Le Jour ni l’Heure
juillet 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2019, 8 h 36
modifiée le mardi 2 juillet 2019, 11 h 09
Lundi 1er juillet 2019.
Semaine 27, saint Thierry — 182/183. Plieux. Assez peu dormi, réveillé très tôt, levé avant sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et ancien hôtel Bruet, rouge et blanc, c. 1900, à Chavroches, Allier, dimanche 9 juin 2019. Temps pluvieux et très couvert. 08:35:21 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets. Homme(s) de l’entreprise Manoër, interviennent sur le toit de la tour avec un harnais. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du lundi 10 juin en Auvergne, deux du château de La Roche, à Chaptuzat, une de la collégiale Saint-Martin d’Artonne. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1710-1711, peu de changements militaires importants mais renversement des whigs au profit des tories en Angleterre, influence de Stanhope, le Royaume-Uni commence à se détacher de l’alliance européenne contre la France. État calamiteux des finances, misère générale. En Espagne, rétablissement inattendu de Philippe V. Mort de l’empereur Joseph, le prétendant Charles à la couronne d’Espagne monte sur le trône impérial. Écrit une lettre aux membres du CNRE pour fixer une assemblée. Couple de visiteurs/ Journal (les “formules”), rédaction, relecture, mise en ligne. Atelier, portrait de Mlle Venezia, phase d’amélioration (yeux fortement abaissés). Dîné aux nouvelles, restes de restes, poulet, glace aux myrtilles, vin blanc municipal. Vu Judgment at Nuremberg, Jugement à Nuremberg, 1946, 1961, de Stanley Kramer, avec Spencer Tracy, Burt Lancaster, Richard Widmark, Maximilian Schell, etc. (je ne comprends pas bien la sévérité du Dictionnaire Tulard et de Tulard lui-même à l’égard de ce film). Promenade nocturne et tardive (car le film est très long, 174 m.) avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Tweets, un peu (620.000 signes). Couché vers une heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 1er juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 2 juillet 2019, 11 h 16
modifiée le mercredi 3 juillet 2019, 10 h 11
Mardi 2 juillet 2019.
Semaine 27, Saint Martinien — 183/182. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures vingt. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Cahuzac, Condom, mercredi 19 juin 2019. Agenda. 11:15:13 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, trois photographies du lundi 10 juin 2019 en pays Brayaud : salle capitulaire de la collégiale d’Artonne ; château de Combronde, façade sur les jardins ; château de La Tour-Serviat, plan large, de l’est. Bain. Lecture par Pierre de divers articles de la Britannica sur des personnages du règne de la reine Anne, la duchesse de Marlborough, Lady Macham, le compte d’Oxford, Bolingbroke, Stanhope, etc. Reprise d’Henri Martin, années 1711-1712, hécatombe au sein de la famille royale, Grand Dauphin, duchesse de Bourgogne, duc de Bourgogne, duc de Berry. Paris vers quatre heures pour aller chercher au Fousseret, Haute-Garonne, le vieux chien presque aveugle de l’oncle de Pierre, qui vient de mourir. Saint-Clar. Tournecoupe. Homps [corr. autom. : “Hommes”]. Labrie. Bouvées. Touget [corr. autom. : “Toute”] Gimont. Bézéril. Samatan. Montpézat. Savignac. Monté à la tour du Lys, ou moulin d’Asclès, commune de Saint-Lizier-du-Planté. Château de Calaoué (où fut tourné Milou en mai, de Louis Malle). Frontignan-Savès, autoportrait sous le porche de l’église Saint-Blaise. Mauvezin. Château de Lamezan. Château de Labastide-Paumès, que j’avais envisagé d’acheter en 1992 (il est en cours de restauration). Castelnau-Picampeau. Le Fousseret. Maison de l’oncle (Christian) de Pierre, à deux ou trois kilomètres du Fousseret, au-dessus du canal de Saint-Martory. Sa cousine Hélène et son compagnon. Le chien Vidocq, mélange de setter anglais et de colley (?). Ses adieux aux lieux. Route du retour, avec lui sur la banquette arrière, un peu agité. Photographié au passage la tour de Homps, très rénovée. À  Plieux vers 10 heures. Vidocq assez agité, tourne comme un ours en cage, va à toutes les issues, paraît se sentir prisonnier. Lui donnons des os de poulet. Gnocchis, saint-nectaire, poire à la vapeur.  Vu la fin de Copie conforme, 1946, de Jean Dréville, avec Louis Jouvet et Suzy Delair. Tweets, un peu. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mardi 2 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 3 juillet 2019, 10 h 30
modifiée le jeudi 4 juillet 2019, 9 h 44
Mercredi 3 juillet 2019.
Semaine 27, Saint Thomas — 184/181. Plieux. Bien dormi, levé à sept heures et demie avec Pierre (il a déjà sorti Vidocq à six heures). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille à Frontignan-Savas [corr. autom. : “Frontignan-Savas”] et Pentes, textures, champs sur une colline près de Saint-Araille (je crois). Assez beau temps un peu brumeux. Comptes : Dernière connexion le 01/07/2019 à 15h19 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -201,85 € /// Crédits -81.238,88 € /// Solde au 02/07/2019 -201,85 € /// À venir -370,76 € | Prévisionnel -572,61 € /// Débiteur depuis 5 jours ///      02/07 COMMISSIONS COTISATION ESPRIT LIBRE -19,35 € /// 02/07 FRAIS TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € /// 01/07 VIREMENT DE AMAZON.LUX.FR MOTIF: FCS000187716412 PAYMENT NUM 1 00805728 - REF : FCS000187716412 +671,26 € (ventes de livres via Amazon //// 01/07 VIREMENT DE AMAZON.LUX.DE MOTIF: FCS000286238912 PAYMENT NUM 1 00872737 - REF : FCS000286238912 49,39 € (id.) ////////01/07 COMMISSIONS FRAIS LETTRE INFORMATION COMPTE DEBITEUR DUREE DU DECOUVERT NON CONTRACTUELLE -20,00 € /// 01/07 VIREMENT DE AMAZON.IT MOTIF: FCS000227215912 PAYMENT NUM 1 00792075 - REF : FCS000227215912 +8,60 € /// 01/07 VIREMENT DE AMAZON DIGITAL SERVICE LLC MOTIF: PAYMENT.: 100919711 NULL - REF : OFA000142678747 +4,62 € /// 01/07 VIREMENT DE AMAZON SERVICES INT L INC MOTIF: PAYMENT.: 100630621 NULL - REF : OFA000142393413 +0,39 € /// Agenda. 10:29:54 ////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, mis dans le recueil actuel toute l’année 2017, ce qui porte le nombre de signe 1.200.000. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, tour du Lys à Saint-Lizier du Planté, château de Matthieu Bergougnan à Riolas, 1905, église Saint-Blaise de Frontignan-Savès. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, magnifique victoire de Villars sur le prince Eugène à Denain, spectaculaire redressement de la France, négociations en vue du traité d’Utrecht. Journal de la veille, rédaction, relecture, mise en ligne. Écrit (négativement) à M. Lazare Mohamed Djeddaoui. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, Lys (moulin du). Commencé le “mémoire” pour MMes. Rimokh & Bonichot. Tweets. Atelier, portrait de Mlle Venezia. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, beaucoup question de Boileau. Dîner aux nouvelle, coquillettes ’recommandées pour le chien Vidocq), carottes, champignons, poire à la vapeur et confiture de myrtilles. Surf télévisuel, j’ai oublié sur quoi (un peu d’un documentaire sur la rivalité entre Elizabeth Arden et Elena Rubinstein, un peu du film marin où il est question de L’acheron). Promenade sur le plateau jusqu’à l’embranchement, croisé les Coulet-Lavauden, plaisante conversation avec eux. Sorti Vidocq dans le jardin, deux fois. Relu encore deux entrées du Journal d’un voyage en FranceTweets, mis tout 2018, en sommes à 2.000.000 de signes, qu’il faut réduire à 600.000 (!!!). Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du mercredi 3 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 4 juillet 2019, 9 h 55
modifiée le vendredi 5 juillet 2019, 10 h 12
Jeudi 4 juillet 2019.
Semaine 27, Saint Florent — 185/180. Plieux. Levé à sept heures et demie avec Pierre. Assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et cour du château de Labastide-Paumès. Comptes : Dernière connexion le 03/07/2019 à 10h23 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 285,34 € /// Crédits -81.238,88 € /// Solde au 03/07/2019 285,34 € /// À venir -963,13 € | Prévisionnel -677,79 € /// 03/07 VIREMENT DE SOFIA - MOTIF : CPN +487,19 € (consultations dans les bibliothèques) /// Agenda. 09:55:08 //////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, réduction, mais elle est très lente, pas du tout proportionnelle à la tâche à accomplir. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, trois photographies du mardi 2 juillet dans le Savès et alentour, chapelle Saint-Éloi de Savignac et château du Calaoué à Saint-Lizier-du-Planté, château de Frontignan-Savès. Bain. Sorti le chien. Ajustements, temps perdu. Journal, rédaction, laborieusement. Échanges divers. Un visiteur, homme de Juillac, près de Marciac, qui rentre de Moissac, très gentil et, apparemment, intéressé (par Marcheschi). Atelier, portrait de Mlle Venezia, vers une issue. Pierre au dîner final des professeurs du collège, dîne seul, pizza, vin blanc de la mairie, glace à la myrtille, chien quémandeur, le sort. Revu beaucoup de Ed TV (En direct sur Ed TV), de Ron Howard, 1999, avec l’irrésistible (là) Matthew Mc Conaughey. Tweets, mais ça n’avance pas, à ce rythme il y en a pour dix ans. Couché vers une heure.       

lire l’entrée du jeudi 4 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 5 juillet 2019, 10 h 21
modifiée le samedi 6 juillet 2019, 10 h 10
Vendredi 5 juillet 2019.
Semaine 27, Saint Antoine-Marie — 186/179. Plieux. Levé à sept heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Castelnau-Picampeau. Assez beau temps terne, ciel blanc. Comptes : Dernière connexion le 04/07/2019 à 09h49 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 169,44 € /// Crédits -81.238,88 € /// (la page n‘ouvre pas pour le détail). Agenda. 10:20:33 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, suite des vaines tentatives pour la réduction de la masse. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du mardi 2 juillet, deux du château de Labastide-Paumès (dont une pour « Arrêtez le massacre ! »), et l’autre de la tour de Homps. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années  1713-1715, victoires de Villars sur le prince Eugène en Alsace, conférence de Rastatt, traité d’Utrecht. Dormi un moment avec Piere. Lui ai transmis à le dossier Tweets pour réduction. L’Arrière-Pays. Journal. Atelier, portrait de Mlle Venezia, le pull-over. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons, salade verte, fin de la glace aux myrtilles, biscuits durs aux amandes. Revu Cléo de 5 à 7, 1962, d’Agnès Varda, avec Corinne Marchand et Antoine Bourseiller. Promenade avec Pierre sur le plateau, “petite” fête intime du village, avant la grande, sur la place. Journal, relecture et mise en ligne. Journal d‘un voyage en France, relecture d’une journée (de maladie à Clermont, mais récapitulative). Tweets, transposé des tweets récents (c’est-à-dire augmenté le texte au lieux de le réduire). Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du vendredi 5 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 6 juillet 2019, 10 h 29
modifiée le dimanche 7 juillet 2019, 12 h 36
Samedi 6 juillet 2019.
Semaine 27, sainte Marietta Goretti — 187/178. Plieux. Bien dormi, pas du tout dérangé par la “petite” fête. * Levés peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, sur le chemin de la Rouquette, et fête des villageois sur la Plazza Mayor, sous la lune ; mais beaucoup de difficultés avec Flickr, qui marche de plus en plus mal. Émission d’Alain Finkielkraut avec Jean Starobinski, rediffusion, bien. Comptes : Dernière connexion le 05/07/2019 à 10h17 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.566,54 € /// Crédits -81.238,88 €  /// Solde au 05/07/2019 -1.566,54 € /// À venir 0,00 € | /// Prévisionnel -1.566,54 € /// Débiteur depuis 1 jour ///      05/07 CHEQUE 3328014 -888,75 € (Céline) /// 05/07 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 05/07 - MOTIF : 100P3077570 32 050719 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR - REF : 100P3077570 LIB-742,05 € (voiture) /// 05/07 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 05/07 - MOTIF : WY0201015610208758140507190T1 - REF : WY0201015610208758140507190T1279205 LIB-105,18 € (assurance pour l’emprunt) /// 04/07 PRELEVEMENT CANALSAT DU 04/07 - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819001A19070400760000639443383 LIB -76,00 € /// 04/07 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 04/07 - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL - REF : 14096819003A19070400399000639610487 LIB -39,90 € /// Agenda. 10:29:27 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, enlevé des tweets recommandés pour le retrait par Pierre, mais sans effet sensibles sur la masse (1.560.000 signes encore, et il manque le début de 2019). Le Jour ni l’Heure, portrait de Mlle Venezia, état de la veille, détail de la “petite fête” (as opposed to “la grande”, le soir même) à Plieux, la veille, et Pentes II, versant de colline velouté près de Saint-Araille, le mardi 2 juillet. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, non, plutôt ou surtout de Saint-Simon, foudroyante disgrâce de la princesse des Ursins de la part de la nouvelle reine d’Espagne, Noël 1714. Elle se réfugie à Bayonne. Journal, rédaction. Atelier, portrait de Mlle Venezia, teint, yeux, détails. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, M. B. (oublié son nom), directeur de conscience mondain (mais persécuté). Vu les nouvelles à la télévision, puis été dîner sur la Plaza Mayor, au son d’une banda étonnamment nombreuse. Plateau, morceau de pizza, bifteck, camembert, tarte aux fruits, vin rosé. Pour voisine Mme Cabestaing. Marché ensuite sur le plateau avec Pierre, jusqu’à l’embranchement. Journal, relecture émise en ligne. Journal d’un voyage en France, relu encore une journée. Tweets, poursuivi la réduction, mais c’est labourer la mer. Couché vers une heure et demie.   

lire l’entrée du samedi 6 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 7 juillet 2019, 16 h 50
modifiée le lundi 8 juillet 2019, 11 h 48
Dimanche 7 juillet 2019.
Semaine 27, Saint Raoul — 188/177. Plieux. Bonne nuit, pas dérangés par le bruit de la fête du village, beaucoup plus modéré que d’habitude. Pierre se lève à six heures pour aller encadrer un marathon lié au collège à Goudourville. Moi à huit heures vingt. Déjeuné seul en bas. Sorti le chien Vidocq, assez allègre, mais qui néanmoins refuse toute nourriture, sauf quelques gâteries qui ne sont pas bonnes pour lui. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, pour la veille, oublié, et portrait de Mlle Venezia, entier, dans l’atelier, l’abant-veille, vendredi. Tweets, réduction, infime, mais aussi L’Arrière-Pays, assez activement, c’est-à-dire production de nouveaux tweets. Retour de Pierre, plus tôtif que prévu. Le Jour ni l’Heure, dét. du jardin de Charron, où vécut le chien Vidocq, au Fousseret ; tour Sainte-Mère à Plieux, en contre-plongée,  le soir du concert à Larressingle, vendredi 28 juin ; et vue prise par Pierre au téléobjectif le 23 juin, de la fenêtre de la bibliothèque, d’où l’on voit distinctement le clocher de Notre-Dame-de-Tudet, le château d’Avezan et un troisième monument que nous n’arrivons pas à identifier, Bivès, Cadeilhan, l’église de Montfort (???). Café avec Pierre, lectures sur le princesse des Ursins et sur la reine d’Espagne Élisabeth Farnèse, qui l’écarte si brutalement à Jadraque, 23 décembre 1714. Pas mal de visiteurs. Bain. Agenda. 16:46/18 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, écriture, relecture, mise en ligne. Autres visiteurs (Pierre “gère”). Atelier, portrait de Mlle Venezia, on approche de la fin, même si la ressemblance est loin d’être parfaite (j’ai du mal à rendre une bouche à la fois légèrement souriante et légèrement méfiante, voire défiante). Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, suite du portrait de cet homme dont je n’arrive pas à me mettre le nom dans la tête (de Montbrison [corr. autom. : “Montargis” !!!]  — il prône la conversion forcée des juifs). Les Coulet-Lavauden devaient venir rencontrer le chien Vidocq. Nous en avions profité pour les inviter à dîner. Sur quoi ils nous ont dit que leur intention était de nous ramener chez eux pour du champagne et du foie gras — d’un commun accord nous avons donc aggloméré les deux opérations. Champagne et fois gras (leurs) dans la bibliothèque, donc, puis poulet au citron et  fromage dans la salle des Pierres, puis excellente tarte au citron de Danielle L., avec glace à la vanille, puis armagnac offert jadis par Eugénie Bastié (du domaine de sa famille). Promenade à quatre, nocturne, sur le plateau. Rencontrons au passage Mme Cabestaing, qui revient de la troisième soirée, très calme, de la fête du village, que nous avons donc dépassé très en douceur, et sans déplacement. Marché seulement jusqu’à Saint-Vidal. Infusion de verveine sur la terrasse Lavauden. Rentrés vers une heure, aux derniers flonflons de la fête. Tweets, 1.550.000 signes (une journée de travail débouche sur une réduction de 10.000 signes : à ce rythme, il y en a pour des mois). Couché vers deux heures.  

lire l’entrée du dimanche 7 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 8 juillet 2019, 11 h 57
modifiée le mardi 9 juillet 2019, 11 h 00
Lundi 8 juillet 2019.
Semaine 28, Saint Thibaut — 189/176. Plieux. Bien dormi, levés à huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et dét. du grand Paysage à la tour (Balignac), couverte 100x100 n° 56, photographie du 6 juin 2019. Entreprenons de faire une grande toilette du chien Vidocq, bain et shampoing dans la baignoire du premier étage avec Pierre, puis débroussaillage sur la table de la salle des Vents avec Céline (finalement c’est un setter anglais pur, je crois — en tout cas il est vraiment de bonne composition). Agenda. 11:57:03 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, importé le début de 2019, qui manquait, et que M. Pohon a mis en ligne — on en revient à 1.650.000 ; M. Pohon dit qu’il faut réduire à 500.000. Le Jour ni l’Heure, fonds de tiroir, autoportrait ancien (23 juin 2019), belle maison bien administrée à Lamontjoie, mauvaise photographie du château de Sainte-Rafine, commune de Condom, au nord de la ville. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, état catastrophique des finances à la fin du règne de Louis XIV, expédients plus douteux les uns que les autres. Journal, réaction, relecture, mise en ligne. Tweets, réduction. Atelier, portrait de Mlle Venezia, vers une issue, remis le tableau à plat après avoir encore épaissi le pull-over. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, M. Duguay, suite, les trois abbés Boileau. Le chien Vidocq ne va pas bien, il tremble, l’ai-je un peu coupé en le tondant, ou bien est-ce l’effet du bain sur son arthrose, il semble avoir très mal à une patte et refuse toute nourriture ? Dîné de restes, poulet froid, mayonnaise, et l’un des petits pâtés de Paul-Marie-Coûteaux. Fromages. Restes de la tarte au citron de Danielle Lavauden, glace à la vanille. regardons le début de Nocturnal Animals et je ne sais quoi d’autre. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement, en laissant Vidocq attaché dans la cour. Tweets, réduction, mais toujours sans rapport de proportions avec les exigences pratiques. Couché vers une heure et demie.

lire l’entrée du lundi 8 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 9 juillet 2019, 11 h 14
modifiée le jeudi 11 juillet 2019, 12 h 35
Mardi 9 juillet 2019.
Semaine 28, Sainte Amandine — 190/175. Plieux. Bien dormi, levés à huit heures vingt, peu avant l’arrivée de Céline dans la bibliothèque (elle trouve très ressemblant le portrait de sa petite fille, presque achevé). Le chien Vidocq ne va pas mieux, tremble, ne peut pas marcher, refuse toute nourriture. Pierre, qui devait aller chez ses parents pour y voir sa famille américaine, y renonce et prend un rendez-vous chez le vétérinaire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, doublon du précédent, nuit pénultième, petites heures ; et « Arrêtez le massacre ! », maison victime de la Grande Pelade à Lamontjoie. Pierre emmène Vidocq chez le vétérinaire à Fleurance. Tél. de Mme Ruelle, complications inouïes des démarches administratives relatives à la campagne électorale. Agenda. 11:13:49 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets. Vétérinaire dit que Vidocq souffre d’une crise d’arthrite aiguë, sans rien à voir avec sa petite chute, son bain ou sa tonte. Traitement anti-inflammatoire. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 9 juin 2019 au soir, impliquant de longues recherches pour identification, surtout la première, joli petit château néo-classique de Monchoix, au Poirier, Vernet, commune de Broût-Vernet, Allier ; donjon de Gayette, aujourd’hui EPHAD, Montoldre, près de Varennes-sur-Allier ; et silhouette de Saint-Pourçain-sur-Sioule à contre-jour. Bain. Lecture par Pierre de Saint-Simon, suite de la vie de la princesse des Ursins, à Gênes, puis à Rome, où elle régit la petite cour de Jacques III d’Angleterre. Lecture d’Henri Martin, les derniers mois du règne de Louis XIV, son testament, portrait du duc du Maine, mort de Fénelon. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Communiqué n° 76 pour le CNRE, à propos de la nouvelle loi Avia.  Atelier, portrait de Mlle Venezia, ajustements ultimes, fond blanc, à la peinture en pot, très épaisse. Commencé un Pentes, d’après un paysage voisin de Saint-Araille, dans la Haute-Garonne. Dîné aux nouvelles. Repas fort peu diététique de spécialités périgourdines apportées de Sarlat par Paul-Marie Coûteaux et son ami Christophe : rillettes de canard et ce que nous avions pris d’abord pour un énorme saucisson mais qui se révèle plutôt comme un petit jambon (genre “coppa” ?). Vin rosé, fromage, poire Belle Hélène avec long gâteau de la bonne boulangerie du clocher de Lectoure. Chien de Mme Le Coz insupportable toute l’après-midi, et jusqu’au dîner. Vu deux épisodes de Gentleman Jack, série anglaise sur les amours lesbiennes et les affaires minières d’Anne Lister, dans le Yorkshire de 1832. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement, par un agréable temps frais. Mis en ligne le communiqué n° 76, mais le compte Twitter du Conseil National ne suit pas, M. Duprat ayant peut-être jeté l’éponge après les plus récentes bisbilles. Tweets, suite des dérisoires réductions (repassé sous la barre des 1.600.000 signes. Couché peu avant deux heures. 

lire l’entrée du mardi 9 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 10 juillet 2019, 10 h 32
modifiée le jeudi 11 juillet 2019, 12 h 22
Mercredi 10 juillet 2019.
Semaine 28, Saint Ulrich — 191/174. Plieux. Bien mais peu dormi, levé à sept heures vingt, temps gris et frais. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et communs, écuries, manège, je ne sais, 1613, du château de La Palice à Lapalisse, Allier, le dimanche 9 juin 2019. Recherches sur Anne Lister. Comptes :    Dernière connexion le 06/07/2019 à 10h24 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -412,10 € /// Crédits -81.238,88 € /// Solde au 09/07/2019 -412,10 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -412,10 € //// Débiteur depuis 5 jours ///  VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: VOTRE RETRAITE SECURITE SOCIALE - REF : 12115777 CAMUS 0619 +1.154,44 € /// Agenda. 10:31:58 //////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, ajout des plus récents. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du lundi 10 juin à La Tour-Serviat, deux du château, une autre d’une très jolie maison très bien administrée dans le village. Bain, lecture par Pierre  d’Henri Martin, mort de Louis XIV le 1er septembre 1715, rivalité entre les ducs du Maine et d’Orléans, cassation du testament du roi, les pleins pouvoirs à Orléans. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Repris le “mémoire” pour MMes Rimokh et Bonichot. Atelier, photographié le portrait de Mlle Venezia, à peu près achevé, et travaillé à Pentes (Saint-Araille), couverte 60x60 n° 102. Diné aux nouvelles, gnocchis, carottes, courgettes, restes de saint-nectaire, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu Loro (Silvio et les autres), 2018, film de Paolo Sorrentino sur Silvio Berlusconi, avec Toni Servillio, très intérieur au film des mêmes sur Andreotti. Le chien Vidocq va beaucoup mieux, au point de nous accompagner dans la promenade du soir sur le plateau, limitée toutefois au rang des chênes — demi-lune très éclairante. Réduction de Tweets encore, 1.575.000 signes. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du mercredi 10 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 11 juillet 2019, 12 h 33
modifiée le vendredi 12 juillet 2019, 9 h 56
Jeudi 11 juillet 2019.
Semaine 28, Saint Benoît — 192/173. Plieux. Levé peu avant huit heures, Pierre déjà parti pour C. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait (achevé ?) de Mlle Venezia dans l’atelier, la veille. Matinée molle et complaisante, tweets plus ou moins comiques sur l’“affaire” Rugy. Comptes :    Dernière connexion le 10/07/2019 à 10h28 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.529,87 € /// Crédits -80.287,65 /// Solde au 10/07/2019 -1.529,87 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.529,87 € /// Débiteur depuis 6 jours /// 10/07 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (travaux de la tour) /// Agenda. 12:32:27 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Puis Pentes II et le chien Vidocq, photographies de la veille, et nouvelle photographie du château de Rochegude, à Charbonnières-les-Vieilles. Bain. Après-midi avec le chien Vidocq dans la bibliothèque, mais rendue absolument insupportable par le chien de Mme Le Coz qui aboie toutes les cinq minutes jusqu’au soir, comme la veille. Impossible d’aller dans la cour ou dans le jardin, déchaînement immédiat (auquel Vidocq, très chic, ne réplique absolument pas, honteux que son espèce puisse être si bête et si nocente). Journal, rédaction, relecture, mise en ligne, le tout très retardé par le dérangement continuel. Atelier, Pentes. Dîner aux nouvelles, colin au citron, glace à la vanille avec des mûres fraîches. Regardé l’émission de Stéphane Bern sur Voltaire. Retour de Pierre. Travaillé sur le Journal d’un voyage en France, mais la séance de travail est trop longue, toutes les modifications sont perdues (1er mai 1980). Puis me mets à la réduction de Tweets, et cette fois-ci c’est un éclair qui fait sauter l’électricité quelques secondes, et là aussi toutes les modifications sont perdues. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 11 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 12 juillet 2019, 10 h 04
modifiée le samedi 13 juillet 2019, 8 h 55
Vendredi 12 juillet 2019.
Semaine 28, Saint-Olivier — 193/172. Plieux. Peu dormi, levé à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mlle Venezia, version complète, photographie de l’avant-veille. Beau temps. Comptes : Dernière connexion le 11/07/2019 à 12h27 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.529,87 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 11/07/2019 -1.529,87 € /// À venir -60,00 € | Prévisionnel -1.589,87 € /// Débiteur depuis 7 jours /// (aucun mouvement) /// Agenda. 10:04:20 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, Pentes, couverte 60x60 n° 102, détail, et portrait du chien Vidocq le mercredi 10 juillet 2019. Château de La Tour-Serviat le 10 juin 2019. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, les début de la Régence, le gouvernement des Conseils. Communiqué du CNRE n° 77, “L’Algérie aux Champs-Élysées, l’Afrique noire au Panthéon”. Journal, entrée du jour, rédaction. Atelier, couverte 60x60 n° 102, Pentes (Saint-Araille). Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, Racine et Port-Royal. Dîné aux nouvelles, excellents beignets aux aubergines de la belle-sœur américaine de Pierre. Salade verte aux petits lardons. Poire à la vapeur et confiture de figues. Vu sur la chaîne “Histoire” un vieux documentaire pas mal fait sur Saint-Exupéry. Marché avec Pierre et Vidocq, presque sémillant, sur le plateau, jusque‘à l’embranchement. Journal d’un Voyage en France, repris la très longue entrée du 1er mai 1980, perdue la veille. Difficultés aussi avec Tweets, différentes versions concurrentes suscitées par les orages (“Récupération”). Couché à presque trois heures. 

lire l’entrée du vendredi 12 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 13 juillet 2019, 9 h 08
modifiée le dimanche 14 juillet 2019, 10 h 35
Samedi 13 juillet 2019.
Semaine 28, Saints Henri & Joël — 194/171. Plieux. Très peu dormi, couché à trois heures, réveillé à six, levé à sept. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, sans miroir, et ultime photographie du château de La Tour-Salviat, vu à distance du sud, le lundi 10 juin 2019. Temps très gris, assez chaud. Comptes : Dernière connexion le 12/07/2019 à 10h01 /// Bonjour M. CAMUS // Avoirs -1.529,87 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 12/07/2019 -1.529,87 € /// À venir -60,00 € | Prévisionnel -1.589,87 € /// Débiteur depuis 8 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 09:07:38 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour no l’Heure, trois Cézanne de la collection Walter-Cuillaume de l’Orangerie, portrait du file de l’artiste, barque aux baigneurs (sans les baigneurs), fleurs dans un vase bleu, dimanche 5 mai 2019, avec Pierre. Bain, lecture par Pierre d‘Henri Martin,  années 1716-1718, le duc de Noailles aux finances puis le système de Law. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Transposition des tweets le plus récents dans Tweets. Atelier, Pentes. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, Racine, Esther, Athalie. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons, fromage, vin rouge, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu Havana, 1990, de Sydney Pollack, avec Robert Redford. Promenade sur le plateau avec Pierre et Vidocq, nuit extraordinairement claire. Transposition des tweets les plus récents dans le Tweets en ligne (2019), puis vain dégraissage. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du samedi 13 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 14 juillet 2019, 10 h 44
modifiée le lundi 15 juillet 2019, 18 h 29
Dimanche 14 juillet 2019.
Semaine 28, Fête nationale— 195/170. Plieux. Peu dormi, réveillé à sept heures. Tentative de rendormissement, mais la fureur à l’égard d’Élisabeth Lévy l’empêche. Levé à huit heures, très beau matin clair, très lumineux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme Paul Guillaume par Derain, 1928, Orangerie, 5 mai 2019. Recherches sur la passionnante et très égloguale “affaire Walter-Guillaume”. Déjeuner en bas avec Pierre, délicieux Délice aux poires au chocolat du pied du clocher de la cathédrale de Lectoure. L’Arrière-Pays. Agenda. 10:43:54 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux vus à l’Orangerie le dimanche 5 mai 2019, portrait de Mme Paul Guillaume par Marie Laurencin, et deux Derain, portrait de Paul Guillaume et Paysage du Midi (village sur une butte). Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, le système de Law. Journal, entrée du jour, rédaction, relecture, mise en ligne. Chien de Mme Le Coz extrêmement pénible toute la journée, aboie toutes les cinq minutes, et surtout au moindre mouvement chez nous, qu’il se présente des visiteurs ou que nous allions dans le jardin. Atelier, Pentes, problèmes de nuances. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, la disgrâce de Racine. Dîner, poulet au citron, pommes de terre nouvelles, vin rouge, cantal, poire Belle Hélène et biscuits très durs aux figues.  Revu Meutre dans un jardin anglais, The Draughtsman’s Contract, 1982, de Peter Greenaway, que décidément j’aime très peu. Promenade avec Pierre et Vidocq sur le plateau, mais le chien est bien fatigué, nous ne pouvons aller que jusqu’au rang des chênes. Nuit très claire. Journal d’un voyage en France, relecture d’une journée (3 mai 1980 ?). Tweets, vaine poursuite de la réduction, 1.530.000 signes. 

lire l’entrée du dimanche 14 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 juillet 2019, 18 h 48
modifiée le mardi 16 juillet 2019, 12 h 17
Lundi 15 juillet 2019.
Semaine 29, Saint Donald — 196/169. Plieux. Peu dormi, réveillé à sept heures par le son de l’ordinateur que j’avais oublié de réduire au silence et que je ne peux fermer tant il met de temps à s’ouvrir. Levé à sept heures et demie, magnifique matinée très lumineuse, comme la veille. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, sans miroir, “avec Erik Axel Karlfeldt”, et assez médiocre portrait posthume du Douanier Rousseau par Robert Delaunay, 1914. Déjeuner en bas avec Pierre. Corps à corps avec Tweets, toute la journée, en négligeant tout le reste, sans parvenir à passer sous la barre des des 1.500.000 signes (1.512.000) mais en en finissant tout de même avec les tweets mal mis en page, dont la correction retardait beaucoup le travail. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux vus le dimanche 5 mai 2019 à l’exposition “Franz Marc /August Macke, l’aventure du Cavalier bleu”, au musée de l’Orangerie à Paris : Promenade dans un parc, c. 1908-1909, du Douanier Rousseau, qui appartient à la collection permanente du musée ; détail (joueur de… trompette ?) de Rococo, 1912, de Macke ; et dét. de La Peur du lièvre (le chien), de Macke, 1912. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1718-1720, considérable essor et chute du système de Law (pour lequel Martin a une certaine considération) ; la rue Quincampoix. Vaisseaux brûlés, l’affaire Lacaze, et Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, entrées afférentes (Walter, Lacaze, Guillaume, Maroc). Visiteurs. Chien Le Coz insupportable toute l’après-midi, un véritable enfer (ai téléphoné le matin à Mme le maire, elle conseille de faire un enregistrement, je suis bien mal équipé pour cela…). Journée sens dessus dessous à cause de Tweets (sans grand résultat) et du chien Le Coz. Agenda. 18:47:53 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Atelier. Pentes, couverte 60x60, et commencé suivant l’usage une version 100x100. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, Port-Royal, début du XVIIIe siècle, la persécution entre dans le vif du sujet. Les dernières religieuses. Dîné aux nouvelles, restes de poulet, mayonnaise, carottes, courgettes, salade verte, restes de cantal, poire à la vapeur et confiture de figues, vin rosé. Surf sur les différentes chaînes, rien trouvé, sortis plus tôt que d’habitude, au jour. Chemin de l’église, été au Cassé par les près qui sont au-dessous, mais le chien Vidocq a beaucoup de mal dans les hautes herbes et les ronces, Pierre doit le porter. Fait le tour du hameau dans le sens contraire au sens habituel. Croisé au retour M. et Mme Loichot, échangé quelques mots avec eux. Journal, entrée du jour, rédaction. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du lundi 15 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 16 juillet 2019, 12 h 23
modifiée le mercredi 17 juillet 2019, 11 h 25
Mardi 16 juillet 2019.
Semaine 29, Notre-Dame du Mont-Carmel — 197/168. Plieux. Assez bien dormi, levé à sept heures et demie, très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, mauvais, et Le Gros Arbre, c. 1929-1930, de Derain, musée de l’Orangerie, avec Pierre, dimanche 5 mai 2019. Déjeuné en bas avec Pierre. Tweets, parvenu enfin à passer sous la barre des 1.500.000 signes, il faut maintenant en enlever deux sur trois pour arriver 500.000 signes, recommandés par M. Pohon. Longs aboiements du chien Le Coz au moindre mouvement chez nous. Agenda. 12:23:03 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies des deux Pentes, état du matin même, l’un, l’autre, puis les deux ensemble. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, reprise des années 1715-1720 du point de vue de la politique extérieure, haine de Philippe V pour le Régent, portrait (accablant) de Dubois. Tweets, suite de la réduction, toujours aussi lente, jusqu’à six heures. Journal (Meurtre dans un jardin anglais, New York 1970). Atelier, les deux Pentes en même temps, le grand (sur chevalet) et le petit (sur table). Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, courgettes, pesto, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu deux épisodes assez déprimants de Gentleman Jack, Halifax 1832-1840, la vie d’Anne Lister. Catastrophique promenade nocturne sur le plateau, avec le chien Vidocq. Dépassons d’abord un peintre à son chevalet, dans la rue, qui ne salue pas, ce qui déjà nous met d’assez sombre humeur. Puis, un peu plus loin, à la hauteur des poubelles, le chien Vidocq, très vieux, perclus de rhumatismes et tenu en laisse, est attaqué sauvagement par le chien du Prieuré, un roquet qui me hait, je ne sais pourquoi, au point de m’avoir convaincu de ne sortir qu’avec une canne, tant il vociférant à mon égard et montre les dents (mais justement je n’ai pas la canne). Une tuerie, sur une bête qui ne peut pas se défendre. Pierre essaie de séparer les protagonistes et se fait mordre, non par l’attaquant mais par l’attaqué, qui en plus n’y voit rien. Crise de nerfs, éclat (verbal) contre l’agresseur, que son maître a récupéré (Plieux va finir par me faire détester les chiens, moi que les adore). Allons tout de même jusqu’au rang des chênes, pour reprendre nos esprits, Pierre souffrant beaucoup et perdant son sang. Il se couche au retour après s’être fait un pansement, je relis et mets en ligne le journal et travaille à Tweets. Couché à deux heures mais Pierre est réveillé et souffre beaucoup,   sa main est toute gonflée et il saigne beaucoup, je dois le conduire aux urgences, à la clinique Esquirol, à Agen. On l’y garde longtemps, j’attends en lisant Jared Diamond, avec pour seule compagnie, de temps en temps, un petit garçon arabe qui attend sa mère, très philosophiquement. Rentrons vers cinq heures, mais Pierre a oublié de demander un calmant et souffre beaucoup. 

lire l’entrée du mardi 16 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 17 juillet 2019, 11 h 43
modifiée le jeudi 18 juillet 2019, 10 h 24
Mercredi 17 juillet 2019.
Semaine 29, Sainte Charlotte — 198/167. Plieux. Peu dormi, réveillés à neuf heures moins le quart par une longue séance d’aboiements du chien Le Coz, sa maîtresse à côté de lui et ne faisant rien pour le faire taire, comme d’habitude (cet été tourne à l’enfer). Déjeuné en bas avec Pierre, qui souffre beaucoup. Il prend un rendez-vous chez le médecin et va à Lectoure à la pharmacie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (avant l’expédition aux urgences) et Falaise, c. 1895, du Douanier Rousseau, musée de l’Orangerie, avec Pierre, dimanche 5 mai 2019. À la radio, émission sur Céline (la nôtre est en vacances toute la semaine). Accalmie lecozienne, matinée plus tranquille (jusqu’à présent). Comptes : Dernière connexion le 13/07/2019 à 09h04 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.607,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 16/07/2019 -1.607,77 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.607,77 € /// Débiteur depuis 12 jours /// 16/07  PRELEVEMENT EDITION ABONNES DU MONDE.FR DU 16/07 - MOTIF : SEM---160719PRL0000001550345628 - REF : SEM---160719PRL0000001550345628 LIB -17,90 € (malgré tentative de désabonnement par lettre recommandée) /// 15/07 PRELEVEMENT ORANGE DU 15/07 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319E8) - P - REF : 5B052T631 B052T6319E831E LIB -60,00 €. Agenda. 11:42:35 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de l’Orangerie le dimanche 5 mai 2019, un curieux Renoir, Portrait d’un jeune homme et d’une jeune fille, et deux Cézanne, Le Déjeuner sur l’herbe, et dét. de La Barque et les baigneurs, les baigneurs de droite. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, la diplomatie de Dubois, traité secret avec l’Angleterre et la Hollande, visite de Pierre le Grand en France. Communiqué du CNRE, n° 78, “Qu’il n’y a pas et qu’il ne peut pas y avoir d’écologie macro-remplaciste”. L’Arrière-Pays. Atelier, les deux Pentes, simultanément. Lecture par Pierre de Sainte-Beuve, fin de Port-Royal, l’éparpillement des sœurs, la démolition, postface. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et semoule, poire à la vapeur et confiture de figues. Revu un documentaire sur Lindbergh. Promenade nocturne très malcommode sur le flanc sud, chemin de la rivière, sans pouvoir aller jusqu’à la vallée car Vidocq ne pourrait pas remonter. Journal, entrée du jour, rédaction. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mercredi 17 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 18 juillet 2019, 10 h 43
modifiée le vendredi 19 juillet 2019, 11 h 03
Jeudi 18 juillet 2019.
Semaine 29, Saint Frédéric — 199/166. Plieux. Bien dormi, levé à sept heures et demie. Déjeuné en bas avec Pierre, qui a rendez-vous chez le médecin et chez le vétérinaire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait  de la nuit et La Barque et les baigneurs, troisième détail, les baigneurs et baigneuses de gauche. Émission sur Céline, Bagatelles pour un massacre, la collaboration, les dénonciations (?) (Céline dénonce Racine à la Gestapo (Jean Racine)) (???). Comptes : Dernière connexion le 17/07/2019 à 11h36 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.607,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 17/07/2019 -1.607,77 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.607,77 € // Débiteur depuis 13 jours /// Agenda. 10:42:29 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Lettre du Prieuré et réponse, très mesurées et correctes. Tweets, réduction. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de tableaux, musée de l’Orangerie, avec Pierre, dimanche 5 mai 2019 : portrait de Gabrielle Chanel par Marie Laurence, et deux Douanier Rousseau, La Carriole du père Junier, 1908, et La Noce, 1905. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, l’alliance franco-anglaise, la conjuration de Cellamare, la chute d’Alberoni, désastres espagnols, années 1718-1719. Tweets, réduction, suite. Dormi un peu avec Pierre. Visite d’un lecteur, M. Fois, qui vient faire dédicacer des livres et que nous recevons dans un état de grand abrutissement, moi parce que la sieste m’a rendu très vaseux, Pierre parce que sa main le fait beaucoup souffrir. Journal, mis un très beau texte de Pierre Le Coz, tiré de L’Europe et la profondeur, copié par Pierre. Atelier, les deux Pentes, mais je vais bientôt manquer de pinceaux, du fait de l’absence de Céline. Lecture par Pierre de Benjamin Constant, Adolphe. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons, salade verte aux avocats, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un peu d’une émission d’une série de la chaîne “Histoire” sur la guerre de Trente Ans, le père Joseph à Ratisbonne, siège et prise de Magdeburg, mais sortis tôt pour descendre à la rivière avec Vidocq. Excellente promenade complète au premier gué, que le chien supporte bien. Rentrés à la nuit. Tweets, suite de la réduction, me force à atteindre 1.450.000 signes (en descendant). Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 18 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 19 juillet 2019, 11 h 53
modifiée le samedi 20 juillet 2019, 17 h 45
Vendredi 19 juillet 2019.
Semaine 29, Saint Arsène — 200/165. Plieux. Très bien dormi, levé à sept heures et demie. Poursuivi d’emblée la réduction de Tweets, mais une heure et demie de travail ne donne que cinq mille signes en moins alors qu’il en faut en enlever un million. Déjeuné en bas avec Pierre, qui continue d‘être très incapacité par sa blessure. Dernière émission sur Céline, très intéressante malgré le ton exaspérant de la collaboration actuelle. Tél. de Mme Ruelle, dont l’emploi de mandataire financier de la liste “La Ligne claire” est beaucoup plus embêtant et contraignant que celui de tête de liste, d’autant que la poste ne fonctionne plus du tout (elle m’a envoyé à signer, dans une grande enveloppe, des papiers qui ne sont pas arrivés). Beau temps, belle matinée — je crois que le chien Le Coz et sa maîtresse sont en vacances, d’où bienheureux et délicieux silence, un enchantement. Comptes : Dernière connexion le 18/07/2019 à 10h39 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.607,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 18/07/2019 -1.607,77 € À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.607,77 € /// Débiteur depuis 14 jours. Aucun mouvement. Agenda 11:52:37 /////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets. L’Arrière-Pays, beaucoup d’activités liées à la finale de la coupe d’Afrique de football. Le Jour ni l’Heure, un seul envoi de la mi-journée, Franz Marc, Lapin de Garenne, 1909, exposition “Cavalier bleu” au musée de l’Orangerie, dimanche 4 mai 2019. L’Arrière-Pays, pas mal de temps perdu. Bain. Lecture par Pierre de Saint-Simon, non, pardon, d’Henri Martin, longue campagne de Dubois pour son élévation au cardinalat, il obtient le chapeau, il meurt, fin de la Régence, Philippe d’Orléans principal ministre, il meurt aussi, le duc de Bourbon au pouvoir (1723-1724). Cruauté de Louis XV enfant (sur une biche) (?). Journal, copié une belle lettre d’un lecteur québécois et une lettre extrêmement désagréable du préfet Castellani, à propos du dernier communiqué du CNRE. Atelier, mais l’humeur est mauvaise, Pierre souffre beaucoup de la main mordue, je manque de pinceaux du fait de l’absence de Céline, les deux Pentes n’avancent pas et régressent plutôt. Lecture par Pierre d’Adolphe, qui m’agace aussi. Seul point positif, le chien Le Coz et sa maitresse sont apparemment en vacances, bienheureux silence. Dîner aux nouvelles, puis vu la moitié de Baby Driver, d’Edgar Wright, avec Ansel Elgort et Kevin Spacey. Descendu à la rivière avec Pierre seul, le chien refusant de bouger. Remontée un peu difficile, nuit noire dans le chemin couvert. Tweets, 1.430.000 signes. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du vendredi 19 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 20 juillet 2019, 17 h 59
modifiée le dimanche 21 juillet 2019, 11 h 52
Samedi 20 juillet 2019.
Semaine 29, Sainte Marina — 201/164. Plieux. Terrible orage au milieu de la nuit, la foudre tombe sur la tour voire dans la chambre. Nous rendormons néanmoins. Levés vers huit heures, beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, dans la salle des Pierres, et maquette du bureau de Paul Guillaume, Orangerie, Paris, 5 mai 2019. Déjeuné en bas avec Pierre, qui ne va pas top bien, souffre, et ne peut se servir que d’une main. L’Arrière-Pays, assez bêtement. Pierre ne va pas mieux, au contraire, il faut le conduire de nouveau chez le médecin, à Lectoure. Lis Jared Diamond. Rentrons vers une heure. Trois envois rituels, photographies du dimanche 5 mai à Paris, Route de Gennevilliers, de Signac, 1883, à l’Orangerie ; Saint-Pierre, vitrail du Montferrandais  Étienne Thevenot, 1797-1862, à Saint-Germain-l’Auxerrois ; Le Baiser, de Rodin, aux Tuileries. Deux groupes de visiteurs. Bain. Pierre va à Saint-Clar acheter des médicaments et des compresses. Agenda. 17:58:52 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée du jour, rédaction. Atelier, les deux Pentes, loin du port. Lecture par Pierre d’Adolphe. Dîner aux nouvelles, canapés au thon, préparés par moi, vin rosé ; salade verte au fenouil, poire à la vapeur framboises. Revu Série Noire, d’Alain Corbeau, avec Patrick Dewaere, dialogue de Georges Perec. Le chien ne veut pas sortir, Pierre et moi nous promenons seuls dans la vallée, avec une lampe-torche. Journal, entrée du jour, relecture et mise en ligne. Tweets, à peine. 1. 420.000 signes. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du samedi 20 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 21 juillet 2019, 12 h 22
modifiée le lundi 22 juillet 2019, 10 h 40
Dimanche 21 juillet 2019.
Semaine 29, Saint Victor — 202/163. Plieux. Autre nuit interrompue par un orage, mais moins fort que le précédent. Levés à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait et beau détail de Carreaux de couleur, Macke, 1913. Déjeuner en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays, quelques tweets “théoriques” à garder (ce qui va faire repartir le volume à la hausse, mais légère). Merveilleux silence dû aux vacances du chien Le Coz et de sa maîtresse, mais il faudrait savoir combien de temps elles doivent durer car on vit tout de même dans la tension à l’idée que le harcèlement puisse reprendre à tout moment. Excellent coup de téléphone de Marcel Meyer, comme toujours charmant. Agenda. 12:21:41 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies parisiennes du dimanche 5 mai 2019, pavés devant Saint-Germain-l’Auxerrois, chapeaux à vendre dans le jardin des Tuileries, vitrail de Claude Courageux dans Saint-Germain-l’Auxerrois. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1723-1725, le ministère du duc de Bourbon, Mme de Prie pensionnée par l’Angleterre, double renversement des alliances, renvoi de l’Infante, incompréhensible mariage Leczinsky. Tweets, réduction. Journal, entrée du jour, rédaction. Atelier, les deux Pentes, lecture par Pierre d’Adolphe. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes et courgettes, poire à la vapeur et framboises. Vague surg télévisuel, sans résultat. Promenade de jour sur le flanc nord, avec Vidocq peu enthousiaste, en utilisant une tranchée inédite dans les champs qui permet de rejoindre le jardin Maryse-Claverie, au bord de la route. Remontés par l’avenue Lou Tapet. La G. très en beauté. Bain tiède, lecture par Pierre d’Adolphe, fin. Journal, entrée du jour, relecture, mise en ligne. Tweets, passé sous la barre des 1.400.000 signes. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du dimanche 21 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 22 juillet 2019, 10 h 55
modifiée le mardi 23 juillet 2019, 9 h 50
Lundi 22 juillet 2019.
Semaine 30, Sainte-Marie-Madeleine — 203/162. Plieux. Très bien dormi, joli rêve final, visite de château en Auvergne, en grand détail archéologique, paysage superbe, mais stabulation. Levé à sept heures et demie. Travaillé à la réduction de Tweets (390.000 signes) pour réserver Le Jour ni l’Heure au moment de la diffusion de la nouvelle série de France Culture sur Virginia Woolf. Retour de Céline (la nôtre). Tél. de l’équipe de NBC qui, à ma grande stupéfaction, veut maintenant venir à une heure (le choc des civilisations) — obtiens deux heures. Virginia Woolf. Agenda. 10:53:47 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tél. de Mme Ruelle. Tweets, réduction. Bain. Premier groupe de NBC ici peu après deux heures, arrivés en voiture d’Allemagne, mais appartenant au “hub” de NBC à Londres : un Anglais, une Anglaise, et un cameraman-photographe français qui me filme-photographie sous toutes les coutures à mon bureau, après tour général des lieux pour reconnaissance et café avec oreillettes et pseudo-calissons. S’en vont vers cinq heures, hôtel à Condom, sans doute par confusion encore avec l’autre château de Plieux. Tweets, réduction lente. Atelier, les deux Pentes, lecture par Pierre de La Marquise d’O. Dîner aux nouvelles, omelette aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu un épisode de Gommohra, très violent, sur la mafia napolitaine. Promenade avec Pierre sans le chien, descendu dans la vallée par le chemin de la rivière, marché jusqu’à elle sans la traverser car il fait nuit et nous n’avons pas pris la lampe, remonté par l’avenue Lou Tapet. Grande chaleur. Deuxième bain, presque froid. Lecture par Pierre d’Henri Martin, 1725, les querelles autour de la bulle Unigenitus. Benoît XIII. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Tweets, réduction, 1.360.000 signes. 

lire l’entrée du lundi 22 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 23 juillet 2019, 9 h 56
modifiée le mercredi 24 juillet 2019, 18 h 22
Mardi 23 juillet 2019.
Semaine 30, Sainte Brigitte — 204/161. Plieux. Peu dormi, réveillé à sept heures par Pierre qui souffre d’une crampe. Assez beau temps, plus frais. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la nuit et Franz Marc, Trois animaux, 1912, vu à l’Orangerie avec Pierre le dimanche 5 mai 2019. Deuxième émission sur Virginia Woolf. Agenda. Pas d’eau pour le bain ! 09:55:08 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain au premier étage car au nôtre il n’y a pas d’eau, manque de pression. Tweets, réduction. L’équipe de NBC, moins Richard Engel, arrive à onze heures mais s’installe au premier, dans la salle des Pierres, où elle a décidé de tourner. Déjeuner là à l’arrivée de Mr Engel, vers une heure et demie. Saucissons périgourdins divers apportés par naguère par Paul-Marie Coûteaux, poulet rôti tiède, aubergines confites, céleri rémoulade, vin rosé, fromages divers, sorbet à la poire et biscuits. Café dans la bibliothèque. Montés dans la tour, salle des Saisons. Entretien dans la salle des Pierres, moi sur la chaise Louis XIV, bien raide (choisie par l’équipe). Environ une heure d’enregistrement, sans incident majeur, mais je rame en anglais et peine souvent à exprimer clairement ma pensée. Tout le monde s’en va vers cinq heures. L’Arrière-Pays. Journal, entrée du jour. Atelier, Pentes I et II, lecture par Pierre de Kleist, La Marquise d’O. Dîné de restes, saucisson, poulet froid, rosé, sorbet à la poire et biscuits. Vu deux épisodes de Gentleman Jack, Anne Lister au Danemark, son amante en Écosse, puis retrouvailles. Promenade nocturne avec Pierre sous les remparts nord et dans les champs du flanc nord, jusqu’au bout du jardin Lavauden, qu’on peut donc atteindre par là. Retour par H., splendide dans la nuit. Bain froid. Lecture par Pierre d’Henri Martin,  années 1725-1728, disgrâce du duc de Bourbon, début du ministère Fleury, que Martin déteste, sans citer tout à fait de traits qui légitiment pareille discrédit. Tweets, 1.350.000 signes. Journal, suite. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mardi 23 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 24 juillet 2019, 11 h 32
modifiée le jeudi 25 juillet 2019, 13 h 05
Mercredi 24 juillet 2019.
Semaine 30, Sainte Christine — 205/160. Plieux. Levés à sept heures et demie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, dans l’atelier (où j’avais oublié l’appareil photographique), et Pentes II, état de la veille. Catastrophe, les (très brèves) vacances du chien Le Coz et de sa maîtresse sont finies, les miennes aussi, et le supplice reprend en fanfare dès le matin. Série sur Virginia Woolf sur France Culture, mais si cette Virginia-là était la bonne (et elle l’est en partie, no doubt), je ne me serais jamais pris de passion pour elle. Beau temps. Pierre va à la banque à Fleurance essayer de régler des difficultés liées à des chèques étrangers d’Amazon. Comptes, justement : Dernière connexion le 24/07/2019 à 09h18 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.607,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 23/07/2019 -1.607,77 € /// À venir -4,08 € | Prévisionnel -1.611,85 € /// Débiteur depuis 19 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 11:30:38 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, August Macke, Les Jouets du petit Walter, 1912. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1725-1732,  l’Espagne et les affaires européennes, chute de Riperda, Parme et la Toscane, etc. Mot extrêmement désagréable et menaçant de H., à cause de « la maison H. superbe dans la nuit ». Transmis le “dossier” à Me Rimokh, auquel parlé et qui veut bien se charger désormais de la correspondance avec le personnage. Journal (“l’affaire H.”). Atelier, Pentes I et II, lecture par Pierre de La Marquise d’O. Bon dîner de restes, mais évidemment gâché par les tensions locales. Saucisson, poulet froid, aubergines confites, pommes de terre au poulet et au citron, saint-nectaire, bleu d’Auvergne, vin rosé, sorbet à la poire et oreillettes. Vu Rendez-vous, 1985, d’André Téchiné, avec Juliette Binoche, Lambert Wilson, Wadeck Stanczak  et Jean-Louis Trintignant. Pris la voiture de Pierre pour aller nous promener sur le plateau, à partir de Balignac, en direction d’Espeyrous et de Monplaisir, jusqu’à la route de L’Isle-Bouzon à Gramont — un peu de vent, mais lui-même est très chaud. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, ministère Fleury, les affaires religieuses, les convulsionnaires de Saint-Médard [corr. autom. : “Saint-Ménard”], mort du cardinal de Noailles, Vintimille archevêque, Soannen, Tencin. Journal, relecture et mise en ligne. Enlevé le nom du lieu sur la plus récente photographie de H. (10 mai). Tweets, réduction lente, 1.340.000 signes. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du mercredi 24 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 25 juillet 2019, 13 h 06
modifiée le vendredi 26 juillet 2019, 10 h 28
Jeudi 25 juillet 2019.
Semaine 30, Saint-Jacques-le-Majeur — 205/160. Plieux. Mauvaise nuit, mal dormi, insomnie, réveillé très tôt, rendormi vers sept heures, levé peu avant huit heures. Long message menaçant de H., que transmis aussitôt à Me Rimokh, qui a bien voulu accepter de se  charger désormais de la correspondance avec lui. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Cézanne, Vase paillé, sucrier et pommes, 1890, exposition “Cavalier Bleu”, musée de l’Orangerie, Paris, 5 mai 2019. Série de France Culture sur Virginia Woolf, mais raté la partie concernant Jacob’s Room. Longue conversation téléphonique avec Me Rimokh. Comptes : Dernière connexion le 24/07/2019 à 11h28 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.517,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 24/07/2019 -1.517,77 € /// À venir -94,08 € | Prévisionnel -1.611,85 € /// Débiteur depuis 20 jours /// 24/07 VERSEMENT ESPECES DU 24/07 A 10H55 +90,00 € (visites du château). Agenda. Reçois à l’instant copie de la lettre de Me Rimokh à H. Pas d’eau à cet étage. 13:01:49 /////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 5 mai 2019, exposition “L’Aventure du Cavalier bleu”, deux tableaux de Macke et un dessin de Kandinsky, Chevalier. Dû prendre le bain en bas, pas de pression à l’étage. Ah, non, et puis si, finalement. Lecture par Pierre d’Henri Martin, la guerre de succession de Pologne, Stanislas Leczynski. Visiteurs, dont des Italiennes. À cinq heures, visite annoncée de Fabien Niezgoda et d’une seule de ses filles, finalement, Mlle Félicie. Goûter d’enfants (avec un seul enfant, donc), thé, gâteaux. Pierre monte au sommet de la tour avec Félicie, puis visite des salles du bas. Conversation. Visiteurs s’en vont après huit heures (je crois qu’il en est six). Dîné directement (j’y fous tout, dixit P. Beaucoup de fromages, fini de bouteilles ouvertes de vin rosé. Vu un épisode de “Secrets d’histoire” de Stéphane Bern sur Mme de Sévigné, puis, contrairement à nos résolutions, un autre, sur le Régent, dont nous nous sommes beaucoup occupés récemment. Cela nous mène à une heure du matin, cinq heures de télévision ! “Promenade” nocturne dans notre propre jardin, dont je fais une dizaine de fois le tour, tandis que Pierre arrose ses buis (à l’arrosoir). Assez joli, mais il y a trop de lumière(s). Bain. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 25 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 26 juillet 2019, 10 h 40
modifiée le samedi 27 juillet 2019, 12 h 04
Vendredi 26 juillet 2019.
Semaine 30, Sainte Anne — 207/158. Plieux. Bien dormi, contre toute attente, et malgré la chaleur orageuse. Levés à huit heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (après le bain), et tableau de Macke à l’exposition “Blaue Reiter” de l’Orangerie le 5 mai 2019 (Promeneurs au bord du lac II, 1913). Dernière émission de la série de France Culture sur Virginia Woolf, Woolf et la psychanalyste, assez pénible, régulièrement entrecoupée de musiquette (qui lui aurait fait horreur), comme toutes les autres. Comptes : Dernière connexion le 25/07/2019 à 12h47 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.517,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 25/07/2019 -1.517,77 € /// À venir -94,08 € | Prévisionnel -1.611,85 € /// Débiteur depuis 21 jours /// Agenda. 10:39:01 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux d’August Macke à l’exposition “L’Aventure du Cavalier bleu”, musée de l’Orangerie, Paris, 5 mai 2019 (Torrent en forêt, 1910, Notre jardin en fleurs, 1911, (vilain) portrait de Franz Marc, 1910). Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1730-1735, tour parlementaire du conflit religieux entre jansénistes et molinistes (ou gallicans et ultramontains). Pas mal de visiteurs. Nouveau message de l’Atrabilaire à Me Rimohkh  : si mes photographies sont “une honte”, c’est 1/ que j’entre sans permission sur les propriétés que je photographie 2/ qu’elles sont nulles. Me Rimokh envisage de répondre, je l’en dissuade (que mes photographies soient mauvaises, ce me semble une opinion parfaitement légitime). Supplice du chien toute l’après-midi, envoyé un mail à la gendarmerie bien que je sache que ça ne serve strictement à rien. Journal, entrée du jour, les émissions sur Virginia Woolf, rédaction, relecture et mise en ligne. Atelier, Pentes I et Pentes II, pas de lecture car visiteurs encore. Dîné aux nouvelles, coquillettes, carottes, couettes, champions et restes de cantal, poire à la vapeur confiture de figues. Vu Jobs, assez médiocre biopic [corr. autom. : “bionique”] sur Steve Jobs de Joshua Michael Stern avec le bel Ashton Kutcher. Été en voiture dans la vallée, très agréable promenade nocturne le long du chemin jusqu’au-delà du premier gué, il a plu, fraîcheur délicieuse, beaux ciels noirs. L’Arrière-Pays. Tweets, ajouts de tweets récents et “réduction”, 1.330.000 signes. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 26 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 27 juillet 2019, 12 h 20
modifiée le dimanche 28 juillet 2019, 11 h 08
Samedi 27 juillet 2019.
Semaine 30, Sainte Nathalie — 206/157. Plieux. Bien dormi, réveillé à huit heures et demie par Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, pseudo-“autoportrait” pris sur son initiative par Pierre la veille dans l’après-midi, alors que je cherchais de “rimes” pour “Boris Johnson”, à destination de Vaisseaux brulés. Émission de Finkielkraut sur la tolérance, avec Mme Habib et Pierre Manent.  Torture des aboiements toute la matinée (si quelqu’un faisait une offre pour Plieux, je crois bien que j’accepterais (presque) n’importe quel prix) (au moment précis où j’écris ceci, arrivée d’une lettre demandant si Plieux est toujours à vendre…). Comptes : Dernière connexion le 26/07/2019 à 10h36 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.517,77 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 26/07/2019 -1.517,77 € /// À venir -636,99 € | Prévisionnel -2.154,76 € /// Débiteur depuis 22 jours /// Agenda. 12:18:28 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux d’August Macke vus à l’exposition “Cavalier bleu” de l’Orangerie le dimanche 5 mai 2019 : Carreaux de couleur, 1913, Münster ; Paysage africain, 1914, Mannheim ; Kairouan III, 1914, Münster. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, guerre de Succession de Pologne, mort très rapprochée de Villars et de Berwick, grand remue-ménage diplomatique, destin de Parme, éloge de Chauvelin qui assure à la France la Lorraine. Journal, entrée du jour, rédaction. Bon nombre de visiteurs, dont Mme Daguin (que je ne vois pas). Aboiements de J. au début de l’après-midi (ce qui me fait changer de sujet pour le journal), puis c’est plus calme). Atelier, les deux Pentes, lecture par Pierre de La Nausée. Dîner aux nouvelles, canapés au thon de ma propre confection, jardinière de légumes, poire Belle-Hélène et biscuits. Vu un documentaire sur Maximilien d’Autriche (l’empereur d’Allemagne, pas du Mexique). Très belle promenade quasi nocturne avec Pierre au-dessus de Castel-Picon, sous une petite pluie très agréable et des ciels magnifiques, à dix ou douze nuances de gris et de noirs. Journal, relecture et mise en ligne. Écrit à M. Narce, à Ceyrat. Nouveau message de l’Atrabilaire, contrairement à mes objurgations. Tweets, réduction très molle, c. 1.320.000. Couché vers deux heures.   

lire l’entrée du samedi 27 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 28 juillet 2019, 11 h 06
modifiée le lundi 29 juillet 2019, 11 h 04
Dimanche 28 juillet 2019.
Semaine 30, saint Samson — 209/156. Plieux. Peu dormi, réveillé vers sept heures, levé à sept heures et demie. Assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Cézanne, Paysage au toit rouge ou Le Pin à l’Estaque, 1875-1876, musée de l’Orangerie, dimanche 5 mai 2019. Déjeuné en bas avec Pierre, tarte au poires et tarte aux amandes. L’Arrière-Pays. Brefs aboiement de J. à la première heure, mais pas depuis lors. Tél. de Jeanne de Loynes. Agenda. 11:06:30 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Lettre à l’Atrabilaire. Le Jour ni l’Heure, trois photographies prises à Paris le 5 mai 2019, tableau du Douanier Rousseau, La Fabrique de chaises à Alfortville, 1907 (Orangerie) ; statue de Louis XIV par Bosio, place des Victoires ; conversation entre une gardienne et un responsable culturel à Beaubourg, exposition Ellsworth Kelly, “Fenêtres”. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, les sœurs de Nesle, traité de Vienne, 1737-1738. Journal, la lettre. Tweets. Atelier, les deux Pentes, tâtonnements, on est bien loin de l’idée initiale. Lecture par Pierre de Sartre, La Nausée (Mercier). Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, champignons. Poires à la vapeur et biscuits.  Revu un peu du Crime de M. Lange mais sortis relativement tôt, il fait encore jour. Été en voiture avec le chien Vidocq au moulin de Balignac et à Heuré-Bartens, le chien est assez sémillant mais il a une attitude bizarre, soit qu’il n’y voie vraiment rien soit qu’il  lui manque une case, comme dit Pierre (il part dans toutes les directions, puis en arrière d’un air déterminé, il faut l’avoir constamment à l’œil). Excellente promenade néanmoins, beau soir, très tranquille, assez frais. Tweets, réduction, mais toujours aussi lente (1.315.000 signes). Couché tôt, vers minuit et demie. 

lire l’entrée du dimanche 28 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 29 juillet 2019, 13 h 48
modifiée le mardi 30 juillet 2019, 9 h 44
Lundi 29 juillet 2019.
Semaine 31, Sainte Marthe — 210/155. Plieux. Dormi énormément et très bien (de minuit et demi à neuf heures moins le quart !). Splendide matinée lumineuse et fraîche, relativement tranquille (deux brèves séries d’aboiements seulement). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Jeune Garçon avec un agneau (Le Bon Berger) de Franz Marc, 1911, exp. à l’Orangerie le 5 mai 2019. Pierre va reposter des papiers relatifs au financement de la campagne “La Ligne Claire” postés mercredi dernier et que Mme Ruelle n’a pas reçus, et trouve au retour un lettre envoyée en courrier prioritaire le 15 juillet — Poste effondrée ou sabotage ciblé (elle pense que tout notre courrier est ouvert). Première émission de France Culture sur Proust vu par Céleste Albert (qui dégomme fort Céline, femme du valet Nicolas). L’Arrière-Pays, assez intensément. Agenda. 13:44:52 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1740, mort de Frédéric-Guillaume et avénement de Frédéric II, mort de l’impératrice Anne de Russie, mort de l’empereur Charle VI, tableau général de l’Europe à la veille de la guerre de Succession d’Autriche. Le Jour ni l’Heure, une seule livraison de la mi-journée, Oratoire du Louvre, 1621-1630, vu du seuil de Saint-Germain-l’Auxerrois, dimanche 5 mai 2019. Tweets, passé sous le seuil des 1.300.000 signes. Après-midi assez tranquille. Journal, entrée du jour, rédaction. Atelier, Pentes I et II, petit et grand. Lecture par Pierre de La Nausée. Dîner aux nouvelles, accras, carottes et courgettes, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Chien Le Coz insupportable. Essayé de regarder de nouveau un film, The Young Lady, 2016, de William Oldroyd, d’après Leskov, mais les aboiements sporadiques et réguliers rendent le spectacle impossible à suivre et nous sommes obligés de sortir. Été en voiture avec le chien à Corne, à droite de la route de Miradoux, et marché de là jusqu’à Barthelotte, avec retour à la nuit tombée. Rentrés vers onze heures. Journal, relecture et mise en ligne. Tweets, transcrits les plus récents, repassé donc au-dessus de 1.300.000, puis redescendu. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du lundi 29 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 30 juillet 2019, 9 h 57
modifiée le mercredi 31 juillet 2019, 11 h 33
Mardi 30 juillet 2019.
Semaine 31, Sainte Juliette — 211/154. Plieux. Mauvaise nuit, très peu dormi, réveillé vers cinq heures, impossible de me rendormir. Levé vers sept heures et demie. Temps gris et pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et plaque à l’emplacement de l’assassinat d’Henri IV rue de la Ferronnerie, photographiée le 5 mai 2019. Émission de France Culture sur Proust avec Céleste Albaret. Agenda. 09:56:38 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tweets, 290.000. Dû prendre le bain au premier, pas de pression au second. Parti de Plieux avec Pierre peu avant midi. Miradoux. Flamarens. Sistels [corr. autom. : “Systole”]. Donzac. Clermont-Soubiran. Puymirol. Saint-Robert. Cauzac. Jean-Louis Germain a complètement oublié nous avoir invités à déjeuner. Excellent déjeuner improvisé dans la cuisine, servis par Claire et son jeune fils : saucisson, omelette, poivrons (pas moi), fromages divers, Pellehaut (que JLG appelle “un vin algérien”), carrés de chocolat de cuisine. Moment sur la terrasse, dans les arbres. Café dans un des petits salons, parlé de mon texte sur JLG et des corrections à y apporter. Visite aux deux ateliers, le “petit” (qui est très grand) et le grand. Vu de grands papiers des années soixante et soixante-dix. Entraîné JLG dans une grande promenade en voiture. Frespech, très jolie église romane au milieu d’un village fortifiée, un peu comme Larressingle. Bauville, marché jusqu’au château, façade sur cour et beau revers (nord). Montré à JLG l’église de Lacour-de-Visa, mais il n’est pas du tout impressionné par les vitraux “minimalistes”. Engayrac, très belle fenêtre axiale de l’église, à l’abside. JLG nous montre le château de Combebonnet, frère de Cauzac. Retournons à Cauzac par ce que LJG appelle “la route du connétable de Bourbon”, d’après Giono. Grand verre d’eau dans la cuisine, car soif horrible à cause du saucisson. Tour sous le château avec Pierre, pour profiter de la belle lumière du soir. Rentrons à Plieux vers dix heures. Deux verres de “cocktail” de jus de fruits, jus de poire, jus de mangue, cannelle, glaçons. Habituel jus de citron. Infusion de verveine avec Pierre. Tweets, 1.280.000 signes. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mardi 30 juillet 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 31 juillet 2019, 11 h 51
modifiée le jeudi 1er août 2019, 10 h 47
Mercredi 31 juillet 2019.
Semaine 31, Saint Ignace de Loyola — 212/253. Plieux. Mal dormi de nouveau, réveillé vers trois heures, rendormi à six, levé à sept. Tweets, 1.260.000 signes. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille dans l’escalier de Cauzac et pigeonnier (?) en “pied de mulet” à Cauzac. Émission de France Culture sur Proust avec Céleste Albaret [corr. [corr. autom. : “core”] autom. : “Albert”]. Quelques aboiements du chien Le Coz, quand Pierre sort le nôtre (qui ne répond jamais). Comptes : Dernière connexion le 27/07/2019 à 12h16 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -339,28 € /// Crédits -80.287,65 € /// Solde au 30/07/2019 -339,28 € /// À venir -671,26 € | Prévisionnel -1.010,54 € /// Débiteur depuis 26 jours /// 30/07 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1006206559947 - REF : YYW1006206559947 PAYPAL VIREMENT +700,00 € (vente de livres et abonnements) /// 30/07 VIREMENT DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET CRATI MOTIF: IRCEC:RAAP 07-07 - REF : IR +31,40 € /// 30/07 REMISE CHEQUE/ETRANGER RECOUVREMENT DE LA REMISE DE 001 CHEQUES DU 22062019 +445,26 € (Amazon) ///29/07PRELEVEMENT SCAM DU 29/07 - MOTIF : MUTU 3EME TRIM 2019 - REF : 20190725:04:1099:156 LIB-542,91 € /// 29/07 /// VIREMENT DE AMAZON.LUX.FR MOTIF: FCS000209050452 PAYMENT NUM 1 02769222 - REF : FCS000209050452 +529,91 € 29/07VIREMENT DE AMAZON.ES AEU OU MOTIF: FCS000307600852 PAYMENT NUM 1 02811367 - REF : FCS000307600852+10,73 € /// 29/07 VIREMENT DE AMAZON.LUX.DE MOTIF: FCS000248929682 PAYMENT NUM 1 02943237 - REF : FCS000248929682 +4,10 € /// Agenda. 11:51:01 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, église de Frespech, château de Cauzac vu du bas, “calligraphie” de Jean-Louis Germain, années soixante. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1741-1742, guerre de Succession d’Autriche, retournements de Frédéric II, duplicité de Fleury, plans du maréchal de Belle-Île. Visiteurs. Tweets. Journal (Gaby Couturon). Atelier, Pentes I et II (fin de I ?). Tél. d’un lecteur qui veut passer, affolement. Dîné aux nouvelles, chien Le Coz pénible. Revu Le Beau Serge, 1958, de Chabrol, avec Gérard Blain. Été en voiture avec Pierre et Vidocq nous promener sur le chemin de la Rouquette, en faisant un détour. Journal, relecture et mise en ligne. Tweets, réduction, passé sous la barre des 1.250.000 signes. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du mercredi 31 juillet 2019 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site