Le Jour ni l’Heure
janvier 2020

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 1er janvier 2020, 19 h 58
modifiée le vendredi 3 janvier 2020, 1 h 18
Mercredi 1er janvier 2020.
Semaine 1, Jour de l’An (Férié) — 1/365. Plieux. Bien et beaucoup dormi, réveillés à neuf heures. Pierre, guéri, sort le chien. Déjeuné en bas avec Vidocq et lui. Nouveau régime à plein, toute la matinée (un peu tardivement commencée, toutefois, peu avant dix heures, au Dictionnaire. Relu et corrigé l’article “Remplacement (Petit)” (mes brouillons sont toujours incroyablement fautifs) et repris l’article “Remplacement (Grand)”. Il faudrait donner à l’ensemble un côté “LTI” (au fond, c’est bien de cela qu’il s’agit). Le Jour ni l’Heure, livraison du matin et livraison de la mi-journée regroupées, autoportrait de la nuit ; carton (le mythe de l’“union” des Français, réf. discours d’Emm. Macron la veille) ; trois photographies prises à l’exposition Luca Giordano di Petit Palais : le Saint Sébastien de Ribera, 1651, et deux détails du même tableau de Luca Giordano, Saint Nicolas de Bari sauvant le jeune échanson (?), 1655, justaucorps d’un homme en bas à droite, femme allaitant son enfant en bas au centre. Appel de Flatters, longue conversation avec lui, entre autres sur l’“affaire Matzneff”. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, préface toujours, de plus en plus exaltée. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, tapons au carreau de Mme L. pour lui présenter nos vœux, elle nous invite à passer au retour. Marchons jusqu’à l’embranchement La Rouquette / La Bonnefond. Passons chez les L. au retour, léger pataquès, nous invitent à un vrai petit raout de fête mais déclinons, crainte de déranger avec le chien et nos bottes de promenade qui mettent de la boue partout. Atelier, grand   Albertine disparue, mais je n’ai plus du jaune qu’il faudrait, tout devient trop trivial, purement décoratif. Lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Impostures, ah ah ah, je garde la lapsus, non, Les Deux Étendards. L’Arrière-Pays, force vœux. Pas mal de réabonnements au journal. Dîné aux nouvelles, restes, jambon de Bayonne, poulet, saucisson de Lyon, chablis, salade verte aux avocats, poire à la vapeur et armagnac de pruneaux d’Agen à l4armagnac. Vu un peu d’un autre Gatsby, celui-là avec Robert Redford, mais remontés vers le milieu. Agenda. 22:43:37 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché vers deux heures.  

lire l’entrée du mercredi 1er janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 3 janvier 2020, 2 h 05
modifiée le vendredi 3 janvier 2020, 21 h 50
Jeudi 2 janvier 2020.
Semaine 1, Saint Basile — 2/364. Plieux. Assez peu dormi, levé à sept heures. Journal, entrée de la veille, continuation et relecture. Retour de Céline. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et carton, “La soumission ou la guerre”. Dictionnaire des délicatesses, article “Grand Remplacement”, que beaucoup allongé. Étrennes (200 €). Offert aussi à C., qui a commencé à travailler ici le 2 janvier 1999, le portrait de Mlle Venezia, sa petite fille. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, cerfs blancs de la Rose des vents ; crépuscule à travers les arbres d’Enduré ; chemin de la Rouquette. Bain, lecture par Pierre de Michelet, pages sur Latude et Mme Legros. Le chien est fatigué, allons nous promener sans lui, château-d’eau de Saint-Créac pour la première fois depuis bien longtemps, prairie qui est devant lui, traversé un peu difficilement le bois, touché au domaine Vincens, revenus par la route de Saint-Créac à Marsan. Atelier, grand Albertine, lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards, Michel dans les affres de l’amour, lettre de Régis. Journal, mis en ligne l’entrée de la veille, Luca Giordano. Beaucoup de réabonnements ou abonnements au journal, importé deux mille euros de PayPal. Dîné aux nouvelles, poireaux, semoule et champignons, poire à la vapeur et confiture de figues et de noix. Vu To Kill a Mocking Bird, Du silence et des ombres, de Robert Mulligan, d’après Harper Lee, avec Gregory Peck, 1963. Nouvelle campagne de diffamations contre moi, et sur Twitter et sur Facebook (une dame “Judith Klimt”, certainement un pseudonyme, suivant l’usage…) ; prévenu la police, la gendarmerie, Twitter, Facebook et Me Rimokh, et répliqué très nettement. Comptes : Dernière connexion le 28/12/2019 à 10h26 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 1.997,47 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 02/01/2020 1.997,47 € /// À venir -772,05 € | Prévisionnel 1.225,42 € /// |M. RENAUD CAMUS Solde au 02/01/2020 1.997,47 € À venir -772,05 € | Prévisionnel 1.225,42 € /// Facilité de caisse : 3300 € /// VIREMENT DE ALPRO ARRCO AUDIENS TECH MOTIF: ALPROAGIRC-ARRCO AUDIENS REF : 7424345900000002 - REF : 017938578 +163,63 € (mutuelle, ???) /// 02/01 RETRAIT DISTRIBUTEUR LA BANQUE POSTALE DU 31/12 10H37 A LECTOURE - CARTE*4502 -100,00 € (étrennes C., P. y contribue aussi pour 100 €) /// 31/12 PRELEVEMENT URSSAF RHONE ALPES - CNCESU CE DU 31/12 - MOTIF : PRELEVEMENT CNCESU M. CAMUS RENAUD DU 31 - REF : RBB-CESUAPVT4232019120690129057 LI -609,77 € /// 31/12VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007605418970 - REF : YYW1007605418970 PAYPAL VIREMENT +200,00 € /// 31/12 VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA001000-191230-14-5860 +100,00 € /// 31/12 PAIEMENT CB AMAZON DU 24/12 A PAYLI2090401 - CARTE*4502 -45,86 € /// 31/12 PAIEMENT CB APPLE (IRLANDE) DU 14/12 - CARTE*4502 -9,99 € /// 31/12 PAIEMENT CB APPLE (IRLANDE) DU 10/12 - CARTE*4502 -9,99 € /// 31/12 PAIEMENT CB APPLE (IRLANDE) DU 10/12 - CARTE*4502 -3,49 € /// 30/12 REMISE CHEQUES BORDEREAU 05437066 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +1.000,00 € (M. Saïd Ben S.) //// 30/12 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000260260542 PAYMENT-NUM 1 15039863 - REF : FCS000260260542 +427,31 € /// 30/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007589967598 - REF : YYW1007589967598 PAYPAL VIREMENT +400,00 € /// 30/12 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000397378182 PAYMENT-NUM 1 15128772 - REF : FCS000397378182 +30,41 € /// 30/12 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000350920822 PAYMENT-NUM 1 15049400 - REF : FCS000350920822 +6,68 € /// 30/12 VIREMENT DE AMAZON DIGITAL SERVICE LLC MOTIF: PAYMENT.: 115259786 NULL - REF : OFA000157175066 +4,72 € //// Agenda. 02:02:10 ////////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché après trois heures du matin.     

lire l’entrée du jeudi 2 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 3 janvier 2020, 22 h 35
modifiée le samedi 4 janvier 2020, 23 h 26
Vendredi 3 janvier 2020.
Semaine 1, Sainte Geneviève — 3/363. Plieux. Levé à sept heures et demie. “Matins de France Culture” sur l’“affaire Matzneff”. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et salle de l’Isle-Bouzon (la maison). Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Commencé trop tard mais assez bien travaillé au Dictionnaire (“remplaçant”, “remplacés”). Le Jour ni l’Heure, deux paysages de la veille, les vaches de Montagnac et Plieux vu de Saint-Créac, et carton “remplacisme global”. Nouvelles attaques personnelles sur les réseaux sociaux, “Judith Klimt” (!) sur Facebook et Quelquechose Domenach (Maïtena ?) sur Twitter. Le “compagnon” de la première est indigné que je la menace de poursuites. Bain, lecture par Pierre de Michelet, fini l’introduction, janvier-mars 1789, les élections aux États-Généraux. Sortis vers quatre heures et demie. Parlé sur la piazzetta à M. Pezat, qui a un nouveau chien. Été à Miradoux au garage Citroën pour y chercher la voiture de Pierre donnée à réviser. Rencontré là l’homme qui possède la maison moderne faisant face à Plieux en çà de Miradoux et qui avait visité Plieux avec ses enfants sous ma houlette il y a un an ou deux — très gentil. Belle promenade sur la butte dite, je crois, du Point du jour et au-dela malgré la pluie, la brume et la nuit. Beaucoup de photographies. Rentrés vers six heures et demie. Atelier, grand Albertine disparue, mais il est toujours beaucoup moins bien que le petit. Réseaux sociaux, suite du harcèlement, mais pas mal de gens prennent ma défense. Dîner aux nouvelles, gnocchis, cartes, poireaux, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un peu de Scaramouche et un peu d’une poussive comédie américaine avec Jessica Parker et Hugh Grant  (Où sont passés les Morgan ?), mais rien ne nous amuse. Remontés vers neuf heures et demie. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 03/01/2020 à 01h50 /// Bonjour M. CAMUS //// Avoirs 4.797,47 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 02/01/2020 4.797,47 € /// À venir -1.909,56 € | Prévisionnel 2.887,91 €  /// 03/01VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007627551655 - REF : YYW1007627551655 PAYPAL VIREMENT +2.000,00 € (réabonnements au journal) /// 03/01 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007633510295 - REF : YYW1007633510295 PAYPAL VIREMENT +800,00 € (id.) /// Agenda. 22:28:16  /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Ouvert un fichier Tweets III et y ai copié les tweets depuis le 1er janvier. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du vendredi 3 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 5 janvier 2020, 0 h 05
modifiée le lundi 6 janvier 2020, 15 h 39
Samedi 4 janvier 2020.
Semaine 1, Saint Odilon — 4/362. Plieux. Très bien dormi, réveillés à huit heures et demie par Céline dans la bibliothèque. L’Arrière-Pays. Dictionnaire, article “remplaçants” et “remplacisme global” (commencé). Le Jour ni l’Heure, photographies du matin et photographies de la mi-journée ensemble, autoportrait de la nuit, carton “la négationnisme aujourd’hui”, et trois paysages d’avant la nuit de la veille, clichés pris du chemin du Point du jour, au nord de Miradoux, pas mal. Bain. Pour une fois c’est moi qui fait la lecture à Pierre, description de Vichy en 1940 par Rebatet dans Les Décombres, lorsque le téléphone sonne. Pierre va décrocher car nous attendons une livraison Amazon. C’est Jean-Christophe Cambier qui annonce la mort de William Burke, le matin même, chez lui, à Paris, rue Lucien-Sempaix. Lecture par Pierre de Michelet, les émeutes Réveillon, avril 1789. Rappelle Cambier, assez longue conversation avec lui. Promenade avec Pierre sur le plateau, à la nuit tombée. Chemin de La Rouquette, jusqu’à l’embranchement. Photographies. Atelier, grand Albertine disparue, que beaucoup amélioré grâce à de la peinture en pot, jaune vif, achetée par Pierre le matin même. Lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards, visite de Régis à Paris, Les Noces par l’orchestre de Vienne au théâtre de Champs-Élysées. L’Arrière-Pays, brièvement. Dîner aux nouvelles, bâtons florentins que j’aime bien, carottes, poireaux, galette des Rois, Pierre est roi. Regardé un documentaire moyennement intéressant sur Versailles comme sites de fastes républicains, réceptions officielles, G7 (en 1982). Remonté tôt, légendé les cinq photographies mises en ligne à midi. Comptes : Dernière connexion le 03/01/2020 à 22h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 4.797,47 € /// Crédits -75.502,18 € //// Solde au 03/01/2020 4.797,47 € /// À venir -1.909,56 € | Prévisionnel 2.887,91 € ///  03/01 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007627551655 - REF : YYW1007627551655 PAYPAL VIREMENT +2.000,00 € (abonnements au journal) /// 03/01 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007633510295 - REF : YYW1007633510295 PAYPAL VIREMENT +800,00 € (idem) /// Agenda. 00:02:01 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché à trois heures du matin. 

lire l’entrée du samedi 4 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 6 janvier 2020, 15 h 50
modifiée le lundi 6 janvier 2020, 19 h 35
Dimanche 5 janvier 2020.
 Semaine 1, Épiphanie — 5/361. Plieux. Très mal et très peu dormi. Réveillé à sept heures, levé à huit. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et “In Memoriam William Burke”, arbres à l’extrême crépuscule, sur le plateau, la veille. Déjeune en bas avec Pierre et Vidocq. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Tél. de Philippe Stœckel auquel j’avais laissé un message la veille pour lui annoncer la mort de W., mais je suis dans le bain et c’est Pierre qui lui parle. Quitté Plieux vers midi. Belles lumières brumeuses pâles. Magnas, Castelnau-d’Arbieu, photographies. À midi et demi à Fleurance pour y prendre chez elle Jeanne de Loynes. À une heure au restaurant Florida, à Castéra-Verduzan, où elle nous avait invités le 1er janvier, repas repoussé à cause de la brève maladie de Pierre. Petit tartate de saumon et de (?), excellent consommé aux châtaignes, raviole de cèpes dans un bouillon au thym, délicieux canard caramélisé abec une purée de (potiron ?), religieuse, demi-madiran, café. Vague tour dans Castéra-Verduzan, par grand froid. Été à Castéra-Vieux à la recherche des ruines d’un château qui figurent sur la carte et que nous n’avons pas trouvées. Assez jolie église. Aperçu de loin et trouvé, en revanche,  de l’autre côté de la route d’Auch à Condom, le très joli petit château ou manoir de Vivent, joli nom, très légèrement abimé, latéralement, par une double baie vitrée sur un bâtiment adventice. Faubourgs de Jégun. Saint-Lary : vu le château du haut et tenté de le voir du bas, mais on n’aperçoit que le haut mur de soutènement du jardin. Château de La Roque, grand, très curieusement classique d’un côté et 1890 de l’autre, sans transition. Pile romaine de Larroque. Première et vaine tentative d’approche du château de Caubinot par le bas, chemin privé très boueux. Montés au château de Meilhan, château-fort assez sauvagement restauré il y a peut-être vingt ou trente ans, mais les travaux semblent abandonnés depuis lors. Chapelle de Meilhan, assez jolie du côté de l’abside romane, et servant aujourd’hui de maison d’habitation. Laissé Jeanne dans la voiture là et couru dans la nuit tombante par des chemins boueux jusqu’au château de Caubinot, vaste chartreuse Restauration (?) avec des éléments plus anciens. Rentrés par Lavardens et Préchac. Laissé Jeanne chez elle vers sept heures. Rentrés à sept heures et demie, téléphoné à Cambier mais il n’est pas chez lui. Non-dîner aux nouvelles, poire à la vapeur et confiture de figues, jus de pruneaux à l’armagnac. Vu à peu près la moitié du War and Peace (Guerre et Paix) de King Vidor, 1956, avec Audrey Hepburn, Henry Fonda et Mel Ferrer. Remontés vers dix heures. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures.

lire l’entrée du dimanche 5 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 6 janvier 2020, 19 h 52
modifiée le mercredi 8 janvier 2020, 0 h 29
Lundi 6 janvier 2020.
Sainte Melaine — 6/360. Plieux. Assez bien dormi, levé à huit heures et demie juste avant l’arrivée de Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “privatisation”. Dictionnaire, article “remplacisme”, mais dévie sévèrement vers L’Arrière-Pays (un internaute a mis en ligne mon discours de Colombey avec des sous-titres finlandais !). Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, paysage embrumé d’entre Magnas et Castelnau-d‘Arbieu, petit château de Vivent à Castéra-Verduzan, pile romaine de Larroque. Bain, lecture par Pierre de Michelet, ouverture des États-Généraux le 7 mai 1789, discours du roi, discours de Necker. Tél. de Cambier qui n‘en sait pas plus sur un éventuel “enterrement”. Promenade avec Pierre et Vidocq en est mais Vidocq est de nouveau bien fatigué, n’avance guère et défèque au beau milieu de la grand’rue, ce qui oblige Pierre a des opérations peu ragoûtantes. Chemin, de l’église, Le Cassé par les champs, tour du Cassé, bus scolaire, croisé la jeune fille jolie qui ne dit jamais bonjour. Atelier. Grand Albertine disparue, lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards, Michel se rend à Lyon en compagnie de Régis. Agenda. 19:49:52 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, poire à la vapeur, vu une bonne partie du Romeo et Juliette de Zeffirelli, 1966, avec Michael York en Tybalt, au comble de sa beauté (d’ailleurs ce n’est pas si mal et ça a étonnamment bien vieilli, on dirait un film beaucoup plus récent). Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du lundi 6 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 8 janvier 2020, 1 h 07
modifiée le mercredi 8 janvier 2020, 14 h 54
Mardi 7 janvier 2020.
Semaine 2, Saint Raymond — 7/359. Plieux. Levé à huit heures et demie, Pierre parti depuis longtemps (rentrée des classes). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “L’Europe cent fois plus colonisée”. Rechute, L’Arrière-Pays toute la matinée, pas du tout travaillé au Dictionnaire. Tél. à M. Dellinger, hospitalisé à Agen. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de l’avant-veille du côté de Castéra-Verduzan, 5 janvier 2020 : autre vue du château de Vivent, à Castéra-Verduzan, et châteaux de La Roque et de Caubinot, à Ordan-Larroque. Bain. Concerto de Schumann par Michelangeli. Le chien ne va pas bien du tout, semble très faible. Le sort néanmoins, mais il veut rentrer assez vite. Le laisse dans la cour, marche seul jusqu’au rang des chênes. Atelier, grand Albertine, le jaunit et l’acidifie au tube, il était devenu trop mordoré. Tél. de Me Rimokh : la cour de cassation a cassé sans renvoi l’arrêt de la cour d’appel qui m’était favorable, dans l’affaire m’opposant à Yann Moix ; Rimokh, n’ayant été tenu au courant de rien, l’apprend par les journaux, ou plutôt par l’avocat d la partie adverse, Me Ennochi, qui insiste menaces à l’appui, sur le mauvais ton qui lui est coutumier, pour le remboursement immédiat des dommages et intérêts que j’ai perçus (trois mille euros). Retour de Pierre, lecture des Deux Étendards, deuxième rencontre d’Anne-Marie à Lyon. Tél. de Pierre-Guillaume de Roux. L’Arrière-Pays, donné les nouvelles. Dîné aux nouvelles, raviolis de cèpes, carottes, navets. Poire à la vapeur et confiture de figues. Surf télévisuel, vu un peu de Garçon et de Grease, remonté assez tôt. L’Arrière-Pays, avis sur l’affaire Yann Moix. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Agenda. 01:00:12 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, copié l’arrêté de la Cour de cassation, avec une introduction sur les circonstances. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du mardi 7 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 8 janvier 2020, 15 h 14
modifiée le vendredi 10 janvier 2020, 0 h 26
Mercredi 8 janvier 2020.
Semaine 2, Saint Lucien — 8/358. Plieux. Peu dormi, réveillé à sept heures, après le départ de Pierre. Levé à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “le révisionnisme de masse, renversement général du monde”. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne, assez délicate à cause de l’incompatibilité des systèmes typographiques. Mise en ligne publique, sur Twitter et Facebook. Le Chien Le Coz rentré de vacances fait son pénible, le nôtre agonise. L’Arrière-Pays, assez abondamment. Dictionnaire, article “remplacisme“, peu. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 5 juin, maison médiévale très restaurée à Saint-Lary et château de Saint-Lary, et chapelle de Meilhan, commune d’Ordan-Larroque, derrière le château de Caubinot. Comptes : Dernière connexion le 04/01/2020 à 23h57 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 4.938,56 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 07/01/2020 4.938,56 € /// À venir -402,23 € | Prévisionnel 4.536,33 € ///   7/01 REMISE CHEQUES BORDEREAU 05437124 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +40,00 € (abonnement par chèque- /// 07/01 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007667002269 - REF : YYW1007667002269 PAYPAL VIREMENT +2.000,00 € (abonnements au journal) /// 06/01 PRELEVEMENT URSSAF RA CC CESU SALAIRES DU 06/01 - MOTIF : PRELEVEMENT SALAIRE CESU + M. CAMUS RENAUD DU 06 - REF : RBB-CESUPRSA4232020010299002195 LIB -924,30 € (Céline, nouveau système — a été prélevé mais ne lui a pas été payé) /// 06/01 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 06/01 - MOTIF : 100P3077570 32 050120  NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB -742,05 € (voiture) /// 06/01PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 06/01 - MOTIF : WY0201015610226227720501200T1 - REF : WY0201015610226227720501200T1252647 LIB -97,31 € /// 06/01 PRELEVEMENT CANALSAT DU 06/01 - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A20010400760000671230681 LIB-76,00 € /// 06/01 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 06/01 - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819003A20010400399000671458393 LIB -39,90 € //// Agenda. 15:13:54 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, 20 juin 1789, le Serment du Jeu de Paume, 23 juin, tentative de “coup d’État royal”. Promenade avec Pierre sur le plateau. Atelier, grand Albertine disparue. Lecture par Pierre des Deux Étendards. Tél. de Me Rimokh. Écrit à Bernard Gendre, à Hughes Hourdin.  L’Arrière-Pays. Tweets III. Dîné aux nouvelles, tartothon, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu Let’s Dance, 2019, de Ladislas Chollat, avec le très beau Rayane Bensetti. Journal. Couché peu après une heure.  

lire l’entrée du mercredi 8 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 10 janvier 2020, 1 h 18
modifiée le vendredi 10 janvier 2020, 8 h 54
Jeudi 9 janvier 2020.
Semaine 2, Sainte Alix de Champagne — 9/357. Plieux. Levé à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et autre carton “Entre vivre ensemble, il faut choisir”. Créé un nouvel album “Messages (mes vues en quelques phrases)”. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, château de Meilhan, XIIIe s., à Ordan-Larroque, horriblement “restauré” il y a vingt ou trente ans mais apparemment abandonné, 5 janvier 2020 (après le déjeuner à Castéra-Verduzan) ; et deux photographies prise le vendredi 3 du Point du jour, à Miradoux, après la garage Citroën. Bain. Retour relativement tôtif de Pierre, lecture par lui de Michelet, fin juin-début juillet 1789, intrigues autour du duc d’Orléans, Mme de Genlis, Choderlos de Laclos. Promenade avec Pierre sur le plateau, sans le chien Vidocq, qui pourtant va un peu mieux (nous avons découvert qu’il avait une passion pour le thon). Atelier, grand Albertine disparue, lecture par Pierre des Deux Étendards, conversation “religieuse” entre Michel et Régis. Écrit à Alain de Benoist (remerciements pour des vœux). L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, accras de morue, riz, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford, 2007, d’Andrew Dominic, avec Brad Pitt et Casey Affleck. Comptes : Dernière connexion le 08/01/2020 à 18h50 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.915,62 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 09/01/2020 5.915,62 € /// À venir -221,26 € | Prévisionnel 5.694,36 € ////  09/01 VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: ASSURANCE RETRAITE - REF : 12115777 CAMUS 1219 +1.158,03 € /// 09/01PRELEVEMENT AXA DU 09/01 - MOTIF : I0000426404086-AXA 60F77298E010120 - REF : I0000426404086 LIB -180,97 € /// Agenda. 01:14:50 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché à deux heures et demie.   

lire l’entrée du jeudi 9 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 10 janvier 2020, 9 h 04
modifiée le dimanche 12 janvier 2020, 10 h 34
Vendredi 10 janvier 2020.
Semaine 2, Saint Guillaume — 10/356. Plieux. Peu dormi. Réveillé avec Pierre à six heures et demie, levé à sept. Journal, entré de la veille, relecture et mise en ligne (précieux, préciosité). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “Le génocide par substitution est le crime contre l’humanité du XXIe siècle”. Comptes :    Dernière connexion le 10/01/2020 à 01h11 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.915,62 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 09/01/2020 5.915,62 € /// À venir -221,26 € | Prévisionnel 5.694,36 € /// (aucun mouvement). Agenda. 09:03:49 ////////  Le Jour ni l‘Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Dictionnaire. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise”, Gilbert Stuart (américain), Turner, Beechey. Journal de la veille relecture et mise en ligne. Bain tardif. Lecture par Pierre de Michelet, début juillet 1789, agitation à Paris, la Cour concentre des troupes étrangères autour de la capitale. Promenade avec Pierre au Cassé. Écrit aux Martin du Bourdieu (vœux). Dîné aux nouvelles. Vu Le Prisonnier de Zenda, version de 1954, de Richard Thorpe, avec Stewart Granger, James Mason, Deborah Kerr. Tweets, mise à jour de Tweets III. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. 

lire l’entrée du vendredi 10 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 12 janvier 2020, 10 h 59
modifiée le dimanche 12 janvier 2020, 11 h 02
Samedi 11 janvier 2020.
Semaine 2, Saint Guillaume — 10/356. Plieux. Assez bien dormi. Réveillés à huit heures par les aboiements du chien Le Coz. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “L’économie impose le grand Remplacement. L’écologie exige le Grand Rapatriement”. Fait un chèque de trois mille euros pour Yann Moix, à l’ordre de la CARPA et envoyé à Me Ennochi. L’Arrière-Pays. Dictionnaire un peu tout de même, en fin de matinée, article “remplacisme” encore. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, Plieux vu des champs du Cassé, et deux clichés pris de la salle des Vents, couchers de soleil. Bain, lecture par Pierre de Michelet, je me demande s’il ne commence pas à m’agacer un peu (apprêts de la prise de la Bastille). Belle promenade avec Pierre et Vidocq redivivus dans la vallée, soleil. Atelier, grand Albertine, amélioré, mais il reste très inférieur au petit. Lecture par Pierre des Deux Étendards, je ne vois pas trop ce que ça a de génial. Écrit à Luigi Carena. Écrit à Yannick Pohon. Tweets III, mise à jour. Dîner aux nouvelles, quenelles, carottes, poire à la vapeur, confiture de figues. Surf télévisuel, vu finalement deux demi-épisodes du Baron noir, série politique française, pas si mal finalement, ne serait-ce qu’à cause de la présence de Niels Arestrup, prodigieux acteur, mais rediffusion, certainement, en tout cas terriblement désuète, même indépendamment du religieux évitement du génocide par substitution. Oublié l’agenda. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du samedi 11 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 12 janvier 2020, 11 h 11
modifiée le lundi 13 janvier 2020, 10 h 43
Dimanche 12 janvier 2020.
Semaine 2, Sainte Tatiana — 12/354. Plieux. Levés à huit heures et demie. Le Jour ni l‘Heure, autoportrait de la nuit et placard “Ce n’est pas la propriété, qui est le vol, c’est la privatisation”. Déjeuné en bas avec Pierre et Vidocq. Agenda, oublié depuis quarante-huit heures, donc assez sommaire pour les moments les plus éloignés. Comptes :    Dernière connexion le 10/01/2020 à 09h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 4.797,85 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 10/01/2020 4.797,85 € /// À venir -239,26 € | Prévisionnel 4.558,59 € /// 10/01 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (travaux de la tour) /// Agenda, 11:10:25 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Nouvelles attaques contre moi au sujet de ma prétendue “pédophilie” — réagi comme d‘habitude en prévenant la police, la gendarmerie, Twitter, Me Rimokh et un huissier que se charge des copies d’écran et des constats. Cette fois il y a tout de même des protestations et des rires de lecteurs qui savent de quoi il en retourne, mais beaucoup jugent ces campagnes tellement ignobles et surtout tellement bêtes, au regard de la réalité évidente, que selon eux je ne devrais pas réagir — ils en parlent à leur aise ! Toujours est-il que toute la journée de travail y passe. Pas de livraison de la mi-journée de Le Jour ni l’Heure. Bain, lecture, par Pierre de Michelet, la prise de la Bastille, en double récit un peu confus (la Bastille, meanwhile à l’hôtel de ville…). Promenade avec Pierre sur le plateau, dans un soleil froid. Atelier, grand Albertine disparue, plus ou moins achevé dans sa nouvelle version, supérieure à l’ancienne mais toujours inférieure à la petite (que je me félicite de n’avoir pas vendue, malgré mes déboires judiciaires et autres). La mêlée du matin prend une assez bonne tournure, la plupart des intervenants expliquant que s’ils n’interviennent pas c’est qu’ils ne peuvent pas prendre au sérieux ces accusations et ils me conseillent de les ignorer de même. Je suis néanmoins très satisfait de ma politique toute contraire. Journal (sur tout ça, naturellement). Dîner aux nouvelles, omelette aux champignons et aux pommes de terre, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues. Revu Sabrina, de Billy Wilder, 1954, avec Audrey Hebburn exquise. Un lecteur me communique un passage très curieux d’une lettre ouverte de Gabriel Matzneff à BFMTV où il me nomme parmi “ses amis de Libération”, moi qui n’ai jamais écrit une ligne dans Libération et qui n’ai jamais figuré dans ses bandes d’amis (ni dans aucune, d’ailleurs…), même si nous avons eu des échanges très cordiaux les quatre ou cinq fois que nous nous sommes rencontrés en cinquante ans — c’est probablement cet étrange lapsus qui a déclenché le nouveau déversement contre moi. Couché à une heure et demie du matin.    

lire l’entrée du dimanche 12 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 13 janvier 2020, 10 h 47
modifiée le mardi 14 janvier 2020, 10 h 35
Lundi 13 janvier 2020.
Semaine 3, Sainte Yvette — 13/353. Plieux. Dormi comme une souche, réveillés à huit heures et demie par Céline dans la bibliothèque, levés seulement par son passage. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et nouveau placard “Entre vivre ensemble, il faut choisir”. Chien Le Coz insupportable, aboie au moindre mouvement. Agenda, 10:47:11 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dictionnaire. Tél de Jean-Christophe Cambier, nouvelles sur les dispositions funéraires relatives à W. L’électicité saute, l’ordinateur se ferme brusquement, je perds tout mon travail du matin (article “remplacisme”). Le Jour ni l’Heure, deux photographies très sombres du samedi 4 janvier, paysage nocturne sur le chemin de La Rouquette et Intérieur à Plieux (le fauteuil de cuir carré de la bibliothèque), et une photographie de la veille, dimanche 12 janvier 2020, fenêtre de la bibliothèque, vue sur les Pyrénées avec vol déployé d’un faucon (ou d’une buse, selon P.). Bain, lecture par P. de Michelet, l’après 14 juillet, les premières immigrations, visite de Louis XVI à Paris le 17, il ne trouve pas les mots, fausse fête. Promenade avec Pierre et Vidocq à Balignac et Heuré-Bartens, jolie lumière. Sur la place du village on achève de démonter la crèche. Échangé quelques mots avec M. Dulau. Atelier, grand Albertine disparue (mais je découvre par Flickr qu’il y en a deux grands, et un petit — je ne sais pas où est l’autre grand). Progrès, mais ce n’est toujours pas cela. Lecture par Pierre des Deux Étendards, roman étonnamment statique (malgré les va et vient entre Paris et Lyon). Dictionnaire, reconstitué les paragraphes perdus le matin, et été un peu au-delà. Dîné aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes, poire à la vapeur et confiture de figues. Voulions voir The New Pope sur Canal Plus mais le projet est fortement contrebalancé par Love & Friendship, de Whit Stillman, 2016, d’après Lady Susan, de Jane Austen, avec Kate Beckinsale. Vu tout de même le deuxième épisode de The New Pope, curieusement appelé Sir John Brannox alors qu’il est le fils d’un duc, excellemment interprété par John Malkovitch. L’épisode est tourné dans un immense château anglais, mais le tout, de Paolo Sorrentino, est tout de même exagérément farcesque à mon goût. L’Arrière-Pays. Journal, rédaction, relecture et mise en ligne (dernières nouvelles des funérailles de W., Fred Hughes). Couché à une heure et demie.

lire l’entrée du lundi 13 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 14 janvier 2020, 10 h 39
modifiée le mercredi 15 janvier 2020, 9 h 52
Mardi 14 janvier 2020.
Semaine 3, Sainte Nina — 14/352. Plieux. Bien dormi, quoique assez peu. Levé à sept heures moins le quart avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et dét. d’Albertine disparue III (je crois, mais je ne sais pas où est passé II). Beau temps. Pas d’aboiements Le Coz jusqu’à présent. Agenda. 10:38:39 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Reçu le projet de mise en demeure par Me Rimokh et l’huissier Me Moreau de la prétendue “Judith Klimt”, en fait une dame Judith Tanné-Gariépy, l’un des auteurs, et le plus explicite, des diffamations me concernant. L’ai mis en ligne (avec l’autorisation de Me Rimokh). Le Jour ni l’Heure, un carton sut les déplorations démographiques des médias (la croissance démographique ralentit), un Intérieur à Plieux de la veille (bibliothèque, avec Albertine disparue (illisible)) et un paysage pris d’Heuré-Bartens, la maison Louvre (?), moulin sur l’Auroue, en bas de l’Isle-Bouzon. L’Arrière-Pays, suite de l’épisode Tanné-Gariépy, assez nombreux et très explicites soutiens. Bain. Promenade avec Pierre, assez sombre — été seulement jusqu’au rang des chênes, le chien Vidocq se traînant péniblement. Au retour, Mme Cabestaing nous offre des merveilles. Atelier, grand Albertine disparue, fortes modification, beaucoup élargi les bandes. Lecture par Pierre des Deux Étendards, je décroche un peu (c’est vraiment le roman du sur-place). Problèmes de connexion. L’Arrière-Pays. Échanges sur les cartons avec Marcel Meyer. Échanges avec un journaliste nommé Julien Beau. Tweets III, mise à jour. Diné aux nouvelles, lentilles, jardinière de légumes, œuf à cheval, poire à la vapeur et confiture de figues rehaussées de merveilles de Mlle Cabestaing. Vu un long et beau film très académique de Xavier Beauvois, Les Gardiennes, 2017, d’après le roman d’Ernest Perruchot, avec Nathalie Baye. Journal, mis la mise en demeure à Mme Tanné-Gariépy, et aussi ma lettre à M. Julien Beau. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du mardi 14 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 15 janvier 2020, 10 h 09
modifiée le jeudi 16 janvier 2020, 11 h 08
Mercredi 15 janvier 2020.
Semaine 3,  Saint Rémi — 15/351. Plieux. Peu dormi, tempête, Pierre à des cauchemars, se réveille à cinq heures et se lève à six, moi aussi. Grand froid, cette fois le chauffage ne marche presque plus — il faudrait faire vidanger tous les tuyaux mais avec le remboursement Moix il n’en est plus question : disons-nous que l’hiver est fini, quoiqu’il ne s’en donne ni l’air ni les gants. Problèmes de connexion, elle saute pour un quart d’heure toutes les cinq minutes, beaucoup de temps perdu. Comptes : Dernière connexion le 12/01/2020 à 11h07 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.115,05 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 14/01/2020 5.115,05 € /// À venir -252,74 € | Prévisionnel 4.862,31 € /// 14/01 REMISE CHEQUES BORDEREAU 05437167 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +317,20 € (La Nouvelle Librairie) /// Tél. de Jeanne Lloan donnant des nouvelles de M. Dellinger, que je vais appeler. Agenda. 10:08:47 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Parlé à M. Dellinger, qui n’est plus en “soins intensifs“. Parlé à M. Briquet, qui m’envoie un chèque pour un abonnement qu’il a déjà. Les avocats de Moix auprès de la Cour de cassation établissent que, contrairement à ce que je croyais et que j’ai dit (et sans doute écrit), ils m’ont bel et bien envoyé signification de leur pourvoi en cassation et même le texte du rapport qu’ils ont soumis à la Cour. Le récépissé du premier document porte une signature qui n’est pas la mienne ni celle de Céline mais se révèlera plus tard dans la journée être celle de Pierre. Quant au second nous ne sommes jamais allés le chercher à la poste et je n’ai jamais vu l’avis de passage. Voilà donc une voie qui se ferme, et entièrement par ma propre bêtise et mon désordre. Le Jour ni l’Heure, placard “Le second négationnisme”, et deux photographies du lundi 13 janvier 2020, Bartens à Heuré-Bartens et le coq (de la girouette), sur la plaza mayor de Plieux. Bain, lecture par Pierre de Michelet, fin juillet 1789, horribles mises à mort par le peuple du cynique profiteur Foulon et de son gendre (Sabatier ?). Promenade avec Pierre et Vidocq, voulions aller à la maison Rougeau mais nous la voyons du bas très ouverte et habitée et nous explorons plutôt la combe, malheureusement à l’ombre, qui est sous la belle maison Gaurent et qui nous ramène aux superbes allées qui prolongent, au nord, celles des Cèdres (Montaubric ? sous Janétari). Atelier, grand Albertine disparue, ça n’évolue pas mal. Thé, avec merveilles de Mme de Cabestaing. Lecture par Pierre des Deux Étendards, le sympathique Gardois  Castagnac, Campagnac, quelque chose comme ça — la vie parisienne en 1925 (pense à Jean Puyaubert). Journal, les plus récents démêlés judiciaires, ma crétinerie. Mot d’excuses à Me Rimokh. Dîner aux nouvelles, jardinière de légumes et semoule, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un peu de Mais qu’est-ce que nous avons encore fait au Bon Dieu ?, mais ce n’est pas supportable très longtemps, et pas mal d’un médiocre Casanova, 2005, de Lasse Hälstrom, où apparaît Jeremy Irons. Journal, relecture et mise en ligne. Dictionnaire, à peu près fini l’article remplacisme. Couché à une heure et demie.       

lire l’entrée du mercredi 15 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 16 janvier 2020, 11 h 17
modifiée le vendredi 17 janvier 2020, 12 h 43
Jeudi 16 janvier 2020.
Semaine 3, Saint Marcel — 16/350. Plieux. Bien dormi, levé vers huit heures. Joli matin de brumes dans les vallées (“la mer”), puis beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et placard de la phrase litigieuse sur laquelle doit tomber aujourd’hui la sentence à Auch. Comptes : Dernière connexion le 15/01/2020 à 10h02 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.115,05 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 15/01/2020 5.115,05 € /// À venir -382,73 € | Prévisionnel 4.732,32 € /// (aucun mouvement /// Agenda. 11:16:54 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Quitté Plieux vers midi et demie. Fleurance. Photographié une maison en çà de Montestruc-du-Gers, Bellevue, assez curieuse dans la lumière. Auch. Au tribunal à une heure et demie. Tout va très vite. Prestation de serment de quatre ou cinq jurés d’assises (?) puis Mme la président Delazzari demande si je suis là et m’invite à la barre. Prononcé du jugement : deux mois de prison (avec sursis) et mille huit cent euros de dommages et intérêts et de remboursement de frais à chacune des officines de délation et de collaboration. La présidente me demande si j’ai tout bien compris. Je ne sais pas si c’est la procédure normale ou si j’ai l’air gâteaux. À deux heures dans le soleil d’Auch. Malheureusement le musée, où j’avais prévu de me rendre, est fermé pour tout janvier (bien qu’il vienne de réouvrir après des mois ou des années de fermeture). Librairie “Les Petits Papiers”, assez bien fournie malgré sa taille mais péniblement sonorisée comme la plupart des autres, d’autant que la libraire, aimable, y parle très fort, résumant et expliquant les livres aux acheteurs hésitants (elle trouve que le dernier Echenoz est “très chiant”). Trouve néanmoins Libres d’obéir, de Johann Chapoutot, que je cherchais. Je lis agréablement au soleil, à la terrasse de la brasserie de France, sur la place de la cathédrale, où je mange une cuisse de poule au pot au riz, très bonne, une “verrine” aux fruit rouges, en buvant un verre de vin rouge et du café. Vais revoir le petit théâtre de l’hôtel de ville et la salle des Illustres, puis la cathédrale, des vitraux et ses stalles. Quitte Auch vers quatre heures, retour par le chemin des écoliers, mais perds un temps fou et fais un immense détour (par Montaut-les-Crénaux) pour accéder au château de Saint-Cricq, qui semble curieusement abandonné, quoique rénové assez récemment — découvert au passage, avant lui, dans mes fourvoiements, le très joli château de Malartic. Re-Montaut-les-Créneaux. Mirepoix, photographie le joli château, me fais interpeller par une dame d’abord assez mécontente mais avec laquelle j’ai finalement, malgré le froid de la nuit tombante, une conversation polie, bien qu’elle soit persuadée que Plieux est un chapeau départemental et n’en veuille pas démordre (j’ai dû dire d’où je venais, et ce que je voulais — rien). Miramont-Latour. Lalanne. Céran [corr. autom. : “Coran”]. Castelnau-d’Arbieu. L’Isle-Bouzon. Plieux vers sept heures, Pierre déjà informé du jugement par Me Rimokh. Sur les réseaux et sur mon site,  tous les morticoles sont de sortie. Pas mal de soutiens néanmoins. Dîner aux nouvelles,  canapés de thon et restes de gratin de butternut [corr. autom. : “butterait”] de M. Dulau, salade verte. Poire à la vapeur et confiture figues. Vu Un été 42, Summer of 42, de Robert Mulligan, très to the point au regard des débats/non-débats actuels. L’Arrière-Pays, publicise le jugement mais n’arrive pas à le transcrire pour des questions de compatibilité du système. Journal (le jugement, ma journée). Couché vers une heure et demie.    

lire l’entrée du jeudi 16 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 janvier 2020, 15 h 19
modifiée le samedi 18 janvier 2020, 12 h 07
Vendredi 17 janvier 2020.
Semaine 3, Sainte Roseline — 17/349. Plieux. Mal dormi, Pierre très agité, se fait grand souci. M’endort après son départ, suis réveillé à huit heures et demie par Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et carton avec le verdict du procès d’Auch, le texte complet étant en lien sous l’image sur Flickr, car un twittos complaisant a bien voulu se livrer à la conversion du pdf en Word. L’Arrière-Pays, autour de tout cela. Tél. de Me Rimokh — appel, naturellement, quoique la justice soit la même à tous les degrés, mais il est bon de la forcer à prendre clairement position. Agenda, la journée d’hier. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, maison Bellevue à Montestruc-du-Gers, plafond du petit théâtre d’Auch (Jean Baudoin, c. 1850 (?)), et cathédrale Saint-Marie vue d’une fenêtre de la salle des Illustres, à l’hôtel de ville. Comptes : Dernière connexion le 16/01/2020 à 11h14 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.115,05 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 16/01/2020 2.115,05 € /// À venir -382,73 € | Prévisionnel 1.732,32 € /// 16/01 CHEQUE 3328020 -3.000,00 € (chèque à l’ordre de la Carpa à l’intention de M. Yann Moix, en remboursement des dommages et intérêts versés par lui l’an dernier et selon la décision de la Cour de cassation). Agenda. 15:17:36 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Trouvé en sortant Pierre qui rentrait, marché avec lui et le chien Vidocq sur le chemin de La Rouquette jusqu’au bout du goudron (il est en chaussures “de ville”). Atelier, Grand Albertine disparue très modifié, finalement ça ne sort pas trop mal. Lecture par Pierre des Deux Étendards, 1925, Michel et Régis dans les boîtes de Montmartre. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Tél. de M. Darqué, qui prépare un article sur le jugement d’Auch pour “Riposte laïque”. Commencé une réponse à M. Azulay. Dîné aux nouvelles, coquillettes du chien et légumes divers, sauce de soja, poire à la vapeur et confiture de figues. Surf télévisuel, vue finalement un épisode et demi d’une série américaine sur une espèce de Steve Bannon, naturellement très méchant, tycoon de télévision (FoxNews ?), interprété par un Russell Crowe énorme et méconnaissable. Journal : quelqu’un de Twitter a eu la gentillesse de transposer en Word le (très long) jugement d’Auch mais il teste encore beaucoup à démêler, à quoi je m’emploie jusqu’aux petites heures. Couché à deux heures et demie.    

lire l’entrée du vendredi 17 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 18 janvier 2020, 12 h 29
modifiée le dimanche 19 janvier 2020, 23 h 53
Samedi 18 janvier 2020.
Semaine 3, Sainte Prisca — 16/348. Plieux. Peu dormi, réveillés à huit heures par une demi-heure et plus d’aboiements continus du chien Le Coz — j’ai décidé au début de l’année de ne plus participer du tout aux activités municipales et de ne pas voter aux élections puisque sur la seule chose que je lui ai jamais demandée la mairie ne fait absolument rien pour moi et ne lève pas le petit doigt pour mettre fin à un trouble à l’ordre public manifeste et permanent, qui dure depuis des années et rend cette maison inhabitable (et invendable). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et placard sur les pompiers et le néo-négationnisme. L’Arrière-Pays, pas mal de répercussions au jugement d’Auch. Article de Christine Tasin dans “Résistance républicaine”. Article d’Adriano Scianca dans La Verità, qui dit que la même affaire survenue en Pologne ou en Hongrie ferait la une de tous les journaux d’Europe (c’est vrai). Grand retard, ne sais plus où donner de la tête. Fait un chèque de mille euros pour M. Capdecomme, les assurances de la maison (4171 € ?). Comptes : Dernière connexion le 17/01/2020 à 15h13 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.055,05 € /// Crédits -74.539,19 € /// Compte de chèques N° ****3871 |M. RENAUD CAMUS /// Solde au 17/01/2020 2.055,05 € /// À venir -368,63 € | Prévisionnel 1.686,42 € ///      17/01PRELEVEMENT ORANGE DU 17/01 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6310A0) - P - REF : 5B052T631 B052T6310A031E LIB -60,00 € /// Nouvel accès du chien Le Coz. Agenda. 12:28:54 //////// Le Jour ni l’Heure, trois photographies du jeudi 16 janvier à Auch et alentour, portrait de la poétesse Léontine de Mibielle, 1816-1861, dans la salle des Illustres de la l’hôtel de ville, joli château XVIIIe de Malartic sur le territoire de la commune de Montaut-les-Créneaux, et prophète Amos par Arnaud de Moles, détail des vitraux de la cathédrale. L’Arrière-Pays — Adriano Scianca m’a envoyé la version Word de son article pour La Verità. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, juillet 1789, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen à Versailles tandis que dans les campagnes on brûle les châteaux.  Promenade avec Pierre et Vidocq, été au Cassé par le chemin de l’église et les champs. Atelier, grand Albertine disparue, très amélioré mais laissant toujours à désirer — songé à y mettre du sable pour l’épaissir. Lecture par Pierre des Deux Étendards, Régis et Michel à l’Arlequin, Yvonne amoureuse de Michel. L’Arrière-Pays, climat agité mais favorable. Diner de semi-fête, pâté de sanglier de Cadarcet, chips, petits légumes, brie et morbier, madiran, poire à la vapeur et gâteau à la poire et au chocolat du pied du clocher. Revu L’Emprise du crime, The Strange Love of Martha Ivers, de Lewis Milestone, 1945, avec Barbara Stanwyck et le jeune Kirk Douglas tout à fait à contre-emploi. Message de la mairie, qui dit qu’elle a transmis à la gendarmerie tous les éléments du dossier LC, c’est-à-dire cet agenda, qu’elle prend pour mon journal. Journal, justement, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne (j’ai oublié sur quoi). Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du samedi 18 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 janvier 2020, 0 h 19
modifiée le lundi 20 janvier 2020, 15 h 38
Dimanche 19 janvier 2020.
Semaine 3, Saint Marius — 19/347. Plieux. Bien dormi, réveillés à neuf heures moins le quart. Petit déjeuner en bas avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “Qu’est-ce que le Grand remplacement ? Le secret de Polichinelle”. L’Arrière-Pays, très activement toute la journée, d’où grand retard et peu d’activités extra-réseau-sociales. Agréable tuerie de restes avec Pierre dans la cuisine, thon sur canapé, madiran [corr. autom. : “Marina”], brie, morbier, chips, salade verte, gâteaux à la poire et au chocolat du Pied du clocher de Lectoure, café. Le Jour ni l’Heure, copie d’écran d’un château à vendre en Sologne, près de Salbris, jusqu’ici transmis de père en fils sur vingt-deux générations (ah oui, c’était cela, l’entrée du journal d’hier, tous les châteaux de France sont à vendre, fin de la transmission, écrasement de l’histoire, peuple sans passé, etc.). L’Arrière-Pays, suite, journée molle et velléitaire. Tél. d’un Français en Pologne, à propos de l’éventuel achat de Plieux (veut voir plus de photographies). Bain tardif, Michelet, la nuit du 4 août, puis confiscation des biens du clergé, version assez peu idyllique de tout cela. Promenade nocturne avec Pierre sur le plateau, jusqu’au rang des chênes. Ciel sans nuages, nuit d’hiver, nous ne reconnaissons plus rien et ne sommes fichus de retrouver ni la casserole ni le W. Non-dîner aux nouvelles, infusion, poire à la vapeur et confitures de figues. Revu Breakfast at Tiffany’s, de Blake Edwards, 1961, avec Audrey Hepburn et George Peppard. L’Arrière-Pays. Agenda. 00:19:31 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal (état présent du CNRE). 

lire l’entrée du dimanche 19 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 janvier 2020, 15 h 52
modifiée le mardi 21 janvier 2020, 23 h 37
Lundi 20 janvier 2020.
Semaine 4, Saint Sébastien — 20/346. Plieux. Pas mal dormi, malgré quelques douleurs au bas-ventre, au cœur et aux gencives. Levé à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton, “Entre écologie et antiracisme, il faut choisir”. L’Arrière-Pays, toujours pas mal d’agitation autour du procès d’Auch, article d’un journal danois, cette fois (Document). Communiqué n° 103 du CNRE, à propos d’un hallucinant “sujet” de France 2, hier soir, sur la “diversité” dans la publicité (encore très insuffisante, d’après les journalistes et leures témoins). Tél. de Grégory Roose. Pas d’aboiements Le Coz. Le Jour ni l’Heure, flacons morandiens trouvés dans le jardin, photographiés hier dans la cuisine pendant notre “tuerie” (très relative). Belle maison de Gaurent, commune de Saint-Créac, photographie de la combe au-dessous d‘elle le mercredi 15 janvier 2020, avec Pierre. Château de Saint-Cricq, près d’Auch, bien abîmé par son adaptation à je ne sais quelle fonction au XXe siècle, et de nouveau abandonné après importants début de travaux de restauration au XXIe siècle. Agenda. 15:51:48 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture, mise en ligne. Bain, lecture par Pierre de Michelet, août 1789, Necker, La Fayette, Bailly. Promenade avecPierre sur le plateau, été au Cassé par le chemin de l’église et les champs, fait le tour du hameau. Atelier, grand Albertine disparue, toujours beaucoup moins bien que le petit ; lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards. Tweets III, mise à jour. Sortis vers huit heures, aux aboiements furieux du chien Le Coz. Été, moi, directement au restaurant L’Orchidée, à Fleurance, car nous sommes en retard, tandis que Pierre va chercher chez elle Jeanne, qui nous invite à l’occasion de l’anniversaire de P. Une seule autre table occupée, par des Portugais sympathiques. Nems et boulettes de poulet, poulet au gingembre, crème brûlée — un quart de vin rosé. Raccompagnons Jeanne, dont le voisin est mort. Rentrons vers onze heures. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 20 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 22 janvier 2020, 0 h 27
modifiée le mercredi 22 janvier 2020, 8 h 57
Mardi 21 janvier 2020.
Semaine 4, Sainte Agnès — 21/345. Plieux. Réveillé après huit heures par les aboiements Le Coz, Pierre déjà parti. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “Davos, annuel congrès de Nuremberg de la davocratie, la gestion du parc humain par la finance, les médias, les gafas et les fonds de pension”. Journée d’extrême agitation sur les réseaux sociaux, principalement autour du procès d’Auch, qui commence à faire beaucoup parler de lui, en Belgique, au Danemark, en Angleterre et finalement aux États-Unis. L’Arrière-Pays, de façon pas entièrement improductive (pour Tweets III). Le Jour ni l’Heure, deux photographies de la veille, le restaurant L’Orchidée à Fleurance, maison dans la nuit sur la nationale 21 à la sortie dudit, et feuille “Ne soyez pas prétentieux, avancez d’un pas”, plaisanterie probablement très courante (?), toilettes de la brasserie Le France (et pas la “brasserie de France”, hélas…), à Auch, jeudi 16 janvier 2020. Bain. Promenade avec  le chien Vidocq au Cassé, par l’itinéraire médian (champ à gauche de la route de Gramont), fait le tour du hameau, revenu par Saint-Vdal, ou échangé quelques mots avec M. Pontisso, très gentil. Croisé la jeune fille jolie qui ne veut jamais dire bonjour. Atelier, grand Albertine, toujours pas entièrement satisfaisant (peut-être faudrait-il d’autre peinture en pot, mais d’un autre jaune que celui dont je dispose). Retour de Pierre, mais trop tard pour qu’il me fasse la lecture, malgré sa proposition. L’Arrière-Pays, suite de l’agitation autour de la condamnation d’Auch, lettre de Jared Taylor, article de Paul Walter. D’autre part Mme Judith “Klimt” (c’est curieux, je n’arrive jamais à me rappeler son vrai nom, double) accepte du bout des lèvres, par l’intermédiaire de son avocat, de présenter des excuses mais avance ridiculement que sa première rédaction est due à une correction intempestive du correcteur automatique). Échanges avec Me Rimokh à ce propos et d’autres. Appel du procès d’Auch, porté par un avocat auscitain volontaire. Dîné aux nouvelles, tarte aux carottes, aux champignons et aux épinards, qui a au moins le mérite d’être très chaude car il fait très froid dans la maison, le chauffage ne marche pour ainsi dire plus — nous avions envisagé le nettoyage général des conduits et fait faire deux devis, mais le rebondissement de l’affaire Moix et les trois mille euros à rendre ont dissous ce projet. Salade verte. Poire à la vapeur et confiture. Revu The Foutainhead, Le Rebelle, 1949, de King Vidor, d’après le roman d’Ayn Rand et la vie de Frank Lloyd Wright, avec Gary Cooper, l’excellent Raymond Massey et Patricia Neal.  L’Arrière-Pays, mais j’abrège pour tâcher de rattraper le terrible retard. Agenda. 00:20:46 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché vers une heure et demie.   

lire l’entrée du mardi 21 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 22 janvier 2020, 9 h 11
modifiée le jeudi 23 janvier 2020, 8 h 57
Mercredi 22 janvier 2020.
Semaine 4, Saint François de Sales — 24/342. Plieux. Mal dormi, mauvais rêves. Levé à six heures et demie avec Pierre, j’étais déjà réveillé. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et placard “La haine, pour le pouvoir, c’est la moindre opposition au génocide par substitution”. Comptes : Dernière connexion le 18/01/2020 à 12h25 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.407,53 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 21/01/2020 3.407,53 € /// À venir -1.681,62 € | Prévisionnel 1.725,91 €  /// 20/01 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007772946329 - REF : YYW1007772946329 PAYPAL VIREMENT +1.300,00 € (abonnements et réabonnements au journal) /// 20/01VIREMENT DE KOBO INC PUBLISHER PAYMENTS (ACC.: KO1224) MOTIF: ROYALTY PAYMENT WL00003295 - REF : COTR0492910 +52,48 €  /// Agenda. 09:10:42 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays, toute la matinée. Écrit à Jared Taylor, à Mme Wolff, à Philip Dewinter. Combats douteux, affaire “Judith Klimt”, échanges avec Me Rimokh. Le Jour ni l’Heure, trois portraits de la salle des Illustres de l’hôtel de ville d’Auch : Pierre de Galard, † en 1327 ; l’abbé-duc de Montesquiou-Fezensac, 1756-1832 ; le général-marquis de Castelbajac, 1787-1864. Bain, lecture par Pierre de Michelet, septembre 1789, la Presse, Loustalot, Les Révolutions de Paris. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, sous la pluie, chemin de La Rouquette, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/ La Bonnefont. Atelier, grand Albertine disparue, assez nets progrès cette fois. Thé, avec des chocolats d’un coffret de victuailles envoyé par Lady Roundmaze. Lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards, retour de Michel et Régis à Lyon, sortie dominicale entre eux Anne-Marie avec Yvonne. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Dîné aux nouvelles, quenelles sauce Nantua, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un documentaire sur le “duel” entre Coco Chanel et Schiaparelli. Dormi un peu sur la fin. Revu une moitié de The Devil Wears Prada, Le Diable s’habille en Prada, de David Frankel, 2006, avec Meryl Streep, excellente, Ann Hathaway et le sexy Adrian Grenier. L’Arrière-Pays. Dictionnaire, articles remplaciste et davocratie. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du mercredi 22 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 23 janvier 2020, 9 h 11
modifiée le vendredi 24 janvier 2020, 8 h 01
Jeudi 23 janvier 2020.
Semaine 4, Saint Bernard — 23/343. Plieux. Réveillé par Pierre à dix heures et demie, levé à sept. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “La Destruction des Européens d’Europe (…), c’est là le crime contre l’humanité du XXIe siècle”. Comptes : Dernière connexion le 22/01/2020 à 09h07 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.407,53 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 22/01/2020 2.407,53 € /// À venir -740,61 € | Prévisionnel 1.666,92 € /// 22/01 CHEQUE 3328021 -1.000,00 € (Generali, acompte pour l’assurance de la maison). Très brefs aboiements Le Coz. Agenda. 09:10:42 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Parlé à M. Dellinger, toujours à la clinique, et qui ne va pas bien (bacille s’est porté à l’œil, visions). L’Arrière-Pays, suites (très satisfaisantes) du procès d’Auch, qui devient une (petite) affaire internationale. Twitter, 36.500 followers, en ai gagné près de cinq mille en une semaine. Nombreux articles, entrées de blogs, petits films YouTube. La France beaucoup comparée à l’Union soviétique des années soixante-dix. Dictionnaire, néanmoins, article “davocratie”, et d’autres, plus purement linguistiques ou grammaticaux. Solitaire banquet Mazeron, avalé trois petites boîtes de terrine diverses, canard, oie, fois gras, et des petits cœurs en chocolat. Vin rouge (également du panier Roundmaze). Café. Problèmes d’ordinateur, qui plante, comme il arrive de plus en plus souvent — reconstitution difficile et surtout très longue, beaucoup de temps perdu. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies du jeudi 16 janvier (sentence du procès d’Auch), portrait de Quercinatus, Joseph Duchêne, 1546-1609, médecin d’Henri IV, né à Lectoure, salle des Illustres de l’hôtel de ville d’Auch ; sibylle Europe, vitrail, 1513, d’Arnaud de Moles, 1460-1520, cathédrale d’Auch ; et château de Reveillon, dont j’apprends le nom, à et dans Mirepoix. Excellentissime nouvelle, non pas tant pour l’argent (je fais appel) que pour le geste, le Forum International pour le Moyen-Orient, organisation juive pro-sioniste que déjà m’avait invité à faire une conférence à Paris il y a quelques années, offre de payer mes amendes d’Auch. L’Arrière-Pays, suites de l’internationalisation de l’affaire du procès, beaucoup d’agitation (surtout sur Twitter). Mis en ligne l’article “davocratie” du Dictionnaire, sur Flickr, sous la couverture du livre — vives critiques de David Farreny. Bain tardif, lecture par Pierre de Michelet, banquet de soldats royalistes au théâtre de la Cour à Versailles le 1er octobre 1789, la reine acclamée, cocarde blanche ; marche populaire sur l’hôtel de ville à Paris le 5 ; les femmes décident de marcher sur Versailles le 6 ; pages sur les femmes dans la Révolution, leur rôle essentiel. Promenade très tardive et donc nocturne avec Pierre et Vidocq, jusqu’au rang des chênes (à la moindre erreur le correcteur met : rang des crânes). Aboiement Le Coz au retour. Dîné directement, non, mangé seulement du riz, infusion, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu La Peau douce, 1964, de Truffaut, avec Jean Dessailly et François Dorléac. L’Arrière-Pays, presque exclusivement en anglais, tant les anglo-saxons sont entrés dans la danse. Journal (Michelet, le château, l’acteur de Miradoux). Couché à trois heures moins vingt.         

lire l’entrée du jeudi 23 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 24 janvier 2020, 8 h 09
modifiée le samedi 25 janvier 2020, 10 h 25
Vendredi 24 janvier 2020.
Semaine 4, Saint François de Sales, si cher à ma grand-mère Gourdiat — 24/342. Plieux. Très peu dormi, réveillé avec Pierre à six heures et demie, impossible de me rendormir à cause d’une conscience exagérée du travail et des retards, me lève. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Comptes : Dernière connexion le 23/01/2020 à 09h05 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.407,53 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 23/01/2020 2.407,53 € /// À venir -740,61 € | Prévisionnel 1.666,92 € /// (aucun mouvement). “Matins de France Culture”, Hartmut Rosa. Agenda. 08:19:14 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Écrit à Philip Dewinter. Dictionnaire. Le Jour ni l’Heure, trois photographies prises à Auch le 16 janvier, le théâtre, la maison Fédel, la sibylle d’Érythrée. Bain. Beau temps, descendu dans la vallée avec le chien Vidocq, dormi un peu sous un arbre, au soleil, mais le chien me réveille rapidement. Atelier, grand Albertine disparue, beaucoup éclairci et citronné le jaune du fond, nette amélioration. Excuses de Mme Tanné-Gariépy, peu visibles, mais Me Rimokh m’en envoie une capture d’écran, que je mets en ligne. Ah, communiqué n° 104 du CNRE, sur la privatisation ignominieuse des Aéroports de Paris. Relecture corrective du livre de Pierre, Les Couleurs et le Goût (Chez l’auteur). Dîner aux nouvelles, accras de morue avec du chutney de Mrs Benzies [corr. autom. : “Menzies”], excellent. Salade verte. Poire à la vapeur et confiture de figues. Vain surf télévisuel, dormi un peu, puis vu un épisode et demi, finaux, de la série américaine, The Loudest Voice, sur le patron de Fox News, interprété par Russel Crowe (je n’avais pas compris jusqu’à présent qu’il s’agissait d’un personnage réel, Roger Ailes). Journal, rédaction, relecture et mise en ligne (affaire Tanné-Gariépy et offre du Middle East Forum). Couché à une heure du matin.

lire l’entrée du vendredi 24 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 25 janvier 2020, 10 h 47
modifiée le dimanche 26 janvier 2020, 11 h 45
Samedi 25 janvier 2020.
Semaine 4, Conversion de saint Paul — 25/341. Plieux. Assez bien dormi, levé avec Pierre à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et placard de réserve, peu inspiré (il est vrai en écoutant Fabrice Luchini et Finkielkraut, qui évoquent assez longuement la question des prénoms, en en attribuant le souci à Philippe Muray, tout en me citant sans me citer (F.) — il faudrait inventer un verbe : déciter ?). Message d’Élisabeth Lévy, à l’instant. Comptes : Dernière connexion le 24/01/2020 à 08h07 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.407,53 € /// Crédits -74.539,19 € /// Solde au 24/01/2020 2.407,53 € /// À venir -740,61 € | Prévisionnel 1.666,92 € /// (aucun mouvement). Agenda. 10:47:15 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Dictionnaire, assez peu, mais mis en ligne une entrée (article “nasalisation féminine”). Le Jour ni l’Heure, trois photographies du 16 janvier 2020 à Auch, médiocre portrait d’Odilon Lannlongue dans la salle des Illustres, beau Christ et saint Thomas, 1513, d’Arnaud de Moles parmi les vitraux de la cathédrale, assez médiocre tombeau, 1772, de l’intendant d’Étigny par Lucas, dans la cathédrale, mais pas le temps de légender les envois, grand retard. Mme Judith Tanné-Gariépy traîne des pieds pour exécuter l’arrangement convenu entre nos avocats, ou bien elle s’y livre de façon imparfaite et assez déloyale : elle a bien mis en ligne sur son “mur” Facebook les excuses réclamées mais, seules de tous ses statuts, elles ne sont pas “partageables”. Me Rimokh obtient qu’elles le deviennent, sous menace de reprendre la procédure. Cependant je n’y ai pas accès, n’étant pas des “amis” de cette dame (et certes je ne le suis pas) ou bien ayant été “bloqué” par elle. Toutefois nous disposons de captures d’écran, de sorte que ce n’est pas très grave, sinon comme indice d’un état d’esprit peu fair-play. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, journée des 5 et 6 octobre à Versailles, l’huissier Maillard, Louison, La Fayette. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Grands aboiement Le Coz au retour (j’admire beaucoup le chien Vidocq, beaucoup plus sage et philosophe que moi, et qui témoigne face aux agressions haineuses de cette sale bête un magnifique mépris stupéfié, et bien sûr ne répond jamais, même quand l’agresseur est à deux mètres, avec sa maîtresse qui bien sûr ne fait pas un geste et n’a pas un mot pour le faire taire). Atelier, nouvelle toile 60x60, sans titre, confins, enjambements, très bien dans une première phase à peine esquissée, j’aurais dû peut-être m’arrêter là. Lecture par Pierre des Deux Étendards, curieusement ce n’est pas ennuyeux alors que j’ai rarement rencontré roman si long et si statique ; au demeurant je ne vois pas très bien non plus en quoi ce serait si génial, sinon comme “roman de Lyon” (le drame religieux de fond m’étant indifférent, et rien n’étant fait pour le rendre sensible, l’auteur lui-même, manifestement, ne s’y intéressant guère). L’Arrière-Pays. Excellent dîner, poulet rôti farci au jambon (parce que nous en avons entendu parler je ne sais plus où), pommes de terre sautées cuites dans son jus, vin de Mme de Mazeron, saint-nectaire, morbier, tartelettes au citron. Revu (Pierre ayant la main un peu forcée) un des nombreux Elizabeth de ces dernières années, celui où Éric Cantonna joue si comiquement le rôle de l’ambassadeur de France, M. de Foix. Force jolis garçons, mais les décors sont ridicules, surtout pour un film anglais où ils sont d’habitude si soignés, tout ayant été tourné dans des églises, notamment la sublime cathédrale de Durham, qui fait fonction de palais royal, absurdement. L’Arrière-Pays. Journal, mais pas très longtemps car je tombe de sommeil après l’assez lourd dîner. Couché avant une heure. 

lire l’entrée du samedi 25 janvier 2020 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 janvier 2020, 11 h 51Dimanche 26 janvier 2020. Semaine 4, Sainte Paule — 26/340. Plieux. Contrairement à Pierre, pas trop mal dormi, malgré une assez courte insomnie centrale, due à de modestes excès de table. Levés peu avant neuf heures. Déjeuné en bas avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et nouveau tableau de la veille dans l’atelier. L’Arrière-Pays, peu. Agenda. 11:50:59 //////// 

lire l’entrée du dimanche 26 janvier 2020 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site