Le Jour ni l’Heure
octobre 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 1er octobre 2019, 10 h 23
modifiée le mercredi 2 octobre 2019, 10 h 22
Mardi 1er octobre 2019.
Semaine 40, Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus — 274/91. Plieux. Assez bien dormi mais réveillé et levé tôt, sur les sept heures, avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et cage d’escalier de l’hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran, à Montpellier, 27 août 2019 (annexe de l’exposition Bioulès). Très beau temps. L’Arrière-Pays. Agenda. 10:22:48 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois Bioulès de l’exposition Bioulès de Montpellier, trois portraits de femme, Francine, 1987, Isabelle (fusain), 1986-1988, Patricia, 1985. Bain. Visite deux fois retardée de M. Martijn Kruk, de l’hebdomadaire néerlandais De Groene Amsterdammer (fondé en 1877), qui fait pour une longue enquête un tour de France à bicyclette (il a couché à Cologne, sur la place) — journaliste cultivé, spécialiste de Tocqueville et de sa correspondance, et qui a l’air de comprendre ce qu’on lui dit, espèce peu répandue. Café avec lui, brownies du biscuitier de Fleurance, longue conversation sur le remplacisme global. S’en va vers cinq heures et demie. Communiqué n° 84 sur l’adoption par le CNRE, lors la IIe conférence de Plieux, le week-end dernier, du syntagme “Grand Rapatriement” en remplacement de “remigration”. Retour de Pierre,  jolie promenade avec lui et Vidocq sur le flanc nord au coucher du soleil, tour de l’étang au ragondin, retour par le bas des jardins Lavauden, les remparts et le raidillon Forzy. Dîné de restes encore (du déjeuner CNRE dimanche), poulet, jambon, mayonnaise, vin rosé, puis rouge, fromages divers, et encore de ces excellents brownies. Le tour de rein a duré beaucoup moins longtemps que prévu et est à peu près passé sans médicaments, malgré une ordonnance de l’épouse de Philippe Martel. Vu je ne sais plus quoi, remontés tôt. Deuxième communiqué du CNRE, n° 85, en soutien à Éric Zemmour. Journal. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mardi 1er octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 2 octobre 2019, 10 h 40
modifiée le jeudi 3 octobre 2019, 19 h 15
Mercredi 2 octobre 2019.
Saint Léger — 275/90, Plieux. Pas mal dormi, réveillé à six heures et demie par Pierre mais rendormi, levé à huit heures. Temps gris. L’Arrière-Pays, peu. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et tympan à résille hispano-mauresque de l’église Saint-Martial d’Assas, Hérault, mardi 27 août 2019. Émission du Cours de l’histoire sur la naissance de l’islam. Comptes : Dernière connexion le 28/09/2019 à 10h38 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 30,34 € /// Crédits -78.379,34 € /// Solde au 01/10/2019 30,34 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel 30,34 € ///  30/09 PRELEVEMENT URSSAF RHONE ALPES - CNCESU CE DU 30/09 - MOTIF : PRELEVEMENT CNCESU M. CAMUS RENAUD DU 30 - REF : RBB-CESUAPVT4232019091390114552 LIB -1.154,22 € (charges Céline) /// 30/09 PAIEMENT CB CHAUSSURES VIGN DU 31/08 A FLEURANCE -390,00 € (deux paires de chaussures, noires et brunes) /// 30/09VIREMENT DE AMAZON.LUX.FR MOTIF: FCS000312249032 PAYMENT-NUM 1 07240721 - REF : FCS000312249032+386,48 € (livres vendus) ///30/09 PAIEMENT CB AMAZON DU 21/09 A PAYLI244153 -168,62 € (commande livres, Bauman, Berl, etc.) /// 30/09 VIREMENT DE DAVID JORDAN MOTIF: VERSEMENT DE SOUTIEN - REF : DA001000-190927-14-2433 +100,00 € (mécénat) /// 30/09 PAIEMENT CB LE CARDINAL DU 06/09 A LA ROMIEU -65,00 € (repas JL) /// 30/09 PAIEMENT CB LE PETIT FEUILL DU 28/09 A GRAMONT 60,00 € (dîner CNRE, Pierre et moi) /// 30/09 PAIEMENT CB WWW.AURORAGOODS (HONG KONG) DU 21/09 -43,89 € (veste, pas arrivé jusqu’à présent) /// 30/09 PAIEMENT CB AMAZON DU 16/09 A PAYLI2090401 -35,45 € (Tweets) /// 30/09VIREMENT DE AMAZON.LUX.DE MOTIF: FCS000213526972 PAYMENT-NUM 1 07337078 - REF : FCS000213526972 +34,40 € /// 30/09 PAIEMENT CB AMAZON DU 17/09 A PAYLI2090401 -29,01 € (re-Twwets, amélioré) /// 30/09 PAIEMENT CB WIKIMEDIA 877-6 (ETATS-UNIS) DU 18/09 -26,00 € (soutien) /// 30/09 VIREMENT DE AMAZON.IT MOTIF: FCS000272878122 PAYMENT-NUM 1 07214910 - REF : FCS000272878122 +19,92 € (livres vendus) /// 30/09 PAIEMENT CB AMAZON DU 15/09 A PAYLI2090401 -19,50 € (Tweets, essais ?) /// 30/09 VIREMENT DE AMAZON.ES AEU OU MOTIF: FCS000213493782 PAYMENT-NUM 1 07236492 - REF : FCS000213493782 +10,73 € (?) /// 30/09 REMBOURSEMENT PAIEMENT CB AMAZON PAYMENTS DU 24/09 A PAYLI2441535 +8,64 € (remboursements pour retard) /// 30/09 REMBOURSEMENT PAIEMENT CB AMAZON PAYMENTS DU 23/09 A PAYLI2441535 +0,04 € /// Agenda. 10:40:29 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie.  Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, un seul envoi de la mi-journée, Bioulès, portrait d’Isabelle D., 1986-87, Montpellier, salon de l’hôtel de Carrières-Sabatier d’Espeyran, mardi 27 août 2019. Bain. Ordre. Tél. de Mme Khadija Mahrouk, d’Al-Jazeera, pour m’annoncer un retard. Toute l’équipe arrove vers trois heures : Mme Mahrouk, très élégamment voilée des pieds à la tête, un gros homme un peu mal tenu qui semble être le responsable de l’émission, un cameraman au crâne rasé, très affable, qui vit à Londres et un jeun homme qui paraît être l’assistant du précédent. Mme Mahrouk est la seule à parler français mais elle semble pilotée par le gros homme auquel elle traduit toutes mes réponses comme pour prendre ses instructions, qu’il lui donne en effet, surtout pour me faire parler davantage des sujets épineux, genre Christchurch. On ne peut pas dire que l’ambiance soit très festive mais enfin tout se déroule à peu près correctement. S’en vont vers six heures, après une longue séance de photographie. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le flanc nord. Dîner de restes de restes, poulet, jambon, salade verte, fourme d’Ambert, rosé de saint-mont, fin des brownies avec d’autres biscuits. Vu L’Incroyable histoire du facteur Cheval, 2017, pas mal du tout, très bien interprété par Jacques Lamblin et Laetitia Casta. L’Arrière-Pays. Rédigé un deuxième communiqué du CNRE. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 2 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 3 octobre 2019, 19 h 36
modifiée le vendredi 4 octobre 2019, 17 h 00
Jeudi 3 octobre 2019.
Semaine 40, Saint Gérard — 276/89. Plieux. Levé à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et nuages de la veille, après le départ des journalistes. Crise de tweets, toute la journée, certains d’un médiocre niveau, mais enfin cela devrait faire plaisir à M. Buhler qui me trouve trop highbrow. Beaucoup de temps perdu, donc (sauf pour Tweets II, éventuellement), journée molle et peu productive, mal tenue. Écrit à Mme Gross, qui souhaiterait plus d’enregistrement, en groupe. Poussée boulimique délicieuse, reste de jambon, pain grillé, fourme d’ambert, fini le vin rosée et n’ose pas ouvrir une autre bouteille par crainte de mon opinion publique, continue au floc, trop liquoreux. Biscuits. Le Jour ni l’Heure, autres nuages la veille (la canopée), un portrait de femme de Bioulès le 27 août 2019 à l’hôtel de Cabrières (Carol), et façade-non-façade du château d’Assas, à côté de l’église, même jour. L’Arrière-Pays, suite.  Agenda, hier. retour de Pierre, promenade avec lui sur le flanc nord, descendu par l’avenue Lou Tapet, suivi la route de la vallée, remontés par la D. 953 et revenus au logis par le “passage du Nord-Est”, désormais bien tracé. Plombier de Lectoure. Retenons des hôtels. Comptes : Dernière connexion le 02/10/2019 à 10h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 9,74 € /// Crédits -78.379,34 € ///      02/10 COMMISSIONS COTISATION A UNE OFFRE GROUPEE DE SERVICES ESPRIT LIBRE -19,35 € /// 02/10 FRAIS TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € /// Agenda. 19:35:37 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, champignons, carottes, courgettes, taboulé, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un peu de The Little Stranger, de Lenny Abrahamsson, d’après le roman de Sarah Waters, mais c’est un peu trop glauque pour moi et je remonte assez vite, craignant un film d’horreur. L’Arrière Pays. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Couché vers minuit et demi.   

lire l’entrée du jeudi 3 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 4 octobre 2019, 17 h 21
modifiée le samedi 5 octobre 2019, 8 h 32
Vendredi 4 octobre 2019.
Semaine 40, SaintFrançois d’Assise — 277/88. Plieux. Mal dormi, très longue insomnie centrale, pas désagréable grâce à P. Trouvé le sommeil vers sept heures, levé à huit heures et demie, réveillé par Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et La Ferme de Méjean II, de Vincent Bioulès, Montpellier, exposition Bioulès, musée Fabre, 27 août 2019. Tél. de la gendarmerie, qui me rappelle ma convocation pour le matin même, que j’allais bel et bien oublier. Bain. À onze heures à la gendarmerie de Saint-Clar, donc, reçu par un joli gendarme très gentil. Retire la plainte dans l’affaire H., ce front-là semblant à peu près stabilisé. La plainte n’était pas encore enregistrée mais il faut tout de même faire une déposition pour la retirer. Rentre vers midi et demi, tout étant affreusement en retard, moins du fait de cette excursion que de l’“affaire Zemmour” et de l’attentat de la veille, prétextes à force tweets et contre-tweets de toute part. L’Arrière-Pays, donc (32.400 followers). Un seul envoi de la mi-journée, mais très décalé, pour Le Jour ni l’Heure, le très austère donjon du château de Villevieille, XIe s., Gard, mercredi 28 août 2019. Comptes :    Dernière connexion le 03/10/2019 à 19h33 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 80,68 € /// Crédits -78.379,34 € /// Solde au 03/10/2019 80,68 € /// À venir -963,13 € | Prévisionnel -882,45 € /// 03/10VIREMENT DE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL MOTIF: CCI : 0134719935,PURPOSE:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0134719935 +70,94 € (jamais compris ce qu’étaient ces virements Apple mais bon…) /// Agenda. 17:20:43  ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Communiqué du CNRE n° 87, à propos de la manifestation contre la PMA dimanche à Paris. Conversation téléphonique avec Karim Ouchikh. Me débats avec les comptes de campagne, sans grand résultat, dois remettre cela à mon retour. Journal de la veille, suite. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons et aux carottes, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues de Pierre, fini le pot. Vu Le Sicilien, 1986, de Michael Cimino, sur la vie de Salvatore Giuliano, avec Christophe Lambert et Terence Stamp. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal du jour, rédaction. Couché à deux heures moins vingt.   

lire l’entrée du vendredi 4 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 5 octobre 2019, 8 h 40
modifiée le dimanche 6 octobre 2019, 9 h 59
Samedi 5 octobre 2019.
Semaine 40, Sainte Fleur — 278/87. Plieux. Assez mauvaise nuit, plutôt agité, mauvais rêve, peu dormi. Levé à sept heures et demie. Temps très brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Villevieille, Gard, le mercredi 28 août 2019 au matin après avoir quittés Pondres. Comptes : Dernière connexion le 04/10/2019 à 17h17 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -35,22 € /// Crédits -78.379,34 € /// Solde au 04/10/2019 -35,22 € /// À venir -847,23 € | Prévisionnel -882,45 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 04/10PRELEVEMENT CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/041019 ID EMETTEUR/FR90ZZZ397351 MDT/++14096819CGAACSA1409681900101 REF/14096819001A19100400760000656694564 LIB/PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL-76,00 € /// 04/10 PRELEVEMENT CANAL PLUS ECH/041019 ID EMETTEUR/FR16ZZZ185574 MDT/++14096819CGAACAN1409681900301 REF/14096819003A19100400399000656809837 LIB/PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL -39,90 € /// Agenda. 08:40:24 /////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Bagages. Quitté Plieux avec Pierre à onze heures et demie. Valence-d’Agen, Lauzerte, Sainte-Alauzie, Pern, autoroute à Cahors-Sud. Brive. Sadroc. Ussel. Sortis de l’autoroute à Bromont-Lamothe, où cherché en vain la maison natale de Robert Bresson. Bessat. Les Peyrouses. Puy-à-l’Âne. Neuffonts, où fait le tour du château, qui fut du cascadeur Rémy Julienne. Belle promenade à pied jusqu’à la prairie magnifique qui fait face à la chaîne des Dômes, au-desssus de Roure (et à la hauteur de Bonnabaud). Mont-la-Côte. Gelles. Augère. Repassés à Puy-à-l’Âne et à Peyrouse, descendus de là vers la Sioule, que traversée sous Bonnabaud. Saint-Pierre-le-Chastel. Pris de l’essence à Pontgibaud. Route de Peschadoires barrée. Saint-Ours. Le Vauriat. Pulvérières. Promenade sous la pluie le long de l’étang de Pulvérières. Paugnat. Manoir de Veygoux, où naquit Desaix (des Aix), et très abîmé par sa conversion en musée de la Révolution. Par chance il se tient là un quelconque raout ce qui nous permet de nous glisser parmi les invités, de faire le tour des lieux et de constater une nouvelle fois les dégâts, d’autant plus fâcheux qu’on sent bien que l’endroit devait être très joli avant sa lobotomisation. Charbonnières-les-Varennes. Loubeyrat. Chanteloup. Les Falvards. La Brousse. Les Pallages. À huit heures et la nuit tombée à La Tour-Serviat, où M. de Changarnier veille dans sa chambre illuminée. Rejoints de là très commodément l’autoroute à Combronde. Dîner à l’aire des Volcans, jambon à la sauce moutarde, riz, pommes de terre, flan-clafoutis, petite bouteille de vin rosé. Rautoroute, pièce rasoire à France Culture, puis Le Château de Barbe-Bleue sur France Musique, avec feue Jessye Norman. Bourges. Vierzon. Orléans. Hôtel Mercure-Centre, tombé du guide Michelin. Curieux ensemble de géants, équipe de basket (?). Pas pu avoir la 811, dû nous contenter de la 809, où, catastrophe, la double porte a été supprimée (mesure générale ?). L’Arrière-Pays, puis journal. Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du samedi 5 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 6 octobre 2019, 10 h 08
modifiée le lundi 7 octobre 2019, 10 h 32
Dimanche 6 octobre 2019.
Orléans, hôtel Mercure-Centre, ch. 809. Bien dormi, levé à huit heures et quart, été directement déjeuner en bas. Petites saucisses, œufs brouillés, poulet, jambon, fromage de vache et de chèvre. Muesli avec du jus d’ananas et un peu ananas, brioche. Groupe de pénibles que je prends d’abord pour des cultureux mais qui sont en fait l’équipe technique d’un groupe de variétés, rejoints ensuit pas les techniciens eux-mêmes, qui se tiennent longuement debout près de leur table — ensemble ils font plus de bruit que tout le reste de la salle réuni ; ils continueront ensuite au pied de l’hôtel, même jeu. Dame que je trouve d’abord très distinguée, à l’ancienne manière, mais qui porte la nourriture à sa bouche en s’appuyant sur ses deux coudes. Pourquoi le saumon a-t-il disparu des petits déjeuner d’hôtel (Bourgogne-&-Montana, Mercure, etc.) ? Pas de sonorisation non plus, en revanche, gros progrès. L’Arrière-Pays. Agenda. 10:08:28 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture, agenda. Bain. Quitté l’hôtel et Orléans vers onze heures et demie. Été revoir, malgré la pluie, le merveilleux château de Centimaisons, à Ingranne, dans la belle forêt d’Orléans. Échanges avec le propriétaire, de sa fenêtre, d’abord un peu mécontent, mais ensuite très aimable. Traversé ensuite la Beauce, par une magnifique lumière d’après la pluie, telle que même les champs d’éoliennes y étaient beaux. À Paris vers deux heures, mais terribles embouteillages, du côté de Denfert-Rochereau et du Val-de-Grâce, du fait de la manifestation. Atteint après force détours les abords arrière du Panthéon, trouvé une place rue de l’Estrapade. Liaison téléphonique avec Karim Ouchikh, que rejoint, de même que d’autres hiérarques du Siel, au milieu (dans les deux sens) de la rue Soufflot, où nous demeurons longtemps car la foule des manifestants contre la PMA est si nombreuse qu’elle ne peut plus avancer. Elle s’ébranle finalement en direction de l’Obserbatoire, nous nous agrégeons au groupe de la Creuse, par sympathie ruellique. Nombreux témoignages de sympathie et de soutien. Donné deux interviews, à de petites radios, l’une un peu douteuse. Buste de Bernanos, statue de Ney. La manifestation, dont nous sommes la queue, tourne à angle droit dans le boulevard Montparnasse. Considérable déploiement de force et de moyens des organisateurs, avec écran géants, force camions  de rediffusion, plate-forme autoportée jusqu’au sommet des immeubles. Interpellé par Xavier Vauclin, qu’une membresse de son équipe photographie avec moi. Pierre, Karim Ouchikh, les membres du Siel et moi marchons jusqu’au haut de la rue de Rennes, et y assistons aux dernières prises de parole. Pierre, Karim et moi remontons le boulevard Montparnasse et avons une conversation très amicale avec un ethnologue qui défile seul sous une pancarte “Anarchiste anticapitaliste anti-PMA” ; puis avons un autre long échange avec l’auteur très bavard d’un ouvrage en train de sortir contre les éoliennes. Statue de Balzac. Maison  de Survage. Rue Vavin. Maison de Roux-Spitz rue Guynemer. Jardins du Luxembourg. Statue des reines. Fontaine Médicis. Allons voir, de l’intérieur du jardin, la librairie Éléments encore  une fois attaquée  ces jours derniers. Reconnu par un groupe de jeunes antifas caricaturalement gosses de riche qui m’agonissent d’injures (mais nous sommes séparés par le fort grillage du jardin, sans quoi je ne sais pas trop ce qui serait advenu de moi — je n’avais jamais vu à ce point les horribles effets de la haine sur les visages). Remontés la rue Soufflot. Hôtel des Grands Hommes. Entrés dans Saint-Étienne-du-Mont, mais il s’y tient un office (l’église est pleine). Montré à Karim ma chère maison du fils du Régent, “la plus belle de Paris”. Il montre à Pierre l’enceinte de Philippe-Auguste, qui passa longtemps pour être né à Gonesse. Plaques à Valery Larbaud et à Joyce, à l’entrée du passage de la maison de Larbaud. Entrons dans le joli passage qui aboutit au très séduisant hôtel des Grands Écoles, où un maître d’hôtel enthousiaste me connaît et nous fait tout visiter, même une chambre. Récupérons la voiture rue de l’Estrapade, sans contravention ni fourrière. Menons Karim au parc de stationnement de l’Odéon, où il récupère sa propre voiture. Allons avec lui, mais à deux voitures, au Centre Pompidou pour y voir l’exposition Bacon. Hélas, nous ne pouvons y accéder, il faut avoir réservé par Internet (!!!). Passons néanmoins, toujours à trois, un agréable moment au musée, du côté des Kandinsky et du Rothko. Dînons au café Beaubourg, agréablement aussi. Poulet rôti et pommes de terre frites, côtes-du-rhône, figues rôties avec glace à la vanille (et pas mal des énormes profiteroles de Pierre), verveine. Gentil et efficace garçon noir qui, ayant fait tomber un couteau sur ma cuisse, dit en riant : « Rassurez-vous, ce n’est pas une tentative d’assassinat ». Quittons Karim devant le Centre Pompidou. Récupérons la voiture, rue de Rivoli, Concorde, Champs-Élysées, Étoile, avenue de la Grande-Armée, Neuilly, statue du duc d’Orléans que je ne connaissais pas, Levallois-Perret, un peu de mal à trouver l’hôtel Mercure, correct, mais qui achève de ridiculiser les “nouvelles normes” (****, mais il en va là comme du baccalauréat, il en aurait eu péniblement deux il y a quarante ans). Chambre 602. Journal. Couché vers deux heures.  

lire l’entrée du dimanche 6 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 7 octobre 2019, 10 h 36
modifiée le mardi 8 octobre 2019, 16 h 30
Lundi 7 octobre 2019.
Levallois-Perret, hôtel Mercure, rue Chaptal, ch. 602. Assez bien dormi, levé peu avant huit heures. L’Arrière-Pays. Déjeuné en bas, petites saucisses, œufs brouillés, jambon blanc, salami, deux fromages, muesli avec du yaourt,  part de tarte au citron. Agenda. 10:35:48 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Douche. Marché avec Pierre jusqu’au siège de Réac n Roll TV, rue Anatole-France. Émission d’une heure avec Élisabeth Lévy et un autre journaliste dont je n’ai pas retenu le nom. Marché considérablement dans Levallois-Perret ensuite. Descendons dans l’île de la Grande Jatte, sans grand intérêt. Gagnons le cimetière. Tombe de Maurice Ravel. Tombe de Louise Michel. Tombe de Gustave Eiffel. Revenons par le parc de la Planchette, où autoportrait. Hôtel de ville. Repassés à l’hôtel pour y récupérer les bagages puis marché les portant jusqu’au parc de stationnement, près d’un buste du Maréchal de Lattre de Tassigny. Traversé Neuilly, puis les abords du bois de Boulogne, incroyablement sales, délabrés, poussiéreux et mal tenus (même les beaux quartiers commencent à paraître misérables). Autoroute à Meudon. Dormi un peu et même beaucoup puisque réveillé à Orléans seulement. Châteauroux. Limoges. Brive. Quitté l’autoroute à Cahors-Sud. Pern. Sainte-Alauzie. Lauzerte. Valence-d’Agen. À Plieux vers dix heures. Rallumé l’ordinateur, laborieuse entreprise. Dîné vers onze heures, toasts au thon préparés par moi, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues, vu un documentaire sur Lénine. Importé toutes les photographies du voyage et mis en ligne sans les légender les autoportraits des deux jours précédents et une autre photographie par jour. Couché à une heure.

lire l’entrée du lundi 7 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 8 octobre 2019, 16 h 18
modifiée le mercredi 9 octobre 2019, 9 h 44
Mardi 8 octobre 2019.
Semaine 41, Sainte Pélagie — 281/84. Plieux. Levé avec Pierre à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure. Autoportrait de la veille, dans la jardin de La Planchette, à Levallois-Perret, et portrait de Karim Ouchikh devant Avec l’Arc noir, Centre-Georges-Pompidou, dimanche 6 octobre 2019. Tél. de François Bousquet. Tél. de Pierre-Guillaume de Roux. Appelé Alain Finkielkraut qui m’a fait demander de le faire par Élisabeth Lévy, mais tombé sur un répondeur, auquel laissé un message. Légendé toutes les photographies mises en ligne depuis mon retour, autoportrait à l’étang de Pulvérieères samedi 5 octobre 2019, château de Neuffonts à Gelles le même jour, “autoportrait” avec Karim Ouchikh rue Soufflot avant la manifestation anti PMA le 6, château de Centimaisons, à Sully-la-Chapelle plutôt qu’à Ingrannes comme indiqué précédemment le 6 au matin, le portrait d’Ouchikh à Beaubourg le 6 encore, mon autoportrait dans le parc de la Planchette le 7 (octobre 2019). L’Arrière-Pays, assez activement. Le Jour ni l’Heure, avec Élisabeth Lévy et un autre journaliste dans les studios de Réac n Roll la veille, 7 octobre 2019, la tombe de Ravel au cimetière de Levallois-Perret quelques heures plus tard, puis Karim et moi avec l’ethnologue anarchiste anti-PMA à la manifestation anti-PMA dimanche 6 octobre, sur le boulevard Montparnasse. Tél. de Grégory Roose. Tél. de Philippe Martel. Passage du gendarme Miranda et d’un autre pour me faire signer les documents relatifs au retraits de plainte. Szymczak, musique anglaise, The Lark Ascending. Agenda. 16:18:22 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Relecture et mise en ligne du journal de l’avant-veille. Bain. Promenade dans la vallée avec Pierre et le chien Vidocq. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, toasts au thon, boulettes de légumes, carottes et champignons, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un Chabrol assez bêta, Inspecteur Lavandin, 1986, entre Bunuel et Mocky, avec Jean Poiret et Bernadette Lafont. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 8 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 9 octobre 2019, 11 h 43
modifiée le mardi 15 octobre 2019, 17 h 46
Mercredi 9 octobre 2019.
Semaine 41, Saint Denis — 282/83. Plieux. Peu dormi, levé à six heures et demie avec Pierre. Ennuyeuses petites questions techniques et chronophages, comme la recherche (vaine) de l’ultime pdf du Grand Remplacement pour une journaliste de Knack, hebdomadaire belge (qui se plaint de ne pouvoir obtenir d’exemplaire d’Amazon, qu’est-ce encore que cette histoire ?). Temps perdu. L’Arrière-Pays, autoportrait de la nuit et photographie qui m’a été envoyée d’une vaste peinture murale à Paris, canal de l’Ourcq, qui pourrait me représenter en capitaine de vaisseau. Réac n Roll a déjà mis en ligne notre entretien, mais à part une trentaine de secondes il est réservé aux abonnés. Comptes : Dernière connexion le 05/10/2019 à 08h37 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -782,45 € /// Crédits -78.379,34 € /// Solde au 08/10/2019 -782,45 € /// À venir 767,76 € | Prévisionnel -14,69 € /// Débiteur depuis 5 jours /// 08/10 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1006787687755 - REF : YYW1006787687755 PAYPAL VIREMENT +100,00 € /// 07/10 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 07/10 - MOTIF : 100P3077570 32 051019 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB -742,05 € /// 07/10 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 07/10 - MOTIF : WY0201015610217340980510190T1 - REF : WY0201015610217340980510190T1312272 LIB -105,18 € ///  L’Arrière-Pays, crise de tweets. Agenda. 11:41:54 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Dû m’occuper, avec un ennui mortel, du dossier “comptes de campagne”. Le Jour ni l’Heure, photographies des 5 (brindilles à l’étang de Pulvérières), 6 (Avec ceux de la Creuse, manifestation anti PMA à Paris) et 7 octobre 2019 (tombe de Louise Michel au cimetière de Levallois-Perret). Comptes campagne, suite. Pierre va porter la lettre envoyée en recommandé avec accusé de réception à la poste de Saint-Clar de Lomagne). Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Diderot, puis Rousseau. Journal de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles, gnocchi, aubergines, salade verte, poires à la vapeur à la confiture de figues. Vu Madame, 2017, d’Amanda Sthers avec Rossy De Palma et Tom Hughes, crétinerie de première. Journal de la veille, mise en ligne. Journal. Couché à une heure.  

lire l’entrée du mercredi 9 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 10 octobre 2019, 16 h 31
modifiée le vendredi 11 octobre 2019, 10 h 57
Jeudi 10 octobre 2019.
Semaine 41, Saint Ghislain — 283/82. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures moins vingt. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et plaques à la mémoire de Larbaud et de Joyce rue du Cardinal-Lemoine à Paris, le 6 octobre 2019. Légendé les photographies antérieures, qui ne l’avaient pas été. L’Arrière-Pays, crise de tweets, ensuite. Le Jour ni l’Heure, photographie des 5 (étang de Pulvérières), 6 (place du mort, paysage de la Beauce) et 7 octobre 2019 (affiche publicitaire intimant de préparer ses obsèques, à Levallois-Perret). Szymczak sur Vaughan Williams, qui n’a jamais été à pareille fête. L’Arrière-Pays, suite. Comptes :  Dernière connexion le 09/10/2019 à 16h46 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 537,05 € /// Crédits -78.379,34 € /// Solde au 09/10/2019 537,05 € À venir -1.492,49 € | Prévisionnel -955,44 €  /// 09/10 VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: VOTRE RETRAITE SECURITE SOCIALE - REF : 12115777 CAMUS 0919 +1.142,48 € /// 09/10 VIREMENT DE SCAM MOTIF: S C A M - REF : VRT SEPA 181  +177,02 € /// Agenda. 16:31:17 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Rousseau, les deux discours pour l’Académie de Dijon. Promenade avec Pierre et Vidocq, en voiture par le bas jusqu’à la Rose des Vents puis chemin de la Rouquette jusqu’à l’embranchement. Journal. Entrée de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et biscuits aux amandes. Vu Shampoo, 1975, de Hal Ashby, avec Warren Beatty. L’Arrière-Pays. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à une heure et demie.      

lire l’entrée du jeudi 10 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 11 octobre 2019, 11 h 22
modifiée le samedi 12 octobre 2019, 18 h 56
Vendredi 11 octobre 2019.
Semaine 41, Saint Firmin — 284/81. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et Pulvérières Suite II (allegro assai), 5 octobre 2019. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 10/10/2019 à 16h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -580,72 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 10/10/2019 -580,72 € /// À venir -434,72 € | Prévisionnel -1.015,44 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 10/10 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (travaux la tour) ///  Agenda. 11:22:02 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets II, longue mise à jour, depuis le 27 septembre. Le Jour ni l’Heure, trois photographies des 5, 6 et 7 octobre 2019 : respectivement manoir de Veygoux à Charbonnières-les-Varennes ; Saint-Étienne-du-Mont et Panthéon ; buste du sergent-major Boeltz, 1843-1895, par Anatole Marquet de Vasselot, 1840-1904, cimetière de Levallois-Perret. Bain. Promenade avec le chien Vidocq sur le flanc nord, pointe extrême-occidentale (Pezat ?), retour vers l’est au-dessus de la route du bas où passe Pierre, qui nous aperçoit et nous rejoint par le haut, étang aux ragondins, bas des jardins Lavauden, remparts, raidillon Forzy. Retour à l’atelier, commencé faute de mieux un autre autoportrait. Reprise par Pierre de la lecture de La Nausée, abandonnée le 4 juillet. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, omelette aux pommes de terre et aux champignons, Pierre en mange très peu et moi beaucoup trop. Poire à la vapeur et confiture de figues. Vu Thunderbolt and Lightfoot (Le Canardeur), 1974, de Michael Cimino, avec Clint Eastwood et Jeff Bridges. Journal, rédaction, relecture et mise en ligne.  Dictionnaire, article infinitif. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du vendredi 11 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 12 octobre 2019, 18 h 52
modifiée le dimanche 13 octobre 2019, 17 h 23
Samedi 12 octobre 2019.
Semaine 41, Saint Wilfried — 285/80. Plieux. Mal dormi, insomnie, cauchemar (enfermement) et retour de la douleur au bas-ventre. Levé à huit heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Pulvérières Suite III (canon). Émission d’Alain Finkielkraut sur La Bruyère, avec Michel Delacomptée et une universitaire. Émission de Jean-Noël Jeanneney sur la couleur jaune avec Michel Pastoureau. Oublié l’agenda, travaillé au Dictionnaire, article infinitif. Le Jour ni l’Heure, photographies des 5, 6 et 7 octobre dernier, respectivement Les Falvards, commune de Charbonnières-les-Vieilles ; abstraction, sol du parc de stationnement du Centre Georges-Pompidou ; grand marronnier dans le parc de La Planchette à Levallois-Perret. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, Jean-Jacques Rousseau, suite. Nous voulions aller dans les bois de La Mothe, mais le chemin est maintenant déclaré privé, et, de l’ancien parc de stationnement, il n’y a plus de chemin du tout vers le bois et la palombière [correcteur automatique : “plombier”]. Repris, donc, la voiture, fait le tour de ce territoire sans trouver d’autre chemin praticable qui y pénètre, passé sur les confins de Saint-Clar, route de Fleurance, descendu finalement à pied vers l’Arratz à partir de La Grand Borde, marché le long de la rivière en direction de Larié, mais elle est dans un état déplorable, l’eau y est totalement croupie et y coule à peine, la lumière, bien qu’ensoleillée, n’est pas jolie et il fait très chaud. Repris la voiture, continué le tour du “massif” (le “bassin du Margaridat”), Moundounets, Grande-Hite, les Couchous, Castelnau-d’Arbieu. Rentrés vers cinq heures et demie. Thé. Comptes : Dernière connexion le 11/10/2019 à 11h18 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -580,72 € /// Crédits -77.422,25 € ///  Solde au 11/10/2019 -580,72 € //// À venir -434,72 € | Prévisionnel -1.015,44 € /// Débiteur depuis 2 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 18:5156 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Atelier. Autoportrait X (?). Lecture par Pierre de Sartre, La Nausée, départ de Bouville, l’incident à la bibliothèque. Dîné aux nouvelles, saucisse des Pyrénées, rillettes, courgettes et champignons rissolés, salade verte, fromage des Pyrénées, rosé de Saint-Mont, glace au rhum et aux raisins avec un biscuit à la noix de coco. Vu trois épisodes de la série de Waldemar Januszczak sur la peinture américaine au XXe siècle, très originale. Dictionnaire. Journal. Couché vers deux heures et demie.  

lire l’entrée du samedi 12 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 13 octobre 2019, 17 h 38
modifiée le lundi 14 octobre 2019, 10 h 41
Dimanche 13 octobre 2019.
Semaine 41, Saint Géraud — 286/79. Plieux. Trop mangé, mal dormi. Levé vers huit heures, fatigué. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et deux maisons à Castelnau-d‘Arbieu, une victime de la GrandePelade et une autre très bien administrée au contraire, avec un enduit récent moins beau que les anciens mais assez réussi tout de même. Déjeuné au premier avec Pierre-Louis. Crise de tweets, toute la matinée et au-delà. Comme nous avons vraiment trop mangé la veille nous décidons de recommencer pour en finir. Collation-tuerie dans la cuisine, donc, sous les yeux du chien Vidocq indigné : rillettes de canard, saucisse des Pyrénées (une sorte de saucisson), aubergines grillées, salade verte, fromage des Pyrénées, rosé de Saint-Mont (saint-mont ?), glace au rhum et à la vanille, fini le tout afin qu’il ne reste rien pour nous le reprocher. Café froid du matin (avec la glace + madeleines du chien), café chaud plus tard dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, étang de Pulvérières le 5 octobre, vue générale avant la nuit ; autre vue du “château” de Centimaison le 6 au matin, dans la forêt d’Orléans ; tombe d’une dame Inès Ferraro, † 2011, au cimetière de Levallois-Perret, dét. d’une belle mosaïque rouge. Tweets. Agenda. 17:37:31 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, Rousseau, suite, L’Émile. Tél. d’Alain Finkielkraut, longue et bonne conversation avec lui. Néanmoins il me trouve insensé de recevoir Le Monde, qui ne peut avoir d’autre dessein que de parachever ma perte. Promenade rapide avec Pierre sur le flanc nord, chênes d’Elmas, jardins Lavauden, raidillon Forzy. Non-dîner aux nouvelles. Poire à la vapeur et confiture de figues, infusion de verveine. Vu My Blueberry Nights, de Wong Kar-wai, avec Jude Law et Norah Jones. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du dimanche 13 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 14 octobre 2019, 10 h 46
modifiée le mardi 15 octobre 2019, 17 h 44
Lundi 14 octobre 2019.
Semaine 42, Saint Juste — 287/78. Plieux. Pas trop mal dormi mais assez forte douleur au bas-ventre encore. Levés à huit heures. Temps gris et très venteux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Pierre la veille également, dans l’après-midi. L’Arrière-Pays. Agenda. 10:45:45 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies des 5, 6 et 7 octobre 2019, château de Chazeron à Loubeyrat, Puy-de-Dôme ; statue de Marie Stuart par Feuchères, 1846, dét., jardin du Luxembourg ; La Chocolaterie, André (?) Robelin, 1907, à Levallois-Perret. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Jean-Jacques Rousseau, suite, La Profession de foi du vicaire savoyard, que Martin donne comme l’œuvre la plus haute du XVIIIe siècle. Avais rendez-vous à trois heures avec un journaliste du Monde, Lucie Soulier, et un photographe dont je n’ai pas compris le nom, mais ils ont le matin avancé le rendez-vous à deux heures et demie et arrivent à deux heures et quart. Jolie jeune femme aimable déjà rencontrée au François-Coppée, à Paris, et qui naturellement, malgré nos échanges tout à fait courtois, n’écrira que des horreurs. Demande à visiter, mais est prise de vertige dans la tour et n’atteint pas le sommet. S’intéresse à Marcheschi, dont, du coup, je lui parle beaucoup, j’espère que ça ne va pas lui coûter le prix M. Le photographe me photographie beaucoup devant les Marcheschi, justement. Thé avec eux, s’en vont vers six heures. Allons marcher avec Vidocq sur le chemin de la Rouquette et les voyons encore sur la plaza Mayor. Journal. Ah, ai reçu le matin deux premiers exemplaires de l’édition Pierre-Guillaume de Roux du Petit Remplacement. Dîné aux nouvelles, coquillettes et jardinière de légumes, céleri à la mayonnaise, poire à la vapeur et confitures de figues. Revu Pandora, 1951, d’Albert Lewin, avec Ava Gardner et James Mason. Journal, entrée du jour, relecture et mise en ligne. 

lire l’entrée du lundi 14 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 15 octobre 2019, 18 h 13
modifiée le mercredi 16 octobre 2019, 11 h 30
Mardi 15 octobre 2019.
Semaine 42, Sainte Thérèse d’Avila — 288/77. Plieux. Pas trop bien dormi, douleur au bas-ventre encore, levé trois fois. Levé à huit heures vingt, longtemps après le départ de Pierre et peu avant l’arrivée de Céline dans la bibliothèque. L’Arrière-Pays, crise de tweets, toute la matinée y passe et une bonne partie de l’après-midi. Le Jour ni l’Heure, photographies de livres sur un tapis afghan, les deux éditions du Petit Remplacement, Tweets entre Le Grand Remplacement et le Petit, la production complète des éditions Chez l’auteur. Tél. de Pierre-Guillaume de Roux. Ritorno di don Pietro. Agenda. 18:13:03 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Écrit un communiqué pour le CNRE, n° 88 (à propos des manifestations de pompiers). Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Le Contrat social, les Considérations sur le gouvernement de Pologne. Promenade toute à pied avec Pierre et Vidocq, partis par Tchernobyl en suivant le passage du Nord-Est, suivi un peu périlleusement la D. 953 dans le virage à la nuit tombante (il faudrait ouvrir dans le bosquet touffu un sentier qui permît de rejoindre l’édicule par l’intérieur des terres), revenus par le chemin de l’église et la plaza Mayor déserte. Dîné aux nouvelles, excellente omelette aux champignons. Revu The Nice Guys, 2016, de Shane Black, amusante comédie policière que j‘avais néanmoins complètement oubliée, avec Ryan Gossling et Russell Crowe. Journal. L’Arrière-Pays. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du mardi 15 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 16 octobre 2019, 12 h 07
modifiée le lundi 21 octobre 2019, 21 h 59
Mercredi 16 octobre 2019.
Semaine 42, Sainte Edwige — 289/76. Plieux. Pas trop mal dormi, levé à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Pulvérières Suite IV (scherzo). L’Arrière-Pays, échanges un peu tendus avec R. qui découvre seulement à présent le titre de l’entretien avec Élisabeth Lévy et X. transcrit dans Causeur, et au sujet duquel j’ai déjà présenté beaucoup d’excuses. Tél. de Pierre-Guillaume de Roux, annonçant un tél. de Valeurs actuelles. Tél. de Philippe Martel, qui dit que la jolie Mlle S. est une “tueuse” bien connue et que je peux m’attendre au pire. Comptes : Dernière connexion le 12/10/2019 à 18h49 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -640,72 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 15/10/2019 -640,72 € /// À venir -374,72 € | Prévisionnel -1.015,44 € /// Débiteur depuis 6 jours ///      14/10 PRELEVEMENT ORANGE DU 14/10 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319H2) - P - REF : 5B052T631 B052T6319H231E LIB -60,00 € /// Agenda. 12:04:50 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, « Arrêtez le massacre », deux maisons néoclassiques jumelles voisines de Valence-d’Agen, l’une intacte quoiqu’en mauvais état, l’autre très exhaustivement massacrée, samedi 5 octobre 2019 ; portrait d’Auguste Pellerin par Matisse, 1917, Centre Georges-Pompidou, dimanche 6 octobre 2019. L’Arrière-Pays. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, le dernier Voltaire, influencé contre son gré par Rousseau. Échanges avec Mme Soullier qui demande l’entrée de la veille du journal. Manque de chance, ma boîte à lettres semble ne plus fonctionner, rien ne part. Fais toutefois envoyer le texte par Pierre. Promenade avec lui entièrement à pied, jusqu’au chemin de la Rouquette et à l’embranchement. Atelier, autoportrait X(?), couverte 60x60 n° 103 (???? — complètement oublié où on en était), lecture par Pierre de La Nausée, fini le livre. Entretien avec Fabrice Niezgoda pour Entretiens, commencé. Dîné aux nouvelles, taboulé d’un déjeuner de professeurs de Pierre, pendaison de crémaillère à Lamagistère, coquillettes, cèleri et mayonnaise, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu Les Frères Sisters, de Jacques Audiard, 2018, avec John Reilly, Joaquin Phenix, Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed.  Entretien pour Éléments, suite (5000 signes de brouillon, pour 8500 de texte). Journal. Couché après deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 16 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 17 octobre 2019, 16 h 49
modifiée le vendredi 18 octobre 2019, 12 h 28
Jeudi 17 octobre 2019.
Semaine 42, Saint Baudouin — 290/75. Plieux. Levé peu avant peu avant heures, Pierre déjà loin. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue sur Plieux avec fond de montagnes, photographies prise en fait par Pierre la veille à son retour, avec le téléphone portable. L’Arrière-Pays, crise de tweets, malgré le retard de tout. Tél. de Philippe Martel, qui a eu un appel de Mme Soullier. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du 5 octobre en Auvergne, château de La Tour-Serviat à la tombée de la nuit ; Pulvérières Suite V (scherzo) ; et manoir de Veygoux, maison d’enfance de Desaix. Écouté avec Pierre l’émission de Garrigou-Lagrange sur le Gréco, avec comme invité Jean-Paul Marcheschi (j’espère que je ne vais pas lui faire rater le Médicis…). Comptes : Dernière connexion le 16/10/2019 à 12h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -640,72 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 16/10/2019 -640,72 € /// À venir -523,63 € | Prévisionnel -1.164,35 € /// Débiteur depuis 7 jours /// (aucun mouvement). Tél. de M. Olivier Maurin, de Valeurs actuelles. Agenda. 16:54:23 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, l’abbé Mably. Promenade avec Pierre sur le plateau, été au Cassé, croisé les Lavauden-Coulet et bavardé avec eux, retour par le boulevard extérieur du Cassé puis nouvel incident sur la route avec un chien vociférateur haineux, heureusement bien tenu en laisse mais impressionnant de fureur, et qui en veut au pauvre Vidocq — il me semble que l’espèce canine a beaucoup évolué, elle aussi. En tout cas ça n’encourage pas à traverser le village, comme nous avions recommencé de le faire après la fin de la “season”. Atelier, autoportrait X, entrepris la relecture par Pierre de L’Obsolescence de l’homme. Dîné aux nouvelles, taboulé du déjeuner des professeurs, suite, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu un documentaire sur la jeunesse d’Hitler. Remonté tôt. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Repris l’entretien pour Éléments, que fini. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 17 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 18 octobre 2019, 12 h 49
modifiée le samedi 19 octobre 2019, 11 h 39
Vendredi 18 octobre 2019.
Semaine 42, Saint Luc — 291/74. Plieux. Très peu dormi, levé à sept heures, peu après le départ de Pierre. Relu l’entretien avec Fabrice Niezgoda pour Éléments et le lui ai envoyé, après de longs efforts pour rétablir le fonctionnement de la boîte à lettres électronique, interrompu depuis plusieurs jours. Autoportrait de la nuit et autre photographie du château de Centimaison, dans la forêt d’Orléans, dimanche 6 octobre 2019. Temps gris. L’Arrière-Pays. Tweets, assez bêta, abondamment. Comptes :    Dernière connexion le 17/10/2019 à 16h44 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -640,72 € /// Crédits -77.422,25 €  /// Solde au 17/10/2019 -640,72 € /// À venir -523,63 € | Prévisionnel -1.164,35 € /// Débiteur depuis 8 jours /// Agenda. 12:34:56 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 6 octobre 2019 à Paris, immeuble de Roux-Spitz au 14 de la rue Guynemer, 1928 ; Polyphème d’Auguste Ottin à la fontaine Médicis (juste avant l’incident avec les miliciens) ; dét. de Les Quais de la Tamise, 1906, à Beaubourg. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Promenade avec Vidocq sur le flanc nord, croisons Pierre sur l’avenue Lou Tapet, il nous rejoint en sens inverse au Coypus’ Lake. Atelier, Autoportrait X. Lecture par Pierre d’Anders, L’Obsolescence de l’homme. Mise en demeure de Me Patrick Klugman, (nouvel ?) avocat de Yann Moix réclamant le retrait de l’adresse dudit que j’ai laissée par inadvertance dans la reproduction d’un message judiciaire. Je m’exécute aussitôt, et le fais savoir à Me Klugman. Commencé la préface au discours des “Fleuves de sang” d’Enoch Powell, pour La Nouvelle Librairie. Dîné aux nouvelles, boulettes de légumes, taboulé, poire à la vapeur et confiture de fugues. Vu un très long documentaire assez brouillon sur les grands financiers et industriels en Amérique à la fin du XIXe siècle, spécialement Pierpont [correction automatique : “Paieront” !!!!] Morgan et Carnegie — intéressant surtout par les photographies et les films (le propos est totalement décousu comme d’habitude). Remonté vers 11 heures, suite de la préface aux “Fleuves de sang”. Journal. Couché vers deux heures.  

lire l’entrée du vendredi 18 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 19 octobre 2019, 11 h 36
modifiée le dimanche 20 octobre 2019, 11 h 44
Samedi 19 octobre 2019.
Semaine 42, Saint René — 292/73. Plieux. Levé à huit heures. L’Aurore aux doigts de rose à Plieux Point. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et état de la veille de l’Autoportrait X, couverte 60x60 n° 103. Temps jaune-gris. Émission d’Alain de Finchelcrocq sur la vieillesse, avec Robert de Rédèque et Pascal de Bruquenère.  Émission de Jeanneney sur les faussaires. Comptes : Dernière connexion le 18/10/2019 à 12h46 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -570,86 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 18/10/2019 -570,86 € /// À venir -523,63 € | Prévisionnel -1.094,49 € /// Débiteur depuis 9 jours /// 18/10 VIREMENT DE KOBO INC PUBLISHER PAYMENTS (ACC.: KO1224) MOTIF: ROYALTY PAYMENT WL00003295 - REF : COTR0456654 +69,86 € ///Agenda. 11:34:58 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie.   Journal de la veille, relecture. Bain tôtif, car visite annoncée. Écoutons l’émission de Bourmeau, pas d’Henri Martin. Jean-Philippe Toussant. Journal de la veille, mise en ligne. Dormi un peu, avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, deux photographies parisiennes du 6 octobre 2019, salle des petits-déjeuners de l’hôtel des Grandes-Écoles, montrée par le maître d’hôtel mien lecteur, et Panthéon ; plus la couverte 60x60 n° 103, Autoportrait X, état de l’avant-veille. Préface aux “Fleuves de sang”, suite. Promenade avec Pierre, mais sans Vidocq, qui décline l’invitation, à Heuré-Bartens, en coupant par les Bartens, comme le propriétaire nous a invités à le faire. Atelier. Couverte 60x60 n° 103, Autoportrait X. (Re)lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Dîné aux nouvelles, espèce inédite de pâtes, carottes, champignons. Poire à la vapeur et framboises. (Re-)vu La Poursuite impitoyable (The Chase), 1966, avec Marlon Brando, Robert Redford, Jane Fonda (“Faulkner, Tennessee Williams, Carson McCullers et Truman Capote all roll into one”, dit P.). L’Arrière-Pays. Préface aux “Fleuves de sang”. Journal. Couché après deux heures. 

lire l’entrée du samedi 19 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 20 octobre 2019, 11 h 55
modifiée le lundi 21 octobre 2019, 9 h 32
Dimanche 20 octobre 2019.
Semaine 42, Sainte Adeline — 293/72. Plieux. * Levés à huit heures et demie. Gabriel Matzneff doublement agressé à Paris et Daniel Conversano à Marseille (il est à l’hôpital). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et fenêtre allumée au crépuscule dans le château de La Tour-Serviat, vu de l’étable voisine, samedi 5 octobre 2019. Déjeune en bas avec Pierre, conversation sérieuse, renonçons à partir après-demain pour Salamanque faute d’argent (gaz, impôts, pneus de la voiture à changer, etc.). L’Arrière-Pays, peu. Agenda. 11:52:08 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 6 octobre, château de Centimaison dans la forêt d’Orléans encore, statue de Marguerite de Navarre au Luxembourg, par Joseph Lescorné, 1848, et Panthéon. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, les économistes à la fin du règne de Louis XV, le maître de Turgot (dont j’ai oublié le nom). Journal, entrée de la veille, mise en ligne. Préface au “Fleuve de sang”, 6.800 signes (de brouillon). Promenade avec Pierre et Vidocq sur le flanc nord, passage du Nord-Est, sous le village, jusqu’à la D. 953, aller et retour. Atelier, couverte 60x60 n°103, Autoportrait X, phase positive. Lecture par Pierre de L’Obsolescence de l’homme. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, aubergines, cèleri à la mayonnaise, poire à la vapeur et framboises. Vu Cotton Club (The Cotton Club), de Francis Ford Coppola, 1984, avec Richard Gere. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Agenda. 00:43:13 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du dimanche 20 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 21 octobre 2019, 9 h 38
modifiée le mardi 22 octobre 2019, 10 h 50
Lundi 21 octobre 2019.
Semaine 43, Sainte Céline — 294/71. Plieux. Pas trop mal dormi, mais douleur au bas-ventre, persistante. Levés peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et belle maison, 1747, du duc d’Oléans, Louis Ier le Pieux, dit encore le Génovéfain, 1703-1752, fils du Régent, à l’angle des rue Clovis et Descartes à Paris (Jean-Sylvain Cartaud, arch., 1675-1758). Beau temps. Fête de Céline. Agenda. 09:37:47 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. À onze heures, deux femmes du magazine belge néerlandophone Knack, Mme Han Renard et une photographe, également journaliste, résidant à Millau mais dont je n’ai pas retenu le nom. Cursus habituel, conversation très cordiale, floc upstairs, déjeuner dans la salle des Pierres, poulet au citron, pommes de terre nouvelles, salade verte, fromage de brebis, rosée de Saint-Mont, dessert très abrégé car l’une de ces dames a un avion à prendre à Toulouse. Les raccompagnons jusqu’à la plaza Mayor, en passant par le bas car la rue du château est bouchée par des travaux de voirie ; elle sont très enthousiastes d’une voiture de location que nous allons voir, nouvelle Volkswagen. L’Arrière-Pays. Préface aux “Fleuves de sang”. Nouvel incident avec D. R. qui se plaint cette fois que je l’aie mentionné ici (ce qu’il appelle comme tant d’autres mon “journal”) sans son autorisation — en ai par-dessus la tête de sa mauvaise humeur perpétuelle et de son ton, le bloque une bonne fois. Promenade avec Pierre et Vidocq autour de la chartreuse, à l’extérieur, par la carrière de l’Étre : bien, mais il y a un ou deux passages difficiles, faute de fréquentation. Atelier, Autoportrait X, mais Pierre trouve que je l’ai gâché. Lecture par lui de Gunther Anders, suis extrêmement frappé une fois de plus par la ressemblance de nos cheminements (même s’il est évidemment bcp plus “scientifique”). Dîné de restes, poulet froid, pommes de terre au citron, salade verte, rosé, pomme à la vapeur et croquants. Vu un peu de L’Adieu aux armes (A Farewell to Arms), 1957, de Charles Vidor, avec Rock Hudson et Vittorio de Sica, mais c’est vraiment exécrable. Un peu aussi d’un documentaire sur les relations d’Hubert Beuve-Méry, “Sirius”, avec de Gaulle, film que je trouve accablant pour Beuve-Méry mais ce n’est probablement pas l’intention. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Préface aux “Fleuves de sang”, terminé un brouillon, douze mille signes, c’est déjà plus long que le texte lui-même ! Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du lundi 21 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 22 octobre 2019, 10 h 58
modifiée le mercredi 23 octobre 2019, 19 h 38
Mardi 22 octobre 2019.
Semaine 43, Sainte Élodie — 295/70. Plieux. Réveillé tôt, levé à sept heures. Première relecture entière de la préface aux “Fleuves de sang”. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Matisse, Intérieur, bocal de poissons rouges, printemps 1914, dét. (le tableau dont il est question dans le premières pages de Passage, mais il était alors au musée d’Art moderne de l’avenue du Président-Wilson, je l’ai revu et photographié au Centre Georges-Pompidou le dimanche 6 octobre 2019, avec Karim Ouchikh et Pierre). Temps gris. Agenda. 10:57:07 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Préface aux “Fleuves de sang”. Le Jour ni l’Heure, trois photographies d’œuvres du Centre-Georges-Pompidou, musée national d’Art moderne : un Picasso de 1901, Jeanne ; un très beau vase de Rouault, représentant également une femme nue, 1907 ; et le superbe Rothko d’acquisition “récente”, Untitled (Black, Red over Black and Red), 1964. Temps affreux toute la journée, pas sortis, d’autant que j’essaie frénétiquement d’en finir avec la préface aux “Fleuves de sang”. Atelier, Autoportrait X, revenu au fond doré pour répondre aux critiques de Pierre ; lecture par lui de L’Obsolescence de l’homme, une nouvelle fois abasourdi par la proximité de pensée. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons sur canapé, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu un épisode de The Deuce. Remonté relativement tôt, repris encore une fois la préface. Journal. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mardi 22 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 23 octobre 2019, 20 h 01
modifiée le jeudi 24 octobre 2019, 12 h 29
Mercredi 23 octobre 2019.
Semaine 43, Saint Jean de Capistran — 296/69. Plieux. Levé à sept heures, repris encore une fois la préface aux “Fleuves de sang” (“Bella, horrida bella”), dans l’idée de l’envoyer à la première heure. Mais Pierre se lance (à ma demande récente) dans un gigantesque réagencement de l’accrochage dans la bibliothèque (et dans la salle des gardes), un Grand Remplacement qui place mon bureau entièrement sous le signe de  L’Aleph. Toute la matinée y passe, quoique je ne joue dans tout cela qu’un rôle de mouche du coche. Pas mal. Le Jour ni l’Heure, en une seule fournée à la mi-journée, autoportrait de la nuit, détail de l’Autoportrait X, état de la veille, et trois tableaux de Beaubourg le 6 octobre 2019, portrait de Tatline par Gontcharova, c. 1911-1913, très beau Picasso gris de l’époque des Demoiselles d’Avignon, 1907, et Femme se chaussant, 1933, d’Eugène de Kermadec, dont la promotion est ce qui m’a le plus étonné lors de ma visite récente au MNAM. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, Turgot philosophe et économiste. Dernière lecture un peu décevante de la préface aux “Fleuves de sang”, puis l’ai envoyée à François Bousquet vers quatre heures. Écrit à Christophe Gérard. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à Montignac (non, ce n’est pas ça — Montagnac ?) et au carrefour. Atelier, Autoportrait X, couverte 60X60 n° 103, phase assez favorable. Lecture par Pierre de L’Obsolescence de l’homme, passages déjà très soulignés par moi. Attaqué les divers retards, légendé les photographies mises en ligne sur Flickr. Comptes : Dernière connexion le 19/10/2019 à 11h31 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 896,14 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 22/10/2019 896,14 € À venir -592,62 € | Prévisionnel 303,52 /// 22/10 REMISE CHEQUES BORDEREAU 09506792 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00002 +1.467,00 €  (chèque de la Nouvelle Librairie, Le Grand Remplacement, Le Petit, etc.). Agenda. 20:01:26 ///////// Dîné aux nouvelles/ Gnocchis, carottes, courgette, pesto, sauce au soja. Poire à la vapeur et framboises. Revu L’Éclipse (L’Eclisse), 1962, d’Antonioni, avec Monica Vitti et Alain Delon, et trouvé le film assez agaçant.   L’Arrière-Pays. Journal. Couché à deux heures.     

lire l’entrée du mercredi 23 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 24 octobre 2019, 12 h 45
modifiée le vendredi 25 octobre 2019, 12 h 28
Jeudi 24 octobre 2019.
Semaine 43, Saint Florentin — 297/68. Plieux. Assez bien dormi. Levé à huit heures et demie, après le passage de Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Avec l’arc noir, de Kandinsky, 1912, au Centre Georges-Pompidou, dimanche 6 octobre 2019. L’Arrière-Pays. Tél. de Philippe Martel à propos d’une affaire C. bien déplaisante et dont je n’avais pas la moindre idée. Comptes : Dernière connexion le 23/10/2019 à 19h58 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 896,14 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 23/10/2019 896,14 € /// À venir -592,62 € | Prévisionnel 303,52 € /// (aucun mouvement). 12:44:58 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 6 et du lundi 6 octobre à Paris et Levallois-Perret, portrait klimtien de Karim Ouchikh sur fond d’or au café Beaubourg le 6 au soir, plaque de remplacement de Michelet par Charles Pasqua pour le nom du quai sur la Seine à Levallois, tombe de Ravel insultée par un horrible pot de fleur poubelle du Souvenir français. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, fin du tome XVIII, passé au XIXe et dernier, l’expulsion des Jésuites, d’abord au Portugal (Pombal). Promenade avec Pierre et Vidocq, descendus dans la vallée par le chemin de la rivière, remontés par l’avenue Lou Tapet, en nous demandant de quand elle datait. Atelier, Autoportrait X, vers un terme. Lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Écrit à Pierre-Guillaume de Roux et à quelques autres. L’Arrière-Pays, temps perdu, sans doute. Dîné aux nouvelles, tartes aux carottes et aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vague surf télévisuel, un peu de X Files, mais c’est au-dessus de mes forces. Remonte relativement tôt mais perds encore du temps, ah non, lu un peu du Coran. Journal. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du jeudi 24 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 25 octobre 2019, 12 h 43
modifiée le samedi 26 octobre 2019, 10 h 13
Vendredi 25 octobre 2019.
Semaine 43, Sainte Doria — 298/67. Plieux. Bien dormi, malgré la persistante douleur au bas-ventre. Levé à huit heures. Temps gris pâle. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue générale de l’atelier la veille. L’arrière-Pays, molle crise de tweets, plaisanterie bas de gamme. Tél. de François Bousquet. Comptes : Dernière connexion le 24/10/2019 à 12h42 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 896,14 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 24/10/2019 896,14 € /// À venir -592,62 € | Prévisionnel 303,52 € /// (aucun mouvement). Agenda. 12:43:37 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux du Centre Georges-Pompidou à Paris le 6 octobre 2019, Les Arbres rouges, de Vlaminck, 1906, et l’autoportrait de Delaunay, 1907, plus l’Autoportrait X, couverte 60x60 n° 103, Plieux, état au 25 octobre 2019. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, tome 19 et dernier, la catastrophe des jésuites malgré le pape. Promenade avec Pierre et le chien Vidocq dans la vallée, autoportrait avec Vidocq dans l’allée qui est derrière Subervie. Atelier, Autoportrait X, fignolages, bord inférieur. Lecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Cherché la charte du CNRE, qu’il faut modifier, et que je dois recopier entièrement, car Philippe Martel ne m’en a envoyé qu’un pdf. Dîné aux nouvelles, toastothons de ma propre confection, courgettes et carottes ; poire à la vapeur et framboises. Vu Heaven’s Gate, La Porte du paradis, 1980, de Michael Cimino, avec Kris Kristofferson, Isabelle Huppert, Christopher Walken et Jeff Bridges (trois heures). Journal, entrée du jour, rédaction, relecture et mise en ligne. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 25 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 26 octobre 2019, 10 h 30
modifiée le dimanche 27 octobre 2019, 14 h 25
Samedi 26 octobre 2019.
Semaine 43, Saint Dimitri — 299/66. Plieux. Réveillés à sept heures et demie par le chien Le Coz, pourtant à l’intérieur de sa propre maison. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la vallée avec le chien Vidocq, et détail du nouvel accrochage dans la bibliothèque, le Grand Aleph rouge en majesté, celui de la couverture de Tweets. Très beau et joli temps, Pyrénées bien visibles. Émission d’Alain Finkielkraut sur la bioéthique avec Sylviane Agacinski et Frédéric Worms [correction automatique : “Words”], très intéressante (je deviens de plus en plus agacinskien). Comptes : Dernière connexion le 25/10/2019 à 12h41 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 896,14 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 25/10/2019 896,14 € /// À venir -630,42 € | Prévisionnel 265,72 € /// (aucun mouvement). Agenda. 10:29:41 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, deux photographies de la veille, grand paysage à la tour blanche, vue prise de la bibliothèque, et vue de la bibliothèque elle-même, avec le nouvel accrochage et six Alephs ; L’Idole, récemment descendue de son étagère. Écouté la Partita (1934)35) de Reinhard Schwarz-Schilling. Tél. de Flatters, à propos de Tweets. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, mort de Mme de Pompadour, dernières années du règne de Louis XV, état catastrophique des Finances, querelle avec les parlements. Promenade avec Pierre au moulin qui est au-dessus de Castet-Picon. Atelier, thé et excellents biscuits fleurantins [corr. autom. : “florentins”], dernière main à l’Autoportrait X, commencé une grande toile à défaut d’en avoir une petite (La Coupe). Lecture par Pierre de Gunther Anders. Remontés vers six heures. Coran. Texte pour le CNRE, la “charte”, mais il me donne beaucoup de fil à retordre, je ne sais pourquoi. Dîné aux nouvelles, coquillettes (à l’origine pour le chien, qui était nourri de cela dans son ancienne vie — ce n’est pas mauvais), champignons, courgettes, carottes, sauce au soja, pesto. Poire à la vapeur et framboises. Vu Easy Virtue (Un mariage de rêve), 2008, de Stephan Elliott, lointainement d’après la pièce de Noel Coward, 1924, avec Jessica Biel, Colin Firth, Kristin Scott Thomas,  Ben Barnes (le film est une variation assez pataude sur des thèmes à la Downton Abbey). “Charte” modifiée du CNRE, pénible suite (les gens diront que c’est trop théorique, pas assez parlant, trop compliqué). Journal. Couché à une heure. 

lire l’entrée du samedi 26 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 27 octobre 2019, 11 h 58
modifiée le lundi 28 octobre 2019, 10 h 06
Dimanche 27 octobre 2019.
Sainte Émeline — 300/65. Plieux. Levés à huit heures, en fait sept, car changement d’heure, qui nous avait cette fois complètement échappé. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la bibliothèque, et grand paysage sur les Pyrénées enflammées au crépuscule. Poursuivons la modification d’accrochage, descendons (doublement) le grand drapeau de Kounellis, assez lourd dans son cadre, et qui passe de la bibliothèque à la première salle des gardes, remplacé dans la bibliothèque par deux Paysages à la tour (Balignac), tandis que le grand Château noir passe également en bas, remplacé, lui, par la grande Europe au taureau blanc. Il n’y a plus que des toiles de moi dans la bibliothèque. Travaux en bas, dans la salle des gardes, accrochage assez laborieux du drapeau de Kounellis, du Château noir, d’un grand YHWH blanc (ce vaste remue-ménage, mené très principalement par Pierre, n’est pas achevé tandis que j’écris ceci). Agenda. 11:57:48 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Suite des accrochages, dans la première salle des gardes ; modification des éclairages, qui doivent être très vifs sur le Château noir, très sombre (et qui s’en trouve très amélioré par rapport à sa situation dans la bibliothèque). Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, détail du parc de la chartreuse, vue prise de la bibliothèque ; château vue des pentes voisines de Castet-Picon ; Autoportrait X, état de la veille (final), dét. 14:31:09 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, le parlement de Bretagne, le duc d’Aiguillon, l’affaire La Chalottais. Chien de la voisine particulièrement déchaîné comme nous sortons, aux marmonnements incompréhensibles, et d’abord par lui, de sa maîtresse. Promenade avec Pierre sur le plateau, chemin de la Rouquette (à partir de la Rose des Vents, gagnée en voiture pour éviter d’autres incidents). Atelier, couverte 100x100 (faute de 60x60), La Coupe, mais je vais bientôt manquer de peinture blanche. Charte du CNRE, mais je suis décidément peu inspiré. Dîné aux nouvelles, rillettes de thon sur crêpes et houmous, vin rosé, le tout assez bourratif. Revu pour la nième fois Le Faucon maltais, 1941, de John Huston, et remarqué plus que d’habitude le fil nettement homophobe (Lorre, Greenstreet, Elisha Cook). Me démêle encore mollement avec la Charte et décide finalement d’en finir, bien que ce soit loin d’être parfait. Envoyé le texte à Martel, Ouchikh, Piquemal et quelques autres usual suspects. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 27 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 28 octobre 2019, 10 h 14
modifiée le mardi 29 octobre 2019, 15 h 06
Lundi 28 octobre 2019.
Semaine 44, Saint Simon — 301/64. Plieux. Très peu dormi. Levé à sept heures, crois-je, en fait six à cause du décalage horaire, réveillé par le son de l’ordinateur dans la bibliothèque (les alertes), que j’ai oublié de couper. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et La Liberté de la presse, méchant dessin bâclé, qui d’ailleurs n’a aucun succès. Temps gris. Répondu à Pierre-Guillaume de Roux. Agenda. 10:14:03 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, Autoportrait X, couverte 100x100 n° 103 ; Intérieur à Plieux, atelier ; L’Idole. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1768-1770, les affaires de Corse, nuages s’accumulent sur la Pologne. Tél. de Flatters. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le flanc nord, avenue Lou Tapet, route du bas, D. 953, rentrés par le passage du Nord-Est. Atelier, couverte 100x100 n° 103, La Coupe. Atelier, ecture par Pierre de Gunther Anders, L’Obsolescence de l’homme, le texte sur En attendant Godot. L’Arrière-Pays. Correspondance autour du CNRE. Communiqué n° 89 sur Sylviane Agacinski. Communiqué n° 90 sur l’attentat de Bayonne. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, carottes, courgettes. Poire à la vapeur et confiture de figues. Vu The Three Days of the Condor, Les Trois Jours du Condor, 1975, de Sydney Pollack. Écrit à Gabriel Matzneff. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du lundi 28 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 29 octobre 2019, 15 h 20
modifiée le mercredi 30 octobre 2019, 15 h 19
Mardi 29 octobre 2019.
Semaine 43, Sainte Élodie — 295/70. Plieux. Peu dormi, douleur assez forte au bas-ventre. Levé à sept heures. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la salle des Vents, et couverte 100x100 n° 58, La Coupe, état de la veille. L’Arrière-Pays, crise de tweets assez vains à propos de l’attentat de la veille à Bayonne. Pierre dans les Pyrénées-Atlantiques pour l’enterrement d’une de ses tantes. Poussée boulimique, jambon industriel du chien en toasts et floc, pâte au chocolat, biscuits, confiture de figues, fruits secs, bref honteuse tuerie. Le Jour ni l’Heure, Le Soir — Fenêtre de la salles des Vents, photographie de la veille, et deux tableaux vus au Centre Georges-Pompidou le dimanche 6 octobre 2019, Raoul Dufy, Les Affiches à Trouville, 1906, et Othon Friesz, Arbres à Honfleur, 1906-1907. Assez beau temps. Agenda. 15:18:34 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. L’Arrière-Pays. Communiqué du CNRE n° 91 sur l’interdiction à CNews de diffuser Zemmour en direct. Journal de la veille, relecture et mise en ligne (Daroca). Retour de Pierre. Promenade pré-prandiale, mais il fait nuit noire, tourne deux fois autour du village haut, chartreuse magnifique dans la nuit quand le couloir est allumé. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et figues en confiture. Revu un documentaire sur Laval, curieusement objectif. Remonté relativement tôt mais perdu encore beaucoup de temps. Journal (Le Faucon maltais). Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du mardi 29 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 30 octobre 2019, 15 h 35
modifiée le jeudi 31 octobre 2019, 11 h 12
Mercredi 30 octobre 2019.
Semaine 44, Sainte Bienvenue — 303/62. Plieux. Assez bien dormi. Levés à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Kandinsky, Murnau, paysage à la tour, 1908, Paris, Centre Georges-Pompidou, 6 octobre 2019. L’Arrière-Pays, crise de tweets, matinée à peu près perdue. Le Jour ni l’Heure, trois autres œuvres du Centre Pompidou le 6 octobre, Lazlo Péri, Construction spatiale, 1922 : Christian Schad, portrait, 1927, du comte Saint-Genois d’Anneaucourt ; Dubuffet, portrait, 1947, d’André Dhôtel (Dhôtel nuancé d’abricot). Comptes : Dernière connexion le 26/10/2019 à 10h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 789,87 € /// Crédits -77.422,25 € /// 29/10 PRELEVEMENT SCAM DU 29/10 - MOTIF : MUTU 4EME TRIM 2019 - REF : 20191025:04:2014:151 LIB -542,91 € /// 29/10 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000215661442 PAYMENT-NUM 1 09372284 - REF : FCS000215661442 +239,22 € /// 29/10 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000196384162 PAYMENT-NUM 1 09450494 - REF : FCS000196384162 +150,50 € /// 29/10 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000255376122 PAYMENT-NUM 1 09364659 - REF : FCS000255376122 +31,64 € /// 29/10 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU S.A.R.L. MOTIF: FCS000196487552 PAYMENT-NUM 1 09384141 - REF : FCS000196487552 +15,28 € //////// Agenda. 15:35:11 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Été avec Pierre à Agen, pour y acheter de la peinture, en particulier des tubes de peinture blanche, nécessaires à La Coupe (couverte 100x100 n° 58). Artempo, donc, où pris également trois petits toiles. Dîné à l’Impérial Buffet, malgré les soucis économiques, qui rongent P. Beaucoup de raviolis à la vapeur, beignets de crevettes, canard laqué (théoriquement), riz cantonnais. Île flottante, litchis, glace au café et à la menthe. Rentrés vers huit heures, regardé les nouvelles. Surf télévisuel, mais rien trouvé à regarder, d’autant que l’humeur est assez sombre (problèmes financiers, problème du chien, qui pisse partout, pauvre bête, d’où odeurs très désagréables et embarrassantes en cas de visites). Remontés tôt, mais j’en ai peu profité, sinon pour “L’Arrière-Pays”. Journal. Couché peu avant deux heures.   

lire l’entrée du mercredi 30 octobre 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 31 octobre 2019, 11 h 08
modifiée le vendredi 1er novembre 2019, 18 h 31
Jeudi 31 octobre 2019.
Semaine 44, Saint Wolfgang — 304/61. Plieux. Bien dormi, levés peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Kupka, Plans verticaux, 1912, Beaubourg, dimanche 6 octobre 2019. Temps gris. L’Arrière-Pays, pas trop. Tél de Philippe Martel. Écrit à Grégory Roose. Crise de nerfs qui tombe sur un malheureux noir qui n’y peut rien, millième harceleur pour “l’isolation à un euro”. Comptes : Dernière connexion le 30/10/2019 à 15h31 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 825,90 € /// Crédits -77.422,25 € /// Solde au 30/10/2019 825,90 € /// À venir -1.949,59 € | Prévisionnel -1.123,69 €  /// 30/10 VIREMENT DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET CRATI MOTIF: IRCEC:RAAP 10-10 - REF : IR+31,08 € /// 30/10 VIREMENT DE AMAZON DIGITAL SERVICE LLC MOTIF: PAYMENT.: 109549965 NULL - REF : OFA000151400252 +4,75 € /// 30/10 VIREMENT DE AMAZON MEXICO SERVICES INC. MOTIF: PAYMENT.: 109201267 NULL - REF : OFA000151054756 +0,20 € /// Agenda. 11:07:49 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux vus ou revus le dimanche 6 octobre à Beaubourg, portrait de Philippe Soupault par Robert Delaunay, 1922 ; Philomène, par Sonia Delaunay, 1907 ; et Duo (avec partition de Debussy), Braque, 1937. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Été à Lectoure avec Pierre, Intermarché, pour des courses liées au combat contre l’odeur d’urine de chien, bicarbonate de soude, etc. Passé également à la pharmacie, toujours pour le chien. Promenade à Marès, au retour. Pierre photographie une écrevisse en migration entre les deux étangs mais elle sera fort critiquée sur Twitter comme étant “américaine”, et donc relevant d’une “espèce invasive”. Atelier, couverte 100x100 n° 58, La Coupe. Lecture par Pierre de Gunther Anders, sur la bombe. Communiqué du CNRE n° 92, Seine-Saint-Denis. Dîné aux nouvelles, salade de fruits de mer sur canapé. Poire à la vapeur et figues au sirop. Vain surf télévisuel, remonté tôt. Nouvelle révision de la charte du CNRE, en tenant compte des remarques de MM. Rose et Martel. L’Arrière-Pays ? Journal. Couché peu après une heure.  

lire l’entrée du jeudi 31 octobre 2019 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site