Le Jour ni l’Heure
décembre 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 1er décembre 2019, 11 h 17
modifiée le lundi 2 décembre 2019, 12 h 27
Dimanche 1er décembre 2019.
Semaine 48, Avent — 335/30. Plieux. Bien mais assez peu dormi, levé à sept heures et demie, aube et aurore magnifiques, Pyrénées roses par-dessus une mer de nuages. Répondu à Me Rimokh à propos d’une lettre de protestation qu’il entend écrire au président du Tribunal d’Auch au sujet de la façon dont nous y avons l’un et l’autre été traités. Déjeuné en bas avec Pierre. Le pauvre Vidocq est décidément incontinent, c’est assez désagréable. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de a nuit et grand paysage au pin parasol, du matin même. Agenda. 11:16:42 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne (une efficacité foudroyante). Le Jour ni l’Heure, deux photographies de la veille, avec erreur de dates à corriger (“lundi” pour “samedi”) : Vaisseaux brûlés dans l’atelier, dét., et la Béatrice de Marcheschi, salle des Pierres ; plus un Paysage très minimal de Gérard de Palézieux, s. d., exp. Palézieux, fondation Custodia, Paris, dimanche 24 novemebre 2019. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1782-1783, fin de la guerre d’Indépendance américaine, à laquelle la France, en fait, a surtout participé dans les Antilles, en Afrique et en Inde. Traité de 1783, qui corrige un peu celui de 1763, mais moins qu’il ne conviendrait. Critique de Vergennes. Retour en arrière, politique économique de Necker, pragmatique, assez efficace mais dépouillée de la hauteur de vues de Turgot (tout cela d’après Martin, naturellement). Promenade à Heuré-Bartens. Hystérie haineuse du chien Le Coz comme nous sortons et de nouveau quand nous rentrons. Entre-temps, croisons à Bartens un couple assez âgé doté d’un jeune chien énorme et assez effrayant, qui veut se précipiter sur nous, entraînant la chute de la femme qui le tient en laisse. C’est moi, ou la décivilisation générale fait que les chiens deviennent assez pénibles, les maîtres ne se rendant pas compte que l’agressivité de leurs animaux envers des tiers innocents est très désagréable et assez insultante, et doit être aussitôt corrigée — au lieu de quoi ils les laissent aboyer sans rien leur dire, se contentant de les tenir en laisse (dans le meilleur des cas). La femme n’a rien, finalement, et nous assure que son chien est très gentil. Très belle lumière, cependant. En profitons pour faire des photographies de la tête cypriote antique à chapka soviétique sur fond de bloc de bois peint, selon les vœux de P. pour la couverture de son livre “Chez l’auteur”. Atelier, Vaisseaux brûlés, la mer toujours. Poursuite par Pierre de la relecture d’Anders, L’Obsolescence de l’homme, où il y a non seulement “tout” moi mais “tout” Baumann. Relecture corrective de You Will Not Replace Us. Dîner aux nouvelles, restes encore, canapés de plats baumaniens divers, tarama, houmous, etc., et jardinière de carottes, champignons, pommes de terre. Fini le vacherin, fini le bourgogne. Poire à la vapeur et figues dans leur sirop de belle-maman. Vu sur “Toute l’histoire” un très intéressant documentaire sur les Français d’août 1939 à juin 1940, avec des films en couleurs passionnants (le film est impitoyable pour Gamelin). Suite de la relecture corrective de You Will Not Replace Us, jusqu’à la page 100 du volume publié — mais je m’aperçois comme d’habitude qu’il existe toute sorte de versions qu’il faut panacher tant bien que mal, un véritable chaos. Tombe de sommeil vers minuit et demi. 

lire l’entrée du dimanche 1er décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 2 décembre 2019, 15 h 56
modifiée le mardi 3 décembre 2019, 12 h 25
Lundi 2 décembre 2019.
Semaine 49, Sainte Viviane — 336/29. Plieux. Bien dormi et beaucoup dormi, levé à huit heures vingt. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’atelier, devant Vaisseaux brûlés, et Cypriote antique à la chapka soviétique devant un bloc peint, photographié la veille également pour la couverture d’un des livres de Pierre. L’Arrière-Pays. Tél. de Karim Ouchikh, à propos du 10 décembre, à quoi il envisage de renoncer, ce qui m’arrangerait bien, surtout financièrement. Éléments demande un article sur le procès. Le Jour ni l’Heure, projet de “visuel” pour la couverture du livre de Pierre ; Intérieur à Plieux (avec Albertine disparue dans l’embrasure) ; et L’Amateur d’art, jeune homme penché devant T1961-H4, de Hartung, à l’exposition Hartung du musée d’Art moderne de la ville de Paris le 24 novembre 2019. Chien Le Coz très pénible. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, retour sur la chute de Necker, que Martin place très haut mais tout de même beaucoup moins haut que Turgot. Catastrophe, si l’on peut dire, quelqu’un propose d’acheter Albertine disparue, et Dieu sait que six mille euros m’arrangeraient bien et même me tireraient d’affaire pour le moment, mais je n’ai aucune envie de vendre ce tableau-là qui est un des mes préférés et qui est très bien là où il est (dans l’embrasure du “bureau de la correspondance”) . Agenda. 15:56:58 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Assez belle promenade sur le flanc nord avec le très étrange chien Vidocq, qui semble à moitié mort, inerte, quand on veut le faire sortir puis pique dans les champs des sprints joyeux, me nargue en remontant les pentes au galop et s’intéresse beaucoup aux nouvelles du monde, qu’il flaire contre les murs dans les rues du village, au retour. Passés au retour sur la plaza Mayor, où l’on s’affaire autour de la crèche. Atelier, grands Vaisseaux brûlés, la mer encore, puis le ciel. Karim Ouchikh renonce à la réunion du 10, faute d’inscriptions suffisantes — j’en éprouve un lâche et honteux soulagement, ne sachant absolument pas comment j’aurais bien pu aller à Paris. Travaillé à l’article pour Éléments (qui interrompt le travail de relecture corrective de You Will Not Replace Us, lequel interrompait lui-même le travail sur le Dictionnaire, etc. La Nouvelle Librairie veut commander des livres mais je ne peux les commander moi-même faute de carte bleue qui fonctionne — cercle vicieux. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, jardinière de légumes et champignons, poire à la vapeur et figues au sirop de Cadarcet (je crois). Vu encore un très intéressant et long documentaire appuyés sur des films en couleurs (coloriés, j’imagine ?) sur la France de 1919 — vraiment passionnant, à vrai dire (il faudrait écrire une histoire du visage). Suite de l’article pour Éléments, fini un brouillon (8000 signes). Journal

lire l’entrée du lundi 2 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 3 décembre 2019, 12 h 34
modifiée le mercredi 4 décembre 2019, 10 h 39
Mardi 3 décembre 2019.
Semaine 49, Saint François-Xavier — 337/28. Plieux. Très bien dormi, réveillé à six heures et demie avec Pierre mais brillamment rendormi, levé à huit heures. Très beau temps ensoleillé et brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et paysage des champs, vus du flanc nord la veille. Chien Le Coz longuement très pénible. L’Arrière-Pays, intense production, mais pas nécessairement perdue. Agenda. 12:31:32 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Livraison de la mi-journée, Nature morte aux citrons de Gérard de Palézieux, sans date, vu à l’exposition Palézieux de la fondation Custodia, à Paris, le dimanche 24 novembre 20129 ; Fenêtre d’atelier, de Willem Bastiaan Tholen, 1910, à l’exposition Tholen au même endroit le même jour ; et une vue de la maison Pilots parmi la végétation environnante, dans la combe du flanc nord de Plieux, la veille, lundi 2 décembre avant la nuit. L’Arrière-Pays. Bain. Promenade avec le chien Vidocq jusqu’au bout du chemin de l’église, photographies dans la brume nocturne, sous les lampadaires, deux d’entre elles ne paraissent pas mal. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, suite, ajouté beaucoup de fumées noires dans l’angle supérieur droit. Lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Dîné aux nouvelles, lentilles, carottes, œufs à cheval, poire à la vapeur et framboises. Vu Normandie nue, de Philippe Le Guay, avec François Cluzet épatant et le sexy Arthur Dupont. Article pour Éléments sur mon procès à Auch. Journal. Couché un peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 3 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 4 décembre 2019, 11 h 00
modifiée le jeudi 5 décembre 2019, 10 h 09
Mercredi 4 décembre 2019.
Semaine 49, Sainte Barbara — 338/27. Plieux. Assez bien dormi mais levé tôt, peu après le départ de Pierre, à sept heures. Fini et relu deux ou trois fois l’article pour Éléments, huit mille signes. Temps brumeux, mais cette fois sans soleil. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Le Monument, vue de la statue du Jars, par Jean Lemonnier, à la lumière des lampadaires et sous la brume, face à la maison Loichot, la veille, pas mal. Relu encore une fois et envoyé à François Bousquet l’article sur mon procès. Comptes. Dernière connexion le 01/12/2019 à 00h17/// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.442,37 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 03/12/2019 -1.442,37 € /// À venir -970,85 € | Prévisionnel -2.413,22 € /// Débiteur depuis 29 jours /// 03/12 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE 19,35 € /// 02/12 CHEQUE 3328017 -147,00 € (?) /// 02/12 VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA001000-191128-14-6626 +100,00 € /// 02/12 VIREMENT DE AMAZON DIGITAL SERVICE LLC MOTIF: PAYMENT.: 112100912 NULL - REF : OFA000153973519 +4,70 € ///  Agenda. 11:00:11 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Autoportrait de Willem Bastiaan Tholen, dans un paysage boisé, 1895, Paris, fondation Custodia, dimanche 24 novembre 2019, et Per Kirkeby, sans titre, 1979, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, même date ; et Le Mur du cimetière, Plieux, la veille, mardi 3 décembre 2019. Bain. Été avec Pierre à Agen, pour porter la voiture à réviser au garage Peugeot, où nous sommes reçus par une jeune femme très aimable. En profite pour jeter un coup d’oeil aux voitures électriques, mais il n’y a pas grand chose. On nous prête un SUV tout neuf et il faut reconnaître que c’est beaucoup plus agréable, ne serait-ce que pour y entrer et en sortir (5008 ?). Allons dans le centre d’Agen pour l’exposition “Goya, génie d’avant-garde”, qui n‘a pas grand sens par rapport à son titre mais qui est très plaisante et intéressante. Plaisir un peu gâché néanmoins par 1/ l’oubli à Plieux de mes lunettes 2 / la sonorisation provenant du film documentaire, qu’on entend partout (que leur a fait le silence ?). Retournons au garage Peugeot, récupérons la voiture révisée (gratuitement). Dînons tôt (les premiers, à sept heures moins le quart) à l’Empire Buffet (ou quelque chose comme cela), excellent soupe, force raviolis à la vapeur, poisson, poulet sous diverses espèces, porc laqué, gorgonzola (!), gâteau meringué, mousse à la vanille, nougat chinois, glace à la vanille et au café. Rentrons vers neuf heures, enchantés de notre expédition. Reprend le travail sur You Will Not Replace Us, mais suis rapidement victime d’une attaque de sommeil, que je combats en plaçant sur Twitter un recueil d’anecdotes et de bons mots historico-littéraires dont je me souviens. Journal. Couché vers deux heures.    

lire l’entrée du mercredi 4 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 5 décembre 2019, 11 h 37
modifiée le vendredi 6 décembre 2019, 10 h 10
Jeudi 5 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Gérard — 339/26. Plieux. Peu dormi, réveillé vers six heures, levé avec Pierre à sept heures moins le quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille à l’exposition Goya d’Agen avec une cape mise à disposition des visiteurs parmi d’autres vêtements de déguisement goyesques ; “Colloquio galante”, 1797, version de Madrid, dét., avec l’irrésistible jeune dragueur. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 04/12/2019 à 10h48 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.558,27 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 04/12/2019 -1.558,27 € /// À venir -854,95 € | Prévisionnel -2.413,22 € /// Débiteur depuis 30 jours /// 04/12 PRELEVEMENT CANALSAT DU 04/12 - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A19120400760000665569910 LIB -76,00 € /// 04/12 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 04/12 - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819003A19120400399000665785729 LIB -39,90 € /// 03/12 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE -19,35 € /// Agenda. 11:34:46 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, La Duchesse d’Albe et le prétendant, version agenaise (atelier) du Coloquio galante du marquis de Romanes à Madrid (également à l’exposition), et Ville sur un rocher, splendide tableau d’atelier (!) du Metropolitan Museum de New York, tous deux vus à l’exposition Goya des Jacobins de Toulouse, pendant la révision de la voiture ; et profil étroit de Plieux, la veille également, en route vers Agen, vu du chemin de la Revanche (la route de Castet-Arrouy est fermée). Tél. à la BNP, à propos de deux dépôts d’argent liquide, 280 € de Jeanne et 260 €  de Pierre, déposés vendredi dernier à Fleurance et toujours pas pris en compte. Parlé à une femme très aimable, elle dit qu’il s’agit d’un incident informatique et que ma carte n’est pas paralysée, me rappelle toutefois la loi Scrivener, suis à plus d’un mois de découvert et ai dû faire un chèque de 850€ à Céline. Importé 250 € de PayPal. Pierre va à Fleurance déposer un chèque de 780 € de la Nouvelle Librairie pour d‘anciennes commandes de livres mais je ne puis en faire une nouvelle à cause du découverte et du mauvais fonctionnement (normal) de ma carte bleue. Promenade avec le chien Vidocq autour de la chartreuse avec des cisailles pour dégager certains passages obstrués par les ronces, passé sans encombre les Détroits, clairière de l’Étre, cisailles, bords d’un champ labouré face à Enduré, re-cisailles, traversé le chemin du lavoir, autre champ labouré, clairière de l’Étant, rampe, débouche en face de la maison Aeberhard, chemin du lavoir, plaza Mayor. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, surtout le ciel, diminué les bleus, augmenté les blancs. Tél. d’un M. Bruce de Jaham. Lecture par Pierre de Gunther Anders, qui se répète un peu (je peux parler, soit…). Sommes un peu abattus par les difficultés financières, matérielles et techniques, banque, lampes, chauffe-eau, chauffage qui ne marche plus qu’à peine.  You Will Not Replace Us, le texte en ligne diffère de plus en plus du texte en volume, m’embrouille totalement entre les diverses versions, et il faudrait un anglophone indigène pour tout vérifier. Dîner aux nouvelles, canapés au thon, jardinière de légumes et champignons, poire à la vapeur avec une confiture aux châtaignes d’un oncle de Pierre. Vu Picnic in Hanging Rock, Pique-Nique à Hanging Rock, 1975, film australien de Peter Weir, assez maladroit mais très curieux. Poursuivi la relecture corrective de You Will Not Replace Us. Journal. Couché à deux heures moins vingt. 

lire l’entrée du jeudi 5 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 6 décembre 2019, 10 h 30
modifiée le samedi 7 décembre 2019, 11 h 01
Vendredi 6 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Nicolas — 340/25. Plieux. Rendormi après le départ de Pierre, levé à huit heures dix. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et voûte de l’église des Augustins, à Agen, où se tient l’exposition Goya, mercredi 4 décembre 2019. Comptes : Dernière connexion le 05/12/2019 à 11h29 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.372,60 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 05/12/2019 -2.372,60 € /// À venir -15,59 € | Prévisionnel -2.388,19 € /// Débiteur depuis 31 jours /// 05/12 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 05/12 - MOTIF : 100P3077570 32 051219 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB -742,05 € (voiture) /// 05/12 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 05/12 - MOTIF : WY0201015610223023650512190T1 - REF : WY0201015610223023650512190T1196845 LIB -97,31 € /// 05/12 VIREMENT DE APPLE INC MOTIF: CCI : 0137972072,PURPOSE:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0137972072 +25,03 € /// Agenda. 10:29:31 ////////   Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de l’exposition Goya d’Agen, le superbe autoportrait de Bayeu, c. 1792, avec Apollon et Marsyas, à l’Académie royale des Beaux-Arts, et Le Rémouleur de Goya, prêt de Budapest, plus “Nous sommes ravis de vous retrouver, Renaud !”, invite de Pinterest, avec un barbu torse nu à casquette. Bain. Promenade avec Vidocq sur le plateau, jusqu’à l’embranchement, dans un assez épais brouillard nocturne et de beaux effets d’arbres, que je n’arrive pas à photographier. Atelier, grand Vaisseaux brulés, beaucoup modifié le ciel (ce tableau pourrait s’intituler Pentimento, comme l’hypertexte du même nom). Lecture par Pierre de L’Obsolecence de l’homme, il s’y trouve même Taylor !, ce que j’avais complètement oublié, ou jamais lu (?). Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, champignons de Paris, poire à la vapeur et confiture de châtaignes de l’oncle Jean-Claude de Pierre. Vu The Harvey Girls, comédie musicale de George Sydney, musique de Harry Warren, avec Judy Garland et John Hodiak, 1946, une bien petite chose. Journal, entrée de la veille, suite et relecture. Journal. Attaque de sommeil, couché vers minuit.  

lire l’entrée du vendredi 6 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 7 décembre 2019, 11 h 14
modifiée le dimanche 8 décembre 2019, 13 h 48
Samedi 7 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Ambroise — 341/24. Plieux. Levé à huit heures moins le quart, nuit noire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, miroir de la salle de bain, pour changer, et trois jolis cerfs lumineux de la rose des vents, la veille également. L’Arrière-Pays, peu. Comptes : Dernière connexion le 06/12/2019 à 10h24 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.391,22 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 06/12/2019 -1.391,22 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.391,22 € /// Débiteur depuis 32 jours /// 06/12REMISE CHEQUES BORDEREAU 05439094 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +746,97 € (Nouvelle Librairie) /// 06/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007364931510 - REF : YYW1007364931510 PAYPAL VIREMENT +250,00 € (vente de livres et abonnements, dont un de soutien) /// 06/12 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.09 AU 30.11.2019 TAEG : 16,599% FACILITE DE CAISSE ESPRIT LIBRE AU TAUX DE 10,780% -15,59 €  /// (plus de 500 € d’argent liquide (Jeanne & Pierre) déposés le vendredi de la semaine dernière ne sont toujours pas pris en compte). Agenda. 11:12:56 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, photographies du 22 et du 23 novembre dernier, envoyées de l’ordinateur de voyage où elle ne peuvent être “traitées”, c’est-à-dire légendées, faute de Photoshop : deux tableaux ou détails de tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise”, vue le vendredi 22 au musée du Luxembourg, après l’entretien avec François Bouquet : Un officier dragon de Gainsborough, magnifique portrait, et La Tamise à Twickenham, paysage de Wilson, avec une avant-scène délicatement “homoérotique” (beau dos). Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, la société française dans les années 1780, la course à l’abîme, Le Mariage de Figaro, accumulation des ressentiments, des aveuglements et des haines. Marché jusqu’au cap du Cassé (banc face au nord) avec Pierre et Vidocq, retour par le boulevard extérieur du Cassé. Vu la crèche du village sur la plaza Mayor, un peu bizarrement intitulée “Village blanc en Espagne” (avant le Grand Remplacement ? Après, et il s’agirait d’une réserve ? Je pense qu’il s’agit plutôt de l’Andalousie (peut-être que les crèches sont réparties selon la couleur, et qu’à Plieux est échu le blanc — de toute façon la partie “crèche” proprement dite est de plus en plus réduite, on va vers la crèche “laïque” (cela dit il en allait déjà un peu de la sorte dans les crèches à la napolitaine du XVIIIe s. (la partie religieuse n’en occupait qu’une petite partie mais était toutefois plus exaltée)). Atelier, commencé d’ajouter au grand Vaisseaux brûlés la représentation, nécessairement très sommaire, d’une ville dans les lointains (Troie). Lecture par Pierre de Gunther Anders,  obsolescence de tout. Affaire des frais de campagne, ultime paperasserie (j’espère). Dîné aux nouvelles, semoule, carottes, champignons ; poire à la vapeur et figues dans leur jus. Vu deux épisodes de Succession, série très répétitive et qui même fait du sur place mais sans doute assez bonne représentation de l’hyperclasse (extrême brutalité, grossièreté constante, vulgarité, inculture, etc.). Journal, mise en ligne de l’entrée de l’avant-veille. Journal. Couché vers une heure.   

lire l’entrée du samedi 7 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 8 décembre 2019, 14 h 37
modifiée le lundi 9 décembre 2019, 10 h 32
Dimanche 8 décembre 2019.
Semaine 49, Immaculée Conception — 342/23. Plieux. Assez bien dormi, levé à sept heures, relecture et mis en ligne de l’entrée de la veille du journal. Déjeuné en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Un refuge de fortune, Goya, 1788, carton pour une tapisserie de l’appartement des Infantes, dét., le chat, Agen, exp. Goya, mercredi 4 décembre 2019. L’Arrière-Pays. “Tuerie” avec Pierre en bas, sous le regard désapprobateur de Vidocq, indigné par l’injustice sociale : terrine, pain grillé, carottes et champignons de Paris, petit fromages de chèvre, oreillettes, excellents petits cannelés, vin rouge, café, presque tout provenant de la place du village, où se tient un petit marché en marge de la crèche. Beaucoup feuilleté avec grand amusement le journal “complet” de Julien Green — il doit vraiment mettre toute la Clique en fureur, même si son homosexualité (et encore, ce n’est pas la bonne…) et son antinazisme le protègent un peu. Splendide inconscience de classe. Agenda. 14:36:48 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, la société française dans les années 1780, la réaction mystico-scientiste, les baquets de Messmer, le martinisme, les Illuminés, Cagliostro, le sentimentalisme, Bernardin de Saint-Pierre. Promenade avec Pierre et Vidocq sur la plateau, jusqu’au rang des chênes, par une nuit noire (les jours les plus courts de l’année). M’attendait à trouver la plaza Mayor très animée, elle est déserte après la pluie. Atelier, Vaisseaux brûlés, Troie, le ciel, que Pierre juge délicatement “pas à son meilleur”. Lecture par lui d’Anders. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Nouvelles, poire à la vapeur et figues au sirop. Revu L’Arnaque, The Sting, 1973, de George Roy Hill, avec Robert Redford et Paul Newman, distrayant. Journal du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Relu et corrigé quelques pages encore de You Will Not Replace Us. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 8 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 décembre 2019, 10 h 26
modifiée le mardi 10 décembre 2019, 9 h 53
Lundi 9 décembre 2019.
Semaine 50, Saint Pierre Fourrier — 343/22. Plieux. Réveillé avant huit heures par les aboiements du chien Le Coz dans sa maison puis, déchaîné, dans son jardin à l’arrivée des ouvriers du chantier de la rue. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et détail du Ballon de Goya à Agen, homme à flanc de montagne le contemplant, assez friedrichien (en mieux peint). Écrit à Mme Ruelle avec chèque (du plus beau bois) pour solde du compte de campagne. Très joli temps pâle, mais il est en train de se gâter et sera tout à fait couvert avant la fin de cette phrase. Pierre va à Lectoure pour faire des courses (et poster la lettre à Mme R.). Agenda. 10:25:25 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Suite et fin de la relecture corrective de You Will Not Replace Us! (c’est tout de même la dernière fois que j’écris un livre en anglais — on n’est jamais sûr). Le Jour ni l’Heure, trois tableaux ou détails de tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise”, vue au musée du Luxembourg le vendredi 22 novembre 2019, après l’entretien filmé avec François Bousquet : portrait de l’amiral vicomte Keppel par Reynolds, vue de Malvern Hall, dans le Warwickshire, par Constable, dét. des Archers (le colonel Acland et Lord Sydney par Reynolds). Écrit assez longuement à M. Pohon à propos de l’ensemble des travaux en cours, notamment You Will Not, version corrigée, et le livre de Pierre, Le Goût et les Couleurs ; écrit à M. Touillon ; écrit à Christine Tasin (pour laquelle il a été demandé par le procureur six mois de prison ferme — elle me bat à plates coutures…). Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1784, les folles dépenses de Calonne pour ramener la confiance et rétablir le crédit (Pierre dit que c’est le système de ma mère). Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau à la nuit tombante et tombée, jusqu’au bout du goudron à cause de la boue, par un temps affreux, surtout au retour, pluie glacée qu’on prend en pleine figure à cause du vent. À l’aller, parlé à Mme Lavaudan, qui augure très mal de mon procès. Atelier, grand Vaisseaux brûlés; beaucoup modifié le ciel, d’où les nuages ont à peu près disparu. Lecture par Pierre d’Anders, L’Obsolescence de l’homme. Journal. Dîné aux nouvelles, quenelles de brochet, carottes, champignons de Paris. Poire à la vapeur et figues dans leur jus. Vu Les Voyages de Sullivan, Sullivan’s Travels, 1941, de Preston Sturges, avec Joel McCrea et Veronica Lake, curieusement tardif pour un film (un peu bêta) sur la Grande Dépression. Journal, relecture émise en ligne. Commencé la collection des tweets récents mais j’ai pris presque un mois de retard “avec tout ça” et n’arrive à en transcrire qu’une dizaine, car je tombe de sommeil. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 9 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 10 décembre 2019, 9 h 58
modifiée le mercredi 11 décembre 2019, 12 h 37
Mardi 10 décembre 2019.
Semaine 50, Saint Romaric — 344/21. Plieux. Mal dormi, assez forte douleur au bas-ventre, à droite. Réveillé à six heures, levé à sept heures et demie avec Pierre. Grand froid dans la maison, le chauffage de marche pour ainsi dire plus du tout, bien que la chaudière tiurne à plein régime. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue de la chambre à l’aube. Très beau temps, mer de brouillard ensoleillée. Agenda. 09:57:40 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, collectage. Tél. de Philippe Martel, qui a pris un (bel) appartement à Dijon et m’annonce que S. M. quitte ses fonctions à la fin de l’année. Tel. d’Alain Azulay. Échanges avec Mme Ruelle. L’Arrière-Pays. Crise boulimique en compagnie du chien Vidocq, mangé du boudin froid en conserve (?), ce qui n’est pas particulièrement bon et se révèle un peu répugnant, même. Saint-Sardos, pain grillé, gelée ou coulis de cerises griottes, fruits secs, café. “Livraison” de la mi-journée de Le Jour ni l’Heure, mais ce sont surtout des mises à jour de photographies anciennes qui n’avaient pu être traitées en voyage. Bain. Promenade avec le chien Vidocq sur le plateau, chemin de l’église, gagné le Cassé par les champs, tour du hameau, rentré par la route. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, introduit du gris et même du beige dans la mer. Communiqué n° 99 du CNRE, pour le premier anniversaire du pacte de Marrakech. Journal. Dîné aux nouvelles, restes de boudin froid en boîte, saint-sardos, petits palets de polenta, carottes et champignons de Paris. Revu The Sound of Music, La Mélodie du bonheur, 1965, de Robert Wise, chef-d’œuvre d’histoire révisionniste, mais moins que le “vivre ensemble”. Journal, relecture et mise en ligne. Tweets, collection. Couché à deux heures et demie.    

lire l’entrée du mardi 10 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 11 décembre 2019, 13 h 12
modifiée le jeudi 12 décembre 2019, 10 h 06
Mercredi 11 décembre 2019.
Semaine 50, Saint Daniel — 345/20. Plieux. Levé à sept heures et demie. L’Arrière-Pays, autoportrait de la nuit et crèche de Plieux la veille, “Village blanc en Espagne”. L’Arrière-Pays, très activement toute la matinée. Comptes : Dernière connexion le 07/12/2019 à 11h07 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.255,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Le détail des opérations ne s’ouvre pas. Agenda. 12:50:07. Problèmes avec Serv’Élite, qui vient pour la chaudière mais ne peut y accéder avec le camion de service à cause des interminables travaux de la rue. Menace de revenir “quand les travaux seront finis”…  13:12:04 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Suite des problèmes avec la camionnette Serv’Élite, retour de Pierre, furieux parce que j’ai invité le technicien à passer par la rue barrée, ce qui dérange le sable pilé, d’où lettre d’excuses de sa part à la mairie. Le technicien ne s’occupe que de la chaudière, qui va très bien, et ne peut rien pour les conduits, qui ne sont pas de son ressort — aucun progrès, donc. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1785-1786, affaire du Collier, Calonne reconnaît la banqueroute, propose un vaste plan de réformes. Martin s’oppose à Droz, qui pense que ce plan aurait pu sauver la monarchie. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Tél. de Mme Ruelle, documents à réimprimer et rescanner, et elle plaide pour un twittos bloqué, mais je ne le retrouve pas. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, repris les flammes, épaissi et élargi la fumée. Lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Reçu Les Âmes de cristal, de Benjamin Randow. Journal. Dîné aux nouvelles, tartes aux champignons, carottes, poireaux, etc. Salade verte. Poire à la vapeur et figues au sirop. Revu un documentaire sur le “duel” entre Philippe Pétain et Léon Blum, superficiel et trop bref. Remonté relativement tôt. L’Arrière-Pays. Journal, entrée du jour, relecture et mise en ligne (l’épisode Serv’Élite, le chauffage non-chauffage). Tweets, collectage, remonté à la fin novembre. Couché vers une heure.

lire l’entrée du mercredi 11 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 12 décembre 2019, 10 h 20
modifiée le vendredi 13 décembre 2019, 10 h 10
Jeudi 12 décembre 2019.
Semaine 50, Sainte Chantal — 346/19. Plieux. Bien dormi. Levé un peu avant huit heures, grève de France Culture, écouté France Musique. Temps gris et pluvieux. 17° dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et grand Vaisseaux brûlés, état de la veille. Comptes : Dernière connexion le 12/12/2019 à 10h11 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.255,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 11/12/2019 -2.255,26 € /// À venir -13,48 € | Prévisionnel -2.268,74 € /// Débiteur depuis 37 jours /// 10/12 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € /// 09/12 VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: VOTRE RETRAITE SECURITE SOCIALE - REF : 12115777 CAMUS 1119 +1.142,48 € /// 09/12 CHEQUE 3328018 -888,75 € (CÉLINE) /// 06/12 REMISE CHEQUES BORDEREAU 05439094 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001+746,97 € /// 06/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007364931510 - REF : YYW1007364931510 PAYPAL VIREMENT +250,00 €/// 06/12 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.09 AU 30.11.2019 TAEG : 16,599% FACILITE DE CAISSE ESPRIT LIBRE AU TAUX DE 10,780% -15,59 € /// 05/12 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 05/12 - MOTIF : 100P3077570 32 051219 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT : NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB -742,05 € (Voiture)/// (argent liquide Pierre/Jeanne toujours pas pris en compte). Agenda. 10:19:48 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Parlé à un jeune homme très aimable à la BNP qui dit que l’argent liquide a bien été pris en compte, mais à la date où il aurait dû l’être d’emblée, rétrospectivement, ce qui explique que je ne l’aie pas vu (du coup la situation est encore plus délicate que je ne le croyais). Tweets, suite de la collection rétrospective. Le Jour ni l’Heure, rattrapage de plusieurs photographies de voyage qui n’avaient pu être légendées sur le moment, plus un carton politique (« Ils veulent que les femmes soient mieux protégées ? ») ; Madone du rosaire, de Luca Giordano, 1657, dét., saint Dominique, exp. Luca Giordano au Petit Palais, sam. 23 novembre 2019 ; et dét. de sol de parc de stationnement Vinci, Bac-Montalembert, en quittant l’hôtel Pont-Royal le lundi 25 novembre. Pierre revient relativement tôt, bain,  lecture par lui d’Henri Martin, année 1787, l’assemblée des Notables, Calonne toujours, Mirabeau déjà. Promenade avec Pierre mais sans Vidocq sur le plateau, été au Cassé, boulevard extérieur. Très intéressante conversation au retour avec Simone Aeberhard, devant la guérite de la crèche où nous achetons des “merveilles”, et d’où il ressort 1/ que la flèche de l’église a été abattue par la foudre en 1857 mais aussitôt reconstruite avec les mêmes pierres 2 / que la partie proprement religieuse de la crèche a toujours été très limitée et qu’il n’y a pas eu d’évolution sur ce point. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, essayé d’obtenir un rouge plus seyant pour les flammes. Lecture par Pierre de Gunther Anders, obsolescence du sens, il faudra revenir sur tout cela. Journal (la conversation avec Simone A.). Dîné aux nouvelles, attras (ou accras ?) de morue, carottes, salade verte, avocats, Revu Maryland, 2015, d’Alice Winocour, avec Diane Kruger et les beaux Matthias Schoenaerts et Paul Hamy. Journal, entrée du jour, relecture et mise en ligne. Tweets, remonté la collecte jusqu’au 19 novembre, tout est, route enfin dégagée, vais pouvoir me consacrer au Dictionnaire, à ma vive satisfaction. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 12 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 13 décembre 2019, 10 h 31
modifiée le samedi 14 décembre 2019, 10 h 48
Vendredi 13 décembre 2019.
Semaine 50, Sainte Lucie — 347/18. Plieux. Pas mal dormi, réveillé à sept heures vingt par les portes qui claquent dans la maison à cause de la tempête extérieure. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue sur la maison L’Hérité, à Gramont, prise du cap du Cassé et très “traitée”, à la Valenciennes-Morandi, (idéalement). Temps spectaculairement affreux, du coup pas mal : jour ne se lève pas, pluie, vent très fort (vendredi 13, sainte Lucie). Comptes : Dernière connexion le 12/12/2019 à 10h35 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.255,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 12/12/2019 -2.255,26 € /// À venir -73,48 € | Prévisionnel -2.328,74 € /// Débiteur depuis 38 jours /// (aucun mouvement) /// Agenda. 10:30:12 //////// Le Jour ni l’Heure. Repris enfin le Dictionnaire des délicatesses du français contemporain, article “légitime” (être légitime à). Le Jour ni l’Heure, rattrapage de photographies récentes qui n’avaient pu être légendées et Tulipes de Jeff Koons à Paris le 23 novembre, portrait par Reynolds du jeune cinquième comte de Carlisle, 1769, musée du Luxembourg, vendredi 22 novembre 2019, et placard sur l’amalgame (à propos, implicitement, de Christchurch). Bain. Retour de Pierre, l’ai aidé à enlever des branches tombées dans la rue lors de la tempête de la nuit et à dégager partiellement le caniveau bouché le long de la murette sud et sous le portail. Tour du village par le flanc nord, passage du nord-est, très belles vues noires et brun foncé à la Braque ou Fautrier [corr. autom. : “Facturier”] juste avant la nuit, ciel noir, regretté de n’avoir pas pris l’appareil. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, la mer évolue vers le gris-beige, avec des vagues blanches. Lecture par Pierre d’Anders, obsolescence du sens. Communiqué n° 100 du CNRE, retraites et retrait (sur les “régimes spéciaux”). Dîné aux nouvelles, semoule, œuf à cheval, carottes, champignons. Poire à la vapeur avec des merveilles, et des chocolats du collège. Essayé de regarder enfin The Wizzard of Oz mais ne tenons qu’une petite demi-heure et passons à [j’ai oublié]. Journal (Benjamin Stora et l’histoire de l’immigration). Couché vers une heure. 

lire l’entrée du vendredi 13 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 14 décembre 2019, 10 h 56
modifiée le dimanche 15 décembre 2019, 19 h 54
Samedi 14 décembre 2019.
Semaine 50, Sainte Odile — 348/17. Plieux. Bien et beaucoup dormi, levé à huit heures et demie, surpris par Céline dans la bibliothèque en train de m’habiller (mais décent). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (on dirait l’ayatollah Khomeiny) et petit étang en avant de La Bordevieille, Plieux, mardi 10 décembre 2019. Émission de Finkielkraut sur la maladie d’Alzheimer. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 13/12/2019 à 10h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.255,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 13/12/2019 -2.255,26 € /// À venir -73,48 € | Prévisionnel -2.328,74 € /// Débiteur depuis 39 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 10:55:44 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dictionnaire des délicatesses du français contemporain,  article faire, révisions et ajouts. Le Jour ni l’Heure, deux photographies prises le samedi 23 novembre 2019 au Petit Palais, à Paris : Tête de petit garçon, 1872, de Vincenzo Gemito, ex. Gemito ; et Femme au bouquet, Félix Vallotton, 1922, collection permanente ; plus un placard “politique”, « Les blancs sont victimes de leur sagesse écologique. Etc. ». Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1787, chute de Calonne, Loménie de Brienne principal ministre, M. de Montmorins aux Affaires étrangères, honteuse abstention de la France dans les affaires de Hollande. Magnifique promenade dans la vallée avec Pierre et le chien Vidocq pour voir l’Arratz débordé, temps superbe, lumière admirable. Naturellement nous ne pouvons traverser et revenons par le même chemin. Atelier. Grand Vaisseaux brûlés, détails, montagne bleues, mâts, etc. Lecture par Pierre d’Anders, L’Obsolescence de l’homme. Journal. Dîné aux nouvelles, omelette aux pommes de terre et aux champignons, salade verte et avocats, pain grillé, poire à la vapeur et “merveilles”, chocolats du collège. Vu les deux derniers épisodes de Succession, bien. Journal, relecture et mise en ligne. Dictionnaire. Couché à minuit et demi.   

lire l’entrée du samedi 14 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 15 décembre 2019, 19 h 59
modifiée le lundi 16 décembre 2019, 10 h 32
Dimanche 15 décembre 2019.
Semaine 50, Sainte Ninon — 349/16. Plieux. Bien dormi, levés à huit heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Cent une vues sur Castelnau-d’Arbieu (44), du matin même. Déjeuné en bas avec Pierre. Nouveau carton politique qui se veut “global” et qui du coup est trop long. Matinée d’agitation twiterrienne autour de l’“affaire Delevoye”. Le Jour ni l’Heure, deux vues prises la veille dans la vallée, l’une sur le château avec le chien Vidocq au premier plan, l’autre sur les inondations de l’Auroue, dans la grande lumière. Cherché dans de vieux albums de famille des photographies de mon grand-père Jean Gourdiat demandées récemment par ma cousine ou nièce X., fille d’Ivan Gourdiat. Mis en ligne un photographie de lui vers 1900, avec son chien Cyrano (je crois), une autre de son fils Jean II avec sa fiancée ou femme Gabrielle Morel, à Nice ou à Cannes vers 1930, une troisième d’un groupe en excursion au château de Tournoël vers 1900, avec Jean Ier au premier plan, toujours un chien entre les bras. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1788, renvoi de Loménie de Brienne, rappel de Necker, agitation générale, affaire de Grenoble et Vizille, convocation des États-Généraux. Promenade relativement tardive sur le flanc nord, passage du nord-est, mais je ne retrouve pas les effets braquo-fautriens qui m’avaient plu deux jours plus tôt, sous un ciel sombre, quand je n’avais pas l’appareil. Chien Le Coz pénible au départ et insupportable au retour, d’autant que je me permets d’aller dans le jardin (le nôtre, naturellement), ce qu’il ne tolère pas — mais comment peut-on vivre avec un animal aussi pénible et déplaisant ? Atelier, grand Vaisseaux brûlés, touches finales (au moins pour cette session), les côtés. Lecture par Pierre de Gunther Anders, fini le deuxième volume de L’Obsolescence de l’homme, négligeons pour la moment le troisième, recueil d’essais posthumes, et passons à Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque (1925). L’Arrière-Pays. Agenda, la veille et ce matin. Dîné aux nouvelles, pâtes (du chien) et carottes, poire à la vapeur et framboises. Vu un documentaire de la chaîne “Histoire” ou de “Toute l’histoire” sur les projets d’Hitler pour sa ville de Linz. Remontés relativement tôt. Essaie de rattraper le retard pris bêtement ce matin. Agenda. 22:12:57 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne.  Couché après deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 15 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 16 décembre 2019, 10 h 39
modifiée le mardi 17 décembre 2019, 12 h 41
Lundi 16 décembre 2019.
Semaine 51, Sainte Alice — 350/15. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et crèche à Plieux la veille, avec visiteurs, guérite et ciel. Beau temps. Message d’une dame Roxana d’Arco qui me propose un “droit de réponse” à Al Jazeera mais comme je ne sais pas à quoi et qu’elle me parle avec insistance de ma “théorie” du Grand Remplacement, il est difficile de lui répondre. Chien Le Coz particulièrement pénible comme tous ces jours-ci, il faut se barricader (pourtant en hiver on est un peu plus tranquille, en général). Agenda. 10:38:51 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, un placard “politique” (“Entre vivre ensemble, il faut choisir”), deux tableaux vus l’un le 22 novembre 2019 à l’exposition de peinture anglaise du musée du Luxembourg (Thomas Daniell, Eidgah à Amroha, 1808, monument indien), l’autre le samedi 23 à l’exposition “Luca Giordano” du Petit Palais (Ribéra, Apollon et Marsyas, 1637). Donné un nouvel entretien à Al Jazeera, sous forme de questions posées bizarrement au titre de “droit de réponse” à  une émission que je n’ai pas vue (rien à voir avec l’enregistrement ici). Bain. Promenade crépusculaire avec le chien Vidocq, rempart nord, plaza Mayor, chemon de l’église, retour par la grand rue. Ciel stupéfiant au-dessus de la maison Aeberhard, on dirait un magnifique Franz Kline, à la fois très noir et très lumineux, sur fond gris perle — malheureusement je n’ai pas l’appareil. Chien Le Coz insupportable à la sortie et encore bien davantage au retour. Atelier, commencé un petit paysage avec la maison L’Hérité, sous Gramont, vue du cap du Cassé. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tartothon, champignons, carottes, salade verte. Poire à la vapeur et framboises. Vu beaucoup de Titanic, mais abandonné le navire avant la catastrophe. L’Arrière-Pays. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne (le ciel à Plieux).  

lire l’entrée du lundi 16 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 17 décembre 2019, 12 h 50
modifiée le mercredi 18 décembre 2019, 16 h 00
Mardi 17 décembre 2019.
Semaine 51, Saint Judicaël — 351/14. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et photographie de 1945 (?) où l’on voit en rase campagne mon père, mon grand-père Gourdiat, ma tante Suzanne Gourdiat (je crois), mon frère Patrick, deux petites filles Chassaigne (ou ma sœur Florence ?). L’Arrière-Pays. Tél. de la gendarmerie, nouvelle convocation pour cette après-midi (gendarme Matthieu). Agenda. 12:49:30 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Un carton politique sur la phrase contestée à Auch (“Entre la soumission et la guerre, la guerre”) ; un tableau de Willem Bastiaan Tholen du musée de Gouda, Les Patineurs, 1904, vu le dimanche 24 novembre à la fondation Custodia, à Paris ; et la plaque sur la maison natale de Manet, 5, rue Bonaparte à Paris, même jour. Bain. Écrit à M. Bruce de Jaham. Été à la gendarmerie de Saint-Clar. Reçu par le gendarme Matthieu, ou Mathieu, tout à fait correct, poli et presque cordial, sans complaisance. Je croyais que c‘était pour une affaire de voisinage mais non, c’est encore la Licra, pour ce tweet : « Une boîte de préservatifs offerte en Afrique c’est trois noyés en moins en Méditérranée, cent mille euros d’économie pour la Caf, deux cellules de prison libérées et trois centimètres de banquise préservés ». Interrogatoire (sur ce que j’ai bien pu vouloir dire par là), puis longue séance de photographies face et profil et de prise d’empreintes, les dix doigts, les deux paumes, les deux index dans leur longueur. Dans la salle où l’on me laisse seul un moment il y a une longue corde en évidence sur une chaise, je demande si c’est pour que je me pende mais non, c’est parce qu’un cheval s’est échappé. Rentre vers sept heures, marche jusqu’à la route. Chien Le Coz particulièrement déchaîné, comme tous ces temps-ci. Pas d’atelier. L’Arrière-Pays. Dîner aux nouvelles, gnocchis, carottes, poire à la vapeur et framboises. Vu un documentaire très orienté sur les “tensions raciales” à Los Angeles au début des années 40, surtout entre les Mexicains et les Marines. L’Arrière-Pays. Journal (mon après-midi à la gendarmerie). Couché sur les deux heures. 

lire l’entrée du mardi 17 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 18 décembre 2019, 16 h 13
modifiée le jeudi 26 décembre 2019, 21 h 22
Mercredi 18 décembre 2019.
Semaine 51, Saint Gatien — 352/13. Plieux. Réveillé un peu avant huit heures par le chien Le Coz, d’abord dans sa maison puis à l’extérieur. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton politique, sur le tweet incriminé la veille. L’Arrière-Pays. Chien Le Coz insupportable, Céline dit qu’il suffit qu’elle change d’étage chez nous pour qu’il aboie. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise” au musée du Luxembourg le vendredi 22 novembre 2019 : portrait par Gainsborough de son neveu Gainsborough Dupont, 1754-1797 ; et deux Reynolds, double portrait de Mr. Huddesford et de Mr Bamfylde, c. 1778, et portrait de l’Honorable Miss Monckton (plus tard comtesse de Cork), 1777-1778. Comptes :    Dernière connexion le 14/12/2019 à 10h53 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.315,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 17/12/2019 -2.315,26 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel -2.338,73 € /// Débiteur depuis 43 jours /// 16/12 PRELEVEMENT ORANGE DU 16/12 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319I8) - P - REF : 5B052T631 B052T6319I831E LIB -60,00 € /// Agenda. 16:12:47 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1789, les réunions provinciales d’élections des députés aux États-Généraux, derniers combats des parlements, la question du vote par ordre ou du vote par tête, réunion des États-Généraux, le Tiers en noir. Promenade avec Pierre sur le plateau, chemin de l’église, été au Cassé par les champs, boulevard extérieur, retour par le hameau lui-même et par la route. Chien Le Coz insupportable au départ et au retour. Atelier, paysage de Lomagne, la maison L’Hérité, sous Gramont. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque, 1925. L’Arrière-Pays. Dîné au nouvelles, mais on ne comprend rien et on ne s’entend pas, à cause des aboiements continuels et très forts du chien Le Coz. Jardinière de légumes et semoule. Poire à la vapeur et nougat de la guérite de la place. Vu un documentaire d’histoire contemporaine, mais pour l’instant j’oublie sur quoi [la rivalité entre Maria Calas et Renata Tebaldi].  Journal, rédaction, relecture, mise en ligne (Anders, dont copié un long passage). Couché vers deux heures et demie. 

lire l’entrée du mercredi 18 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 19 décembre 2019, 19 h 59
modifiée le vendredi 20 décembre 2019, 12 h 17
Jeudi 19 décembre 2019.
Semaine 51, Saint-Urbain — 353/12. Plieux. Réveillé avant huit heures par les aboiements du chien Le Coz. L’Arrière-Pays, toute la matinée, et force aboiements au moindre mouvement dans notre maison (monter l’escalier, ouvrir une fenêtre, sortir notre propre chien (qui naturellement n’aboie jamais) n’en parlons pas). Incapacité totale de travailler, veau-l’eaue. Lu Benjamin Randow, Les Âmes de cristal. Le Jour ni l’Heure, livraison du matin et de la mi-journée en un seul bloc à la mi-journée, autoportrait de la nuit et carton “politique” trop dense (“Des mots pour décrire la situation”). Une photographie de la veille, Bordevieille et son petit étang ; l’autoportrait de Goya en 1783, revu à Agen le mercredi 4 décembre ; et une craie de Gérard de Palézieux, Fondamente Nuove, Venise, s. d., vu à la fondation Custodia à Paris le dimanche 24 novembre. Grand retard. Aboiements chien Le Coz, à devenir fou. Retour de Pierre, bain, lecture par lui d’Henri Martin, printemps 1789, querelle entre les ordres mais les deux ordres privilégiés perdent toutes les batailles. Cahiers de la noblesse du tiers. Sieyès et Mirabeau. Promenade avec Pierre, forts aboiement Le Coz à la sortie. Flanc nord, échangé quelques paroles avec le très aimable M. P., mais je suis très tendu nerveusement par les aboiements et trouve difficilement des mots. Été à l’étang de Bordevieille, joli endroit. Remonté vers Saint-Vidal. Pas d’aboiements au retour mais je les attends tellement que l’effet est le même. Atelier, petit paysage avec L’Hérité, ne vient pas mal. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque, curieux petit livre contre le culte des héros, assez barrésien [corr. autom. : “baratine” (!!!!!)] de ton. L’Arrière-Pays. Agenda. Dîné aux nouvelles. Pas d’aboiements. Pierre a eu un déjeuner de Noël au collège et mange à peine, moi des sardines et du thon sur des toasts, de la salade verte avec des avocats, une poire à la vapeur avec de la crème de marrons. Vu Sunset, curieux et long film hongrois de Laszlo Nemez, 2018, avec Juli Jakab (Budapest 1913). Comptes : Dernière connexion le 18/12/2019 à 16h10 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.315,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 19/12/2019 -2.315,26 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel -2.338,73 € /// Débiteur depuis 45 jours //// (aucun mouvement). Agenda. 00:14:24 /////// L’Arrière-Pays. Journal. Couché après deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 19 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 20 décembre 2019, 12 h 26
modifiée le samedi 21 décembre 2019, 12 h 37
Vendredi 20 décembre 2019.
Semaine 51, Saint Théophile — 454/11. Plieux. Réveillé tôt, levé à sept heures et demie. Journal, entrée d la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton politique, “Le génocide à l’homme”. L’Arrière-Pays toute la matinée, bureau d’esprit. Aucun aboiement, un délice (malgré la tension impliquée par l’attente). Comptes :  Dernière connexion le 20/12/2019 à 00h11 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.315,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 19/12/2019 -2.315,26 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel -2.338,73 € /// Débiteur depuis 45 jours /// Aucun mouvement. Agenda. 12:25:53 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Trois photographies du vendredi 22 novembre 2019, à Paris : Gainsborough, portrait du 10e vicomte Kilmorey, Sir John Needham, 1768 ; plaque sur la maison parisienne d’Olympe de Gouges, 18-20, rue Servandoni (mais rien pour Barthes) ; dét., le chapeau de Jacob, de la Lutte de Jacob avec l’Ange, 1861, Delacroix, église Saint-Sulpice. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Retour de Pierre, désormais en vacances. Marché avec lui sur le plateau, jusqu’à l’embranchement — pas d’aboiements du chien Le Coz au départ mais vive crise d’hystérie par procuration, de sa part, au retour : affreuse déception, je le croyais parti en vacances. Atelier, L’Hérité, j’en suis assez satisfait. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque, vive critique des “possédants”. Journal. Dîné aux nouvelles, accras de morue, salade verte aux avocats, poire à la vapeur et figues dans leur jus. Revu A Star Is Born, Une étoile est née, 1954, de George Cukor, avec James Mason et Judy Garland. L’Arrière-Pays. Journal, rédaction, relecture et mise en ligne. Couché après deux heures.    

lire l’entrée du vendredi 20 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 21 décembre 2019, 12 h 59
modifiée le dimanche 22 décembre 2019, 15 h 44
Samedi 21 décembre 2019.
Semaine 51, Saint Pierre Canisius — 355/10. Plieux. Peu dormi, réveillés peu après sept heures par le chien Le Coz dans sa maison, puis dans son jardin (une question, c’est de savoir comment sa maîtresse elle-même peut supporter une aussi sale bête ? Ou bien elle aime les aboiements ? Ce serait bien une des goûts les plus bizarres répertoriés — à moins que son goût ce ne soit d’embêter ses (son) voisin(s)). Levé épuisé vers huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton politique, “Le négationnisme aujourd’hui c’est la négation du Grand Remplacement”. L’Arrière-Pays, très activement, force plaisanteries autour d’une couverture stupéfiante de Libération, quai de gare noir de foule noire, titre : “Les chemins de fer au ralenti, les négos aussi”. Comptes : Dernière connexion le 20/12/2019 à 12h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.315,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 20/12/2019 -2.315,26 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel -2.338,73 € /// Débiteur depuis 46 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 12:59:01 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le paysage avec la ferme L’Hérité la veille, La Promenade du soir la veille également, et le petit portrait équestre de Maria Teresa de Valabriga à l’exposition Goya d’Agen le 4 décembre. L’Arrière-Pays. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, conclusion récapitulative. Promenade avec lui et Vidocq à la nuit tombante, par un très mauvais temps, seulement jusqu’au bout du chemin de l’église. Atelier, petit paysage avec L’Hérité. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, quenelles de brochet sauce Golubert, carottes, chips, poire à la vapeur aux myrtilles et au lieu de Guyane, reçu de M. Resca. Vu un épisode d’une série américaine très violente et très grossière sur des évangélistes rivaux (sur des évangélistes rivaux très violents et très grossiers, plutôt), puis La Valse de Paris, 1949, de Marcel Achard, avec Pierre Fresnay en Offenbach et Yvonne Printemps en Hortense Schneider. Journal (“l’orangerie française”, Fulda). Tweets, collecte, mais sans remonter bien loin. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du samedi 21 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 22 décembre 2019, 15 h 54
modifiée le lundi 23 décembre 2019, 12 h 21
Dimanche 22 décembre 2019.
Semaine 51, Sainte Françoise-Xavière — 356/9. Plieux. Forte tempête dans la nuit mais la maison tient, nous aussi. Levé à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton, la davocratie. L’Arrière-Pays. Pierre va sur la plaza Mayor pour y tenir la guérite de la crèche. Le Jour ni l’Heure, grand Vaisseaux brûlés (couverte 100x100 n° 46) ; L’Hérité, dét., état de la veille ; Le Retour de l’Enfant prodigue, chemin de La Rouquette la nuit, l’avant-veille. Il fait grand froid, j’ai les pieds gelés. Agenda. 15:53:47 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre. Fini les dix-neuf volumes de l’Histoire de France d’Henri Martin (mais nous avons commencé à Charles VIII, à peu près au dixième) (il met la clef sous la porte le 17 juin 1789 et non pas le 14 juillet, qu’il ne mentionne même pas) et passé à Michelet, Histoire de la Révolution française, préface assez planplan mais informative d’une dame X. (oublié). Promenade avec Pierre et Vidocq par un temps de cochon, jusqu’à Saint-Vidal. Atelier, le petit paysage avec L’Hérité (fini ?). Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque, pas inintéressant et bien écrit, sur un mode barrésien [corr. autom. obstinée : “baratine”]. L’Arrière-Pays. Tweets, collectage. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, salade verte et riz, poire à la vapeur, framboises et myrtilles. Surf télévisuel, vu un peu de Mars Attacks et même d’Alien, mais ennui mortel, remonte relativement tôt. Journal, entrée du jour (La “Symphonie des Adieux”, lampadaires qui pètent les uns après les autres, situation financière (tendue)). Relecture. Mise en ligne. Au moment de la mise en ligne, vers  une heure du matin, message très désagréable comme à l’accoutumé de M. Candelon, de  la Garrière voisine, qui proteste, apparemment, contre l’entrée précédente, qui pourtant le concernait assez peu, et ne nommait rien — du coup je suis obligé de la mettre en accès libre, et celle du jour aussi, avec le message de l’intéressé. Continué la collecte des tweets, pour Tweets II, dont la publication est imminente. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du dimanche 22 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 23 décembre 2019, 12 h 32
modifiée le mardi 24 décembre 2019, 17 h 40
Lundi 23 décembre 2019.
Semaine 52, Saint Amand — 357/8. Plieux. Peu dormi, réveillé tôt, levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton politique, “Complotisme et conspirationnisme”. Pierre va de nouveau tenir la guérite de la crèche, ainsi qu’il s’est engagé à le faire toute la semaine, ce que je n’avais pas compris (il n’aura pas volé son paradis, celui-là…). L’Arrière-Pays, intense activité toute la matinée, mais après tout ce n’est pas du temps perdu puisqu’il s’agira des dernières pages de Tweets II (rien ne se perd). Agenda. 12:32:08 //////// Le Jour ni l’Heure. Barbara Cassan à “La Grande Table”. Le Jour ni l’Heure, La Ferme l’Hérité, petit paysage photographié la veille ; George Stubbs, Couple de Foxhounds, 1792, musée du Luxembourg, ex. anglaise, le 22 novembre 2019 ; et Micco Spadaro, La Peste du largo del Mercatello, 1660, dét. architectural, musée du Petit Palais, ex. Luca Giordano, avec Pierre, samedi 23 novembre 2019. Bain, lecture par Pierre du Michelet de la Pléiade, préface d’une dame Paule Petitquelquechose. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, lumière basse, itinéraire assez original, champ à gauche de la route de Gramont, Saint-Vidal, tour du Cassé. Atelier, faute de toile peint sur verre, l’ancien vasistas de la tour. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque (qui n’a à peu près rien à voir avec Plutarque), l’enlèvement, les milieux réactionnaires en 1925. Communiqué du CNRE n° 101, Macron et la colonisation. Diné aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes (?), salade verte, poire à la vapeur et myrtilles, miel de Guyanne de M. Resca. Surf cinématographique, revu un peu de Roméo + Juliette de Baz Luhrmann, 1996, avec Leonardo di Caprio et Claire Danes, et de La Belle et le Clochard. La description de ma situation financière dans le journal a entraîné (j’imagine) des abonnements et réabonnements assez nombreux et surtout très généreux, “de soutien” (100 €), permanent (500 €) et même un don de 1000 €, apparemment sans abonnement — un peu embarrassé, mais bon, je surmonterai… Un ou ds-eux jours de plus à ce régime et je devrais pouvoir “repasser positif” avant le 31 (nouvelle lettre de la banque, convocation pour “examiner les solutions”). Journal (quatrième symphonie d’Albéric Magnard, entendu au début de l’après-midi. Tweets, collecte des plus récents, mais il en manque encore beaucoup. Devrais écrire à M. Pohon mais les activités de ce côté-là sont bloquées par la situation bancaire. Couché vers deux heures.

lire l’entrée du lundi 23 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 24 décembre 2019, 18 h 05
modifiée le mercredi 25 décembre 2019, 15 h 44
Mardi 24 décembre 2019.
 Semaine 52, Sainte Adèle — 358/7. Plieux. Bien dormi, levés à huit heures et demie, réveillés pr Céline dans la bibliothèque. Pierre va à la guérite. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton, “Les deux contradictions de l’écologie”. Cette fois-ci je crois que le chien Le Coz est vraiment en vacances, de sorte que je le suis aussi — grand silence, quelle bénédiction ! Néanmoins je n’en profite guère, par bêtise : L’Arrière-Pays, arguties sans intérêt. Tél. de Pierre-Guillaume de Roux. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Plieux la veille, lumière faible, le verger Aeb., l’église, les champs à l’orée d’une forêt (Sur un fangeux hiver, Douve… ). Beaucoup de temps perdu, retard. Importé 1200 € de PayPal, après 640 hier (cette fois-ci on devrait presque y être…).Troisième symphonie de Magnard. Agenda. 18:04:43 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Atelier, Was ist das ?, essai de vitrail pour Noël. Lecture par Pierre de Jean de Pierrefeu, L’Anti-Plutarque, fini le livre, passé à La Haine, de Gunther Anders, préface de je ne sais qui. Tél. de ma cousine François O’Lanyer. Tél à ma sœur. Bain. Été chez Jeanne Lloan qui ne pouvait venir ici ni surtout en repartir dans la nuit glacée, et où nous avons pris en main (surtout Pierre) l’organisation du dîner comme si c’était à la maison. Soufflé aux coquilles saint-jacques et terrine de saumon aux légumes, sanglier de Cadarcet, champignons et pommes sautées, vacherin des monts-d’or, bûche du pied du clocher de Lectoure, madiran château de Vialla (dont je suis seul à boire). Jeanne m’offre le magnifique livre Skira sur Gérard de Palézieux, avec le texte de Bonnefoy, et à Pierre deux livres sur les châteaux du Gers occidental et sur les vallées pyrénéennes. Lui offrons des soufflés des Délices de Lomagne et le petit paysage récent Les Noyers au Cassé. Infusion excellente (verveine + menthe + anis). Rentrés vers une heure. Journal

lire l’entrée du mardi 24 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 25 décembre 2019, 16 h 00
modifiée le jeudi 26 décembre 2019, 19 h 17
Mercredi 25 décembre 2019.
Semaine 52, Noël — 359/6. Plieux. Très bien dormi, levé à huit heures et demie. Petit déjeuner à la chandelle dans la cuisine avec Pierre et Vidocq, Pannetone du Pied du clocher de Lectoure avec du miel guyanais de papinabo, envoyé pour Noël par M. Resca. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille chez Jeanne avec L’Hiver en Louange, et carton “Grand Remplacement et génocide par substitution” avec la même photographie, qui s’y prête très bien. Matinée twiterrienne à l’accoutumée, principalement sur le mode plaisant (« Arlette Info. Le franc CFA est supprimé. Il sera remplacé par l’euro CAF »). Le Jour ni l’Heure, photographie abstraite prise la veille chez Jeanne à travers la porte vitrée de sa cuisine ; L’Hiver en Lomagne, couverte 100x100 n° 2, 2010 (coll. J.L.) ; et l’essai de vitrail en cours. L’Arrière-Pays. Importe au fur et à mesure toutes les rentrées PayPal (abonnements et réabonnements à ce journal), pour tâcher de “repasser positif” avant le 32 et les ennuis sérieux — près de 2000 € depuis avant-hier, je pense que je vais y arriver. Agenda. 15:58:05 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Lecture par Pierre du Michelet de la Pléiade, préface de Paul Petitier. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le flanc nord, cap Pezat, étang aux ragondins, bas des jardins Lavauden, plaza Mayor. Atelier, la vitrail (Was ist das ?). Lecture par Pierre de Gunther Anders, La Haine, fragment du troisième volume projeté de L’Obsolescence de l’homme. Écrit à Olivier Maulin, pour le remercier de son grand article dans Valeurs actuelles, dont toute ma famille m’a parlé, à ma relative surprise. Dîné aux nouvelles, filets de caille en sauce, vacherin, marina “château de Vialla”, pannetone grillé avec de la confiture de figues. Revu Gigi, de Minelli, 1958, avec Leslie Caron, Louis Jouvet, Maurice Chevalier. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 25 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 26 décembre 2019, 19 h 48
modifiée le vendredi 27 décembre 2019, 7 h 27
Jeudi 26 décembre 2019.
Semaine 52, Saint Étienne — 360/5. Plieux. Bien dormi, levés à huit heures et demie. Déjeuné en bas avec Pierre et Vidocq, “merveilles” du kiosque de la crèche, où justement Pierre va passer la matinée. Décidé de changer ma vie et de consacrer mes matinées à mon travail officiel auquel je n’arrive jamais parce que je fais tout passer avant lui, le Dictionnaire. M’en suis donc occupé de neuf heures dix à midi et demi — à ce rythme, ce serait rapidement bouclé. Le Jour ni l’Heure, livraison du matin et livraison de ma mi-journée agglomérées, autoportrait de la nuit, carton “politique” (écologie et démographie”), paysage très pâle de la veille, abstraction prise à travers la porte de la cuisine, chez Jeanne, le soir de Noël, et vitrail dans l’atelier, le même 24 décembre. Bain, lecture par Pierre du Michelet de la Pléiade, Histoire de la Révolution française, fini la préface de Mme Petitier, chronologie de la vie de Michelet, puis chronologie de la Révolution française, années 1789 et 1790. Promenade sur le plateau avec Pierre et Vidocq, partis en voiture, juqu’au chemin du moulin de Balignac, mais partis dans l’autre sens, en direction de La Rouquette et de Gramont, puis nous nous somme approchés à travers champs d’Espeyrous et de sa carrière. Atelier, mais je n’ai plus de toiles et ne sais trop quoi faire. Repris une vieille charnière métallique, qui depuis mes dernières interventions s’est cassée en deux. Lecture par Pierre des Deux Étendards, de Rebbatet, l’internat de Saint-Chély, dans le Massif central — mieux eut valu commencer par Les Décombres, mais nous ne l’avons pas. L’Arrière-Pays, peu. Comptes : Dernière connexion le 21/12/2019 à 12h55 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.457,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// La page des détails ne s’ouvre pas — c’est bien le moment ! Mais j’ai encore importé 300 € aujourd’hui de sorte que le découvert devrait cette fois être comblé dans les jours qui viennent. Nouveau message de la gestionnaire bordelaise (je crois), m’invitant fermement mais encore poliment à ce qu’il le soit dans les plus brefs délais. Agenda. 19:45:51 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dîné aux nouvelles. Omelette aux champignons et cantal, reste de madiran [corr. autom. : “marine”] et porto. Poire à la vapeur et confiture de figues. Surf télévisuel, vu un peu d’une série qui se déroule à Berlin vers 1910 dans les milieux médicaux atour du Kock du bacile, mais c’est trop sanguinolent pour moi, puis un peu d’Alien, mais je ne tiens pas cinq minutes (contrairement à Pierre). Remonte tôt, donc, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Journal, rédaction, relecture et mise en ligne [Richard Wilson, Thomas Jones, Samuel Palmer]. Tweets, collection, mais il y a toujours un trou. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 26 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 27 décembre 2019, 7 h 38
modifiée le samedi 28 décembre 2019, 10 h 20
Vendredi 27 décembre 2019.
Semaine 52, Saint Jean Apôtre — 361/4. Plieux. Bien dormi, mais assez peu. Réveillé à sept heures, levé aussitôt, à cause du “plan de réforme” (matinées consacrées au travail principal). Comptes : Dernière connexion le 26/12/2019 à 21h17 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.457,26 € /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 26/12/2019 -1.457,26 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel -1.480,73 € /// Débiteur depuis 52 jours /// 24/12,VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007541694550 - REF : YYW1007541694550 PAYPAL VIREMENT +640,00 € (abonnements journal) /// 23/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007527161474 - REF : YYW1007527161474 PAYPAL VIREMENT +350,00 €  (abonnements journal et autres achats en ligne) /// 23/12 CHEQUE 3328016 -132,00 € (Loichot, deux nuits R.) /// Agenda. 07:38:34 /////// Le Jour ni l‘Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton “Le Grand Remplacement n’est en aucune façon une théorie”. Déjeuner en bas avec Pierre et Vidocq. Pierre va à la guérite. Travaillé toute la matinée au dictionnaire, articles “juste” et “faussel”. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, l’affiche de l’exposition Boltanski de 1997, “Derniers Jours” ; Plieux du chemin du plateau ; le “vitrail”. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, Histoire de la Révolution, fini la chronologie, abordé l’introduction de Michelet. M. Saïd Ben H. m’a envoyé un chèque de réabonnement de mille euros, Pierre et moi allons dare-dare à Fleurance pour le porter à la banque. Courses à la grande surface de Fleurance pour un repas de semi-réveillon samedi, plutôt que mardi, car nous sommes invités à un déjeuner mercredi. Ne pouvons franchir le pont d’Aurenque au retour, retournons à Fleurance et faisons une belle promenade sur des levées entre la route de Castelnau-d’Arbieu et le Gers, au large de la maison Pourtet (je crois). Force hérons. Rentrons vers cinq heures et demie. Atelier. Fautes de toiles, repris le grand Albertine disparue, qui a mal vieilli contrairement au petit, et qui de toute façon est trop raide. Lecture par Pierre des Deux Étendards — au moins ce n’est pas ennuyeux. Journal (deux décisions). Dîné aux nouvelles, quenelles de brochet, sauce aux champignons, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu En Secret (Thérèse Raquin), de Charlie Stratton, 2014, tourné en Serbie et en Hongrie avec Jessica Lange et Elizabeth Olsen — excellentes lumières à la Degas, vert argenté. Journal, entrée du jour, relecture et mise en ligne. Tweets, mais toujours sans parvenir à rattraper tous ceux qui ont été perdus. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 27 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 28 décembre 2019, 10 h 33
modifiée le lundi 30 décembre 2019, 0 h 30
Samedi 28 décembre 2019.
Semaine 52, Saints Innocents — 362/3. Plieux. Bien dormi, levé peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille au soir, dans la bibliothèque, pas mal ; et carton, “Le négationnisme aujourd’hui”. Déjeuné en bas avec Pierre et Vidocq (Céline est en vacances jusqu’au 2 janvier). Pierre va à la guérite de la crèche, y assurer la permanence. Vaisselle. Comptes : Dernière connexion le 27/12/2019 à 07h33 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 443,82 € (Victoire !!!! “Repassé positif”) /// Crédits -75.502,18 € /// Solde au 27/12/2019 443,82 € /// À venir -23,47 € | Prévisionnel 420,35 €  /// 27/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007549438821 - REF : YYW1007549438821 PAYPAL VIREMENT +1.200,00 € (abonnements et réabonnements au journal) /// 27/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007564216702 - REF : YYW1007564216702 PAYPAL VIREMENT +320,00 € (idem) /// 27/12VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007555437264 - REF : YYW1007555437264 PAYPAL VIREMENT +210,00 € (idem) /// 27/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007554138859 - REF : YYW1007554138859 PAYPAL VIREMENT+140,00 € (idem) //// 27/12 VIREMENT DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET CRATI MOTIF: IRCEC:RAAP 12-12 - REF : IR          +31,08 €  ///  Agenda, donc première atteinte à la nouvelle règle. 10:33:21 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dictionnaire, article “redoublement du sujet” — hélas il m’inspire un ou deux tweets et donc me détourne un peu de mes résolutions. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, deux de la promenade près du Gers un peu débordé au retour de l’expédition bancaire à Fleurance, une d’Albertine disparue dans son alcôve à notre retour. Bain. Lecture par Pierre de l’introduction de Michelet à son Histoire de la Révolution française. Grande promenade avec Pierre dans la vallée, très beau temps, ciels superbes. Rencontré deux fois sur son (kart ????) le jeune M. Dulau, toujours extrêmement aimable comme son père. Atelier, le grand Albertine disparue, mais je crois qu’il faudrait de la peinture en pot, comme sur le petit. Lecture par Pierre des Deux Étendards (il paraît que François Mitterrand divisait le monde entre ceux qui avaient lu ce livre et ceux qui ne pas). L’Arrière-Pays. Écrit à M. Saïd Ben Saïd. Dîné de semi-réveillon avancé, genre “tuerie” de ma composition, pour être le “repassage positif“ — malheureusement Pierre ne se sent pas bien et n’y fait guère honneur : jambon de bayonne, rosette de Lyon, poulet rôti, brique du Forez, château de Vialla, “omelette norvégienne” (industrielle et bien médiocre). Documentaire sur 1900, image d’époque. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Tweets, collecte, toujours sans combler la période manquante (il y en a sans doute beaucoup d’autres). Couché vers une heure. 

lire l’entrée du samedi 28 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 30 décembre 2019, 0 h 24
modifiée le lundi 30 décembre 2019, 23 h 16
Dimanche 29 décembre 2019.
Semaine 52, Sainte Famille — 363/2. Plieux. Nuit assez agitée, Pierre malade. Levés à huit heures, autoportrait de la nuit et carton “Réduire le Grand Remplacement à un complot, c’est aussi stupide que de faire de la Révolution française un épisode de l’affaire du Collier”. Déjeuner en bas avec Pierre et Vidocq mais il est évident que Pierre ne pourra pas aller au kiosque de la crèche pour y assurer la permanence comme il en a pris l’engagement. Tél. à Simone Aeberhard pour lui proposer de le remplacer mais Jacques est déjà sur place. Dictionnaire, mais perdu la moitié de la matinée à chercher dans Marguerite Duras quelque chose que je n’y trouve pas. Abordé l’article Remplacement (Grand). Naturellement ça vient tout seul. Re-tuerie, même jeu que la veille au soir, mais cette fois Pierre n’y participe pas du tout, sinon en mangeant quelques carottes. Il passe la plus grande partie de la journée au lit. Il paraît qu’il y a dans tout le pays une forte épidémie de grippe intestinale, qui a touché beaucoup de monde dans le village même, mais celle de Pierre ne paraît pas intestinale. Elle est néanmoins très débilitante. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de l’exposition Goya à Agen le mercredi 4 décembre, le couple royal très flatté, pour une fois (dessin), le petit dragueur du Colloque sentimental (il s’attaque à la duchesse d’Albe !), et magnifique détail du Très de Mayo, mais ce n’est bien sûr qu’une grande reproduction publicitaire. Pas le temps de les “légender”. Bain. Lecture par Pierre de Michelet, préface à L’Histoire de la Révolution (1847,  je crois).  Promenade avec le chien Vidocq, Pierre se recouche. Passe au kiosque pour proposer mes services pour le lendemain matin, mais ils sont déclinés (à mon relatif soulagement, avouons-le).  Marché dans la nuit et un froid assez vif sur le chemin de La Rouquette, jusqu’à l’embranchement. Atelier, grand Albertine disparue, refonte générale. Lecture par Pierre des Deux Étendards, très distrayant. Dîner léger, salade verte au fromage de chèvre aux raisins, parfait. Infusion, mais moins bonne que celle de Jeanne. Poire à la vapeur et confiture de figues. Documentaire de la chaîne “Histoire” (ou de l’autre) sur Attila le Hun, un type pas commode du tout. Remonté relativement tôt, mais pas mal de temps perdu sur “les réseaux”. Agenda. 00:22:56 (le système des matinées de dictionnaire ne fonctionne pas très bien non plus (sauf au profit du dictionnaire, naturellement) //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 29 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 31 décembre 2019, 0 h 02
modifiée le mardi 31 décembre 2019, 23 h 53
Lundi 30 décembre 2019.
Semaine 1, Saint Roger — 364/1. Plieux. Pas mal dormi, levé à huit heures, mais Pierre va de moins en moins bien. Sorti le chien, déjeuné seul en bas, monté un petit déjeuner pour Pierre mais il ne peut presque rien manger. Il essaie d’avoir un rendez-vous auprès du docteur Capdecomme mais elle est absente. Nous reportons le déjeuner prévu avec Jeanne mercredi. Travaillé toute la matinée au Dictionnaire, bien que cette nouvelle règle ait pour résultat que tout le reste va à vau-l’eau. Sorti de nouveau le chien à l’heure du déjeuner, tuerie solitaire dans la cuisine, jambon de Bayonne, rosette de Lyon, poulet, saint-nectaire, brique du Forez, petit fromage au raisins secs, madiran, chocolats du collège, café. Le Jour ni l’Heure, envois du matin et de la mi-journée groupés, autoportrait de la veille et carton “Xénophobie et pédagogie sont les deux mots les plus abusivement détournés de leur sens par la clique” ; vue sur les Pyrénées au crépuscule la veille, et deux tableaux vus à Paris le dimanche 24 novembre, un Hartung de l’exposition Hartung au musée d’Art moderne de la ville de Paris, T1973-212, que je n’aime guère, et un Tholen vu à l’exposition Tholen de la fondation Custodia, Lisière du bois sous un ciel nuageux. Bain, lecture par Pierre de Michelet, préface à l’Histoire de la Révolution française, suis étonné par l’extrême anticléricalisme, très violent et agressif. Sorti seul le chien à la nuit tombée, chemin de l’église, prairie du flanc nord en direction de la Rouquette, rejoints assez acrobatiquement le champ qui est en ça de Saint-Vidal, par une pente abrupte et boueuse — Vidocq s’en tire mieux que moi. Atelier, grand Albertine disparue, qui commence à s’améliorer ; lecture par Pierre des Deux Étendards. Dîner très léger, Pierre mange un peu de poulet et nous nous partageons les restes de l’omelette norvégienne du Champion de Fleurance. Vu The Great Gatsby, 2013, de Bart Luhrmann, avec Leonardo di Caprio, film très ambitieuxet mystique, entre Le Château et Godot, mais laid et mal distribué (on se demande bien ce que Gatsby peut bien trouver à Carey Mulligan). Grand retard. Agenda. 23:57:52 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Couché à une heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 30 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 1er janvier 2020, 1 h 08
modifiée le mercredi 1er janvier 2020, 19 h 46
Mardi 31 décembre 2019.
Semaine 1, Saint Sylvestre — 365/0. Plieux. Levé à huit heures. Sorti aussitôt le chien, assez long et assez beau tour du côté des chênes d’Elmas et de l’étang aux ragondins. Rentré par la plaza Mayor. Pierre paraît aller mieux, il est descendu et nous déjeunons ensemble dans la cuisine. Il voulait aller chez le médecin mais y renonce devant l’amélioration de son état. Il va néanmoins faire des courses à Lectoure. Je travaille toute la matinée au Dictionnaire, article “Remplacement (Petit)”, brouillon qui vient assez bien. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, carton “La Peur”, et trois vues de brouillard prises de la fenêtre le matin même. Bain, lecture par Pierre de Michelet, description apocalyptique de la France du XVIIIe siècle et de sa misère. Tweets, poursuivi la collecte, arrivé au bout de ce qui est disponible en remontant dans le compte, je pense que beaucoup de périodes de 2019 et des dizaines de tweets m’ont échappé mais on n’y peut pas grand chose, à moins de se lancer dans de fastidieuses recherches. Écrit à M. Éric Véron et à deux généreux souscripteurs. Atelier, bien amélioré le grand Albertine disparue. Lecture par Pierre de Rebatet, Les Deux Étendards, la rencontre à Lyon, ses suites à Paris. Dîné de semi-réveillon malgré tout, le déjeuner du lendemain ayant été remis à plus tard à cause de l’état de Pierre. Rosette de Lyon, jambon de Bayonne très difficile à couper, saumon mi-cuit sur canapés, riz, champignons. Brique du Forez, saint-nectaire, petit fromage aux raisins secs. Vu le chef de l’État, puis Cléopâtre, de Mankiewicz, avec Elizabeth Taylor, Rex Harrison et Richard Burton. Un autre souscripteur a donné mille euros pour un abonnement de soutien. Lui ai écrit pour le remercier. Feuilleté Les Décombres, reçu le jour même. Agenda. 01:03:36 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures.  

lire l’entrée du mardi 31 décembre 2019 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site