, Tristan), 119 (fous qui se prennent pour), 155 (Othon de Grèce, Othon de Bavière), 199 (tableau, Othon), 226 (Maurice Paléologue), 243 (son insistance pour la création de L’Or du Rhin), 291 (oncle) / L’Amour l’Automne : 56 (mère de), 86 (frère de), 237 (id.), 309 (oncle au secrétaire marocain, retrouvé mort dans son bassin) / Travers Coda & Index : 69 (aux sens, haine mortelle, phrase de son journal, 1881, citée par Rémi Santerre dans L’Écart, p. 147) / Journal de Travers : 380 (seul à avoir compris le principe des spectacles), 904 (genre), 1077 (assiste seul aux représentations wagnériennes), 1301 (Élisabeth de Belgique) / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-3-1 (“Le roi foudroyé”, phrase de son journal citée par Rémi Santerre dans L’Écart et par Jean des Cars dans sa biographie, Louis II de Bavière ou le roi foudroyé, Librairie académique Perrin, 1975, p. 247)

Louis III, roi de Bavière, 1845-1914, Échange : 174 / Été : 190

Louis XIV, roi de France & de Navarre, 1638-1715, Travers : 278 (brocart de sa chambre) / Journal de Travers : 477, 1038 (maréchale de Richelieu), 1258 (opéré d’une fistule), 1524, 1568-9 (ce plouc), 1585

Louis XVI, roi de France & de Navarre, puis roi des Français, 1754-1793, Travers : 117 / Été : 367 / L’Amour l’Automne : 205, 316 / Journal de Travers : 904 (l’amiral d’Estaing vote sa mort) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-7 (“La mort de Camus”, non nommé, pièce de monnaie, allusion à l’épisode supposé de Sainte-Menehould)

Louis (Morris Louis Bernstein, dit Morris), peintre américain, 1912-1962, Été : 311 / Journal de Travers : 225, 493

Louise, Échange : 50, 59 / Travers : 14 (Michel) / Été : 61, 134 (Louise Point), 403

Louise, opéra de Gustave Charpentier, 1900, Échange : 54 / Été : 403 (grand air de, Berthe Mormant)

Louisiane, Passage : 53 / Été : 203

loup, louve, Été : 74, 98, 168, 199, 206, 209, 234, 308, 382, 386, 402, 405, 4ec / L’Amour l’Automne : 49, 51, 104, 121, 190, 191, 221, 260, 307, 527 (loup-garou) / Travers Coda : 36, 86

Loup, rivière de la Côte d’azur, L’Amour l’Automne : 141 (haute vallée du)

loupe, L’Amour l’Automne : 479

Louppe (Laurence), écrivain français, née en 1938, L’Amour l’Automne : 220, 246

Loups gris, L’Amour l’Automne : 307

Louvre, Échange : 102, 119, 172 / Travers : 156 / Été : 281 / L’Amour l’Automne : 120 (barré), 285, 491 / Vaisseaux brûlés : 781-1-1-13-2 (“Le colonel Ancel”, L. à Lens) / Douvres, s’ouvre, l’ouvre, verrou, verrouiller, couvre, Rouvre, livre

Louÿs (Pierre Félix Louis, dit Pierre), écrivain français, 1870-1925, Passage : 53 (une des sœurs de Gérard d’Houville, Louise de Heredia, épouse (épelé “Louys”)) / Échange : 20 (rue Pierre-, épelé “Louys”) / Travers : 89 (id.)

Love, LOVE, Passage :10 (LOVE), 35 (tennis ?), 89 (Indiana), 110a, 114 (Carribean love), 124 / Échange : 97, 102, 102, 104, 127 / Travers : 85, 91, 257 / Été : 51, 112, 206, 226, 240, 295, 336, 343, 382, 391, 412 / L’Amour l’Automne : 58, 60 (Indiana), 81, 92, 107, 135, 139 (loving), 141, 151, 164, 185, 187, 188, 194, 195, 234 (LOVE), 234 (LOVE), 253 (loving), 264, 264, 284, 290, 411, 411, 488, 491, 491, 500, 503 (loving), 514 (loving), 516 (Indiana), 529, 537, 537 / Travers Coda : 14 (ou bien Love), 30 (I love you), 76 / Proust, raquette, Gabriel (?), Indiana, carte postale, les Calas, lave

Love song of J. Alfred Prufrock” (“The), poème de T. S. Eliot, 1917, Passage : 12 (Michelangelo) / Vaisseaux brûlés : 571-1-1-15-3-11 (“Ombres du Colisée”, Michelangelo non nommé, women come and go) / Vaisseaux brûlés, 781-1-1-12-3 (“Une rose est une rose”, citation en français, Je suis un gentilhomme de la suite))

Lovelace, L’Amour l’Automne : 298

Lovelock (Sir James), savant anglais, environnementaliste et futurologue, né en 1919, L’Amour l’Automne : 81 (pense que la plus grande partie de la surface du globe va se transformer en désert), 150 (Marc Roche, le correspondant du Monde, l’appelle “Sir Lovelock” ; lui pense que les populations de la planète se regrouperont autour de l’Arctique), 268 (n’aime pas les histoires de catastrophe) / Love, Locke, loque, clock

lover, L’Amour l’Automne : 252

Lowe, Sir Hudson, général britannique, gouverneur de Saint-Hélène, gardien de Napoléon, 1769-1844, Passage :150 / Travers : 91 / Été : 389 /  Travers : 91 (Las Cases) / love, sir, sœur, Ombres sur l’Hudson

Lower East Side, Été : 359

loyal, L’Amour l’Automne : 95, 117

Lt Blanco, Été : 234

Lubin, Travers : 248 (Germaine) / Été : 302 (Germaine) / L’Amour l’Automne : 45 (Germaine), 45 (id.), 45 (id.), 220 (Georges), 433 (Armen), 485 (Georges) / Travers Coda : 67 (Germaine)

Lubin (Chahnour Kherestedjian, dit Armen), poète français d’origine arménienne, 1903-1974, L’Amour l’Automne : 433

Lubin (Georges), spécialiste de George Sand, 1904-2000, Travers : 248 / L’Amour l’Automne : 220, 485

Lubin (Germaine), chanteuse française, 1890-1979, Travers : 248 (interviewée par Maurice Leroux) / Été : 302 (au château de La Carte) / L’Amour l’Automne : 45 (interviewée par Maurice Le Roux), 45 (Tristan 1939), 45 (à voir avec Tours), 47 (à Vienne en 1923), 67 (la peau des autres) / Travers Coda : 67 (près de Tours)

Lublin, ville de Pologne, Travers : 33, 196 / Été, 81, 144, 199

Luc, Passage :41, 83 / Échange : 50 (futur héros de la Résistance), 59 (inscrit au barreau de Nice), 95 (héros de la Résistance), 118 (compositeur)

lucarne, Échange : 124

Luccheni (Luigi), anarchiste italien, 1873-1910, Échange : 221 (sous les coups de) / Été : 98 (lac Léman, sous les coups de), 291 (id.)

luce, L’Amour l’Automne : 98 (luci)

Lucerne, ville de Suisse, Échange : 227 (villa de Wagner) / Été : 133 (lac de, j’aime), 266 (lac de, monument, Mahler ?), 372 (lac de)

Lucette, Échange : 97, 144 / Travers : 225 (said, «uhn-uhn») / Été : 240 (said, «uhn-uhn»), 401

Luchaire, Échange : 122

Luchini, (Robert, dit Fabrice), acteur français, né en 1951, Été : 98 (rôle de Perceval)

Lucia, Échange : 99 (Joyce, Transition, lettrines), 104 (de Lammermoor), 106 (Joyce, devient folle, Montreux, Ivry), 121 (id., Pornichet), 132 (Bosé), 137 (Donizetti, Ivry), 139 (Donizetti), 151 (travesti chente l’air de la folie, 216 (Joyce à Pornichet), 216 (id., Joyce, devenue tout à fait folle), 232 (id., son transfert, pendant la guerre), 237 (id.) / Travers : 257 (Bosé) / Été : 163 (Bosé), 185 (Joyce), 313 (héroïne d’une série de romans d’Edward Frederic Benson), 348 (Joyce), 374 (id.), 379 / L’Amour l’Automne : 45 (Joyce), 78 (Bose) / Vaisseaux brûlés, 781-1-1-5 (“Transition”, bibliothèque, Joyce, pas de lettrines) / Luc, Luce, Lucie, Lucien, lumière, Lucio

Lucia di Lammermoor, opéra de Gaetano Donizetti, 1835, Échange : 104 (à la Fenice), 137, 139, 151 (air de la folie)

Lucia Bose, Échange : 132 / Travers : 257 (Violanta, film de Daniel Schmid, 1977) / Été : 163 (dans Prima della rivoluzione, par erreur, corrigée par Jacqueline Didier),

lucide, Échange : 226

Lucie, Échange : 197 (Dessange), 202 (Noël, épouse Léon), 216 (Léon), 223 (Sainte-) / Été : 43 (Aubrac), 221 (Noël, épouse Léon), 374 (id.)

Lucien, Échange : 74 (de Tourny), 188 (de Latour) / Travers : 68 (mon oncle), 86 (votre oncle)

lucifuge, L’Amour l’Automne : 145, 309

Lucile, Travers : 125 / Travers Coda : 93, 93

Lucille, Échange : 59 (drôle de nom pour une héritière d’Arica)

Lucio, Travers : 109 (et la belle Lola) / Été : 337 (Amelio), 376 (et la belle Lola)

Lucius Verus, empereur romain avec Marc Aurèle, 130-169, Été : 45 (portrait posthume)

Lucques, Été : 134

lucre, Travers : 234

Lucy Ann (La), Échange : 202 (navire qui recueille Herman Melville dans l’île de Nuka Hiva, archipel des Marquises, le 23 juin 1842)

Ludwig ou le crépuscule des dieux, film de Luchino Visconti, 1972, Été : 354

lui, Échange : 136 / Été : 231

Luis, Été : 26 (Mariano) / L’Amour l’Automne : 164

Lully (Jean-Baptiste), compositeur français d’origine florentine, 1632-1687, Passage :165 (air de) / Lally

Lulu, Été : 276, 276

lumière, Passage :11, 24, 28, 29, 44, 76, 85, 93, 95, 100, 122, 132, 140, 145, 170, 181, 182, 183, 184, 187, 194, 195, 196, 197, 203, 204 / Échange : 11, 12, 19, 19, 21, 21, 25, 30, 41, 43, 54, 57, 63, 74, 80, 87, 93, 105, 108, 111, 114, 124, 129, 171, 175, 192, 221, 222, 224, 229, 233, 235, 236 / Travers : 40, 48, 69, 77, 80, 88, 108, 109, 118, 154, 158, 173, 174, 175, 204, 221, 266 / Été : 50, 62, 64, 67, 69, 90, 101, 102, 103, 114, 119, 128, 131, 133, 145, 147, 158, 165, 192, 211, 212, 217, 220, 223, 246, 272, 272, 277, 277, 283, 292, 317, 317, 329, 335, 339, 375, 381 / L’Amour l’Automne : 13, 22, 23, 25, 47, 71, 101, 106, 111, 112, 128, 141, 144, 148, 156, 169, 186, 193, 199, 214, 265, 277, 315, 384, 450, 487, 491, 500, 503, 503, 504, 527, 529, 530 / Travers Coda : 25, 30, 33, 39, 40, 41, 46, 65, 81, 90, 94, 97, 98 / frères Lumière, Light in August

Lumière (Antoine), co-inventeur du cinématographe, 1840-1911, Été : 131

Lumière d’août, traduction préférable de Light in August, de William Faulkner, Été : 60

Lumière des Justes (La), suite romanesque d’Henri Troyat, 1959-1963, Été : 156

lumineux(se), L’Amour l’Automne : 47, 48, 113, 117, 139, 140, 266, 299, 458 / Travers Coda : 32, 45, 45, 55, 87

Luna, Été : 305

Luna (La), film de Bernardo Bertolucci, 1979, Été : 305 (rencontré G. Scarpetta à la sortie de) / L’Amour l’Automne : 166

lundi, Échange : 159 / Travers : 103 / Été : 141, 181 / L’Amour l’Automne : 394

lune, Passage :51, 84 / Été : 123, 162, 183 / L’Amour l’Automne : 480, 513 / Travers  Coda : 44, 83, 93

Lunel, ville du Languedoc, L’Amour l’Automne : 480

lunette, Passage :10, 65, 69, 104, 140, 146 / Échange : 207, 207, 248 / Travers : 18, 28, 31, 70, 204, 205, 206, 211, 211, 213, 213, 217 / Été : 90, 131, 131, 260, 290, 299  / L’Amour l’Automne : 126, 137, 498, 502, 502

Lupescu (Magda), maîtresse de Carol II de Roumanie, 1895-1977, Été : 199, 255 (Madame) / Journal de Travers : 177 (essaie de négocier son retour en Roumanie contre plusieurs Greco de la collection du roi), 683 (id. les Greco seraient faux), 761, 1022

Lupin, lupin, Travers : 190 (racines), 248 (Maurice Leblanc) / Été : 190 (polyphyles), 190 (id.), 190 (id.), 199 (tableau), 211 (grand-mère, Bon Pasteur), 233 (flair), 247 (Leblanc, déguisement), 254 (« Mon petit Lupin »), 285 (Le Triangle d’or, Poe), 300 (Dupin, Lettre volée), 329 (fleur préférée), 366 (Monnet (?)), 402 (Granville) / L’Amour l’Automne : 20, 24, 78 (Arsène), 133, 221, 479, 501

Lupine, L’Amour l’Automne : 221 (le plus courant en allemand pour lupin)

Lupino (Dora), Travers : 246 / L’Amour l’Automne : 273

lustre, Passage :122, 146, 155, 177 / Travers : 13, 161 / Été : 305 / L’Amour l’Automne : 48, 307 / rustre, verre, lampe(s), cinq années, fruste

luth, L’Amour l’Automne : 199

lutin, Été : 307

Lutte ouvrière, Travers : 188

Lux (Guy), animateur de télévision français, 1919-2003, Travers : 152

luz, L’Amour l’Automne : 531

LV, Travers : 64, 65, 66, 66, 66, 66, 66, 67 / Été : 135, 135

lycée, Travers : 150 / Été : 321 / L’Amour l’Automne : 226, 477 / Travers Coda : 44, 64

Lycée (mont), en Arcadie, Grèce, Été : 23 (ascension du, prenez un guide, citation du Guide Bleu, édition de 1970, p. 553, édition de 1979, p. 231), 23 (id., on distingue le), 259 (id., une lueur sanglante) / Travers Coda  : 55

Lykaïos, Été : 24

Lyncée, Été : 251

Lyon, Échange : 54, 75, 91, 121, 126, 137, 165, 166 (Les Mystères de) 167, 205 / Travers : 88, 229 / Été : 224, 396 / L’Amour l’Automne : 150, 173, 307 / Travers Coda : 14 / Vaisseaux brûlés, 2-2-12-045-2 (“Pygmalion”, citation de Verlaine, “Laeti et errabundi”, seul à Lyon)

Lyon (Sue), actrice américaine, née en 1946, Échange : 97 (Lolita)

lyonnais, Travers : 229

Lyon’s, Travers : 219

Lynch (David), cinéaste américain, né en 1946, Travers Coda : 36

lyre, Été : 188, 317, 406

lyrique, L’Amour l’Automne : 136, 342, 501 / Travers Coda : 45, 82, 93

lys, Passage :9, 192 / Échange : 12, 113, 143, 182, 190 (fleur), 217, 234 / L’Amour l’Automne : 100 / Travers Coda : 72, 81

Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons proposent diverses options de lecture et de navigation.

Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site