Le Jour ni l’Heure
juillet 2022

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 1er juillet 2022, 9 h 49
modifiée le samedi 2 juillet 2022, 9 h 18
Vendredi 1er juillet 2022.
Semaine 26, Saint Thierry — 182/183. Plieux. Pas trop mal dormi, levé à huit heures, temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et La Route de Miradoux (III ?), récemment encadré. Comptes : Dernière connexion le 30/06/2022 à 17h10 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.007,64 € /// Crédits -45.737,08 € /// Solde au 30/06/2022 2.007,64 € /// À venir -119,08 € |  Prévisionnel 1.888,56 € /// 30/06VIREMENT DE STE CIV S O F I A - MOTIF : CPN +548,63 € (? lectures dans les bibliothèques ?) /// 30/06PAIEMENT CB AMAZON DU 10/06 A PAYLI2441535 - CARTE*0007 -253,85 € (services de presse) /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 08/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-128,61 € (services de presse- /// 30/06VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA0010002206291403782+100,00 € (mécénat) /// 30/06 PAIEMENT CB BOUCHERIE TERRA DU 17/06 A VALENCE D AGE - CARTE*0007-74,35 € (gigot d’agneau ?) ///30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 15/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -68,00 € /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 13/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -62,00 € /// 30/06 REMBOURSEMENT CB AMAZON EU SARL DU 18/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 +62,00 € /// 30/06 PAIEMENT CB STATION INTERMARCHE DU 04/06 A LECTOURE - CARTE*0007 -56,40 € /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 08/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -48,20 € 30/06 PAIEMENT CB SARL MAZZONETTO DU 04/06 A LECTOURE - CARTE*0007 -42,50 € /// 30/06 PAIEMENT CB FLEURONS LOMAGN DU 18/06 A LECTOURE - CARTE*0007 -34,13 € /// 30/06 VIREMENT DE APPLE DISTRIBUTION INTL LTD MOTIF: CCI : 0182537572,PURP:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0182537572+33,15 € /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 10/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -30,00 € /// 30/06 PAIEMENT CB SUR LA PLACE DU 31/05 A AGEN - CARTE*0007 -20,00 € (brunch après échographie) /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 07/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,10 € /// 30/06 PAIEMENT CB AMAZON DU 05/06 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,10 € /// 30/06 PAIEMENT CB FLEURONS LOMAGN DU 04/06 A LECTOURE - CARTE*0007 -15,36 € /// 30/06 PAIEMENT CB SPOTIFY (SUEDE) DU 15/06 - CARTE*0007 -9,99 € /// Acta. 09:48:56 /////// Journal (orthographe). L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Christoff Debusschère vus le mardi 28 juin 2022 au Prieuré, botte d’asperges, portrait d’une jeune femme noire, mon propre portrait tout juste inachevé. Bain, Szymczak, Esparza, Harnoncourt, Bach. Entretien pour La Nouvelle Revue d’Histoire, complétion (20.000 signes, questions comprises), relecture. Été à sept heures au Prieuré pour l’exposition de fin de stage, tracteurs, bâtiments, portraits, dont les cinq “miens”. Parlé aux peintres, élèves et maître Christoff Debusschere ; à Mme le Maire, très au fait des affaires du château, vente, non-vente, et même plus que moi ; à une dame de Miradoux qui a acheté son portrait il y a deux ans par la femme peintre “flatteuse” (on rajeunit de vingt ans) ; à la maîtresse de maison, etc. Rentrés peu avant huit heures. Dîné aux nouvelles, macaroni “à la bolonaise vegan” (sic), salade verte, poire à la vapeur au coulis de framboise. Vu un documentaire sur “La Guerre d’Espagne en couleurs”. La Dépossession, relu une première fois l’ajout au chap. 38. Lu Mlle Bied-Charreton, Paris sous terre. Couché vers minuit. 

lire l’entrée du vendredi 1er juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 2 juillet 2022, 9 h 34
modifiée le dimanche 3 juillet 2022, 9 h 44
Samedi 2 juillet 2022.
Semaine 26, Saint Martinien — 183/182. Plieux. Première des trois nuits de la fête de Plieux, supportable. Pas trop mal dormi, malgré la douleur au bas-ventre. Levé à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait d’un prêtre romain noir, par Christoff Debusschere. Beau temps. Émisssion de Finkielkraut sur l’état présent de la France, avec Thierry Pech et Laetitia Strauch-Bonnart. Comptes : Dernière connexion le 01/07/2022 à 09h39 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.007,64 € /// Crédits -45.737,08 € /// Solde au 01/07/20222.007,64 € /// À venir -119,08 € |  Prévisionnel 1.888,56 € /// Aucun mouvement. Acta. 09:33:50 /////// Journal (la civilisation des prénoms). Bain, lecture par Pierre de Thomas Mann, Lotte à Weimar. “Bagages”. Quittons Plieux vers deux heures, pour échapper à la terrible deuxième nuit (disco) de la fête du village. Valence-d’Agen. Lauzerte. Montcuq. À Cahors vers trois heures et demie, garé derrière la tour Jean XXII. Après-midi très agréable au musée Henri-Martin, rouvert le 5 mai dernier après des années de fermeture. Office du Tourisme (pour un hôtel). Cathédrale. Alors que je photographie le magasin “La Bazar génois“, qui fut celui du père de Gambetta, un jeune homme très poli me demande si je suis bien Albert Camus. Tour de la cathédrale, quais, monument à Clément Marot, affreuse rangée de panneaux didactiques sous l’abside de la cathédrale. Pierre va chercher la voiture à la tour Jean XXII, nous nous retrouvons au pont Valentré. Chambre à l’hôtel Divona tout voisin du pont, 107. Mauvaise idée de dîner sur place, au bar, car le service en chambre c’est seulement pour les personnes seules, quand on est deux ce n’est pas possible (****). Cuisse de pintade incroyablement immangeable, tiède, avec des pommes de terre pas encore décongelées, glacées. Si on demande du pain on vous apporte trois minuscules morceaux de mauvais pain, pour deux, et si on en redemande il faut attendre dix minutes, on a fini son plat depuis longtemps (mais le garçon est gentil, et fait ce qu’il peut (peu)). Traversons de nouveau le Lot sur le pont Valentré pour aller voir la maison des Eaux, où sont marqués les divers débordements de la rivière. Entendons de la chambre un feu d’artifice, je crois (ou une attaque russe ?), mais ne le voyons pas. Groupe de jeunes nocents qui parlent trop fort sur le chemin de halage. Acta. 23:32:02 //////// Lu Banffy (The Transylvanian Trilogy). Couché vers une heure. 

lire l’entrée du samedi 2 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 3 juillet 2022, 9 h 53
modifiée le lundi 4 juillet 2022, 10 h 38
Dimanche 3 juillet 2022.
Cahors, hôtel Divona, ch. 107. Pas trop mal dormi, malgré la sensation désagréable au bas-ventre et une ou deux heures d’insomnie. Levé à huit heures et quart, petit-déjeuner directement en bas, force saumon, saucisse, œufs brouillés, jambon, chèvre, brie, muesli dans une mêlée de fruits rouges dans leur jus, cannelés, petit pain aux raisins, le tout gâché par un Allemand gueulard qui parle au sommet de sa voix à des compagnons de groupe deux tables plus loin (mais il parle aussi fort quand il s’adresse à ceux de sa tablée). L’Arrière-Pays, Villehardouin, “faire une Deschanel”. Acta. 09:52:49 /////// Journal (le musée Henri-Martin). Bain. Quitté l’hôtel peu avant midi. Très forte chaleur. Cherché “l’ancienne gare de Cahors”, mais elle semble avoir été entièrement revêtue dans une structure “culturelle“. Hôtel Terminus, pittoresque. Retourné au musée pour y voir une exposition de la reine de Danemark que nous croyions avoir oublié la veille mais en fait elle n’a pas commencé. Très beau garçon. Qu’est devenu le plafond de Delacroix signalé par le vieux guide Bleu dans le palais épiscopal, alors déjà musée (c. 1980 ?) ? Quitté Cahors vers une heure. Mercuès, monté jusqu’au fameux château-hôtel, beaucoup mieux et moins bling-bling, à première vue, que je ne le supposais. Château viticole (mais ancien) de Lagrézette (Alain-Dominique Perrin). Église romano-Renaissance Saint-Pierre-saint-Paul de Caillac. Château de Caix, bien abîmé (à la reine de Danemark). Luzech, par une chaleur torride. Camy, très jolie petite église dans les champs. Albas (de l’autre rive du Lot). Castelfranc. La Masse. Les Junies, passé à pied d’une rive à l’autre de la Massse, par un joli sentier. Très impressionnante église gothique, malheureusement fermée. Belle maison. Château. Mieux renseignés, retournons à La Masse, où une femme enceinte nous donne très gentiment la clef de l’église, ornée de curieuse fresque du XVe siècle, avec un Léviathan, et un très beau bauser de Judas. Repassés aux Junies, pas trouvé la clef de l’église à l’emplacement indiqué par la femme de La Masse. Très jolie route pour La Bastide-du-Vert, but de notre excursion chantournée. Tombe d’Henri Martin au cimetière. Cherché et trouvé Marquayrol, son château (quoi qu’en dise tous les textes), chartreuse de 1735 dont nous ne pouvons guère approcher. Trouvons en revanche l’atelier, au-dessus, dans les bois, et en redescendons vers la demeure du peintre, que nous voyons de loin sous un autre angle. Repassés à Luzech, tour de sa boucle du Lot, église Notre-Dame-de-l’Île. Luzech III. Cambayrac, façade “baroque” d’une église romane, qui, de dos, ressemble à celle de Bouloc. Sauzet (genre). Montcuq. Lauzerte. Valence-d’Agen. À Plieux vers neuf heures. Dîner, mélange d’accras de morue et de macaronis, biscuit d’hôtel et shortbread. Vu une partie d’une émission sur des bâtisseurs singuliers, de Bonaguil, de la villa Kérylos, du pont sur la Charente, de Saint-Martin-du-Canigou, etc. L’Arrière-Pays. Lu Solange Bied-Charreton, Paris sous terre. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du dimanche 3 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 4 juillet 2022, 10 h 44
modifiée le mardi 5 juillet 2022, 9 h 43
Lundi 4 juillet 2022.
Semaine 27, Saint Florent — 185/180. Plieux. Très mal dormi, longue insomnie, douleur au-bas ventre. Levé à sept heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Henri Martin, Le Pont de La Bastide-du-Vert, c. 1910 (?). Acta, avec recherches (Alain-Dominique Perrin, Jacques Martin-Ferrières, Jean-Pierre Alaux, etc.). 10:43:55 /////// L’Arrière-Pays. Envoyé le texte de l’entretien pour La Nouvelle Revue d’Histoire (20.000 signes).  Tél. à ma sœur pour lui annoncer que nous sommes seulement demi-frère et sœur. Tél. à Jean-Louis Germain, mais je ne l’ai pas trouvé. Journal (la journée de la veille dans le Lot). Le Jour ni l’Heure, trois photographis de la veille, baiser de Judas dans l’église Saint-Pendulphe de La Masse, château de Marquayrol, château de Saint-Vincent-Rive-d’Olt. Bain. Journal (suite). Atelier (grande couverte noire à la Klimt, 2008, reprise avant encadrement, glacis). Promenade avec Pierre sur le plateau, été au Cassé. Dîné aux nouvelles, crevettes, courgettes, pêche à la vapeur. Embarras du choix télévisuel, film sur le sultan anglais de Bornéo, film sur un enterrement anglais, et Un maladetto imbroglio, 1959, de Pietro Germi, genre Quer pasticiaccio brutto di via Merulana, avec Pietro Germi, excellent acteur, qui ressemble à Rodolfo, et donc à Charlton Heston, qui l’emporte. Journal, suite, terminé le brouillon. Couché vers une heure.     

lire l’entrée du lundi 4 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 5 juillet 2022, 9 h 43
modifiée le mercredi 6 juillet 2022, 11 h 42
Mardi 5 juillet 2022.
Semaine 27, Saint Antoine — 186/179. Plieux. Pas trop mal dormi malgré la douleur au bas-ventre. Levé à huit heures moins dix. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Henri Martin, La Fenaison, 1910, détail. Acta. Beau temps. Acta. 09:42:27 /////// Journal (relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille, un dimanche dans le Lot). Le Jour ni l’Heure, Marquayrol, par Henri Martin, vu au musée de Cahors le 2 juillet 2022 ; jolie maison (Régence ?) aux Junies, Lot, le 3 ; « Arrêtez le massacre ! », hôtel Divona, Cahors, le 3. Bain. Retour inopiné de Pierre, horaires scolaires chamboulés, lecture par lui de Lotte à Weimar, conversation entre Lotte avec le docteur Riemer à l’hôtel Éléphant, un peu longuette. Journal (soixantième anniversaire de l’indépendance algérienne). Atelier (le tableau noir de 2008, repeint sur le glacis, ce qui est évidemment absurde). Dîné aux nouvelles, toasts au thon, restes de macaronis et de courgettes. Poire à la vapeur. Vu Irma Vep, série d’Olivier Assayas. Lecture (les cartes de visite rue Parent de Rozan). Lu Solange Bied-Charreton. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mardi 5 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 6 juillet 2022, 12 h 27
modifiée le jeudi 7 juillet 2022, 9 h 56
Mercredi 6 juillet 2022.
Semaine 27, Sainte Mariette — 187/178. Plieux. Pas trop mal dormi, mais toujours la douleur au bas-ventre. Levé peu avant huit heures avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et façade “baroque” de l’église de la Chaire de Saint-Pierre à Cambayrac, Lot. “Recherches” sur Paul Thorez. L’Arrière-Pays, assez activement. Comptes : Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.185,91 € /// Crédits -45.737,08 € /// 05/07 PRELEVEMENT VOLKSWAGEN BANK DU 05/07 - EMETTEUR : FR51ZZZ487778 MDT - MOTIF : R202207 - REF : CAS0005733468062022 LIB -611,21 € /// 05/07 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 05/07 - EMETTEUR : FR28ZZZ110086 MDT - MOTIF : WY0201015610306232500507220T1 - REF : WY0201015610306232500507220T1175883 LIB -70,99 € /// 04/07 PRELEVEMENT CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS DU 04/07 - EMETTEUR : FR90ZZZ397351 MDT - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A22070400770900845169274 LIB -77,09 €///  04/07 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 04/07 - EMETTEUR : FR16ZZZ185574 MDT - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819003A22070400419900844644881 LIB -41,99 € /// 04/07 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE-20,45 € /// Acta. 12:27:07 /////// Journal (Paul Thorez). Le Jour ni l’Heure, Léviathan de Saint-Pernulphe de La Masse, Les Junies, Lot, dimanche 3 juillet 2022 ; église abbatiale des Junies, id. ; pont Valentré de la chambre d’hôtel, le matin. Bain. Lecture par Pierre de Lotte à Weimar, conversation avec le docteur Riehmer, décidément trop longue. Journal, suite. Promenade avec Pierre sur le plateau, été au Cassé. Dîné aux nouvelles, spaetzles, poire à la Cabestaing. Revu Ceux qui m’aiment prendront le train, 1998, de Patrice Chéreau, avec tout le monde. Lecture, la rue Lalo. Lu Sophie Bied-Charreton. Couché à une heure. 

lire l’entrée du mercredi 6 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 7 juillet 2022, 10 h 08
modifiée le vendredi 8 juillet 2022, 10 h 16
Jeudi 7 juillet 2022.
Semaine 27, Saint Raoul — 188/177, Plieux. Pas mal dormi, levé à huit heures moins vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Mercuès le dimanche 3 juillet 2022. Comptes : Dernière connexion le 06/07/2022 à 12h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.383,25 € /// Crédits -45.737,08 € /// Solde au 06/07/20221.383,25 € /// À venir -269,25 € |  Prévisionnel 1.114,00 € /// 06/07VIREMENT DE SCAM MOTIF: S C A M - REF : VRT SEPA 195 +197,34 € /// Acta. 10:08:05 ///////Journal (Ceux qui m’aiment prendront le train). La Dépossession, 39. Le Jour ni l’Heure, donjon de Luzech le dimanche 3 juillet 2022, pseudo-Rauschenberg accidentel dans la ch. 107 de l’hôtel Divona de Cahors le même jour, Cahors, église Saint-Georges, tableau d’Alfred Lavignac au musée Henri-Martin le samedi 2. Bain, retour inopiné de Pierre (il a ces temps-ci des horaires bizarres), longue lecture par lui de Lotte à Weimar, la visite de Mlle Schopenhauer. Correspondance avec lui : écrit au rédacteur d’un magazine allemand, au gérant de l’hôtel Divona de Cahors, au docteur de L., à Quentin Verwaerde. La Dépossession, chap. 39, quelques corrections purement stylistiques. Promenade avec Pierre sur le plateau, départ en voiture, été à Heuré-Bartens, temps très agréable, ensoleillé mais venteux, grand silence. Dîné aux nouvelles, pavé de saumon, courgettes, carottes, poire à la Cabestaing. Vu L’Art d’aimer, 2011, d’Emmanuel Mouret, avec lui-même, Gaspard Ulliel, Judith Godrèche, François Cluzet, Stanislas Merhar, etc. Lecture (la rue Lalo). Couché à une heure. 

lire l’entrée du jeudi 7 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 8 juillet 2022, 10 h 24
modifiée le samedi 9 juillet 2022, 9 h 46
Vendredi 8 juillet 2022.
Semaine 27, Saint Thibaut — 189/176. Plieux. Assez bien dormi. * Levés à huit heures. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et coupoles de la cathédrale Saint-Étienne de Cahors, samedi 2 juillet 2022. Comptes : Dernière connexion le 07/07/2022 à 10h04 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.383,25 € /// Crédits -45.737,08 € /// Solde au 07/07/20221.383,25 € /// À venir 692,10 € |  Prévisionnel 2.075,35 € /// Acta. 10:24:38 /////// L’Arrière-Pays. Journal (Bourdin et Malherbe). Le Jour ni l’Heure, autoportrait d’Henri Martin, non sans mal à cause des reflets, musée de Cahors le samedi 2 juillet 2022 ; cinéma Le Quercy, à Cahors, même jour, peu avant ; et château de Lagrézette, Caillac, Lot, le dimanche 3 juillet 2022. Bain, lecture par Pierre de Thomas Mann, Lotte à Weimar, histoire de Mlle de P., le soldat blessé dans le parc. Lettre recommandée, pourvoi en cassation de l’arrêt de la cour d’Appel d’Agen rejeté pour absence de mémoire exposant les moyens de la cassation.  Journal, les journalistes féroces, suite, fin et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, accras de morue, salade verte, poire à la Cabestaing. (Re)vu La Chasse à l’homme, 1964, d’Édouard Molinaro, avc Jean-Claude Brialy, Claude Rich, Jean-Paul Belmondo, Françoise Dorléac, Catherine Deneuve, Hélène Duc, Micheline Presle, Marie Halorêt, Bernard Blier, etc. Promenade semi-nocturne avec Pierre sur le plateau, marché jusqu’à l’embranchement. Correspondance, dicté à Pierre des lettres à M. Schwarz (Junger Freiheit) et à Philippe Stoeckel. Lecture (l’appartement de la rue Lalo). Lu Sophie Bied-Charreton. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du vendredi 8 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 9 juillet 2022, 9 h 43
modifiée le dimanche 10 juillet 2022, 9 h 40
Samedi 9 juillet 2022.
Semaine 27, Sainte Amandine — 190/175. Plieux. Peu dormi, eu froid (Céline a enlevé du lit la plupart des couvertures). Insomnie centrale, levé à sept heures vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et tour de Montcuq, La Place du mort, retour de Cahors et de La Bastide-du-Vert, dimanche 3 juillet 2022. Plus de Finkielkraut. Comptes : Dernière connexion le 08/07/2022 à 10h20 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.525,57 € /// Crédits -45.737,08 € /// Solde au 08/07/20222.525,57 € /// À venir -450,22 € |  Prévisionnel 2.075,35 € /// 08/07 VIR SEPA RECU /DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL /MOTIF ASSURANCE RETRAITE /REF 12115777 CAMUS 0622 +1.142,32 € /// Acta. 09:42:05 /////// Journal (Olivier Réchou). Le Jour ni l’Heure, atelier d’Henri Martin à La Bastide-du-Vert le dimanche 3 juillet 2022, détail de La Muse au jardin (maison), du même, au musée de Cahors la veille, 3 juillet, et « Arrêtez le massacre ! », panneaux didactiques gâchant la vue sur la cathédrale de Cahors le même jour, 3 juillet. Bain, lecture par Pierre de Thomas Mann, Lotte à Weimar, Auguste de Goethe, Goethe, Napoléon, la résistance, etc. (passionnant). Tél. de Quentin Verwaerde, longue conversation avec lui. Correspondance, écrit à M. Labes, puis, avec Pierre, à Jacques Dewitte, au gérant de l’hôtel Divona de Cahors, avec lequel j’ai des échanges très courtois et qui, chose extraordinaire remarquée par Pierre, ne fait aucune faute d’orthographe. Tél. de M. Roose. Lecture. Atelier, tableau noir de 2008 (ou 2009), que je compte faire encadrer, et efforts de réparation de portrait de M. Meystre, sur lequel un vernis a coulé. dîner aux nouvelles, “cordons bleus”, salade verte aux avocats, poire à la Cabestaing. Vu Les Sorcières de Salem, 1956, de Raymond Rouleau (et Sartre) d’après Arthur Miller, avec Yves Montand, Mylène Demongeot, Simone Signoret, Raymond Rouleau, bien verbeux. Promenade sur le plateau, été nuitamment au Cassé (le film est très long), banc de Bismarck. L’Arrière-Pays. Lu Sophie Bied-Charreton. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du samedi 9 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 10 juillet 2022, 9 h 46
modifiée le lundi 11 juillet 2022, 9 h 37
Dimanche 10 juillet 2022.
Semaine 27, Saint Ulrich — 191/174. Plieux. Pas trop mal dormi, mais peu. Réveillé à sept heures, levé à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château des Junies, Lot, Quercy, dimanche 3 juillet 2022. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre, tarte au citron. L’Arrière-Pays, “Souvenirs” (d’après Facebook). Acta. 09:45:58 /////// Journal (complotisme). Bain, lecture par Pierre de Thomas Mann, Lotte à Weimar (Auguste de Goethe). Déjeuner dominical, poulet rôti, pommes de terre au four, salade verte, saint-félicien, mimolette, saint-sardos, glace à la vanille et aux noix de pecan, shortbread, café upstairs. Poursuite de la molle réfection du département anglophone. Lecture, Lalo, Lally, Dupleix, quai Branly 1968. Atelier, poursuite de la réparation du portrait de M. Meystre, changé le fond, passé du blanc-gris presque uni au gris foncé très agité. Lecture par Pierre de la vie de Powell, Like the Roman, ses rapports avec le parti conservateur après le discours de Birmingham. Poire à la vapeur. Vagues tentatives télévisuelles, comédie électorale américaine assez répugnante, sortis, promenade sur le plateau le soleil étant encore assez haut, lune, photographié le mur de foin sur le chemin de La Rouquette, ferme russe, allée Alfred-de-Dreux, ferme de La Croix. Le Dépossession, chap. 40, 41 et 42, sans y changer grand chose. Fini le livre de Solange Bied-Charreton, Paris sous terre. Lu Alain Soral, Comprendre l’empire. Couché vers minuit (erreur d’horaire sur l’autoportrait du jour, 25 pour 23). 

lire l’entrée du dimanche 10 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 11 juillet 2022, 9 h 44
modifiée le mardi 12 juillet 2022, 10 h 14
Lundi 11 juillet 2022.
Semaine 28, Saint-Benoît — 192/173. Plieux. Bien dormi, levé peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, avec erreur incorrigible sur l’heure (25 pour 23), mur de foin sur le chemin de La Rouquette la veille. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre (Céline a pris une semaine de vacances). Grandes modifications de l’accrochage (après départ des sculptures marcheschiennes), en commençant par la bibliothèque. Acta. 09:43:17 ///////  Journal (la médiathèque de Fleurance, le Livre noir). Écrit à Solange Bied-Charreton. Le Jour ni l’Heure, atelier d’Henri Martin à Marquayrol par un trou dans la porte, dimanche 3 juillet 2022 ; église Notre-Dame de Camy, même jour ; pont Valentré la veille 3 juillet. Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, 1939, entrevue de Charlotte avec Auguste de Gœthe. La Dépossession. Lecture (120.000 signes). Atelier, rafistolages divers (paysage), lecture par Pierre de la vie de Powell, Like the Roman. Bon dîner de restes, poulet froid, mayonnaise, pommes de terre, salade verte, saint-sardos, glace à la vanille et aux noix de pécan. Vu L’Apparition, 2018, de Xavier Giannoli, avec Vincent Lindon et Galatea Bellugi. Promenade avec Pierre sur le plateau, marché sous la lune jusqu‘à l’embranchement La Rouquette/ La Bonnefont. Lu Alain Soral, Comprendre l’empire. Couché à une heure. 

lire l’entrée du lundi 11 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 12 juillet 2022, 10 h 21
modifiée le mercredi 13 juillet 2022, 9 h 35
Mardi 12 juillet 2022.
Semaine 28, Saint Olivier — 193/172. Plieux. Assez bien dormi, levé avec Pierre à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Roger Bissière, Femme assise en gris, c. 1920 (????), musée Henri-Martin de Cahors, samedi 2 juillet 2022. Très beau temps, sans doute très chaud mais dans cette maison, tant qu’on ne sort pas, on n’a aucune idée de la canicule. Acta. 10:20:48 /////// Journal (Enoch Powell). Le Jour ni l’Heure, cathédrale de Cahors le samedi 2 juillet 2022 ; Henri Martin, Labastide-du-Vert, les collines, dét., maison aux contrevents gris, même jour, musée de Cahors ; église Notre-Dame-de-L’Isle, Luzech, dimanche 4 juillet 2022. Bain, lecture par Pierre de Thomas Mann, Lotte à Weimar, suite de l’entretien de Charlotte avec le fils Gœthe. Séance de corresponsance avec Pierre, écrit à Me Pétavy, à M. Meystre, à une dame qui veut que je lui conseille un bon livre sur le français contemporain, à MMe Rimokh et Bonichot, etc. La Dépossession, relu le chap. 44 (je crois, les prénoms (“Call me Dave”)). Lecture, mais buté sur une erreur de l’Index, entrée “golf-language”, indiqe Échange 411, qui naturellement n’existe pas — temps perdu. Atelier, repris de nouveau la couverte 100x100 noire dite “Klimt” (trop de reflets). Dîné aux nouvelles, truite, carottes, avocats, salade verte, poire à la vapeur. Vu encore un épisode d’Irma Vep, bien joué, bien dirigé, agréable à regarder en dormant à demie mais obstinément insignifiant (sinon comme un document sur le tournage des séries…). Promenade dans la vallée en descendant en voiture pour éviter le chien de La Garrière sur le chemin de la rivière mais la dernière fois c’est dans la vallée même qu’il s’est précipité sur nous, de sorte qu’on est tout de même nerveux et que ce n’est pas agréable, d’autant que nous entendons des aboiements venant du bois. Curé la rivière. Rentrés vers dix heures, lectures diverses, couché vers minuit.   

lire l’entrée du mardi 12 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 13 juillet 2022, 10 h 12
modifiée le jeudi 14 juillet 2022, 10 h 13
Mercredi 13 juillet 2022.
Semaine 28, Saints Henri & Joël — 194/171. Plieux. Pas trop mal dormi, réveillé toutefois par la douleur au bas-ventre, levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Intérieur à Plieux, salle des Nuits, le matin même. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre, tranches de gâche, confitures Cabestaing. Très beau temps, probablement très chaud mais ici on ne sent rien. Pierre poursuit le nouvel accrochage dans les hauteurs de la bibliothèque, plus régulier et plus dense. Été avec lui dans la tour pour choisir de nouveaux tableaux. Comptes : Dernière connexion le 09/07/2022 à 16h56 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.226,83 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 12/07/20221.226,83 € ///À venir -717,25 € |  Prévisionnel 509,58 € /// 11/07 PRELEVEMENT AXA DU 11/07 - EMETTEUR : FR14ZZZ391832 MDT - MOTIF : I0000614754967-AXA 60C08470E070722 - REF : I0000614754967 LIB-180,97 € /// 11/07 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € /// Accrochages, suite, échanges. 10:12:02 /////// Journal, le chien du docteur Müller. Le Jour ni l’Heure, tombe d’Henri Martin au cimetière de Labastide-du-Vert le dimanche 3 juillet 2022, château de Caÿx à Luzech plus tôt le même jour, magasin Gambetta (“le Bazar génois”), la veille samedi 3 juillet. Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, curieux stream of consciousness de Goethe lui-même, qui vient un peu comme un cheveu sur la soupe. Tél. de Me Rimokh, la Licra n’a pas attendu vingt-quatre heures après la décision de la cour de cassation pour réclamer son argent, 2.800 euros. Rimokh propose de demander des délais et aménagements, mais j’aime mieux payer, malgré le fort découvert que ça va créer, d’autant que les autres officines ne vont pas tarder à se manifester. Relu et légèrement modifié le chapitre 44 de La Dépossession, que trouvé bien. Passé à Lecture, le square Dupleix, suite. Atelier, le tableau noir, amélioré. Lecture par Pierre de la vie de Powell, 1969, le sort balance. Dîné aux nouvelles, canicule, feux de forêt, champignons à l’omelette sur toasts, poire à la vapeur. Vaguement farfouillé un moment pour trouver quelque chose à regarder à la télévision, les pitch sont en grève, rien découvert, été marcher sur le plateau, le long du beau chemin découvert ce printemps, qui part des environs de la maison qui fut d’Emilia Bascou, Les Andiras (?), à L’Isle-Bouzon, et mène à proximité de l’aérodrome de Saint-Clar. Croisé un petit groupe d’adolescents et d’enfants. Lectures diverses. Couché à minuit.  

lire l’entrée du mercredi 13 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 14 juillet 2022, 10 h 23
modifiée le vendredi 15 juillet 2022, 11 h 42
Jeudi 14 juillet 2022.
Semaine 28, Sainte Camille, FÊTE NATIONALE — 195/170. Plieux. Mauvaise nuit, réveillé très tôt, forte douleur au bas-ventre, insomnie. Levés à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Intérieur à Plieux, bibliothèque, nouvelle accrochage. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre. Tél. de ma cousine Françoise O’Lanyer. Comptes : Dernière connexion le 13/07/2022 à 10h07 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.226,83 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 13/07/2022 1.226,83 € /// À venir -815,43 € |  Prévisionnel 411,40 € /// Aucun mouvement /// Acta. 10:22:10 //////// Journal (demande de paiement de la Licra, situation financière). Le Jour ni l’Heure, église de la Chaire de Saint-Pierre à Cambayrac le 3 juillet 2022 (abside), Luzech vu du pont, même jour, détail du monument aux Morts de Cahors, tableau d’Henri Martin, musée Henri-Martin de Cahors la veille, samedi 2 juillet 2022. Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, petit lever de Gœthe, conversation avec son valet de chambre. Oublié de mettre en ligne le journal, ainsi qe je m’en aperçois seulement à présent. La Dépossession, chap. 46 (le “bon” chapitre est le 45, pas le 44). Lecture, très activement et intensément, bizarrement. Appelé Quentin Verwaerde pour lui demander de mettre un terme aux envois de services de presse, étant donné la situation financière, longue et bonne conversation avec lui. Été dîné avec Pierre à la “maison blanche”, au village, repas “royal“ sur la terrasse, pas de champagne puisque je le soupçonne de mauvais effets sur mes nuits, martini pour moi, petits chaussons aux champignons, fonds d’artichauts à la barigoule, épais magrets de canard aux pêches, fromages divers, crumble d’abricot à la glace à la vanille, vin du château de Cassaigne. Imprudent alcool de poire, infusion de menthe et de verveine. Marché avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal, rentrés vers une heure du matin, couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 14 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 15 juillet 2022, 11 h 49
modifiée le samedi 16 juillet 2022, 10 h 15
Vendredi 15 juillet 2022.
Semaine 28, Saint Donald — 196/169. Plieux. Assez bien dormi malgré une insomnie centrale sans douleur, toute la maison est illuminée par la lune, photographies, mais elles ne donnent rien. Levés à neuf heures. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (par Pierre) au dîner Coulet-Lavauden, Pierre sous la lune durant notre brève promenade post-prandiale. Fait à la Licra un chèque de deux mille huit cents euros, que Pierre va porter à Lectoure. Acta. 11:48:48 /////// Journal (dîner de la veille, nouvelles du village). Le Jour ni l’Heure, cheminée sarrasine de La Masse, Les Junies, Lot, dimanche 3 juillet 2022 ; église Saints-Pierre-et-Paul de Caillac, même date ; cloître de la cathédrale Saint-Étienne de Cahors, samedi 2 juillet 2022. 20.20.100. Bain. Lecture par Pierre de Lotte à Weimar, Gœthe et son secrétaire. Journal, complétion et mise en ligne, ah non, d’abord il a fallu mettre en ligne le journal de la veille, oublié. La Dépossession, chapitre 49, je crois. Atelier, le tableau noir de 2008-2009, difficultés, il est impossible à voir avant qu‘il ne soit sec, il faut peindre à l’aveugle. Dîné aux nouvelles, nems végétaux, carottes, courgettes, poire à la vapeur. “Grève des pitch”, suite,  vu une grosse comédie française comme j‘ignorais qu’il s’en fabriquait encore, Mystère à Saint-Tropez, 2021, de Nicolas Benamou, avec Benoit Poelwoorde, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Gil Alma, Rossy de Palma, Gérard Depardieu, le seul à d’en tirer à peu près. Marché sur le plateau avec Pierre, jusqu’à l’embranchement. Lecture, Mazo de La Roche. Lectures diverses. Couché à une heure.

lire l’entrée du vendredi 15 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 16 juillet 2022, 10 h 25
modifiée le dimanche 17 juillet 2022, 12 h 30
Samedi 16 juillet 2022.
Semaine 28, Notre-Dame du Mont-Carmel — 197/168, Plieux. Assez bien dormi, assez forte douleur au bas-ventre au réveil, levé peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait d ela nuit et intérieur à Plieux, salle des Nuits, salle des Vents, mercredi 13 juillet 2022. Déjeune dans la salle des Pierres avec Pierre. Comptes : Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.208,68 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 15/07/20221.208,68 € /// À venir -771,37 € |  Prévisionnel 437,31 € /// 15/07PRELEVEMENT ORANGE SA DU 15/07 - EMETTEUR : FR18ZZZ002305 MDT - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6312E8) - P - REF : 5B052T631 B052T6312E831E LIB -62,10 € /// 15/07 VIREMENT DE GROUPE SAURAMPS MOTIF: CAMUS RENAUD - REF : 130422 +43,94 € /// 15/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001212732952 PAYMENT-NUM 2 13742242 - REF : FCS001212732952 +0,01 € /// Acta. 10:24:57 /////// Journal (Lotte à Weimar). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 3 juillet 2022 dans le Lot, vue générale d’Albas, église Notre-Dame-de-l’Isle à Luzech de face, château de Marquayrol à Labastide du Vert. Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, suite, stream of consciousness de Gœthe. Correspondance, avec Pierre. Écrit à M. Moritz Schwarz, de la Juge Freheit. Écrit à Jacques de Witte. Longue conversation téléphonique avec M. de docteur de L. Dîné aux nouvelles, accras de morue, carottes, gourgettes, salade verte, poire à la vapeur avec de la confiture de figues (“hum, commercial…”, comme dit Maggie Smith dans Downton Abbey). Vu Hôtel du Nord. Promenade nocturne avec Pierre, été au Cassé, banc de Bismarck. Lecture, Eden Whiteoaks. Lu Alain Soral et Mazo de La Roche. Couché vers minuit et demi.    

lire l’entrée du samedi 16 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 17 juillet 2022, 12 h 40
modifiée le lundi 18 juillet 2022, 10 h 12
Dimanche 17 juillet 2022.
Semaine 28, Sainte Charlotte, 198/167. Plieux. Mauvaise nuit, réveillé vers quatre heures, rendormi à sept, levé à huit heures et demie, douleur au bas-ventre. L’Arrière-Pays, autoportrait de la veille, et Vendanges dans le Quercy, 1926, de Guillaume Dulac, 1883-1929 (suicide dans la Seine ?), musée Henri-Martin de Cahors, samedi 2 juillet 2022. Déjeuner en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays, fait le kéké toute la matinée sur Twitter, grand retard. Acta. 12:38:35 /////// Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, la grand déjeuner, arrivée des invités. Semi “déjeuner dominical”, jambon blanc, toasts, fromages divers, tartes aux poires. Café dans la bibliothèque, lecture par Pierre de l’article “Gibbon” de l’Encyclopedia britannica, puis de la préface de Hugh Trevor-Roper à The Decline and Fall. Journal (l’affaire Cayeux). Correspondance, avec Pierre. Commencé à répondre aux questions de Junge Freiheit, tout à fait bateau et peu informées. Nouvelles, poire à la vapeur. Vu La Femme d’à côté, 1981, de François Truffaut; avec Fanny Ardant, Gérard Depardien, Henri Garcin. Promenade nocturne avec Pierre sur le plateau, été au Cassé, banc de Bismarck, la casserole, Cassiopée. Lu Mazo de La Roche (Whiteoaks, pour Lecture), et Alain Soral, Comprendre l’empire. Couché à une heure.   

lire l’entrée du dimanche 17 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 18 juillet 2022, 10 h 21
modifiée le mardi 19 juillet 2022, 12 h 26
Lundi 18 juillet 2022.
Semaine 29, Saint Frédéric — 199/166. Plieux. Mauvaise nuit quoique sans douleur, très peu dormi, réveillé vers quatre heures, pas rendormi. Levé à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et L’Orgueil (face à Léviathan), détail des peintures murales sur les Sept péchés capitaux dans l’église Saint-Pardulphe de La Masse, Les Junies, Lot, dimanche 3 juillet 2022. Retour de Céline, après une semaine de repos. Semi-polémique, sur Twitter, avec Érik Tegner qui prend mal que je signale la non-diffusion, par le Livre noir, de l’entretien enregistré ici le mois dernier et qui devait être publié la semaine suivante. Acta. 10:20:04 ///////  Journal (Livre noir). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 3 juillet dans le Lot, autre image du château des Junies (de loin), petit monument à Lefranc de Pompignan à l’entrée nord-est de Luzech (à droite de la route), curieux porche romano-renaissance de l’église Saint-Pierre-et-saint-Paul de Caillac (ordre inverse de l’ordre chronologique). Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, le grand déjeuner chez Goethe, ses propos sur Eger. À quatre heures (et quarante degrés), visite sur rendez-vous de la jolie famille Roose au grand complet, M., Mme et les trois enfants, couverture idéale et très vendeuse pour le numéro d’été de La Famille française (avant le Grand Remplacement). Goûter dans la bibliothèque, jus de fruits, thé, cannelés, galettes de Saint-Clar (mais plus ou moins bretonnes). Tout le monde monte au sommet de la tour sous la houlette de Pierre. Les raccompagnons sur la Plaza Mayor et sous la canicule vers six heures. Correspondance avec Pierre puis, toujours avec lui (et grâce à lui car, seul, il m‘y faudrait trois jours), réponses aux questions de Junge Freihet (20, parvenus à la 17e (question, mais chambre aussi, éventuellement brouillon)). Dîner aux nouvelles, blinis, non, hélas, gnocchis, pesto, poire à la vapeur. Vu The Secret Four / Kansas City Confidential, Le Quatrième Homme, 1952, honnête série B de Phil Karlson, avec John Payne, Coleen Gray, Lee Van Cleef. Lecture (Tudor City). Couché vers une heure. 

lire l’entrée du lundi 18 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 19 juillet 2022, 12 h 41
modifiée le mercredi 20 juillet 2022, 9 h 52
Mardi 19 juillet 2022.
Semaine 29, Saint Arsène — 200/165. Plieux. Formidable insomnie, du type profane (pas de souci de particulier, pas de repas trop lourd, pas d’excès de boisson, rien — chaleur, évidemment, ou courants d’air… (Pierre, pareillement atteint, incrimine les gnocchis !)). Réveillés à trois heures, rendormis à sept, réveillés à huit heures et demie par le petit déjeuner dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et chemin de l’atelier à Marquayrol, Labastide-du-Vert, dimanche 3 juillet 2022. L’Arrière-Pays,  toute la matinée, d’ailleurs assez courte. Acta. 10:40:37 /////// Le Jour ni l’Heure, deux photographies du dimanche 3 juillet dans le Lot, Luzech, maison des Consuls, « Arrêtez le massacre ! », et château de Caÿx ; plus tableau de Komatsu, Vallée du Lot, musée Henri-Martin, Cahors, samedi 2 juillet. Bain, lecture par Pierre de Lotte à Weimar, Goethe dans la voiture de Charlotte au retour du théâtre, fantasme, fini le livre (chronologie). Journal (visite des Roose, entretien pour Junge Freheit). Écrit à M. Mercier. Entretien pour Junge Freheit, mais comme il ne s‘agit que de réduire ici et là, je ne peux que le faire seul. Tensions. Le téléphone ne marche plus, nous croyons d’abord que c’est un problème particulier mais en fait c’est “général”, toute la zone est affectée. Dîné aux nouvelles, crevettes et courgettes grillées, très bon ; poire à la vapeur. Vu encore un épisode d’Irma Vep, et la fin de Domino, 1943, de Roger Richebé, d’après Marcel Achard, avec Simone Renant, Aimé Clarion, Fernand Gravey et Bernard Blier, film que je trouve d’une rare laideur, bêtise et vulgarité, mais c’est peut-être parce que je suis de mauvaise humeur. Promenade avec Pierre sur le plateau, épaisse brume, forte odeur de brûlé mais plutôt de plastique que de bois, sans doute liée toutefois aux incendies des Landes, comme la panne de téléphone. Croisé M. Renaud X. et son chien Marlowe, échangé quelques mots avec lui sur cette atmosphère de fin du monde. Marché jusqu’au Cassé, banc de Bismarck. L’Arrière-pays, difficultés techniques, enfermé sur Facebook dans la “Bibliothèque de Renaud Camus” et ne puis en sortir, agacements. Lecture, Tudor City, Peter Bullough. Lu Alain Soral, Comprendre l’empire, mais peu, tombe de sommeil. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du mardi 19 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 20 juillet 2022, 10 h 31
modifiée le jeudi 21 juillet 2022, 10 h 33
Mercredi 20 juillet 2022.
Semaine 29, Sainte Marina — 201/164. Plieux. Pas mal mais peu dormi, pas de douleur particulière. Réveillé à sept heures, levé à sept heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et hôtel Terminus, à Cahors, dimanche 3 juillet 2022; matin, en quittant la ville (il avait l’air fermé mais apparemment il ne l’est pas). Assez beau temps pâle. Pierre part pour Cadrcet. Comptes : Dernière connexion le 16/07/2022 à 10h20 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.208,68 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 19/07/20221.208,68 € /// À venir -781,36 € |  Prévisionnel 427,32 € /// Aucun mouvement. Acta. 10:30:53 /////// Journal (la fin du monde). Tél. de Pierre. Tél. de Me P., donnée nouvelle assez troublante pour les “vacances”.  Le Jour ni l’Heure, deux photographies du dimanche 3 juillet dans le Lot, autre vue du château de Mercuès, belle maison ayant échappé à la Grande Pelade à Luzech ; et porche nord roman hélas très restauré entre 1908 et 1913 de la cathédrale Saint-Étienne de Cahors le samedi 2 juillet après le musée. Bain. L’Arrière-Pays. Tél. de Me Rimokh, nouvelles assez tristes du président M. Vers trois heures et demie, importante délégation landaise conduite par Eugénie Bastié et son mari, le poète, leur second fils Michel, Mathilde Brézet, l’auteur du livre sur les personnages de Proust, un couple Gestas, un autre dont le n’ai pas retenu ou entendu le nom , un autre enfant dans un autre landau. Eau, jus de fruits, café, parle beaucoup trop de moi. Raccompagne tout le groupe sur la plaza Mayor. Suite de l’entretien pour Junge Freheit, pénible réduction (de 20.000 à 10.000 signes, au risque de paraître inintelligible). Tél. de Pierre. Été à la maison blanche porter les deux livres qui manquaient (parmi les nouvelles publications), mais il n’y a personne. Dîné seul, aux nouvelles, pizza, malheureusement laissée trop longtemps au four et très difficile à couper, salade verte, reste de saint-sardos, galette bretonne de Saint-Clar, framboise, myrtilles, raisins secs. Vu This Means War, Target, 2012, petite comédie américaine bien bêta avec deux beaux garçons (dans le film), Chris Pine et Tom Hardy, and Reese Witherspoon.  Marché sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont, en compagnie du chien Baloo, avec l’autorisation de sa maîtresse. Lecture (Peter Bullough). Lectures diverses. Couché vers une heure.

lire l’entrée du mercredi 20 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 21 juillet 2022, 11 h 05
modifiée le vendredi 22 juillet 2022, 9 h 41
Jeudi 21 juillet 2022.
Semaine 29, Saint Victor — 206/163. Plieux. Assez bien mais peu dormi, réveillé à six heures, levé à sept heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, particulièrement bouffi, et Saint-Cirq-Lapopie, c. 1920, d’Henri Martin, musée Henri-Martin de Cahors, samedi 2 juillet 2022. Beau temps. Recherches, curieuses découvertes sur Peter Bullough, † 2019. Comptes : Dernière connexion le 20/07/2022 à 10h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.208,68 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 20/07/20221.208,68 € /// À venir -827,38 € |  Prévisionnel 381,30 /// Aucun mouvement. Acta. 11:04:49 /////// Journal (Plieux pouponnière, Le Lac). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du samedi 2 juillet à Cahors, ridicule panneau d’accompagnement du tableau Joseph, le nègre, 1865, d’Adolphe Brune (il faut dire qu’avec un nom pareil c’était mal parti…), joli portrait d’Hélène Gros-Coissy, femme d’Alexandre Vialatte, par Jean Léon, 1893-1985, et palais Duèze, tour Jean XXII, à Cahors. 25.25. 100. Bain, France Musique pénible. Entretien pour Junge Freheit, réduit à 10.000 signes, relu deux fois et envoyé. Été à la maison blanche pour y porter deux autres livres récents dont je n’avais pas d’exemplaires lors du “dîner royal” du 14 juillet, Le Choléra et Tweets IV. Danielle L. retour des Landes m’avait dit être très fatiguée et je pensais déposer seulement les volumes dans l’entrée mais elle paraît dans le couloir, très élégante et m’invite à prendre un verre qui tournera progressivement, à force de prétendus amuse-gueule, au véritable dîner horriblement “mon genre” et comme tel contraire à toutes mes résolutions mais la chair est faible, saucisson, terrine, tapenade, fromages divers et même “esquimau” (DeLuxe). Conversation à trois très amusante avec Jean-Paul Coulet, rivalité d’oursitude (par exemple sur l’horreur du socializing at breakfast, dans les maisons d’hôtes ; puis à quatre, Pierre, retour des Pyrénées, ayant été convoqué par téléphone à dix heures (tu parles d’un “apéritif” !). Promenade vespérale et digestive avec lui, ensuite, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont, abondance vangoghesque d’étoiles, rentrés vers minuit. Lecture (Peter Bullough, les amants surpris, Saint-Nectaire). Couché vers une heure.    

lire l’entrée du jeudi 21 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 22 juillet 2022, 9 h 52
modifiée le samedi 23 juillet 2022, 10 h 01
Vendredi 22 juillet 2022.
Semaine 29, Sainte Marie-Madeleine — 203/162. Plieux. Pas trop mal dormi, mais relativement peu (1 heure/7 heures avec une demi-heure d’insomnie centrale, six heures et demie, ça va…). Levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (pas mal, bizarrement), et Intérieur à Plieux, la salle des Nuits, la veille également. Assez beau temps incolore, plutôt frais (jusqu’à présent). Pas de Céline, à Montauban chez l’occuliste (clinique de l’Œil, comme moi), déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre. Comptes : Dernière connexion le 21/07/2022 à 11h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.208,68 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 21/07/20221.208,68 € // À venir -827,38 € |  Prévisionnel 381,30 € /// Acta. 09:51:53 /////// Journal (Miklos Banffy). Le Jour ni l’Heure, deux photographies du samedi 2 juillet 2022 au musée Henri-Martin de Cahors, Pierre, et Henri Martin, Le Pont de La Bastide-du-Vert, chèvre blanche ; et une photographie du dimanche 3 juillet, le pont de Labastide-du-Vert, pour la série « Arrêtez le massacre ! » (lampadaires, aménagement des abords, ravages de la Grande Pelade). Bain, Denis Gaultier, La Réthorique des Dieux. P. est allé chercher à la gare d’Agen M. Daoud Bourghezala, ancien rédacteur-en-chef à Causeur et qui fait un reportage “people “ pour une série de l’été de Marianne. Il rapporte aussi d’Agen La Montagne de nuit encadrée (bien); et le petit tableau qui était chez Jeanne (Les Noyers au Cassé). Conversation dans la bibliothèque avec M. Bourghezala, rafraîchissements, thé, pâtisseries tunisiennes apportés par lui dans un coffret capitonné. Allons à sept heures à un grand vernissage au Prieuré, expositions de paysages, Olivier Desvaux, Jonathan Florent, Stéphane Ruais, Jean Lemonnier, † Ronan Olier. Beaucoup de monde, M. Courtès, tout le village, M. Ballenghien, qui fait un discours, ainsi que Mme le maire, Jean Lemonnier et les hôtes, Renaud et Gisela Salvioni. Rentrons après les discours, vin de Ladevèze et foie gras des Landes offert par la famile Roose dans la bibliothèque, dîner à trois dans la salle des Pierres, daurade au fenouil, gorgonzola et fromage de brebis des Pyrénées, abricots pochées à la cannelle, infusion de verveine et de menthe sous la Béatrice. Marché à trois sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont, malheureusement le temps est couvert, il n’y a pas d’étoiles. M. Bourghezala couche dans l’ex-“bureau du chien”, qui fut entre temps le bureau d’hiver de Quentin Verwaerde. Message exaspérant de Junge Freheit, à laquelle j’ai envoyé exactement le nombre de signes demandé et qui trouve néanmoins mes réponses « très bien mais trop longues pour le journal, il faut raccourcir ». Furieux, je leur écrit de ne rien publier du tout (deux jours de travail perdus). Couché à une heure. 

lire l’entrée du vendredi 22 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 23 juillet 2022, 11 h 41
modifiée le dimanche 24 juillet 2022, 10 h 02
Samedi 23 juillet 2022.
Semaine 29, Saint Brigitte — 204/161. Plieux. Pas mal dormi, mais pas beaucoup. Réveillé à sept heures moins dix, levé à sept. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et la bibliothèque le matin même. L’Arrière-Pays, temps perdu. Comptes :  Dernière connexion le 22/07/2022 à 09h48 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.591,32 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 22/07/2022 -1.591,32 € /// À venir -827,38 € |  Prévisionnel -2.418,70 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 22/07 CHEQUE 4365041 -2.800,00 € (LICRA). Acta. 11:38:59 /////// Journal (l’incident Junge Freiheit, avec l’entretien “complet” (dans la forme à 10.000 signes, la forme à 20.000 ayant été abandonnée)). Le Jour ni l’Heure, deux photographies du dimanche 3 juillet 2022, chœur flamboyant de l’église de Caillac, c. 1520, et centrale hydro-électrique de Luzech, 1952 ; plus autoportrait tardif d’Henri Martin, c. 1940, musée Henri-Martin de Cahors, samedi 2 juillet, avec erreur sur la date (samedi 3, corrigée à l’instant)). Bain, lecture par Pierre de Gibbon, Decline and Fall, préface (l’importance de Lausanne). Correspondance (M. Achraf Ben Brahim, docteur de L., M. Matthieu Flonneau, Danielle Levin, Quentin Verwaerde, professeur Paul May, etc.). Thé, avec délicatesses beylicales offertes par M. Daoud Boughezala, qui va prendre un verre à Lectoure avec un sien ami d’Avezan, passé le prendre. La Dépossession, relecture du chapitre 50 mais celle du chapitre 51 impliquerait un océan de lectures ou de relectures (Lévi-Strauss, notamment). Lecture, justement, Saint-Nectaire, Montjuzet, les Canque, du pain !). Dîné avec Pierre et M. Boughezala, escalopes tyroliennes, champignons, gorgonzola, tome des Pyrénées, côtes de gascogne, abricots pochés à la cannelle avec des pâtisseries tunisiennes offertes par notre hôte. Promenade avec lui sur le plateau à partir du carrefour de Balignac et jusqu’à Montignac et au-delà (la route de L’Isle-Bouzon à Gramont) — Pierre et lui parlent de la réalité de l’École, je regarde les étoiles. Lu Lévi-Strauss. Couché à minuit.  

lire l’entrée du samedi 23 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 24 juillet 2022, 10 h 24
modifiée le lundi 25 juillet 2022, 9 h 29
Dimanche 24 juillet 2022.
Semaine 29, Sainte Christine — 205/160. Plieux. Bien dormi, réveillé à six heures et demie, levé à sept (dormi six heures et demie, presque un record). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et magnifique estampe de Frank Brangwyn, 1867-1956, Cahors, le pont Valentré, “deuxième moitié du IXe s.” Pierre monte notre petit-déjeuner dans la bibliothèque, M. Boughezala dormant encore (ou travaillant en silence dans sa “chambre” (l’ex-“bureau du chien”, et bureau d’hiver de M. Verwaerde, et buanderie, et réserve, et débarras — mais il l’a préférée à la chambre de la tour). L’Arrière-Pays. Acta. 10:23:52 /////// Journal (musée de Cahors). Bain. Déjeuner dominical à trois, Pierre, M. Daoud Boughezala. Poulet rôti, pommes de terre nouvelles, champignons, salade verte, saint-félicien, Valençay. Gateaux aux amandes. Café dans la bibliothèque, pâtisseries tunisiennes. Journal, suite, fin et mise en ligne. Thé. Recherche de photographies pour M. Boughezala. Nouvelles. Promenade à trois “à l’ouest de Magnas”, malgré la grande chaleur, jusqu’à la fontaine, où sont toujours trois chèvres, toujours sur la fontaine.  Poursuite des recherches de photographies, cherche celle de la tour de Magnas, justement, en vain. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 24 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 25 juillet 2022, 9 h 34
modifiée le mardi 26 juillet 2022, 10 h 09
Lundi 25 juillet 2022.
Semaine 30, Saint Jacques — 206/159. Plieux. Bien dormi, mais peu. Réveillé à sept heures moins dix, levé à sept (dormi moins de cinq heures). Mal aux yeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et La Montagne de nuit, que Pierre a accroché hier matin, encadrée, dans la salle des Pierres. Temps gris, assez frais, jusqu’à présent. Acta. 09:33:30 /////// Journal (la visite de M. Boughezala). Visite de Boughezala, justement, qui déjeune avec Pierre avant que celui-ci ne l’accompagne à la gare d’Agen. Bain. Le Jour ni l’Heure, Les Noyers au Cassé, La Montagne bleue. À deux heures, mais d’abord je ne l’entends pas sonner, il doit téléphoner, M. Paul May, professeur franco-britannique de l’université d’Ontario. Longue conversation avec lui, très détendue, toute l’après-midi, thé, pâtisseries tunisiennes de M. Boughezala. Le raccompagnons vers six heures, par une très grande chaleur encore,  sur la Plaza Mayor où l’attendent sa femme et sa fille qui se sont donc tapé, les malheureuses, sans que nous ayons idée de leur présence, quatre heures du Plieux caniculaire. La Dépossession, relu le chapitre 51, je crois. Reçu d’un mécène un chèque de 500 €. Lecture et recherches afférentes, découvertes extraordinaires autour des Canque : 1. que le manuscrit de L’Étrange défaite, de Marc Bloch, était caché pendant la guerre dans “notre” maison de Montjuzet (la leur) 2. que la fille du docteur et de Mme était l’épouse de Pierre Boutang. Excellent dîner de restes, demi-cordon bleu, jambon de pays, poulet froid, pommes de terre, salade aux avocats, saint-félicien, chablis, pâtisserie tunisiennes. Vu L’Amour l’après-midi, 1972, d’Éric Rohmer, avec Bernard Verley, Zouzou, Françoise Verley. Promenade sur le plateau, marché avec Pierre jusqu’à l’embranchement. Nouvelle suspension de Twitter, douze heures, pour le tweet « Vous ne savez pas comme j’aime votre sac, Madame ». Lu Luna, de Georges de La Fuly. Couché à une heure.    

lire l’entrée du lundi 25 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 26 juillet 2022, 10 h 06
modifiée le vendredi 29 juillet 2022, 10 h 38
Mardi 26 juillet 2022.
Semaine 30, saints Anne et Joachim — 207/158. Assez bien dormi, réveillé à sept heures, levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et autre vue du château de Mercuès, dimanche 3 juillet 2022. Devions partir pour L., mais, sans nouvelles de Me P., y avons renoncé. Beau temps, ciel bleu pâle, jolis nuages. Acta. 10:05:49 /////// Journal (lettre de Junge Freiheit). Écrit à M. Sébastien Picou. Bibliothèque, continué à ranger le département anglo-saxon, Galsworthy, Steinbeck, O’Neill, Pearl Buck, Hemingway, etc. Fini Comprendre l’empire, d’Alain Soral. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du samedi 2 juillet à Cahors, maison 1955 rue Joachim-Murat (je crois) ; détail (la conversation) du tableau d’Henri Martin au musée, Le Pont de Labastide-du-Vert ; magasin Gambetta (Le Bazar génois). Bain, lecture par Pierre d’Edward Gibbon, Decline and Fall, préface. Correspondance (avec Pierre) : M. Carayon, M. Achraf Ben Brahim, Artempo. La Dépossession, chap. 51 et 52, mais il me faudrait Lévi-Strauss et l’heure n‘est pas à des commandes ; ah, oui, avis de lettre recommandée, sans doute une autre des officines génocidaires qui réclame son argent. Lecture, Marthe Canque. Dîné aux nouvelles, colin à la sauce citronnée, riz, courgettes, valençay, côtes de Gascogne, fini les pâtisseries tunisiennes de M. Boughezala. Vu le dernier épisode d’Irma Vep, pas déplaisant du tout mais décidément bien insignifiant, puis la seconde moitié des Créatures, 1966, d’Agnès Varda, assez impressionnant (peut-être plus que si l’on avait tout vu parce qu’on n’essaie pas de comprendre). Promenade avec Pierre sur le plateau, été au Cassé, rentrés par le boulevard extérieur. Nouvelle expulsion de Twitter, certainement sur dénonciation des milices de harcèlement, avec exposée mécanique des motifs qui naturellement ne coïncident en rien avec le tweet incriminé (“incitation à la haine en fonction des origines, de l’orientation sexuelle ou des infirmités”, etc.). Je peux retirer le tweet ou “faire appel”, décide de “faire appel”, bien que ce soit naturellement tout à fait vain. Lu Luna, de Georges de la Fully. Couché à une heure. 

lire l’entrée du mardi 26 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 27 juillet 2022, 9 h 39
modifiée le jeudi 28 juillet 2022, 11 h 35
Mercredi 27 juillet 2022.
Semaine 30, Sainte Nathalie — 208/157. Plieux. Peu dormi, récveillé à six heures et demie, essayé de me rendormir, en vain (cinq heures et demie). Levé à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et atelier de Martin à Marquayrol, autre angle, dimanche 3 juillet 2022. Comptes : Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.591,32 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 26/07/2022-1.591,32 € /// À venir -1.253,32 € |  Prévisionnel -2.844,64 € /// Débiteur depuis 5 jours /// Acta. 09:38:54 /////// Journal (expulsion de Twitter). Parlé à Jean-Louis Germain. Bibliothèque, suite du réclassement du département de langue anglaise, très en désordre. Le Jour ni l’Heure, portrait de Quentin Verwaerde, jeudi 2 décembre 2021 ; deux photographies du samedi 2 juillet 2022 à Cahors, maison aux rideaux coulissants verts près du pont Valentré, pour “Enquête sur la réalité des choses”, et Effet de matin, Labastide-du-Vert, Henri Martin, c. 1900, musée de Cahors. Kempff, Waldstein, Appassionnata. Bain, lecture par Pierre de Gibbon, Decline and Fall, préface. Article “Fergusson” de la Britannica. Correspondance. Écrit à M. Daoud Bourghezala, à M. Xavier Meystre. La Dépossession, chap. 53, je crois. Thé. Lecture, rue Bonnabaud, la tante Pierrette. Dîné aux nouvelles, accras de morue, salade verte aux avocats, abricots à la vapeur. Revu le début du Beau Serge, puis un peu d’un film américain avec un très beau garçon (en policier), puis été nous promener au coucher de soleil derrière Castel-Picon, un peu abîmé, passé le moulin blanc, touché presque à l’ex-“maison du Suisse”, revenus par l’Ouest,  voiture près du Bourdieu de Saint-Orens — beau soir. Fini Les Nuits d’été d’Alcantara, de “Tracy Sinclair” (pour Lecture). Lu Luna, de Georges de La Fuly. Couché à une heure. 

lire l’entrée du mercredi 27 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 28 juillet 2022, 11 h 51
modifiée le vendredi 29 juillet 2022, 10 h 37
Jeudi 28 juillet 2022.
Semaine 29, Saint Victor — 202/163. Plieux. Pas mal et surtout beaucoup dormi. Réveillé à six heures et demie, assez forte douleur au bas-ventre, mais rendormi et levé avec Pierre à… neuf heures moins le quart, petit déjeunre nous attendant et refroidissant. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Pierre le matin même (au petit-déjeuner). Beau temps. Chien Le Coz particulièrement pénible. Comptes : Dernière connexion le Bonjour [mauvaise connexion] Avoirs -1.091,32 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 27/07/2022-1.091,32 € /// À venir -1.186,03 € |  Prévisionnel -2.277,35 € /// Débiteur depuis 6 jours /// 27/07 REMISE CHEQUES BORDEREAU 02569785 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +500,00 € (mécénat). Retour de Pierre qui est allé faire des courses, nouveaux aboiements Le Coz. Acta. 11:50:33 //////// Journal (les conseils de J.D.). Le Jour ni l’Heure, Notre-Dame de Camy le dimanche 3 juillet 2022 ; autre vue du pont Valentré le samedi 2 ;  « Arrêtez le massacre ! », joli jardin médiéval au pied de la cathédrale gâché par un affreux panneau. Bain, lecture par Pierre de Gibbon, Decline and Fall, fini la préface de Hugh Trevor-Roper (Lord Dacre). Café. Journal. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tartothon, abricots à la vapeur. Vu Paris When It Sizzles, Deux têtes folles, 1963, de Richard Quine, avec Audrey Hebburn et William Holden. Marché avec Pierre sur le plateau, été au Cassé — un peu mal au bas-ventre. Lecture, 135.000 signes. Lu Georges de La Fuly, Luna. Couché à une heure.  

lire l’entrée du jeudi 28 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 29 juillet 2022, 11 h 05
modifiée le samedi 30 juillet 2022, 9 h 47
Vendredi 29 juillet 2022.
Semaine 29, Sainte Marie-Madeleine — 203/162. Plieux. Assez longuement dormi mais levé très souvent et intense activité onirique sans doute due au nouveau médicament. Levé à huit heures moins le quart (“dormi” six heures trois-quarts).  Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et ancien évêché de Cahors, auj. préfecture, fin du XVIIe siècle. “Recherches” sur Hugh Trevor-Roper et Sir Edmund Backhouse. Comptes : Dernière connexion le 28/07/2022 à 11h42 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.033,59 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 28/07/2022-1.033,59 € /// À venir -1.828,00 € |  Prévisionnel -2.861,59 € /// Débiteur depuis 7 jours /// 28/07 VIREMENT DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET CRATI MOTIF: IRCEC:RAAP 07-07 - REF : IR +31,21 €  /// 28/07 VIREMENT DE APPLE DISTRIBUTION INTL LTD MOTIF: CCI : 0184004632,PURP:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0184004632 +26,52 € /// Acta. 11:05:27 /////// Journal (Le Lac). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du samedi 2 juillet à Cahors, belle maison XVIIIe bien restaurée ou entretenue face à la cathédrale ; Henri Martin, Berger et ses trois muses, 1900, dét. (le berger) ; et Charles Suisse, L’Amour, d’après Diaz de La Pena, c. 1860 (?), au musée. Septème symphonie de Beethoven (Kleiber). 25. 25. 100. 20. Bain, lecture par Pierre de Gibbon, abordé cette fois le texte lui-même (le “Grand Siècle”, 88-180). Correspondance, écrit à Daoud Boughezala (ah, non, lui ai parlé). Drame, plus de site personnel, disparu — n’arrivons pas à joindre Verwaerde, affolement (encore un coup des milices de harcèlement ?). Trav. néanmoins à Lecture, la vieille Maison Camus, uptown. Tél. de Verwaerde en fin d’après-midi, rassurant, c’est seulement parce que nous n’avions pas payé l’abonnement, la location de site. Brève promenade au soleil, avant dîner. Passe près de la Garrière, sur la route, le molosse aboie mais n’attaque pas, retenu de la voix par son maître — pas trop rassuré tout de même. Dîné aux nouvelles, bon jambon blanc sur toasts, chips, aubergines grillées, champignons, abricots à la vapeur avec de la confiture de figues.  Vu ou revu Lincoln, 2012, de Steven Spielberg, avec l’excellent Daniel Day-Lewis. Marché avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal. Lu un peu du chap. 54 de La Dépossession, sur le site rétabli après paiement. Couché peu après une heure.  

lire l’entrée du vendredi 29 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 30 juillet 2022, 10 h 13
modifiée le dimanche 31 juillet 2022, 15 h 52
Samedi 30 juillet 2022.
Semaine 30, Sainte Juliette — 211/154. Plieux. Pas mal mais peu dormi, activité onirique intense mais pas déplaisante. Réveillé par Pierre à sept heures moins vingt, essayé de me rendormir, en vain. Levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue latérale ouest du château de Mercuès en jolie maison bourgeoise, dimanche 3 juillet 2022, par une énorme chaleur. Bach, Mendelssohn, Peraya. Temps gris, apparemment assez frais. Pedro va à Saint-Clar. Robert Lincoln est mort en 1926. Comptes : Dernière connexion le 29/07/2022 à 11h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.373,54 € /// Crédits -44.713,07 € /// Solde au 29/07/2022 1.373,54 € /// À venir 0,00 € |  Prévisionnel 1.373,54 € /// 29/07VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001221051502 PAYMENT-NUM 2 14847851 - REF : FCS001221051502 +2.172,78 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON.COM SERVICES LLC MOTIF: FCS001228935092 PAYMENT-NUM 2 1 5522596 POP GOODS AND SERVICE S - REF : 991977831333 +1.284,17 € /// 29/07 PRELEVEMENT URSSAF RHONE ALPES - CNCESU CE DU 29/07 - EMETTEUR : FR55CSU143065 MDT - MOTIF : PRELEVEMENT CNCESU M. CAMUS RENAUD DU 29 - REF : RBB-CESUAPVT4232022071590101509 LIB -610,76 € /// 29/07 PAIEMENT CB ARTEMPO CREATIO DU 22/07 A AGEN - CARTE*0007 -411,00 € (encadrements) /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON.COM.CA, INC MOTIF: FCS001227558882 PAYMENT-NUM 2 1 5438891 POP GOODS AND SERVICE S - REF : 991977718328 +326,40 € /// 29/07 PAIEMENT CB HOTEL DIVONA DU 03/07 A CAHORS - CARTE*0007 -269,25 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001221564672 PAYMENT-NUM 2 14831476 - REF : FCS001221564672 +105,37 € /// 29/07 VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA0010002207281403999 +100,00 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001225961552 PAYMENT-NUM 2 1 5289827 POP GOODS AND SERVICE S - REF : 991977657910+91,66 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001224874932 PAYMENT-NUM 2 15173975 - REF : FCS001224874932 +77,11 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001220285302 PAYMENT-NUM 2 14626883 - REF : FCS001220285302 +45,45 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 08/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -25,00 € /// 29/07 PAIEMENT CB BETTERME (CHYPRE) DU 10/07 - CARTE*0007 -23,99 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS001221076432 PAYMENT-NUM 2 14862558 - REF : FCS001221076432+22,86 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 07/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -22,40 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 14/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,91 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 14/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 07/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 06/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 06/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*000 -18,04 € /// 29/07 REMBOURSEMENT CB AMAZON EU SARL DU 26/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 +18,04 € /// 29/07 PAIEMENT CB BETTERME (CHYPRE) DU 10/07 - CARTE*0007 -14,99 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 18/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -14,94 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 07/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -13,68 € /// 29/07 REMBOURSEMENT CB AMAZON EU SARL DU 26/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 +11,20 € /// 29/07,PAIEMENT CB SPOTIFY FRANCE DU 15/07 A PARIS - CARTE*0007 -9,99 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 08/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -9,07 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -8,24 €/// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 03/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 -8,24 € /// 29/07 REMBOURSEMENT CB AMAZON EU SARL DU 26/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007 +6,84 € /// 29/07 PAIEMENT CB AMAZON EU SARL DU 07/07 A PAYLI2090401 - CARTE*0007-6,74 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON AUSTRALIA SERVICES INC MOTIF: FCS001221438762 PAYMENT-NUM 2 1 4786085 POP GOODS AND SERVICE S - REF : 991977467735 +6,11 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON SERVICOS DE VAREJO DO BRA MOTIF: FCS001219250512 PAYMENT-NUM 2 1 4499742 POP GOODS AND SERVICE S - REF : 991977410600 +3,22 € /// Acta. 10:12:41 /////// Journal (paranoïa). Le Jour ni l’Heure, trois photographies prises la samedi 3 juillet à Cahors : buste de Clément Marot par Denys Puech, sur un fond de mosaïque dessiné par Luc-Olivier Merson, 1892 ; détail, porte et fenêtre, c. 1520 (?) à l’hôtel de l’Archidiaconé, jolie cour à l’ombre de la cathédrale ; esquisse, 1948, pour Selon saint Mathieu, d’Alfred Manessier, musée Henri-Martin. Bain, lecture par Pierre de Gibbon, Decline and Fall, les armées, leur organisation et leur armement au deuxième siècle (l’exercice). Correspondance, lettre à Daoud Bourghezala, avec envoi du texte Vuitton de Buena Vista Park. La Dépossession, chap. 54, petites modifications mais je ne vois toujours pas venir l’endroit et le moment où je comptais faire un important ajout. Thé, lecture par Pierre de M. Jean-Jacques Séguier. Lecture, la Grande Madeleine (142.000 signes). Dîné aux nouvelles, cordons bleus, mon plat favori, champignons, carottes ; abricot à la confiture de figues. Vu L’Accompagnatrice, 1992, de Claude Miller, d’après Nina Berberova, avec Romane Bohringer, Richard Bohringer et l’étonnante Elena Safonova, très belle, doté d’une voix superbe mais dont ne n’arrive pas à trouver qui la double — ce n’est tout de même pas elle qui chante ? Promenade avec Pierre sur le plateau, marché jusqu’à l’embranchement, formidable profusion d’étoile. Lu Luna, de Georges de La Fuly. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du samedi 30 juillet 2022 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 31 juillet 2022, 16 h 18
modifiée le lundi 1er août 2022, 10 h 53
Dimanche 31 juillet 2022.
Semaine 30, Saint Ignace de Loyola — 212/153. Plieux. Pas trop mal dormi, mais persistante rumeur au bas-ventre et intense activité onirique, d’ailleurs plutôt plaisante (force visites de châteaux). Levé à huit heures et demie, très beau matin , très lumineux. Petit-déjeuner en bas avec Pierre, petite tarte au chocolat et aux noix de Saint-Clar, très bonne. L’Arrière-Pays, très intensément et pas inutilement (dans la perspective de Tweets V). Cependant, grand retard. Bain. Téléphoage de Me P., qui s’étonne de n’avoir pas de nouvelles de nous. Déjeuner dans la salle des Pierres avec Pierre, en partie gâché par les aboiements Le Coz — cannette, pommes de terre sautées, côtes de brulhois, saint-félicien pas bon, gersois pas mauvais, tarte à la poire et à la pâte d’amandes, café.  Acta. 16:15:19 /////// Journal (Flickr). Lecture (la Grande Madeleine). Nouvelles, vu un peu d’un film sud-africain sur un invasion d’aliens, District 9, de Neill Blomkamp, puis Walk the Line, 2005, de James Mangold, sur les amours de Johnny Cash et June Carter, avec Joaquin Phoenix et Reese Whitherspoon, mais lâché avant la fin. Promenade avec Pierre sur le plateau, marché jusqu’au Cassé, revenu par le boulevard extérieur, échangé quelques mots avec M. Pontisso sur son tracteur. Commandé des livres sur Amazon (Lévy-Strauss, Florence Gould, Blackhouse). Couché à une heure.  

lire l’entrée du dimanche 31 juillet 2022 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site