Le Jour ni l’Heure
décembre 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 1er décembre 2019, 11 h 17
modifiée le lundi 2 décembre 2019, 12 h 27
Dimanche 1er décembre 2019.
Semaine 48, Avent — 335/30. Plieux. Bien mais assez peu dormi, levé à sept heures et demie, aube et aurore magnifiques, Pyrénées roses par-dessus une mer de nuages. Répondu à Me Rimokh à propos d’une lettre de protestation qu’il entend écrire au président du Tribunal d’Auch au sujet de la façon dont nous y avons l’un et l’autre été traités. Déjeuné en bas avec Pierre. Le pauvre Vidocq est décidément incontinent, c’est assez désagréable. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de a nuit et grand paysage au pin parasol, du matin même. Agenda. 11:16:42 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne (une efficacité foudroyante). Le Jour ni l’Heure, deux photographies de la veille, avec erreur de dates à corriger (“lundi” pour “samedi”) : Vaisseaux brûlés dans l’atelier, dét., et la Béatrice de Marcheschi, salle des Pierres ; plus un Paysage très minimal de Gérard de Palézieux, s. d., exp. Palézieux, fondation Custodia, Paris, dimanche 24 novemebre 2019. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1782-1783, fin de la guerre d’Indépendance américaine, à laquelle la France, en fait, a surtout participé dans les Antilles, en Afrique et en Inde. Traité de 1783, qui corrige un peu celui de 1763, mais moins qu’il ne conviendrait. Critique de Vergennes. Retour en arrière, politique économique de Necker, pragmatique, assez efficace mais dépouillée de la hauteur de vues de Turgot (tout cela d’après Martin, naturellement). Promenade à Heuré-Bartens. Hystérie haineuse du chien Le Coz comme nous sortons et de nouveau quand nous rentrons. Entre-temps, croisons à Bartens un couple assez âgé doté d’un jeune chien énorme et assez effrayant, qui veut se précipiter sur nous, entraînant la chute de la femme qui le tient en laisse. C’est moi, ou la décivilisation générale fait que les chiens deviennent assez pénibles, les maîtres ne se rendant pas compte que l’agressivité de leurs animaux envers des tiers innocents est très désagréable et assez insultante, et doit être aussitôt corrigée — au lieu de quoi ils les laissent aboyer sans rien leur dire, se contentant de les tenir en laisse (dans le meilleur des cas). La femme n’a rien, finalement, et nous assure que son chien est très gentil. Très belle lumière, cependant. En profitons pour faire des photographies de la tête cypriote antique à chapka soviétique sur fond de bloc de bois peint, selon les vœux de P. pour la couverture de son livre “Chez l’auteur”. Atelier, Vaisseaux brûlés, la mer toujours. Poursuite par Pierre de la relecture d’Anders, L’Obsolescence de l’homme, où il y a non seulement “tout” moi mais “tout” Baumann. Relecture corrective de You Will Not Replace Us. Dîner aux nouvelles, restes encore, canapés de plats baumaniens divers, tarama, houmous, etc., et jardinière de carottes, champignons, pommes de terre. Fini le vacherin, fini le bourgogne. Poire à la vapeur et figues dans leur sirop de belle-maman. Vu sur “Toute l’histoire” un très intéressant documentaire sur les Français d’août 1939 à juin 1940, avec des films en couleurs passionnants (le film est impitoyable pour Gamelin). Suite de la relecture corrective de You Will Not Replace Us, jusqu’à la page 100 du volume publié — mais je m’aperçois comme d’habitude qu’il existe toute sorte de versions qu’il faut panacher tant bien que mal, un véritable chaos. Tombe de sommeil vers minuit et demi. 

lire l’entrée du dimanche 1er décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 2 décembre 2019, 15 h 56
modifiée le mardi 3 décembre 2019, 12 h 25
Lundi 2 décembre 2019.
Semaine 49, Sainte Viviane — 336/29. Plieux. Bien dormi et beaucoup dormi, levé à huit heures vingt. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’atelier, devant Vaisseaux brûlés, et Cypriote antique à la chapka soviétique devant un bloc peint, photographié la veille également pour la couverture d’un des livres de Pierre. L’Arrière-Pays. Tél. de Karim Ouchikh, à propos du 10 décembre, à quoi il envisage de renoncer, ce qui m’arrangerait bien, surtout financièrement. Éléments demande un article sur le procès. Le Jour ni l’Heure, projet de “visuel” pour la couverture du livre de Pierre ; Intérieur à Plieux (avec Albertine disparue dans l’embrasure) ; et L’Amateur d’art, jeune homme penché devant T1961-H4, de Hartung, à l’exposition Hartung du musée d’Art moderne de la ville de Paris le 24 novembre 2019. Chien Le Coz très pénible. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, retour sur la chute de Necker, que Martin place très haut mais tout de même beaucoup moins haut que Turgot. Catastrophe, si l’on peut dire, quelqu’un propose d’acheter Albertine disparue, et Dieu sait que six mille euros m’arrangeraient bien et même me tireraient d’affaire pour le moment, mais je n’ai aucune envie de vendre ce tableau-là qui est un des mes préférés et qui est très bien là où il est (dans l’embrasure du “bureau de la correspondance”) . Agenda. 15:56:58 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Assez belle promenade sur le flanc nord avec le très étrange chien Vidocq, qui semble à moitié mort, inerte, quand on veut le faire sortir puis pique dans les champs des sprints joyeux, me nargue en remontant les pentes au galop et s’intéresse beaucoup aux nouvelles du monde, qu’il flaire contre les murs dans les rues du village, au retour. Passés au retour sur la plaza Mayor, où l’on s’affaire autour de la crèche. Atelier, grands Vaisseaux brûlés, la mer encore, puis le ciel. Karim Ouchikh renonce à la réunion du 10, faute d’inscriptions suffisantes — j’en éprouve un lâche et honteux soulagement, ne sachant absolument pas comment j’aurais bien pu aller à Paris. Travaillé à l’article pour Éléments (qui interrompt le travail de relecture corrective de You Will Not Replace Us, lequel interrompait lui-même le travail sur le Dictionnaire, etc. La Nouvelle Librairie veut commander des livres mais je ne peux les commander moi-même faute de carte bleue qui fonctionne — cercle vicieux. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, jardinière de légumes et champignons, poire à la vapeur et figues au sirop de Cadarcet (je crois). Vu encore un très intéressant et long documentaire appuyés sur des films en couleurs (coloriés, j’imagine ?) sur la France de 1919 — vraiment passionnant, à vrai dire (il faudrait écrire une histoire du visage). Suite de l’article pour Éléments, fini un brouillon (8000 signes). Journal

lire l’entrée du lundi 2 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 3 décembre 2019, 12 h 34
modifiée le mercredi 4 décembre 2019, 10 h 39
Mardi 3 décembre 2019.
Semaine 49, Saint François-Xavier — 337/28. Plieux. Très bien dormi, réveillé à six heures et demie avec Pierre mais brillamment rendormi, levé à huit heures. Très beau temps ensoleillé et brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et paysage des champs, vus du flanc nord la veille. Chien Le Coz longuement très pénible. L’Arrière-Pays, intense production, mais pas nécessairement perdue. Agenda. 12:31:32 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Livraison de la mi-journée, Nature morte aux citrons de Gérard de Palézieux, sans date, vu à l’exposition Palézieux de la fondation Custodia, à Paris, le dimanche 24 novembre 20129 ; Fenêtre d’atelier, de Willem Bastiaan Tholen, 1910, à l’exposition Tholen au même endroit le même jour ; et une vue de la maison Pilots parmi la végétation environnante, dans la combe du flanc nord de Plieux, la veille, lundi 2 décembre avant la nuit. L’Arrière-Pays. Bain. Promenade avec le chien Vidocq jusqu’au bout du chemin de l’église, photographies dans la brume nocturne, sous les lampadaires, deux d’entre elles ne paraissent pas mal. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, suite, ajouté beaucoup de fumées noires dans l’angle supérieur droit. Lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Dîné aux nouvelles, lentilles, carottes, œufs à cheval, poire à la vapeur et framboises. Vu Normandie nue, de Philippe Le Guay, avec François Cluzet épatant et le sexy Arthur Dupont. Article pour Éléments sur mon procès à Auch. Journal. Couché un peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 3 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 4 décembre 2019, 11 h 00
modifiée le jeudi 5 décembre 2019, 10 h 09
Mercredi 4 décembre 2019.
Semaine 49, Sainte Barbara — 338/27. Plieux. Assez bien dormi mais levé tôt, peu après le départ de Pierre, à sept heures. Fini et relu deux ou trois fois l’article pour Éléments, huit mille signes. Temps brumeux, mais cette fois sans soleil. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Le Monument, vue de la statue du Jars, par Jean Lemonnier, à la lumière des lampadaires et sous la brume, face à la maison Loichot, la veille, pas mal. Relu encore une fois et envoyé à François Bousquet l’article sur mon procès. Comptes. Dernière connexion le 01/12/2019 à 00h17/// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.442,37 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 03/12/2019 -1.442,37 € /// À venir -970,85 € | Prévisionnel -2.413,22 € /// Débiteur depuis 29 jours /// 03/12 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE 19,35 € /// 02/12 CHEQUE 3328017 -147,00 € (?) /// 02/12 VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA001000-191128-14-6626 +100,00 € /// 02/12 VIREMENT DE AMAZON DIGITAL SERVICE LLC MOTIF: PAYMENT.: 112100912 NULL - REF : OFA000153973519 +4,70 € ///  Agenda. 11:00:11 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Autoportrait de Willem Bastiaan Tholen, dans un paysage boisé, 1895, Paris, fondation Custodia, dimanche 24 novembre 2019, et Per Kirkeby, sans titre, 1979, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, même date ; et Le Mur du cimetière, Plieux, la veille, mardi 3 décembre 2019. Bain. Été avec Pierre à Agen, pour porter la voiture à réviser au garage Peugeot, où nous sommes reçus par une jeune femme très aimable. En profite pour jeter un coup d’oeil aux voitures électriques, mais il n’y a pas grand chose. On nous prête un SUV tout neuf et il faut reconnaître que c’est beaucoup plus agréable, ne serait-ce que pour y entrer et en sortir (5008 ?). Allons dans le centre d’Agen pour l’exposition “Goya, génie d’avant-garde”, qui n‘a pas grand sens par rapport à son titre mais qui est très plaisante et intéressante. Plaisir un peu gâché néanmoins par 1/ l’oubli à Plieux de mes lunettes 2 / la sonorisation provenant du film documentaire, qu’on entend partout (que leur a fait le silence ?). Retournons au garage Peugeot, récupérons la voiture révisée (gratuitement). Dînons tôt (les premiers, à sept heures moins le quart) à l’Empire Buffet (ou quelque chose comme cela), excellent soupe, force raviolis à la vapeur, poisson, poulet sous diverses espèces, porc laqué, gorgonzola (!), gâteau meringué, mousse à la vanille, nougat chinois, glace à la vanille et au café. Rentrons vers neuf heures, enchantés de notre expédition. Reprend le travail sur You Will Not Replace Us, mais suis rapidement victime d’une attaque de sommeil, que je combats en plaçant sur Twitter un recueil d’anecdotes et de bons mots historico-littéraires dont je me souviens. Journal. Couché vers deux heures.    

lire l’entrée du mercredi 4 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 5 décembre 2019, 11 h 37
modifiée le vendredi 6 décembre 2019, 10 h 10
Jeudi 5 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Gérard — 339/26. Plieux. Peu dormi, réveillé vers six heures, levé avec Pierre à sept heures moins le quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille à l’exposition Goya d’Agen avec une cape mise à disposition des visiteurs parmi d’autres vêtements de déguisement goyesques ; “Colloquio galante”, 1797, version de Madrid, dét., avec l’irrésistible jeune dragueur. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 04/12/2019 à 10h48 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.558,27 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 04/12/2019 -1.558,27 € /// À venir -854,95 € | Prévisionnel -2.413,22 € /// Débiteur depuis 30 jours /// 04/12 PRELEVEMENT CANALSAT DU 04/12 - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A19120400760000665569910 LIB -76,00 € /// 04/12 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 04/12 - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819003A19120400399000665785729 LIB -39,90 € /// 03/12 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE -19,35 € /// Agenda. 11:34:46 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, La Duchesse d’Albe et le prétendant, version agenaise (atelier) du Coloquio galante du marquis de Romanes à Madrid (également à l’exposition), et Ville sur un rocher, splendide tableau d’atelier (!) du Metropolitan Museum de New York, tous deux vus à l’exposition Goya des Jacobins de Toulouse, pendant la révision de la voiture ; et profil étroit de Plieux, la veille également, en route vers Agen, vu du chemin de la Revanche (la route de Castet-Arrouy est fermée). Tél. à la BNP, à propos de deux dépôts d’argent liquide, 280 € de Jeanne et 260 €  de Pierre, déposés vendredi dernier à Fleurance et toujours pas pris en compte. Parlé à une femme très aimable, elle dit qu’il s’agit d’un incident informatique et que ma carte n’est pas paralysée, me rappelle toutefois la loi Scrivener, suis à plus d’un mois de découvert et ai dû faire un chèque de 850€ à Céline. Importé 250 € de PayPal. Pierre va à Fleurance déposer un chèque de 780 € de la Nouvelle Librairie pour d‘anciennes commandes de livres mais je ne puis en faire une nouvelle à cause du découverte et du mauvais fonctionnement (normal) de ma carte bleue. Promenade avec le chien Vidocq autour de la chartreuse avec des cisailles pour dégager certains passages obstrués par les ronces, passé sans encombre les Détroits, clairière de l’Étre, cisailles, bords d’un champ labouré face à Enduré, re-cisailles, traversé le chemin du lavoir, autre champ labouré, clairière de l’Étant, rampe, débouche en face de la maison Aeberhard, chemin du lavoir, plaza Mayor. Atelier, grand Vaisseaux brûlés, surtout le ciel, diminué les bleus, augmenté les blancs. Tél. d’un M. Bruce de Jaham. Lecture par Pierre de Gunther Anders, qui se répète un peu (je peux parler, soit…). Sommes un peu abattus par les difficultés financières, matérielles et techniques, banque, lampes, chauffe-eau, chauffage qui ne marche plus qu’à peine.  You Will Not Replace Us, le texte en ligne diffère de plus en plus du texte en volume, m’embrouille totalement entre les diverses versions, et il faudrait un anglophone indigène pour tout vérifier. Dîner aux nouvelles, canapés au thon, jardinière de légumes et champignons, poire à la vapeur avec une confiture aux châtaignes d’un oncle de Pierre. Vu Picnic in Hanging Rock, Pique-Nique à Hanging Rock, 1975, film australien de Peter Weir, assez maladroit mais très curieux. Poursuivi la relecture corrective de You Will Not Replace Us. Journal. Couché à deux heures moins vingt. 

lire l’entrée du jeudi 5 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 6 décembre 2019, 10 h 30
modifiée le samedi 7 décembre 2019, 11 h 01
Vendredi 6 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Nicolas — 340/25. Plieux. Rendormi après le départ de Pierre, levé à huit heures dix. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et voûte de l’église des Augustins, à Agen, où se tient l’exposition Goya, mercredi 4 décembre 2019. Comptes : Dernière connexion le 05/12/2019 à 11h29 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.372,60 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 05/12/2019 -2.372,60 € /// À venir -15,59 € | Prévisionnel -2.388,19 € /// Débiteur depuis 31 jours /// 05/12 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 05/12 - MOTIF : 100P3077570 32 051219 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB -742,05 € (voiture) /// 05/12 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 05/12 - MOTIF : WY0201015610223023650512190T1 - REF : WY0201015610223023650512190T1196845 LIB -97,31 € /// 05/12 VIREMENT DE APPLE INC MOTIF: CCI : 0137972072,PURPOSE:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0137972072 +25,03 € /// Agenda. 10:29:31 ////////   Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de l’exposition Goya d’Agen, le superbe autoportrait de Bayeu, c. 1792, avec Apollon et Marsyas, à l’Académie royale des Beaux-Arts, et Le Rémouleur de Goya, prêt de Budapest, plus “Nous sommes ravis de vous retrouver, Renaud !”, invite de Pinterest, avec un barbu torse nu à casquette. Bain. Promenade avec Vidocq sur le plateau, jusqu’à l’embranchement, dans un assez épais brouillard nocturne et de beaux effets d’arbres, que je n’arrive pas à photographier. Atelier, grand Vaisseaux brulés, beaucoup modifié le ciel (ce tableau pourrait s’intituler Pentimento, comme l’hypertexte du même nom). Lecture par Pierre de L’Obsolecence de l’homme, il s’y trouve même Taylor !, ce que j’avais complètement oublié, ou jamais lu (?). Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, champignons de Paris, poire à la vapeur et confiture de châtaignes de l’oncle Jean-Claude de Pierre. Vu The Harvey Girls, comédie musicale de George Sydney, musique de Harry Warren, avec Judy Garland et John Hodiak, 1946, une bien petite chose. Journal, entrée de la veille, suite et relecture. Journal. Attaque de sommeil, couché vers minuit.  

lire l’entrée du vendredi 6 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 7 décembre 2019, 11 h 14
modifiée le dimanche 8 décembre 2019, 13 h 48
Samedi 7 décembre 2019.
Semaine 49, Saint Ambroise — 341/24. Plieux. Levé à huit heures moins le quart, nuit noire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, miroir de la salle de bain, pour changer, et trois jolis cerfs lumineux de la rose des vents, la veille également. L’Arrière-Pays, peu. Comptes : Dernière connexion le 06/12/2019 à 10h24 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.391,22 € /// Crédits -76.463,20 € /// Solde au 06/12/2019 -1.391,22 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.391,22 € /// Débiteur depuis 32 jours /// 06/12REMISE CHEQUES BORDEREAU 05439094 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00001 +746,97 € (Nouvelle Librairie) /// 06/12 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1007364931510 - REF : YYW1007364931510 PAYPAL VIREMENT +250,00 € (vente de livres et abonnements, dont un de soutien) /// 06/12 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.09 AU 30.11.2019 TAEG : 16,599% FACILITE DE CAISSE ESPRIT LIBRE AU TAUX DE 10,780% -15,59 €  /// (plus de 500 € d’argent liquide (Jeanne & Pierre) déposés le vendredi de la semaine dernière ne sont toujours pas pris en compte). Agenda. 11:12:56 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, photographies du 22 et du 23 novembre dernier, envoyées de l’ordinateur de voyage où elle ne peuvent être “traitées”, c’est-à-dire légendées, faute de Photoshop : deux tableaux ou détails de tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise”, vue le vendredi 22 au musée du Luxembourg, après l’entretien avec François Bouquet : Un officier dragon de Gainsborough, magnifique portrait, et La Tamise à Twickenham, paysage de Wilson, avec une avant-scène délicatement “homoérotique” (beau dos). Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, la société française dans les années 1780, la course à l’abîme, Le Mariage de Figaro, accumulation des ressentiments, des aveuglements et des haines. Marché jusqu’au cap du Cassé (banc face au nord) avec Pierre et Vidocq, retour par le boulevard extérieur du Cassé. Vu la crèche du village sur la plaza Mayor, un peu bizarrement intitulée “Village blanc en Espagne” (avant le Grand Remplacement ? Après, et il s’agirait d’une réserve ? Je pense qu’il s’agit plutôt de l’Andalousie (peut-être que les crèches sont réparties selon la couleur, et qu’à Plieux est échu le blanc — de toute façon la partie “crèche” proprement dite est de plus en plus réduite, on va vers la crèche “laïque” (cela dit il en allait déjà un peu de la sorte dans les crèches à la napolitaine du XVIIIe s. (la partie religieuse n’en occupait qu’une petite partie mais était toutefois plus exaltée)). Atelier, commencé d’ajouter au grand Vaisseaux brûlés la représentation, nécessairement très sommaire, d’une ville dans les lointains (Troie). Lecture par Pierre de Gunther Anders,  obsolescence de tout. Affaire des frais de campagne, ultime paperasserie (j’espère). Dîné aux nouvelles, semoule, carottes, champignons ; poire à la vapeur et figues dans leur jus. Vu deux épisodes de Succession, série très répétitive et qui même fait du sur place mais sans doute assez bonne représentation de l’hyperclasse (extrême brutalité, grossièreté constante, vulgarité, inculture, etc.). Journal, mise en ligne de l’entrée de l’avant-veille. Journal. Couché vers une heure.   

lire l’entrée du samedi 7 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 8 décembre 2019, 14 h 37
modifiée le lundi 9 décembre 2019, 10 h 32
Dimanche 8 décembre 2019.
Semaine 49, Immaculée Conception — 342/23. Plieux. Assez bien dormi, levé à sept heures, relecture et mis en ligne de l’entrée de la veille du journal. Déjeuné en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Un refuge de fortune, Goya, 1788, carton pour une tapisserie de l’appartement des Infantes, dét., le chat, Agen, exp. Goya, mercredi 4 décembre 2019. L’Arrière-Pays. “Tuerie” avec Pierre en bas, sous le regard désapprobateur de Vidocq, indigné par l’injustice sociale : terrine, pain grillé, carottes et champignons de Paris, petit fromages de chèvre, oreillettes, excellents petits cannelés, vin rouge, café, presque tout provenant de la place du village, où se tient un petit marché en marge de la crèche. Beaucoup feuilleté avec grand amusement le journal “complet” de Julien Green — il doit vraiment mettre toute la Clique en fureur, même si son homosexualité (et encore, ce n’est pas la bonne…) et son antinazisme le protègent un peu. Splendide inconscience de classe. Agenda. 14:36:48 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, la société française dans les années 1780, la réaction mystico-scientiste, les baquets de Messmer, le martinisme, les Illuminés, Cagliostro, le sentimentalisme, Bernardin de Saint-Pierre. Promenade avec Pierre et Vidocq sur la plateau, jusqu’au rang des chênes, par une nuit noire (les jours les plus courts de l’année). M’attendait à trouver la plaza Mayor très animée, elle est déserte après la pluie. Atelier, Vaisseaux brûlés, Troie, le ciel, que Pierre juge délicatement “pas à son meilleur”. Lecture par lui d’Anders. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Nouvelles, poire à la vapeur et figues au sirop. Revu L’Arnaque, The Sting, 1973, de George Roy Hill, avec Robert Redford et Paul Newman, distrayant. Journal du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Relu et corrigé quelques pages encore de You Will Not Replace Us. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 8 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 décembre 2019, 10 h 26
modifiée le mardi 10 décembre 2019, 9 h 53
Lundi 9 décembre 2019.
Semaine 50, Saint Pierre Fourrier — 343/22. Plieux. Réveillé avant huit heures par les aboiements du chien Le Coz dans sa maison puis, déchaîné, dans son jardin à l’arrivée des ouvriers du chantier de la rue. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et détail du Ballon de Goya à Agen, homme à flanc de montagne le contemplant, assez friedrichien (en mieux peint). Écrit à Mme Ruelle avec chèque (du plus beau bois) pour solde du compte de campagne. Très joli temps pâle, mais il est en train de se gâter et sera tout à fait couvert avant la fin de cette phrase. Pierre va à Lectoure pour faire des courses (et poster la lettre à Mme R.). Agenda. 10:25:25 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Suite et fin de la relecture corrective de You Will Not Replace Us! (c’est tout de même la dernière fois que j’écris un livre en anglais — on n’est jamais sûr). Le Jour ni l’Heure, trois tableaux ou détails de tableaux de l’exposition “L’Âge d’or de la peinture anglaise”, vue au musée du Luxembourg le vendredi 22 novembre 2019, après l’entretien filmé avec François Bousquet : portrait de l’amiral vicomte Keppel par Reynolds, vue de Malvern Hall, dans le Warwickshire, par Constable, dét. des Archers (le colonel Acland et Lord Sydney par Reynolds). Écrit assez longuement à M. Pohon à propos de l’ensemble des travaux en cours, notamment You Will Not, version corrigée, et le livre de Pierre, Le Goût et les Couleurs ; écrit à M. Touillon ; écrit à Christine Tasin (pour laquelle il a été demandé par le procureur six mois de prison ferme — elle me bat à plates coutures…). Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1784, les folles dépenses de Calonne pour ramener la confiance et rétablir le crédit (Pierre dit que c’est le système de ma mère). Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau à la nuit tombante et tombée, jusqu’au bout du goudron à cause de la boue, par un temps affreux, surtout au retour, pluie glacée qu’on prend en pleine figure à cause du vent. À l’aller, parlé à Mme Lavaudan, qui augure très mal de mon procès. Atelier, grand Vaisseaux brûlés; beaucoup modifié le ciel, d’où les nuages ont à peu près disparu. Lecture par Pierre d’Anders, L’Obsolescence de l’homme. Journal. Dîné aux nouvelles, quenelles de brochet, carottes, champignons de Paris. Poire à la vapeur et figues dans leur jus. Vu Les Voyages de Sullivan, Sullivan’s Travels, 1941, de Preston Sturges, avec Joel McCrea et Veronica Lake, curieusement tardif pour un film (un peu bêta) sur la Grande Dépression. Journal, relecture émise en ligne. Commencé la collection des tweets récents mais j’ai pris presque un mois de retard “avec tout ça” et n’arrive à en transcrire qu’une dizaine, car je tombe de sommeil. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 9 décembre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 10 décembre 2019, 9 h 58Mardi 10 décembre 2019. Semaine 50, Saint Romaric — 344/21. Plieux. Mal dormi, assez forte douleur au bas-ventre, à droite. Réveillé à six heures, levé à sept heures et demie avec Pierre. Grand froid dans la maison, le chauffage de marche pour ainsi dire plus du tout, bien que la chaudière tiurne à plein régime. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue de la chambre à l’aube. Très beau temps, mer de brouillard ensoleillée. Agenda. 09:57:40 //////// 

lire l’entrée du mardi 10 décembre 2019 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site