Le Jour ni l’Heure
août 2021

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 1er août 2021, 9 h 18
modifiée le lundi 2 août 2021, 9 h 03
Dimanche 1er août 2021.
Semaine 30, Saint Alphonse — 213/152. Plieux. Assez peu dormi, réveillé très tôt, levé peu après sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et paysage du matin même, pris de la fenêtre de la bibliothèque, bien quelconque. Déjeuné en bas avec Pierre. Acta. 09:18:05 /////// Bain, lecture par Pierre de Huxley, Brave New World Revisited. À dix heures au monument aux Morts, retrouvé sur la Plaza Mayor M. Dellinger, conversation avec lui, ensuite, devant la maison des Roses, à propos de Jeanne et de son état. L’Arrière-Pays. Journal, Patrice de La Tour du Pin. Excellent déjeuner avec Pierre, poulet rôti au citron et au pommes de terre, gorgonzola, glace à la vanille et biscuits, café comme des négociants. Le Jour ni l’Heure, je suis de nouveau expulsé de Twitter, cette fois-ci à propos d’un tweet suivant lequel tirer une fois sur les envahisseurs en sauverait des millions, et l’Europe ; pourtant suivi d’un autre déclarant cette solution impossible. La Dépossession, force lectures surtout d’articles imprimés à mon intention par Quentin Verwaerde avant son départ en vacances, sur Ford et l’Allemagne nazie. 622.000 signes. Non-dîner aux nouvelles, poire à la vapeur, très bonne comme toutes celles de ces jours-ci. Vu — pour l’instant j’ai oublié quoi. Pierre consulté :  L’Homme pressé, 1976, d’Édouard Molinaro, 1976, d’après Paul Morand, avec Alain Delon et Mireille Darc (le personnage paraît surtout d’une extraordinaire vulgarité, est-ce le cas dans le roman ?). Promenade avec Pierre sur le plateau, marché jusqu’à l’embranchement, beau ciel étoilé. Non-campagne de non-candidature, point 75, contrats avec des pays tiers pour l’éloignement des clandestins. Vaisseaux brûlés, Un régicide. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du dimanche 1er août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 2 août 2021, 9 h 11
modifiée le mardi 3 août 2021, 9 h 37
Lundi 2 août 2021.
Semaine 31, Saint Julien Eymard — 214/151. Plieux. Assez bien dormi. Levé à sept heures vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et rendez-vous des Partisans au monument aux Morts, la veille avec M. Dellinger. Acta. 09:10:07 /////// Journal (“la distinction”). Le Jour ni l’Heure, deux envois seulement, La Tour I, le grand, et coupe “Villa Strauss” du golf de Vichy, 1949, à Cauzac, 27 juillet 2021. Bain, lecture par Pierre de Huxley, fini Brave New World Revisited. Travaillé à La Dépossession toute l’après-midi, mais surtout à des recherches et lectures, l’Allemagne et Ford dans les années trente. 625.000 signes. Atelier, couverte 60x60 n° 115, La Tour, II. Lecture par Pierre d’Éric Marty, Le Sexe des Modernes. Excellent dîner de restes, poulet froid, pommes de terre au four, salade verte, gorgonzola, glace à la vanille. Vu Far from the Madding Crowd, Loin de la foule déchaînée, 1967, de John Schlesinger, d’après Thomas Hardy, avec Julie Christie, Alan Bates, Peter Finch et Terence Stamp à son meilleur. Promenade sur le plateau avec Pierre, marché jusqu’à l’embranchement, force étoiles. Non-campagne de non-candidature par le truchement du compte de l’In-nocence, point 76, arrestation des clandestins. Couché peu avant deux heures. 

lire l’entrée du lundi 2 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 3 août 2021, 9 h 42
modifiée le mercredi 4 août 2021, 11 h 34
Mardi 3 août 2021.
Semaine 31, Sainte Lydie — 215/150, Plieux. Levés peu avant huit heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et La Tour, II, couverte 60x60 n° 115. Acta. 09:41:15 //////// Journal (Far from the Madding Crowd). Bain, lecture par Pierre d’Orwell, 1984 (introduction). Quitté Plieux à midi et demi avec lui. Castéron. Beaumont-de-Lomagne. Montech. À Montauban vers deux heures et demie, garés sous le musée, non loin du monument à Ingres par Étex, jamais vu plus tôt. Exp. au musée, “Ferdinand-Philippe, images d’un prince idéal”. Parcouru ensuite le reste du musée. Place nationale, très en travaux. Bouquiniste, acheté les deux volumes reliés d’Outre-Mer, de Paul Bourget, éd. originale, 1895 (avec le texte sur les abattoirs de Chicago, déjà cité dans La Dépossession) (35 €). Office du Tourisme, puis bâtiment des affaires culturelles, revu Le Dimanche à Ardus, de Cadène, 1935. Revu le joli buste de Jean Bon-Saint-Étienne. Occupants pénibles, bruyants et inquiétants. Chapelle voisine, sans grand intérêt. Cours, jardins en pente, autre rive du profond ruisseau, que des occupants. Buste d’Auguste Quercy, par Bourdelle, 1911. Repris la voiture vers six heures et demie. Lavit-de-Lomagne. Été revoir le lac et le restaurant qui font l’objet d’un texte dans Sept Sites mineurs, mais le restaurant a disparu depuis longtemps, tout est en ruine et abandonné, passablement sinistre. Rentrés vers huit heures. Nouvelles, tarte aux champignons, carottes et lardons, salade verte, poire à la vapeur et biscuits. Vu l’émission de Stéphane Bern sur la palais du Luxembourg, pas mal, mais avec toujours une ou deux erreurs énormes qui tendent à montrer que les rédacteurs du texte final et a fortiori ceux qui le disent n’ont aucune idée de ce dont ils parlent (“le royaume de Parme”, “Percier, l’architecte de l’Opéra”, etc.). Non-campagne nocturne de non-candidature, point 77, fin du “mariage gay”. Vaisseaux brûlés, “le coup partit”, La Pérouse. Couché vers une heure et demie.   

lire l’entrée du mardi 3 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 4 août 2021, 11 h 13
modifiée le jeudi 5 août 2021, 10 h 36
Mercredi 4 août 2021.
Semaine 31, Saint Jean-Marie Vianney — 216/149. Plieux. Levés à huit heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait posthume de Ferdinand-Philippe d’Orléans par Henry Scheffer, Sceaux, vu à Montauban la veille. Comptes : Dernière connexion le 02/08/2021 à 14h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.670,00 € /// Crédits -56.863,84 € /// Solde au 03/08/20211.670,00 € /// À venir -766,96 € |  Prévisionnel 903,04 € /// 03/08 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE -20,45 € /// Acta. 11:13:20 /////// Journal (le changement de peuple à Montauban). Le Jour ni l’Heure, trois figurations de Ferdinand-Philippe, duc d’Orléans, à l’exposition à lui consacrée au musée de Montauban, deux d’Ary Scheffer (l’une avec son père jurant fidélité à la Charte), l’autre de Lizinka de Mirbel. Bain, lecture par Pierre d’Orwell, 1984. Communiqué pour le CNRE, n° 199, soutien à Jean Messiha expulsé de Twitter. La Dépossession, mais passages difficiles, recherches nécessaires, progression très lente, 627.000 signes. Atelier, revenu au grand La Tour, 100x100 n° 65, en m’inspirant du 60x60 n° 115. Dîner aux nouvelles, nems et courgettes, poire à la vapeur. Beau soir, très belle lumière, décidé d’aller dans la vallée malgré la peur, pour la première fois depuis des semaines. Passons sans encombres les détroits et nous croyons tiré d’affaire lorsque, dans le chemin de la rivière, loin de la Garrière, nous voyons venir à nous le molosse, vociférant à son habitude, suivi de son assistant bas du cul, qui montre les dents aussi par imitation. Situation bloquée : dans le chemin étroit nous ne pouvons ni avancer, ce qui serait aller droit sur le monstre, ni rebrousser chemin ce qui serait lui tourner le dos. Longues minutes de terreur. Nous avions cru les chiens seuls mais paraissent leurs maîtres qui n’ont pas eu un mot pour les appeler ou les calmer et n’en ont pas non plus pour s’excuser. Le croisement s’opère en silence, au moins nous échappons à la scène qu’ont essuyée V. et les B. dans les mêmes circonstances. Continuons vers la vallée, mais bien entendu la promenade est complètement gâchée. Devons remonter par un autre chemin, celui-ci étant décidément impraticable, ce qui est probablement l’objectif recherché (or c’est le seul qui permette de gagner directement la campagne). L’Arrière-Pays. Non-campagne de non-candidature, point 78, contre l’artificialisation. Vaisseaux brûlés. Couché vers deux heures.   

lire l’entrée du mercredi 4 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 6 août 2021, 11 h 20Jeudi 5 août 2021.  Semaine 31, Saint-Abel — 217/148. Plieux. Pour ainsi dire pas dormi de la nuit, sauf de sept à huit heures. Douleurs articulaires, spécialement au genou droit (tiens, c’est psycho-somatique, les rhumatismes ?). Levés à huit heures, humeur de chien (c’est le cas de le dire). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et copie d’écran m’annonçant le verrouillage de mon compte (déjà verrouillé, c’est le sur-verrouillage) pour ce tweet déjà encien : « Pardonnez-moi, je suis vieux, je suis fatigué, tous ces combats m’ont usé, ruiné, épuisé, détruit. Je renonce, je ne publierai plus désormais que des propos anodins, dont il est établi qu’ils ne peuvent blesser personne. Il faut pendre tous les bébés blancs » (c’est la phrase du rappeur Nick Conrad, à laquelle la XVIIe chambre n’a rien trouvé à redire, au nom de la liberté de création artistique (dont, évidemment, je ne saurais, pour ma part, bénéficier)). Comptes : Dernière connexion le 05/08/2021 à 09h30 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.763,01 € /// Crédits -56.863,84 € /// Solde au 04/08/2021 1.763,01 € /// À venir -1.801,82 € |  Prévisionnel -38,81 € /// 04/08 VERSEMENT ESPECES DU 04/08 A 10H30  +210,00 € (visites)  /// 04/08 PRELEVEMENT CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS DU 04/08 - EMETTEUR : FR90ZZZ397351 MDT - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A21080400770900776759749 LIB - 77,09 /// Acta. 10:51:41 /////// Journal (le molosse de la Garrière). Visite aux B. Tél. à la gendarmerie, polie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du mardi 4 août, deux vues sur Montauban à travers les rideaux du misée et une de l’état actuel de l’ancien restaurant du lac de la Vie, près de Lavit-de-Lomagne, sujet de l’un des textes de Onze sites mineurs pour des promenades d’arrière-saison en Lomagne. Bain, lecture par Pierre de 1984Dépossession, mais peu (628.000 signes). Été à quatre heures et demie voir Jeanne Lloan à l’hôpital de Fleurance. Passé à peu près deux heures abec elle lui ai lu le journal à sa demande. Visite de M. Dellinger, mais il ne reste pas. Rentré à Plieux vers sept heures. Atelier, le grand La Tour, beaucoup rapproché du petit. Lecture par Pierre de Marty, Le Sexe des Modernes, Judith Butler et la “Théorie”, Lacan, Foucault, etc. Dîné aux nouvelles, restes de pommes de terre, champignons et courgettes grillées, très bon jambon et fromage bleu sec, poire à la vapeur et biscuit aux figues. Vu ou revu (mais je n’en avais aucun souvenir) The GiverLe Passeur, 2014, de Philipp Noyce, d’après Lois Lowry, avec Brenton Twaites, Jeff Bridges et Meryl Streep. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’île de l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 79, le rez-de-chaussée des immeubles (que personne ne comprend jamais). Vaisseaux brûlés, KARL MARX (dans les Bois Noirs, à Chamalières). Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 5 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 6 août 2021, 11 h 16
modifiée le samedi 7 août 2021, 10 h 42
Vendredi 6 août 2021.
Semaine 31, Transfiguration de Notre-Seigneur — 218/147. Plieux. Bien dormi *. Aboiements Le Coz à huit heures, une nouveauté. Levés. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Avec l’arc noir, 101 études d’un champ (38), 4 août 2021. Complément d’accrochages dans la tour, choisi des tableaux avec Pierre (style “testament du duc d’Aumale”). Comptes : Dernière connexion le 05/08/2021 à 10h48 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 371,55 € /// Crédits -56.863,84 € /// Solde au 05/08/2021371,55 € /// À venir -342,85 € |  Prévisionnel 28,70 € ///  05/08 REMISE CHEQUES BORDEREAU 07483719 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +248,48 € (livres) /// 05/08 VIREMENT INSTANTANE EMIS VERS PEYRON-BUSQUET CELINE - MOTIF : SALAIRE DE JUILLET -941,85 € ///  05/08 PRELEVEMENT VOLKSWAGEN BANK DU 05/08 - EMETTEUR : FR51ZZZ487778 MDT - MOTIF : R202108 - REF : CAS0002765481072021 LIB -611,21 € /// 05/08 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 05/08 - EMETTEUR : FR28ZZZ110086 MDT - MOTIF : WY0201015610277892480508210T1 - REF : WY0201015610277892480508210T1194046 LIB -86,88 € /// Acta. 11:39:37 /////// Journal. Le Jour ni l’Heure, trois jeunes hommes du musée de Montauban le 3 août 2021, l’Apollon de Bourdelle, le fameux anonyme au foulard toujours pas attribué (je penche pour Géricault), et le duc d’Orléans sur son lit de mort le 14 juillet 1842 par James Pradier (petit dessin pour mémoire, à la va-vite). Bain, lecture par Pierre de Nineteen Eighty Four. Journal, mise en ligne (superparanoïa). Bon nombre de visiteurs toute l‘après-midi. La Dépossession, mais la progression est lente, force lectures nécessaires (autour de Ferdinand Porsche). 632.000 signes. Atelier, repris Le Bibliothécaire, le visage, en attendant certains séchages. Lecture par Pierre d’Éric Marty, Le Sexe des Modernes. Dîné aux nouvelles, spaetzles et courgettes, toast à la mayonnaise (inutile), poire à la vapeur et biscuit au figues. Vu Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait, 2020, d’Emmanuel Mourret, avec Camilla Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne, Émilie Dequenne. Promenade sur le plateau avec Pierre, marché sous les étoiles jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 79, non flickerisé la veille (bas des immeubles) , et 80 (limitation à 80 km/h). Vaisseaux brûlés. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du vendredi 6 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 7 août 2021, 11 h 16
modifiée le dimanche 8 août 2021, 9 h 15
Samedi 7 août 2021.
Semaine 31, Saint Gaëtan — 219/146. Plieux. Levés peu avant huit heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Ferdinand-Philippe au collège Henri-IV en 1821, par Horace Vernet. Glandages divers. Tél. de la nièce de Jeanne. Comptes : Dernière connexion le 06/08/2021 à 11h33 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 371,55 € /// Crédits -56.863,84 € /// Solde au 06/08/2021371,55 € /// À venir -342,85 € |  Prévisionnel 28,70 € /// Aucun mouvement. 11:15:49 /////// Journal. Le Jour ni l’Heure, trois œuvres vues le 3 août à Montauban, Œdipe et le shinx, d’Ingres, dét. ; Derniers Moments du duc d’Orléans, 13 juillet 1842, lithographie de Francisque Grenier de Saint-Martin ; et son portrait funéraire par Henri de Triqueti. Bain, lecture par Pierre d’Orwell, Nineteen-Eighty-Four. Nouveau compte Twitter aménagé à distance par Quentin de Lagarde, “Jean-Renaud Camus”. Parlé à Verwaerde, justement, qui quitte Nantes pour Bordeaux — remords de ne lui avoir pas prêté de voiture, alors que nous nous servons relativement peu des nôtres. La Dépossession, mais la progression est très lente, le champ ne cessant de s’élargir (Vioulac, mais Simone Weil — en attendant je m’occupe surtout de Ferdinand Porsche, un autre genre). 632.000 signes. Visiteurs, puis Pierre va voir Jeanne à Fleurance. Autres visiteurs, jeunes Allemands bourgeois mal élevés qui s’installent longuement dans la cour avec leurs bicyclettes mais ne veulent pas visiter. Pas d’atelier. Dîner aux nouvelles, “cordons bleus”, que j’adore (les deux bontés), poire et biscuit à la figue. Revu Giovanni Mariti, 1958, de Mauro Bolognini, avec Gérard Blain, Ennio Girolami, Raf Mattioli, Antonella Lualdi et Lucca (autres jeunes bourgeois mal élevés). Promenade avec Pierre sous les étoiles, bien visibles (la Casserole, Cassiopée, l’Arbalète), marché jusqu’à l’île de l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 81, la recherche sur l’hydrogène. Vaisseaux brûlés, Trêves, journal de Catherine Robbe-Grillet. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du samedi 7 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 août 2021, 8 h 40Dimanche 8 août 2021. Semaine 31, Saint Dominique — 220/145. Plieux. Assez mal dormi, réveillés à six heures par un coup de téléphone que nous prenons, de crainte que ce ne soient des nouvelles de Jeanne mais il n’y a personne. Levés à sept heures et demie. Déjeuné au premier avec Pierre-Auguste. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et plaque sur le maison natale d’Antoine Bourdelle à Montauban, mardi 3 août 2021. Acta. 09:19:44 /////// Bain. Lecture par Pierre de Nineteen-Eighty-Four. À dix heures au monument aux Morts. Y retrouvé Fabien Niezgoda, venu de l’Ariège, où sa famille et lui sont en vacances. Journal (Giovani Mariti, Lucques). Déjeuné avec Fabien Niezgoda et Pierre, pâté de Cadarcet, daube de sanglier également de Cadarcet, saint-félicien, gorgonzola, vin rouge, glace et biscuits, café et conversation dans la bibliothèque. Pas mal de visiteurs, dont M. Rivoallan, de Rennes, avec sa femme et ses enfants. Raccompagne vers cinq heures Fabien Niezgoda à sa voiture, sur la grand place, et y retrouve la famille Rivoallan, qui séjourne à Montfort. La Dépossession, 635.000 signes. Nouveau verrouillage de Twitter, cette fois-ci à propos du tweet ironique où je déclare que je tiendrais plus désormais que des propos anodins qui ne pourront blesser personne et cite la phrase Nick Conrad sur la nécessité de pendre tous les bébés blancs, jugée admissible par la Justice colmme relevant de la liberté artistique. Fais appel, ce qui entraîne une totale impossibilité d’accès à Twitter, même aux comptes annexes (“Jean-Renaud Camus”, “Parti de l‘In-nocence“, etc.). Tentative de tourner cet empêchement, nouveaux codes d’accès, etc., mais elles sont vaines. Nouvelles, les Jeux olympiques, accablants. Poire à la vapeur et glace à la vanille. Revu Troy, 2004, de Wolfgang Petersen, avec Brad Pitt, Eric Bana et le fade Orlando Bloom, églogualement très réussi, pourtant. Promenade sous les étoiles avec Pierre, marché jusqu’à l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, 82, abolition des lois Pleven, Gayssot et Taubira. Vaisseaux brûlés, Catherine-Robbe Grillet. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 8 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 août 2021, 9 h 05
modifiée le mardi 10 août 2021, 8 h 13
Lundi 9 août 2021.
Semaine 32, Saint Amour — 221/144. Plieux. Assez peu dormi, levé à sept heures vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et rendez-vous des Partisans au monument aux Morts, avec M. Niezgoda. Insupportable directrice italienne du Centre Pompidou de Metz. Acta. 09:04:24 /////// Journal (l’exclusion). Excellent appel de Quentin Verwaerde, qui est à Toulouse, fort satisfait de Toulouse, et qui à distance dénoue beaucoup de choses : tous les services sont miraculeusement rétablis. Le Jour ni l’Heure, trois portraits du jeune duc d‘Orléans, ou duc de Chartres, par Horace Vernet, par Henri Decaisne, par Eugène Lamy en colonel des spahis, 1825-1840, vus le 3 août 2021 au musée de Montauban à l‘exposition “Ferdinand-Philippe d‘Orléans, images d’un prince idéal”. Bain. Lecture par Pierre de Nineteen-Eighty-Four. Communiqué pour le CNRE, n° 200, sur le prêtre assassiné par l’incendiaire de la cathédrale de Nantes. Pierre va à Fleurance voir Jeanne. Visiteurs, couple d’Orléanais désormais installés entre Condom et La Romieu, très gentils, semblent très satisfaits. La Dépossession, lente avancée, 636.000 signes. Lecture de Vioulac. Atelier, grand La Tour 100x100 n° 65, blanchi l’ensemble. Lecture par Pierre d’Éric Marty, Le Sexe des Modernes. Judith Butler et Foucault. Très bon dîner de restes, daube de sanglier, pommes de terre, salade verte, gorgonzola, saint-félicien, glace au rhum et aux raisins avec des biscuits. Vu un intéressant documentaire en deux parties sur la dynastie Bettencourt. Promenade avec Pierre sous les étoiles, ciel bien dégagé, casserole, W et arbalète parfaitement en place. Marché jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, rétablissement d’un service civique et militaire. Vaisseaux brûlés, du côté de Trêves. Couché à une heure. 

lire l’entrée du lundi 9 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 11 août 2021, 11 h 58
modifiée le mercredi 11 août 2021, 12 h 00
Mardi 10 août 2021.
Semaine 32, Saint Laurent — 222/143. Plieux. Assez peu dormi, réveillé tôt, levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Homère, étude d’Ingres pour Homère divinisé, 1865 (?). Temps encore incertain mais évoluant plutôt vers le beau. Acta. 08:17:23 //////// Journal (déblocage verwaerdien). Bain, lecture par Pierre de Nineteen-Eighty-Four. Coup de téléphone de ma sœur. Quitté Plieux avec Pierre vers dix heures et demie. Fleurance. Auch. Masseube. Castelnau-Magnoac. Lannemezan (genre). La Barthe-de-Neste. Hèches. Arreau. Aspin-Aure. Col d’Aspin. Lac de Payolle. Cabanes de Camoudiet. Marché assez longuement sur une crête du massif de l’Arbizon, en çà de la Hourquette d’Ancizan. Superbe, mais attaque de fourmis volantes. Hourqutte d’Ancizan. Ancizan, tour de l’église. Cadéac, monté jusqu‘à la tour, peu de choses. Repartis vers le sud, Bourisp. Estensan. Azet. Col d’Azet. Génos, tour du château. Estarvielle. Col de Peyresourde. Cazeaux (chapelle). Saint-Aventin. Bagnères-de-Luchon (bords). Saléchan. Essayé de dîner à Saint-Bertrand-de-Comminges mais trouvé tout fermé sauf un café un peu amélioré où croque-monsieurs, ardoise de charcuterie et de fromage, deux verres de vin rouge (moi), et Magnum (glace à la vanille sur bâton). Été à la nuit tombante à Saint-Just-de-Valcabrère, où concert, mais pu tout de même voir le flanc nord et l’abside de la basilique, en marchant dans les champs. Montréjeau. Lannemean (re-genre). Masseube  (dormi un peu). Seissan. Pavie. Auch. Fleurance. Col de Castelnau-d‘Arbieu. À Plieux vers minuit. Verrouillage cette fois du compte “Jean-Renaud Camus” pour le tweet “Le génocide par substitution, ou changement de peuple et de civilisation, est le crime contre l’humanité du XXIe s. En France il est voulu et assuré par le gouvernement français, à l’aide flots continus de populations de remplacement, avec l’appui de la Justice et de la Presse”. Non-campagne de non-candidature, point 84, “84. Moi président toute création de nouvelle station de ski et toute installation de nouveaux remonte-pentes seront interdits. La nature n’est pas un terrain de jeu pour des hommes enfants tout-puissants qui en disposent et la gâchent comme ils l’entendent.” Couché vers deux heures.

lire l’entrée du mardi 10 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 11 août 2021, 12 h 28
modifiée le vendredi 13 août 2021, 9 h 18
Mercredi 11 août 2021.
Semaine 32, Sainte Claire — 223/142. Plieux. Assez bien dormi. Levé à huit heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur les pentes de l’Arbizon, et château de Génos, Hautes-Pyrénées, la veille également. L’Arrière-Pays, dû “unlog” “Jean-Renaud Camus“, qui bloquait tout le reste. Comptes : Dernière connexion le 07/08/2021 à 11h12 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 191,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 10/08/2021191,02 € /// À venir -369,81 € |  Prévisionnel -178,79 € /// 10/08 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € /// 09/08 COMMISSIONS VIREMENT SEPA INSTANTANE  -1,00 € /// 09/08VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: ASSURANCE RETRAITE - REF : 12115777 CAMUS 0721 +1.119,21 € /// 09/08 PRELEVEMENT AXA DU 09/08 - EMETTEUR : FR14ZZZ391832 MDT - MOTIF : I0000542783842-AXA 60K34271T080821 - REF : I0000542783842 LIB  -180,97 € /// Acta. 12:28:00 /////// Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille dans les Pyrénées, vue sur le pic du Midi prises des pentes de l’Arbizon, Pierre sur les mêmes, église Saint-Félix d’Armenteule. Bain, lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four (le brocanteur). Journal, la journée de la veille. L’Arrière-Pays, farfouillages divers pour tâcher de débloquer “Jean-Renaud Camus”, temps perdu. Visiteurs. Thé, chocolats de M. Roose. Dîner aux nouvelles, jambon, fromage de brebis des Pyrénées, salade verte, poire à la vapeur, glace au chocolat et biscuits. Vu quelque chose de très long, mais quoi ? (Alzheimer) [Andy, 2019, de Julien Weil, avec Vincent Elbaz et Alice Taglioni, mais lâché avent la fin]. Promenade avec Pierre sous les étoiles, marché jusqu‘à l’Embranchement, grandes chaleurs. Tél. de M. Verwaerde, qui débloque à distance le compte “Jean-Renaud Camus”. Il est allé à Gaillac et a trouvé un Georges Michel très beau au musée. Non-campagne de non-candidature, point 85, “85. Moi président les éclairages nocturnes réguliers des monuments publics devront cesser. Ces édifices seront restitués aux fastes et mystères de la nuit”. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mercredi 11 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 12 août 2021, 10 h 37
modifiée le vendredi 13 août 2021, 9 h 06
Jeudi 12 août 2021.
Semaine 32, Sainte Jeanne-Françoise de Chantal — 224/141. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures. Pas de Céline, déjeuné avec Pierre dans la salle des Pierres. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue des contreforts de l’Arbizon. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 11/08/2021 à 12h19 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 191,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 11/08/2021191,02 € /// À venir -369,81 € |  Prévisionnel -178,79 € /// Aucun mouvement. Acta. 10:37:08 //////// Journal (la candidature-non-candidature Zemmour). Le Jour ni l’Heure, trois photographies de l’avant-veille, l’Arbizon vu du nord, la tour de Caléac, Pierre à la tour de Caléac (celle-ci oubliée et mise en ligne seulement plus tard). Bain, lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four, les amours de Smith dans une clairière. Communiqué pour l’In-nocence, n° 2045, “Sur la vente à un promoteur de l’école-château de Grignon”. La Dépossession, mais presque exclusivement des lectures toute l’après-midi, William Werner. 637.000 signes. Atelier, couverte 100x100 n° 65, La Tour. Dîner aux nouvelles, tarte aux champignons, carottes et lardons. Vu Les Morsures de l’aube, 2001, d’Antoine de Caunes, avec Guillaume Canet et Gérard Lanvin, sans queue ni tête. Promenade avec Pierre sous les étoiles, marché jusqu’à l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 86, interdiction des courses et rallyes automobiles. Vaisseaux brûlés, William. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du jeudi 12 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 13 août 2021, 9 h 33
modifiée le samedi 14 août 2021, 9 h 16
Vendredi 13 août 2021.
Semaine 32, Saint Hippolyte — 225/140. Plieux. Levés peu avant huit heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et couverte 100x100 n° 65, La Tour, état de la veille. Déjeuné en bas avec Pierre. Comptes : Dernière connexion le 12/08/2021 à 10h35 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 191,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 191,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 12/08/2021 191,02 € ///À venir -429,81 € |  Prévisionnel -238,79 € /// Aucun mouvement /// Acta. 09:33:27 ///////  Journal (la déception). Le Jour ni l’Heure, Intérieur à Plieux (tarte aux lardons) la veille, et deux photographies du 10 août 2021, chevet de Saint-Just de Valcabrère, le soir, et vue prise de la montée vers le col d’Azet, GR 10. Bain. Lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four, amours de Winston et Julia dans un clocher. François Bousquet ici à deux heures et demie tapantes, café et chocolat de M. Roose avec lui, longue conversation éditoriale, va publier Le Petit Remplacement et peut-être La Dépossession, plus une anthologie du journal. Avec lui et Pierre au sommet de la tour. Le raccompagne sur la plaza Mayor vers six heures, il repart pour Rodez. L’Arrière-Pays. Atelier, La Tour (le grand). Lecture par Pierre d’Éric Marty, Le Sexe des modernes. Dîné aux nouvelles, filets de maquereaux, accras de morue, carottes, salade verte, poire à la vapeur et chocolats d’Oraison. Vu JFK, 1991, d’Oliver Stone,  avec Kevin Costner dans le rôle de Jim Garrison. Sortis tard, le film est très long, marché jusqu’à l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 89 (par erreur), secrétariat d’État aux Industries culturelles. Couché après deux heures du matin. 

lire l’entrée du vendredi 13 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 14 août 2021, 9 h 25
modifiée le dimanche 15 août 2021, 11 h 35
Samedi 14 août 2021.
Semaine 32, Saint Évrard — 226/139. Plieux. Bien dormi, mais peu. Levés à sept heures vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et autre vue du château de Génos, 10 août 2021. Déjeuné en bas avec Pierre. Comptes : Bonjour M. CAMUS/// Avoirs 191,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 13/08/2021 191,02 € /// À venir -429,81 € |  Prévisionnel -238,79 € /// Acta. 09:25:18 /////// Journal (La Dépossession). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du mardi 10 août dans les Pyrénées, église Saint-Félix d’Armenteules, église Saint-Pierre d’Estarvielle, paysage très nu des environs du col de Peyresourde. Bain, lecture par Pierre d’Orwell, Nineteen Eighty-Four, Winston rencontre O’Brien. Communiqué n° 201 du CNRE, “Afghanistan”, mais tout le monde semble dans la nature. La Dépossession, mais pas mal de visiteurs, autant d’interruptions, bien que ce soit Pierre qui “gère” (jusqu’à huit heures et demie du soir). Les utilise à lire Vioulac. 647.000 signes. Pas d’atelier. Dîner décalé, cordon bleu (escalopes tyroliennes ?), mon péché mignon. Salade verte. Poire à la vapeur et cailloux provençaux de Grégoire Roose. Vu un documentaire sur le Greco, sans grand queue ni tête. Promenade avec Pierre Unter Sternen, jusqu’à l’île de l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 87, suppression complète de l’impôt sur la Fortune. L’Arrière-Pays. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du samedi 14 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 15 août 2021, 11 h 48
modifiée le lundi 16 août 2021, 9 h 41
Dimanche 15 août 2021.
Semaine 32, Sainte-Marie, Assomption — 227/138. Plieux. Levés vers sept heures et demie. Temps sans couleur et chaud. Déjeuné avec Pierre en bas, omelette (pour finir des œufs). L’Arrière-Pays, autoportrait de la nuit et chapelle Saint-Pé de la Moraine à Garin, Haute-Garonne, mardi 8 août 2021. Bain. Lecture par Pierre d’Orwell, Nineteen Eighty-Four, Winston et Julia rendent visite à O’Brien. Été avec Pierre au monument aux Morts, retrouvé sur la plaza Mayor M. Dellinger que je croyais en Sicile (et plaignais). Conversation avec lui sur la place. L’Arrière-Pays. Chien Le Coz bien pénible. Acta. 11:47:24 /////// L’Arrière-Pays. Journal. Déjeuner dominical avec Pierre, poulet rôti, pommes de terre noovelles, saint-nectaire, tarte aux citrons, café, rooseries. Journal (anthologie du journal ?). Chien Le Coz insupportable toute l’après-midi, un vrai cauchemar. Assez nombreux visiteurs. La Dépossession, mais il est presque impossible de travailler à cause du chien. 650.000 signes (William Werner). Poire à la vapeur et glace, mais il est même impossible d’avoir la moindre conversation, bloc continu d’aboiements pendant trois quarts-d’heures (alors que plus tôt dans la journée c’était sporadique). Envisagé d’appeler Mme le maire malgré le 15 août mais Mme Lavaudan à laquelle je demande son numéro personnel m’en dissuade. Retour au calme vers neuf heures. Regardé Burn After Reading, 2008, des frères Coen, avec John Malkovitch, Brad Pitt, George Clooney, Tilda Swinton et Frances McDormand. Promenade sous les étoiles avec Pierre, marché jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 88, La Sorbonne. Vaisseaux brûlés, la fille du garagiste (à Saint-Jacques, quartier de Clermont-Ferrand). Couché vers une heure.  

lire l’entrée du dimanche 15 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 16 août 2021, 9 h 48
modifiée le mardi 17 août 2021, 10 h 22
Lundi 16 août 2021.
Semaine 33, Saint Armel — 228/137. Plieux. * Levés à huit heures moins le quart. Temps beau et frais (le temps de cet été est incompréhensible et change d’heure en heure). Retour de Céline, après quatre jours d’absence (elle est allée au lac de Payolle avec Mlle Venezia). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et rendez-vous des Partisans au monument aux Morts, la veille. Acta. 09:48:18 /////// Journal (longue citation de Schopenhauer sur les aboiements de chiens, récemment déterrée par Jérôme Vallet mais de longue date soulignée par moi dans LMCVECR). La Dépossession. Le Jour ni l’Heure, trois paysages de montagne du 3 août dans les Pyrénées. Bain, lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four, le livre de Goldstein. La Dépossession, William Werner pendant la guerre, 650.650 signes. Visiteurs. Thé. Atelier, Le Bibliothécaire, le visage. Lecture par Pierre d’Éric Marty, Le Sexe des modernes, la philosophie comme affreux petit milieu. Excellent dîner de restes, poulet frois, pommes de terre, saint-nectaire, côte-de-buzet, poire à la vapeur, glace au rhum et aux raisins, chocolats de Procence de M. Roose. Vu un film sur Jean Harlow, Harlow (Warhol), 1965, de Gordon Douglas, avec Carroll Baker, Raf Vallone et Angela Lansbury. Promenade avec Pierre sur le plateau. Non-campagne de non-candidature, point 90, toute l’Europe, rien que l’Europe. Couché à une heure et demie.

lire l’entrée du lundi 16 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 17 août 2021, 10 h 29
modifiée le mercredi 18 août 2021, 10 h 09
Mardi 17 août 2021.
Semaine 33, Saint Hyacinthe — 229/136. Plieux. Levés à huit heures moins le quart. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Pierre se coupant les ongles dans la salle de bain, la veille. Acta. 10:29:01 ///////  Journal (service de presse, l’argent comme vérité). Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Génos, Hautes-Pyrénées, le 10 août 2021, deux du château, une de l’église. Bain. Lecture par Pierre d‘Orwell, Nineteen Eighty-Four, retrouvailles avec Julia après lecture du livre de Goldstein. La Dépossession, la Ford allemande pendant la guerre, mais surtout des lectures, peu avancé la rédaction, 656.000 signes. Pas d’atelier. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons et aux trois fromages, salade verte, poire à la vapeur. Vu Bloodline, Liés par le sang, 1979, de Terence Young, a navet to end all navets, avec Audrey Hebburn et “tout le monde”, un vrai cimetière des éléphants. Marché sous les étoiles avec Pierre, jusqu’à l’île de l’Embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 91, fin des “nouveaux publics”. Vaisseaux brûlés, la fille du garagiste, suite. Couché vers une heure et demie.    

lire l’entrée du mardi 17 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 18 août 2021, 10 h 20
modifiée le jeudi 19 août 2021, 9 h 49
Mercredi 18 août 2021.
Semaine 33, Sainte Hélène — 230/135. Plieux. Levés peu avant huit heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et église Saint-Anne de Cazeaux-de-Labroust, vue prise de la voiture en marche le 10 août 2021 au soir. “Recherches” (Audrey Hepburn, passionnant). Comptes : Dernière connexion le 14/08/2021 à 09h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 131,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 17/08/2021131,02 € À venir -369,81 € |  Prévisionnel -238,79 /// 16/08PRELEVEMENT ORANGE SA DU 16/08 - EMETTEUR : FR18ZZZ002305 MDT - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6311F6) - P - REF : 5B052T631 B052T6311F631E LIB -60,00 € /// Acta. 10:19:44 /////// Journal (caméos). Le Jour ni l’Heure, trois photographies encore du 10 août 2021 dans les Pyrénées, vue très partielle et injuste de l’église Saint-Aventin-de-Labroust, maison Bordères (je crois) à Saint-Bertrand-de-Comminges, vue générale et cathédrale de Saint-Bertrand. Bain, lecture par Pierre d’Orwell, Nineteen Eighty-Four, arrestation de Smith et de Julia. La Dépossession toute l’après-midi, bon nombre de visiteurs, nombreuses lectures, une certaine confusion d’esprit (où est quoi ?), 660.000 signes (chap. 141, Edsel Ford). Pas d’atelier. Dîner aux nouvelles, spaetzles. Vu toute la première partie de The Deer Hunter, Voyage au bout de l’enfer, 1979, de Michael Cimino, jusqu’au départ pour la guerre (Robert De Niro, Christopher Walken, Meryl Streep). Promenade avec Pierre sous les étoiles. Non-campagne de non-candidature, point 92, remises de peine contre remigration. Couché peu après une heure.  

lire l’entrée du mercredi 18 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 19 août 2021, 10 h 03
modifiée le vendredi 20 août 2021, 9 h 58
Jeudi 19 août 2021.
Semaine 33, Saint Jean-Eudes — 231/134. Plieux. Très bien dormi. Levés peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Pierre à Cadéac, sur le chemin de la tour. Comptes : Dernière connexion le 18/08/2021 à 10h16 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 131,02 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 18/08/2021131,02 € /// À venir -462,26 € | Prévisionnel -331,24 € /// Aucun mouvement /// Acta /// 10:03:15 /////// Journal (les caméos, suite). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du mardi 3 août 2021 dans les Pyrénées, deux « Arrêtez le massacre ! » (Ancizan, Saint-Bertrand-de-Comminges), Saint-Just-de-Valcabrère la nuit. Bain, lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four, détention de Smith, sa torture par O’Brien. Été à Fleurance rendre visite à Jeanne, cette fois assise dans un fauteuil près de son lit mais parlant très bas. Rentré vers cinq heures. Visiteurs. La Dépossession, 142 (Edsel Ford), 663.000. Pas d’atelier, pas le temps. Dîner aux nouvelles, gnocchis, poire à la vapeur. Vu Il Bidone, 1955, de Fellini avec Broderick Crawford, Franco Fabrizi et Giuletta Masina. Promenade avec Pierre sous les étoiles. Non-campagne de non-candidature, point 93, reconstruction de Tuileries. Couché à deux heures moins vingt.  

lire l’entrée du jeudi 19 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 20 août 2021, 10 h 08
modifiée le samedi 21 août 2021, 10 h 48
Vendredi 20 août 2021.
Semaine 33, Saint Bernard — 282/133. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et église Saint-Blaise-Saint-Martin d’Ancizan, vue partielle (et plutôt flattée). Comptes : Dernière connexion le 19/08/2021 à 10h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 170,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 19/08/2021170,83 € /// À venir -687,26 € |  Prévisionnel -516,43 € /// 19/08 VIREMENT DE KOBO INC. - PUBLISHER PAYMENTS (ACC.: KO1224) MOTIF: ROYALTY PAYMENT WL00003295 - REF : COTR0732205  +39,81 € /// Acta. 10:08:16 /////// Journal (Bloodline, cimetière d‘éléphants). Le Jour ni l’Heure, trois photographies encore du mardi 10 août 2021, église d’Ancizan, lac de Génos et Loudenvielle, stèle à Pierre de Gorsse à Garin. Bain. Lecture par Pierre de Nineteen Eighty-Four, cauchemardesques supplices, que j’avais totalement oubliés (ou refoulés). La Dépossession toute l’après-midi, mais beaucoup de coups de téléphone, de visiteurs et de “recherches” (de citations repérées et perdues). Me Rivière à sept heures ici avec ses amis M. et Mme de Meuse. Visite de la maison, montés à la tour, “verre” dans la bibliothèque. Puis allons à deux voitures chez les Rivière à Saint-Loup, ou retrouvé Mme Rivière et Mme Devolvé. Champagne et pâté de la maison sous des arcades, face à la lune au-dessus d’Auvilar. Dîner froid inside, gazpacho de petites tomates du jardin, œufs mimosa, roastbeef, ratatouille, fromage divers, châteauneuf-du-pape, gâteau de Valence-d’Agen. Salon, ai au moins le bon sens de décliner l’offre d’armagnac. M. de Meuse m’offre son livre sur les Idées et doctrines de la Contre-révolution, préface de Philippe Conrad. Parlé d’Afrique, et surtout du Gabon où les de Meuse ont vécu ; aussi de Bernard Lugan, que tout le monde admire beaucoup. Rentrés vers une heure. Non-campagne nocturne de non-candidature, point 94, une éducation formaliste. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 20 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 21 août 2021, 10 h 59
modifiée le dimanche 22 août 2021, 9 h 14
Samedi 21 août 2021.
Semaine 33, Saint Christophe — 233/132. Plieux. Dormi deux ou trois heures au début puis insomnié carabinée, sans doute due au mélange de trois alcools, floc, champagne, vin rouge, et peut-être un peu aussi à mes excès de table (beaucoup de rosbif, beaucoup de gâteau, etc.). Redormi une heure entre sept et huit, rêves. Levé à huit heures, temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et linges à sécher dans un jardin d’Ancizan, mardi 10 aout 2021. Comptes : Dernière connexion le 20/08/2021 à 10h04 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 490,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 20/08/2021490,83 € À venir -687,26 € |  Prévisionnel -196,43 € /// 20/08 VERSEMENT ESPECES DU 20/08 A 11H21  +320,00 € (billets de visites). Acta. 10:57:20 /////// Journal (le bénédicité). Tél. de Quentin Verwaerde qui est avec la comtesse de Chinchon du côté de Jacca et s’apprête à visiter San Juan de la Pena. Le Jour ni l’Heure, trois photographies encore du 10 août dans les Pyrénées, vue de Cadéac, paysage de la montée vers le col d’Azet, « Arrêtez le massacre ! », affreux panonceau devant la cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges. Bain, lecture par Pierre de Nineteen-Eighty-Four, Smith après les supplices. La Dépossession, mais Pierre va voir Jeanne et visiteurs. Professeur de philologie romane à Gand qui veut faire dédicacer Esthétique de la solitude, accompagné d’un maire de la Gironde. Puis deux dames charmantes, Nîmoises dont l’une habité Miradoux — l’autre achète Demeures de l’esprit Sud-Est. La dépossession ce nonobstant, 668.000. Dîné aux nouvelles, nems de poulet, carottes, courgettes, poire à la vapeur. Regardé un peu d’un documentaire sur Giacometti, mais il nous ennuie (le documentaire, pénible). Promenade relativement tôtive sous la pleine lune, marché jisqu’à l’embranchement, photographies de la meule. Non-campagne de non-candidature, point 94, recherches sur le nasalisation féminine et les moyens de l’enrayer. Couché vers une heure moins le quart. 

lire l’entrée du samedi 21 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 22 août 2021, 9 h 15
modifiée le lundi 23 août 2021, 8 h 28
Dimanche 22 août 2021.
Semaine 33, Saint Fabrice — 234/131. Plieux. Pas mal dormi, malgré la douleur au bas-ventre à droite. Levés à huit heures moins le quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et La Meule (nouvelle formule), sous la lune la nuit précédente. Déjeuné en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. Bain. Lecture par lui de Nineteen Eighty-Four, fini le livre. Été avec Pierre au monument aux Morts, où pour la première fois je suis seul au rendez-vous. Grande chaleur grise. Acta (fin). 10:14:43 /////// Journal (solitude au monument aux Morts). Le Jour ni l’Heure, pleine lune à Plieux la nuit précédente. Bain, lecture par Pierre de Nineteen-Eighty-Four, fini le livre. Travaillé très assidûment à La Dépossession toute l’après-midi, 143, 678.000 signes. M. Meystre ici à huit heures, chargé de présent suisses, dont de la viande séchée du Valais, que consommée avec lui en apéritif dans la bibliothèque, avec du pâté de Cadarcet, du floc et du vin de Buzet. Dîné dans la salle des Pierres avec lui, traditionnel poulet rôti, pommes de terre farçies, fromages divers dont du gruyère apporté par lui, glaces et biscuits, infusion près de la bibliothèque d’histoire. Promenade à trois sous la lune, marché jusqu’à l’embranchement. Il rentre à Castet-Arrouy où il séjourne depuis la veille vers minuit et demie. Non-campagne nocturne de non-candidature, point 96, rétablissement de la taxe carbone. Couché peu avant deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 22 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 23 août 2021, 8 h 33
modifiée le mardi 24 août 2021, 8 h 53
Lundi 23 août 2021.
Semaine 34, Sainte Rose de Lima — 235/130. Plieux. Dormi trois heures et demie, réveillé à cinq heures et demie, impossibilité totale de me rendormir. Levé à sept heures, plus mort que vif. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et rendez-vous au monument aux Morts (avec les Morts) la veille à dix heures. Assez beau temps, belle lumière timide. Acta. 08:32:29 /////// Journal (le château d’Aubijoux). Bain, lecture par Pierre d’Orwell, Nineteen-Eighty-Four, le supplément linguistique. M. Meystre ici à onze heures comme convenu mais, surprise, M. Verwaerde est de retour, avec son amie Camille — malheureusement on lui a fait savoir à une heure du matin que non, finalement, contrairement à ce qu’il croyait arrangé, il ne peut disposer de la maison des Roses avant la fin du mois. Entretien avec M. Meystre dans la salle des Vents, pendant une heure environ. Déjeuner général ensuite, lui, la comtesse de Chinchon, M. Verwaerde, Pierre, daube de sanglier, viande séchée du Valais, fromages, glaces, café. M. Verwaerde fait visiter l’ensemble des lieux à M. Meystre, qui reprend ensuite la route du Valais. Séance de travail avec M. Verwaerde, toute l’après-midi, La Dépossession, 685. 000 signes (l’affaire Elsa Iwanowa De Meyer). Non-dîner avec Pierre, poire à la vapeur et thé glacé du Valais offert par M. Meystre (très diurétique). Vu une grande partie d’un documentaire sur l’attentat du Petit-Clamart, affirmant très nettement que Valéry Giscard d’Estaing était complice des assassins et leur informateur au gouvernement. Promenade sous la lune avec Pierre, croisé les Chinchon qui rentrent du Cassé. Non-campagne de non-candidature, point 97, limitation des plantations de résineux. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du lundi 23 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 24 août 2021, 8 h 57
modifiée le mercredi 25 août 2021, 10 h 18
Mardi 24 août 2021.
Semaine 34, Saint Barthélémy — 236/129. Plieux. Bien dormi, quoique levé quatre fois. Levés définitivement peu avant huit heures. Très beau temps frais. Petit déjeuner un peu raté avec Pierre, qui part ensuite pour ses montagnes. Acta. 08:56:37 //////// Journal (Valéry Giscard d’Estaing). Lectures pour La Dépossession (Rüdiger Hachtmann, “Fordism and Unfree Labour”). Le Jour ni l’Heure, portrait de M. Meystre la veille, soir à Plieux la veille également, cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges le 10 août. Sonate op. 5 de Richard Strauss par Glenn Gould, deux fois. Bain. Après-midi de travail avec M. Verwaerde, La Dépossession, 145, 694.000 signes. Dîné avec lui, restes de poulet, jambon espagnol, fromages divers, glaces et étouffe-chrétiens à la noix. Revu une partie de Ma Nuit chez Maud. Promenade sur le plateau avec Verwaerde, il me montre comment forcer l’appareil à faire des photographies contre son gré (SERVO). Non-campagne nocturne de non-candidature, point 98, plus de naturalisations. Vaisseaux brûlés, secrètement Hélène. Couché vers une heure.  

lire l’entrée du mardi 24 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 25 août 2021, 12 h 36
modifiée le jeudi 26 août 2021, 11 h 01
Mercredi 25 août 2021.
Semaine 34, Saint Louis — 237/128. Plieux. Pas mal dormi, levé à sept heures et quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait pour la veille, oublié, et La Promenade du soir, photographie “forcée” (par Verwaerde). L‘Arrière-Pays, passé la matinée à faire le kéké sur Twitter, catastrophe ponologique. Comptes : Dernière connexion le 21/08/2021 à 10h54 /// Bonjour M. CAMUS/// Avoirs 643,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// 24/08 VIREMENT INSTANTANE RECU DE MLE PEYRON BUSQUET CELINE MOTIF: VIREMENT DE MLE PEYRON BUSQUET CELINE - REF : VIREMENT VERS MR RENAUD CAMUS  +17,00 € (?) /// 23/08 REMISE CHEQUES BORDEREAU 02569784 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00002  +136,00 € /// Acta. 12:36:51 /////// Le Jour ni l’Heure, autre portrait de M. Meystre, et deux photographies encore du 10 août dans les Pyrénées, château de Génos (IV) et basilique de Saint-Just-de-Valcabrère. Bain, sonate de Dukas, que trouvée sublime comme d’habitude. Longue séance de travail avec Quentin de Verrouarde, La Dépossession, 146, 703.000 signes. Dîné en tête à tête avec lui, deux pizzas que nous nous partageons, salade verte, poires vaguement à la vapeur. Vu un peu du Voyeur, Peeping Tom, 1960, de Michael Powell, avec Carl Boehm (le François-Joseph de Sissi !), mais c’est trop sombre et effrayant pour moi, passe à Franco qui est plus sympa (mais a fait assassiner tous ses rivaux, insinue le documentaire — étonnante profusion d’accidents d’avion). Me suis promené seul sur le plateau, jusqu’à l’île de l’Embranchement. Non-campagne nocturne de non-candidature, 99, rétablissement des épreuves de culture générale. Couché avant une heure. 

lire l’entrée du mercredi 25 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 26 août 2021, 11 h 23
modifiée le vendredi 27 août 2021, 9 h 40
Jeudi 26 août 2021.
Semaine 34, Sainte Natacha — 238/127. Plieux. Pas trop mal dormi, mais eu froid. Levé à sept heures. L’Arrière-Pays, autoportrait de la nuit et photographie par Pierre d’un graffiti “camusien” (sic) à Foix, MOINS DE REMONTE-PENTES, PLUS DE REMONTE-COUILLES. Perdu une bonne partie de la matinée à une semi-polémique avec M. Alexandre Devecchio, du Figaro, qui récusait hier l’expression “Grand Remplacement” comme mettant en cause une volonté délibérée “des élites”. Beau temps. Tél. de Pierre, qui rentrerait cette nuit après un dîner à l’aéroport avec son frère et la famille de son frère. Comptes : Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 643,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 25/08/2021643,83 € /// À venir -704,25 € |  Prévisionnel -60,42 € /// Aucun mouvement. Acta. 11:22:10 /////// Journal (Alexandre Devecchio). Le Jour ni l’Heure, autre portrait de M. Meystre le 23 août, Ferdinand-Philippe à Agen par Court, dét., Montauban, 3 août, sa femme Hélène de Mecklembourg-Schwerin, duchesse d’Orléans, tenant dans ses bras le futur comte de Paris, par Winterhalter, id. Bain, écouté de nouveau la sonate de Dukas, cette fois par Tor Espan Aspaas. Séance de travail avec M. Verwaerde, La Dépossession, mais énormément de visiteurs, cinq groupes, lu Bauman, Modernity and the Holocaust. Repris La Dépossession de sept à huit, 706.000 signes. Dîner avec M. Verwaerde, deux “cordons bleus”, salade verte, poire à la vapeur. Vu 8 1/2, Huit et demi, de Fellini, 1963, avec Marcello Mastroianni, Anouk Aimée, Sandra Milo, Claudia Cardinale, etc. Promenade avec Q.V. sur le plateau, marché jusqu’à l’île de l’Embranchement. Pierre vient à notre rencontre au retour, rentré de Cadarcet et de Toulouse, où il a mis à l’avion sa famille “américaine”. Non-campagne de non-candidature, proposition n° 100, interdiction de l’incitation à l’artificialisation pour les communes. Couché vers une heure.  

lire l’entrée du jeudi 26 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 27 août 2021, 9 h 53
modifiée le samedi 28 août 2021, 10 h 35
Vendredi 27 août 2021.
Semaine 34, Sainte Monique — 239/126. Plieux. Très bien dormi, levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas trop mal, et Hamlet et Horatio au cimetière, de Delacroix, dét., Louvre, vu à l’exposition Ferdinand-Philippe à Montauban le 3 août 2021. Temps pâle et frais. Comptes : Dernière connexion le 26/08/2021 à 11h19 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 643,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 26/08/2021643,83 € À venir -829,05 € |  Prévisionnel -185,22 € /// Aucun mouvement. Acta. 09:52:15 /////// Journal (royalisme et orléanisme). Le Jour ni l’Heure, autre portrait de M. Meystre, Ingres par Etex pour le monument de 1868 à Montauban (3 août 2021), et dét. du portrait posthume de Ferdinand-Philippe par Henry Scheffer (not Ary) (id.). Sonate de Dukas, troisième interprétation (Jean Hubeau). Bain, lecture par Pierre de Jacques Dewitte, Le Pouvoir de la langue et la liberté de l’esprit. Été à Fleurance, variations Goldberg par Lang Lang, qui m’ont paru abominables. Visite à Jeanne, qui a changé de chambre, la nouvelle donnant à présent sur le parc de stationnement mais avec vue sur le clocher de Fleurance. Son état ne s’arrange pas, au contraire, mais, curieusement, elle dit ne pas s’ennuyer. Suis arrivé en même temps que saint Bertrand de Linger, mais il n’est pas resté. Rentré vers cinq heures. Thé avec Verwaerde et Golubert. La Dépossession avec Verwaerde, 147, Rastier, Bauman, 714.000 signes. Diné un peu de bric et de broc, saucisson des montagnes apporté par Pierre des Pyrénées, pizza bio partagée à trois, haricots verts, excellente tarte aux figues faite par Pierre grâce à un don de figues fraîches de Mme de Coulet-Lavaudan. Revu avec Pierre I Mostri, Les Monstres, 1963, de Dino Risi, avec Vittorio Gassmann, Ugo Tognazzi et Salvatore Borghese. Promenade avec Pierre sous les étoiles (la lune ne s’est levée que plus tard). Non-campagne nocturne de non-candidature, proposition 101, Stéphane Bern. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du vendredi 27 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 28 août 2021, 11 h 02
modifiée le dimanche 29 août 2021, 8 h 39
Samedi 28 août 2021.
Semaine 34, Saint Augustin — 241/124. Plieux. Bien dormi *. Levés à huit heures. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et la théière, la veille. Comptes : Dernière connexion le 27/08/2021 à 09h50 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 793,83 € /// Crédits -55.862,64 € /// Solde au 27/08/2021793,83 € /// À venir -829,05 € |  Prévisionnel -35,22 € /// 27/08 VERSEMENT ESPECES DU 27/08 A 11H05  +150,00 € (billets du musée (comme dit Pierre) /// Acta. 11:01:22 /////// Journal (fermeture du compte bancaire de l’In-nocence). Le Jour ni l’Heure, autre portrait de M. Meystre le 23 août 2021, Gulliver par Ferdinand-Philippe encore duc de Chartres, 1827, et Homère, par Etex, dans le pauvre monument à Ingres de Montauban, bien mal aimé non sans raison. Bain, lecture par Pierre de Jacques Dewitte, Le Pouvoir de la langue et la liberté de l’esprit. Séance de travail avec M. Verwaerde, mais le passage est très délicat, la présence de Pierre n’arrange pas les choses,  finalement je continue tout seul, en silence, et parviens tout de même à 720.000 signes, mais ce rythme n’est pas suffisant, il faut pousser les machines (chap. 147, je crois). Beaucoup de visiteurs, tous très enthousiastes, dit Pierre — l’un lui a même déclaré que c’était sa meilleurs visite de château depuis des années. Dîné à trois, raviolis de cèpes, carottes, restes de tarte aux figues — moment rendu insupportable par un bloc continu d’aboiements Le Coz, une bonne demi-heure sans interruption, on ne s’entend pas. Vais voir M. P., qui est encore plus remonté que moi bien que le son soit infiniment moins fort chez lui que chez nous et qui  téléphone à Mme le maire, laquelle téléphone à la gendarmerie. Les P. se plaignent de tous les chiens du village, y compris ceux de la rampe qui menacent le petit chien de Mme P.  et celui de l’autre bout, qui paraît pourtant s’être un peu calmé. Vu Symphonie pour un massacre, 1963, de Jacques Deray, avec Jean Rochefort, Charles Vanel, Michel Auclair, Claude Dauphin, José Giovani (Moreau) — c’est en effet un massacre, mais je n’y entends guère de symphonie. Promenade avec Pierre sous les étoiles, marché jusqu’à l’embranchement, deux fêtes rivales, curieux effet musical, à la Charles Ives (d’autant qu’un chœur de table entonne un Ave Maria, nous semble-t-il). Non-campagne nocturne de non-candidature, proposition 102, retour de la gendarmerie au sein de l’armée. Vaisseaux brûlés, l’Hélène d‘Althusser à l’hôtel Dougnac, Montesquieu-Volvestre, 19 janvier 1967. Couché vers une heure.   

lire l’entrée du samedi 28 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 29 août 2021, 8 h 49
modifiée le lundi 30 août 2021, 9 h 01
Dimanche 29 août 2021.
Semaine 34, Sainte Sabine — 241/124. Plieux. Bien dormi mais réveillé tôt, vaines tentatives de rendormissement, levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et pleine lune sur le plateau, samedi 21 août 2021. Déjeuner dans la bibliothèque, monté par Pierre. Acta. 08:49:06 /////// Journal. Bain, lecture par Pierre de Jacques Dewitte, Le Pouvoir de la langue et la liberté de l’esprit. À dix heures au monument aux Morts, avec Pierre et Verwaerde, retrouvé en chemin Bertrand Dellinger. Journal, suite, l’hypothèse Boissieu (à l’impossibilité bancaire). Déjeuner dominical avec Pierre et Verwaerde, pâte liechtentenoise offerte par M. Meystre, poulet au citron, pommes de terre fourrées, pseudo-gorgonzola, saint-nectaire, plâtre de chèvre pour M. V., saint-mont, glaces et biscuits, café. Travaillé seul toute l’après-midi, mais dormi une petite heure avec Pierre. La Dépossession. 149. 726.000 signes. Non-dîner avec Pierre, poire à la vapeur et glaces à la poir et à la pistache. Quentin Verwaerde regagne la maison des Roses. Vu La Tête d’un homme, 1933, de Julien Duvivier, avec Harry Baur et le bouriate Valery Inkijinoff. Promenade sous les étoiles avec Pierre, marché jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, point 103, diminution du nombre des bacheliers. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du dimanche 29 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 30 août 2021, 9 h 17
modifiée le mardi 31 août 2021, 9 h 17
Lundi 30 août 2021.
Semaine 35, Saint Fiacre — 242/123. Plieux. Assez bien dormi, mais peu, réveillé et levé à sept heures, douleur au bas-ventre à droite (qui passe une fois sue je suis levé). Beau temps. Pierre retourne au collège. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et rendez-vous au monument aux Morts la veille, avec MM. Verwaerde et Dellinger. Acta. 09:16:42 /////// Journal (la terreur universitaire). Lectures (autour de Bauman). Le Jour ni l’Heure, autre portrait de M. Meystre le 23 août 2021 (en noir et blanc), Intérieur à Plieux (la table du déjeuner la veille, dimanche 29 août 2021), autre Intérieur à Plieux, la salle des Nuits, la veille également. Bain, troisième sonate de Brahms, op. 5, par Kokcis. Pierre, après sa rentrée scolaire, est allé acheter un nouvel ordinateur à Agen et rendre visite à Jeanne à Fleurance. Lettre à M. de Coligny et une autre à Mme Levin. La Dépossession. Thé avec MM. Verrouarde et Golubert, mais tél. commercial, P. répond et se prête à tout, interminable enquête, craquaison nerveuse, été marcher autour de l’église et sur le flanc nord. La Dépossession encore, 149, 730.000 signes. Dîné de restes avec Pierre, poulet froid, pommes de terre, mayonnaise, pseudo-gorgonzola, saint-nectaire, cantal, saint-mont, poire à la vapeur et glaces à la poire et à la pistache. Vu une partie de American Graffiti, 1973, de George Lucas, avec Richard Dreyfus et Harrisson Ford. Marché avec Pierre sous les étoiles, jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, 103, Jeux olympiques européens, à Olympie. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du lundi 30 août 2021 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 31 août 2021, 9 h 25
modifiée le mercredi 1er septembre 2021, 10 h 17
Mardi 31 août 2021.
Semaine 35, Saint Aristide — 243/122. Plieux. Réveillé au milieu d’un rêve, par un réaction d’orgueil. Levé à sept heures et demie. Beau temps frais. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et dét. du grand tableau de Court représentant la pose de la première pierre du pont-canal d’Agen par Ferdinand-Philippe le 25 août 1839, musée d’Agen, revu à Montauban le 3 août 2021, portrait d’Haussmann, 1809-1891, alors sous-préfet de Nérac (?). Acta. 09:24:42 /////// Journal. L’Arrière-Pays, très activement. M. Verwaerde va à Cauzac pour achever de mettre au point le site de Jean-Louis Germain. Le Jour ni l’Heure, portrait de M. Meystre, monument à Ingres, par Etex, 1868, le 3 août 2021, et signature d’Ingres, 1842, id. Bain, lecture par Pierre de Jacques Dewitte, Le Pouvoir de la langue, Orwell. Journal (Olivier Manoni et le Grand Remplacement). La Dépossession, 735.000 signes. Dîné aux nouvelles, guillochats de poulet, fromages, glaces à la pistache et à la poire, biscuit aux amandes. Essayé de voir un film avec Pierre Niney et François Civil, ah oui, Five, 2016, d’Igor Gotesman, mais c’est vraiment trop ennuyeux, et Civil n’est pas à son meilleur, allons nous promener sous les étoiles, jusqu’à l’embranchement. Non-campagne de non-candidature, naître et mourir à la maison. Vaisseaux brûlés, La Douleur, La Doulou. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du mardi 31 août 2021 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site