Le Jour ni l’Heure
mai 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 1er mai 2019, 11 h 07
modifiée le jeudi 2 mai 2019, 12 h 15
Mercredi 1er mai 2019.
Semaine 18, Fête du Travail (Férié) — 121/244. Plieux. Très peu dormi, souci, insomnie (la liste!). Levé avec Pierre après huit heures. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Plieux le 23 mai 2019, retour de L’Isle-Bouzon. Déjeuné en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. L’Arrière-Pays, quelques inventions. Comptes :    Dernière connexion le 27/04/2019 à 19h51 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.362,85 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 30/04/2019 -1.362,85 € /// À venir -742,05 € | Prévisionnel -2.104,90 € /// Débiteur depuis 1 jour ///      30/04 PAIEMENT CB BOURGOGNE MONTA DU 10/04 A PARIS 7 -819,64 € /// 30/04 PRELEVEMENT URSSAF DU 30/04 - MOTIF : PRELEVEMENT CNCESU M. CAMUS RENAUD DU 30 -516,15 € /// 30/04 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU SARL MOTIF: PAYMENT.: 96514564 NULL - REF : OFA000138231515 +442,71 € /// 30/04 PAIEMENT CB INDIGO DU 10/04 A 000000750701 -118,80 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 26/04 A PAYLI2090401 -107,69 € /// 30/04 PAIEMENT CB STATION BP DU 07/04 A MEUNET 31743 -102,64 € (Essence, Cher) 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 23/04 A PAYLI2090401 -94,24 € 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 23/04 A PAYLI2090401-94,23 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 26/04 A PAYLI2090401 -94,23 € /// 30/04 PAIEMENT CB ECOMARCHE LAKSH DU 10/04 A LAUZERTE -83,23 € /// 30/04 COMMISSIONS D INTERVENTION -80,00 € /// 30/04PAIEMENT CB AMAZON DU 26/04 A PAYLI2090401-79,74 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 26/04 A PAYLI2090401 -71,79 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 04/04 A PAYLI2090401-59,39 € /// 30/04 PAIEMENT CB GP MUSEE ORSAY DU 09/04 A PARIS -45,00 € /// 30/04 VIREMENT DE SPB MOTIF: SPB BNP SECURITE PLUS REMBOURT - REF : 020109996401-0009285-1-526 +30,42 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 04/04 A PAYLI2090401 -27,45 € /// 30/04 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU SARL MOTIF: PAYMENT.: 96602066 NULL - REF : OFA000138323445 +21,78 € /// 30/04 COMMISSIONS FRAIS LETTRE INFORMATION COMPTE DEBITEUR DUREE DU DECOUVERT NON CONTRACTUELLE -20,00 € /// 30/04 PAIEMENT CB PEAGE COFIROUTE DU 10/04 A RUEIL-MALMAISON -19,70 € /// 30/04 PAIEMENT CB PEAGE COFIROUTE DU 07/04 A RUEIL-MALMAISON -19,70 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 05/04 A PAYLI2090401 -13,34 € /// 30/04 PAIEMENT CB HRC 4100 ARCHE1 DU 07/04 A MEUNET-SUR-VATAN -11,90 € /// 30/04 PAIEMENT CB ROLLET PRADIER DU 09/04 A PARIS-11,10 € /// 30/04 PAIEMENT CB PEAGE ASF DU 10/04 A RUEIL-MALMAISON -9,20 € /// 30/04 PAIEMENT CB PEAGE ASF DU 07/04 A RUEIL-MALMAISON-9,20 € /// 30/04 VIREMENT DE AMAZON MEDIA EU SARL MOTIF: PAYMENT.: 96526967 NULL - REF : OFA000138247060 +8,60 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 28/03 A PAYLI2090401 -4,87 € /// 30/04 PAIEMENT CB AMAZON DU 28/03 A PAYLI2090401-4,87 € /// 29/04 VIREMENT DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET CRATI MOTIF: IRCEC:RAAP 04-04 - REF : IR +31,40 € ///////   Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Entrée du journal de la semaine dernière, que j’avais oublié de mettre en ligne (jeudi ?). Le Jour ni l’Heure, photographies du 31 mars 2019, lacs Chauvet et de la Godivelle, crépuscule sur l’Artense. Poursuivi le légendage des cartons programmatiques, et  leur diffusion. Bain. Lecture par Pierre d’articles de la Britannica, les trois Du Maurier,  Iris Murdoch, Ivy Compton-Burnett, puis de Saint-Simon, Louis XIV, Louvois, Le Nôtre et la fenêtre du Grand Trianon, cause de la guerre de 1686 (!). Henri Martin, années 1686-1688, manigances du pape contre Jacques II. Promenade avec  Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Innombrables problèmes mineursde la liste, puis crise majeure autour d’un des membres dont la moitié des autres ne veulent absolument pas. Il est défendu par Philippe Martel et, indirectement et par principe, par Zemmour ; très combattu par Ouchikh. Parlé avec M. Pohon, très apaisant par son extrême gentillesse, lui, au milieu de toute cette mitraille. Dîné aux nouvelles, quenelles de brochet, jardinière de légumes, poire à la vapeur à la confiture de poires. Tél. de Karim Ouchikh pendant le dîner, l’affaire X. Il me convainc qu’il faut renoncer à X., alors que Martel m’avait plus tôt convaincu du contraire, grâce notamment au précédent Dupont-Aignan. Redescends après cette longue conversation, mais remonte assez vite. Troubles dans les Andains. Journal. Couché vers deux heures.    

lire l’entrée du mercredi 1er mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 2 mai 2019, 12 h 37
modifiée le vendredi 3 mai 2019, 7 h 23
Jeudi 2 mai 2019.
Semaine 18, Saint Boris — 122/243. Plieux. Très peu dormi, insomnie, trop de soucis, petits et grands (les petits sont plutôt plus insomnisants que les grands). Réveillé à dix heures, levés à sept. Suites de l’affaire X., tout le monde à un avis, chacun radicalement contraire à celui de son voisin. Je commence à avoir un petit doute sur mes capacités politiques. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Le Printemps à Vodable (jardin du château de Malsaigne, 31 mars 2019). Matinée chaotique, fais quarante choses à la fois, et chacune mal, évidemment. Échanges avec Mme L., dont le dossier serait imparfait, d’après Paris (absence de signature du maire, mais Mme L. dit que le maire a signé sous ses yeux ; imperfection de la photocopie de la carte d’identité, où l’on ne pourrait pas lire “République française” (!)). Mme L., Mme le maire et Mme la secrétaire de mairie se montrent toutes très complaisantes, bien que la mairie soit fermée, et Pierre fait la navette. Ensuite ce serait ma propre attestation qui n’irait pas. C’est vraiment à recouvrer la raison. Longuissime conversation avec Karim Ouchikh — il déjeune avec Mlle X. et doit téléphoner à Mme S., qui m’écrit très raisonnablement. L’humeur monte de tout côté, y compris du mien. Curieux phénomène physiologique, pas déplaisant. Comptes : Dernière connexion le 01/05/2019 à 10h56 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.362,85 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 30/04/2019 -1.362,85 € /// À venir -642,05 € | Prévisionnel -2.004,90 € /// Débiteur depuis 1 jour /// Agenda. 12:37:07 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Bagages. Quittons Plieux vers trois heures et demie. Valence-d’Agen. Lauzerte. Cahors-Sud. Autoroute. Brive. Limoges. Chateauroux. Dîné à L’Escale, à Déols, terrine du chef et suprême de volaille, un quart de vin rouge. Beau concert du Philharmonique, concerto de Sibelius, excellente violoniste, puis Symphonie fantastique. Parlé deux fois à Philippe Martel, catastrophé par le tour des événements, puis très longuement à Karim Ouchikh. Il a déjeuné avec une nouvelle candidate, puis s’est entretenu deux heures avec la candidate écartée. Certaine agitation sur Twitter, mais je ne peux intervenir. Dors un peu. À Paris vers onze heures. L’Arrière-Pays. 00:25:48 ///////// Journal. Tél. de Karim Ouchikh à une heure. Couché peu après. 

lire l’entrée du jeudi 2 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 3 mai 2019, 7 h 26
modifiée le samedi 4 mai 2019, 10 h 25
Vendredi 3 mai 2019.
Paris. Très peu dormi. Réveillé à six heures, levé à sept. L’Arrière-Pays, polémiques. Agenda. 07:25:40 //////// Paris. Très peu dormi. Réveillé à six heures, levé à sept. L’Arrière-Pays, polémiques. Agenda. 07:25:40 //////// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et butte de Vodable, vue de Ronzières, dimanche 31 mars 2019. Déjeuné en bas avec Pierre, œufs brouillés, bacon, jambon cru et cuit, très bon fromage crémeux, muesli dans du jus de salade de fruits. Bain. Tél. de Karim Ouchikh, ultimes complications. Descendu à dix heures, comme convenu. Il y a là d’abord seulement Vincent Bleuze, qui désapprouve l’expulsion de Mme Mineo, puis arrivent successivement Fiorina Lignier et Mlle Buhl (?), puis Karim Ouchikh, puis M. Hughes Sion portant le dossier de Mme Blomme. Difficultés pour imprimer la liste en son état final à l’hôtel, et surtout pour faire des photocopies des dossiers. Course à pied pour rejoindre pour midi le ministère de l’Intérieur en quittant la place de l’Assemblée nationale à midi moins vingt (sommes comme les Horace, M. Sion et moi, puis Karim Ouchikh et M. Bleuse, puis les deux jeunes femmes chaperonnées par Pierre). 11, rue des Saussaies à 12 heures 04. Filtres, policier au visage fermé mais finalement pas désagréable. Dame du secrétariat, très aimable et même gentille, très patiente, avec qui nous passons un long moment à mettre les soixante-dix-neuf dossiers dans l’ordre de la liste au lieu de l’ordre alphabétique. Puis première commission, présidée par un jeune haut-fonctionnaire parfaitement courtois avec un doublement joli nom, M. Cyriaque Bayle (un descendant de Pierre ???). Il a deux assistantes, très correctes également. De notre côté nous sommes quatre, Ouchikh, who does most of the talking, Mlle Lignier, Mlle Buhl et moi — M. Sion s’est fait refouler à l’entrée parce qu’il n’avait pas de papier d’identité. Deux heures d’examen des dossiers, sans incident majeur. Attestation provisoire. Retrouvons MM. Sion, Bleuze et Golubert au café-restaurant corse l’Orriù  di Beauvau, tandis que Karim Ouchikh est resté au ministère pour faire des photocopies. Ah non, apparavant, photographies avec ces demoiselles devant la grande entrés du ministère, place Beauvau. Déjeuné à cinq (M. Bleuze doit partir), puis six (Karim Ouchikh nous rejoint). Risotto de gambas, vin blanc corse, très bon, café (pour ma part). Karim part le premier, quittons les autres place Beauvau. Pierre et moi rentrons à pied à l’hôtel. Après-midi d’attente des nouvelles, la liste passe devant une deuxième commission. L’Arrière-Pays, suite de l’affaire Mineo — généralement on nous donne tort et on prédit le pire pour La Ligne claire, incapable de rassembler. Dormi un peu. Mail du ministère à 19:02 annonçant que notre liste a été définitivement homologuée. L’annonce sur les réseaux. Réjouissances, un peu gâchées par l’affaire Mineo. Nouvelles. Re-bain. Collation dans la chambre, œuf norvégien, tarte au citron, thé vert. Re-L’Arrière-Pays. Tél. de Philippe Martel, très fâché contre K. O. Comptes : Dernière connexion le 02/05/2019 à 12h34 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs-1.768,05 € /// Crédits-83.135,50 € /// Solde au 02/05/2019-1.768,05 € /// À venir -963,13€|Prévisionnel -2.731,18€ /// Débiteur depuis 4 jours /// 03/05 PRELEVEMENT SCAM DU 03/05 - MOTIF : MUTU 2EME TRIM 2019-542,91 € /// 03/05 VIREMENT DE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL MOTIF: CCI : 0127062520,PURPOSE:PUBLISHER ROYALTIES,APPLE - REF : 0127062520 +41,76 € /// 03/05 COMMISSIONS - COTISATION SITUATION DU 01/04/2019 AU 30/04/2019 -2,80 € /// 03/05 FRAIS TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € /// Agenda. 23:44:04 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du vendredi 3 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 4 mai 2019, 10 h 31
modifiée le lundi 6 mai 2019, 1 h 00
Samedi 4 mai 2019.
Paris. Bien dormi. * Levés peu après huit heures. Déjeuné en bas, œufs brouillés, bacon,  jambon blanc et cru, fromages, muesli avec yaourt dans le jus d’une salade de fruit, petit pain au raisin. L’Arrière-Pays, suites fâcheuses de l’affaire Mineo. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, devant le ministère de l’Intérieur, avec Mlles Lignier et Buhl, et récépissé définitif d’homologation de la liste. Pierre chez Vrin.Agenda. 10:30:58 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Sortis vers midi et demi. Métro Assemblée nationale fermé à cause des manifestations de Gilets jaunes. Pont de la Concorde idem. Dû aller prendre la passerelle des Tuileries, jardin des Tuileries, L’Arbre des voyages, de Penone. Rue de Rivoli. Rue Saint-Florentin. Rue Saint-Honoré. Rue Royale. Boulevard Malesherbes. Rue de Messine. Passé à la galerie Lelong, rue de Téhéran, mais elle est alors fermée. Parc Monceau. Montré à Pierre le pavillon d’octroi de Ledoux. Musée Jacquemard-André, exposition Hammershoy. Essayé de voir la galerie Sarti au retour, mais elle est fermée. Entré dans Saint-Philippe du Roule, malheureusement en travaux. Vu une exposition Filinger, avenue Montaigne. Bel arbre de Soutine, dans une autre galerie, et toile de Cottavoz. Pris des trombes d’eau derrière le Grand-Palais. Sérieux incident sur le quai, devant les Invalides, avec un type à “trottinette” (!), roulant sur le trottoir à toute vitesse et qui pense me renverser. Rentré à l’hôtel vers six heures. Thé. Parlé à Flatters. L’Arrière-Pays, crise dans la crise, Martel très remonté contre Ouchikh à cause de l’affaire Mineo, Ouchikh me demande de le soutenir, me contente de rappeler que je suis tête de liste et que donc la responsabilité de la décision prise me revient, ce qui ne suffit pas à Ouchikh. Échanges avec Jean-Philippe Boursier, qui nous a invités à dîner mais j’ai beaucoup de mal à m’entretenir avec lui car les messages arrivent dans ma boîte à lettres mais n’en partent pas, je peux les lire mais ne puis y répondre. Vu les nouvelles. Rendez-vous avec Jean-Philippe Boursier en bas à huit heures et demie. Dîné avec Pierre et lui au restaurant japonais de la rue de Bourgogne, Myso, ou quelque chose comme cela. Grand froid à l’aller et au retour. M.Boursier vient ici ensuite pour recevoir de moi deux exemplaires de la Lettre aux Européens, l’un pour lui-même, l’autre pour François-Xavier Bellamy — lui m’a offert la correspondance Gide-Larbaud. L’Arrière-Pays. Agenda. 00:04:55 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du samedi 4 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 6 mai 2019, 1 h 35
modifiée le lundi 6 mai 2019, 9 h 19
Dimanche 5 mai 2019.
Paris. Très très bien dormi. Levé(s) à 9 heures et demie ! En conséquence, un monde fou en bas, mais tout le monde est très poli et salue (les lève-tard sont plus aimables ?). Œufs brouillés, jambon blanc, fromages divers, muesli dans le jus d’une salade de fruits, yaourt aux fruits rouges, petit pain aux raisins. L’Arrière-Pays, matinée très agitée, suite de l’affaire Mineo, règlements de comptes (à mes dépends). Bain. Sortis vers deux heures. Orangerie, exposition Marc & Macke, intéressante, très bien faite, avec des Kandindky, des Munthe et des Delaunay très appropriés. Été voir les Nymphéas, autoportrait, traversé la collection Paul Guillaume. Les Tuileries en longueur, re-Arbre des voyelles de Penone, Cour carrée du Louvre, visité l’église Saint-Germain-l’Auxerrois. Insulté par une bande d’occupants avenue de Rivoli, ils me traitent de Fumier ! Centre Georges-Pompidou, visité l’exposition Ellworth Kelly, mais ce n’est pas du tout la rétrospective que nous avions cru, c’est une assez petite exposition thématique, “Fenêtres”. Été à l’atelier de Brancusi. Tél. à Flatters mais il n’est pas là. Essayé de dîner tôt au Louchebem, mais c’est fermé. Place des Victoires. Église Notre-Dame des Victoires, façade bien saccagée par des banderoles. Voulons la visiter, mais il y a un office. Passage ? [nom m’échappe], récemment restauré, joliment néo-classique. Palais-Royal. Ministère de la Culture et Conseil d’État, abords totalement vandalisés par des affiches d’un concours d’architecture (!!!). Comédie-Française, idée de tenter notre chance pour le spectacle du jour, Électre/Oreste, d’ ou d’après Euripide. “Dîné” très agréablement au Ruc, club-sandwich, verre de Pinot noir. Bonne heure d’attente, obtenons finalement deux billets séparés, le mien très de côté à l’orchestre, celui de Pierre pour le meilleur siège du théâtre, n° 1 à la corbeille. Spectacle très correct, mais sans plus, manque de très bons acteurs dans les rôles principaux, texte assez suspect (nombreuses coupures ? — le nom d’Euripide ne figure pas sur l’affiche). Denis Podalydès, Didier Sandre. Rentrés à pied, à l’hôtel vers onze heures et demie. L’Arrière-Pays, un peu calmé. M’aperçoit que sur la liste ne figure ni M. Najman ni Mme Pommiès-Lavauden, ce qui m’agace considérablement. Écrit à M. Najman pour m’en excuser, ainsi qu’à un M. Gérard, même cas. Agenda. 01:30:00 /////// Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 5 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 6 mai 2019, 9 h 26
modifiée le mardi 7 mai 2019, 10 h 08
Lundi 6 mai 2019.
Paris, hôtel Bourgogne et Montana, ch. 60. Bien dormi, levés à huit heures et quart. Déjeuné aussitôt en bas, retour aux manières habituelles, gens qui ne saluent pas ni ne croisent le regard, bonhomme (indien ?) en T-shirt historié, pantalon de jogging et sneakers qui renifle toutes les quinze secondes. Œufs brouillés néanmoins, jambon sous les trois espèces, deux fromages, muesli dans du jus de salade de fruits avec yaourt, petit pain aux raisins. L’Arrière-Pays, calme. Agenda. 09:25:30 ////////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de l’avant-veille, mise en ligne. Bain. Rendez-vous à onze heures en bas, grâce à M. Sion, avec un journaliste de Die Zeit et du Spiegel, M. Georg Blume. Entretien avec lui. Pierre et moi quittons l’hôtel et Paris aussitôt après. Très beau temps. Dormi un peu sur l’autoroute. L’Arrière-Pays, mais sans grande possibilité d’intervention à travers le téléphone portable, qui en est encore aux tweets à cent quarante signes. Plusieurs échanges avec Karim Ouchikh, porteur de l’excellente nouvelle qu’une équipe de France Télévisions va venir ici jeudi pour les clips de campagne, de sorte que je n’aurai pas à repartir pour Paris à peine rentré à la maison. Je voulais revoir la belle église de N., mais j’ai absurdement confondu Nexon et Nespouls (mêmes deux premières lettres, problèmes de prononciation dans les deux cas), de sorte que nous allons d’abord à Nexon, sud-ouest de Limoges, sans grand intérêt, château municipalisé c’est-à-dire lobotomisé, puis à Nespouls, sud-ouest de Brive, belle église romane fortifiée très haute comme en mon souvenir. Nous demandons la clef et y entrons sous la houlette d’un voisin de quatre-vingt-huit ans, très gentil, qui dit que lui et un camarade classe de quatre-vingt-dix ans sont les deux seuls habitants d’origine, tous les autres étant des nouveaux-venus (indigènes néanmoins, j’imagine). Rautoroute. Roméo et Juliette, de Berlioz, mais on ne comprend pas un mot et l’orchestre n’est vraiment pas brillant, dans une musique qui doit étinceler. Cahors-Sud, Pern, Sainte-Alauzie, Lauzerte, Valence-d’Agen. À Plieux vers dix heures. Accras (?), salade verte, poire à la vapeur et deux biscuits, vu quelques images d’un Monocle, avec Paul Maurice, tourné dans une ville très étrange sur une falaise concave au-dessus de la mer (Corse, Italie du Sud ?), mais remontons tôt. Longue conversation avec Karim Ouchikh, très affecté par les attaques de Philippe Martel. Parlé néanmoins de nos affaires. Le Jour ni l’Heure, photographies, tâché de rattraper le retard des autoportraits et autres. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du lundi 6 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 7 mai 2019, 10 h 16
modifiée le mercredi 8 mai 2019, 9 h 54
Mardi 7 mai 2019.
Semaine 19, Sainte Gisèle — 127/238. Plieux. Assez bien dormi, levé à sept heures vingt, beau temps. Le Jour ni l’Heure, suite des efforts pour rattraper le retard, légendé six photographies, dont les trois plus récents autoportraits, la fiancée de Hammershoi (1890), 4 mai 2019, Géraniums devant la montagne bleue, Macke, 1911, 5 mai 2019, église Saint-Julien de Nespouls, 6 mai 2019. Agenda. 10:16:04 /////// Le Jour ni l’heure, Chronologie. Nombreux échanges, en particulier autour de la journée de jeudi, qui va être très longue et très animée. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, carton d’appel de fonds. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Rédigé la profession de foi, pour la liste. Bain. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement — temps étonnamment fois, ou bien c’est moi qui suis très fatigué. Parlé à M. Baudouin, le réalisateur des clips de campagne. Dîné aux nouvelles, lentilles, jardinière de légumes, œuf à cheval, poire à la vapeur et confiture de poires. Remonté aussitôt après, précipitation. Le Jour ni l’Heure, habituels déversements sur moi, mais beaucoup de gens paraissent en avoir assez et prennent mon parti. Envoyé à Karim Ouchilh et Julien Havasi la profession de foi. Beaucoup de débats sur le bulletin de vote, mais finalement il est très bien/ Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal du jour, rattrapé tous les retards (sauf de la correspondance, évidemment).  Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 7 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 8 mai 2019, 10 h 00
modifiée le jeudi 9 mai 2019, 10 h 24
Mercredi 8 mai 2019.
Semaine 19, Victoire de 1945 — 128/237. Plieux. Très mal et très peu dormi, trop de soucis (les petits l’emportant nettement sur les grands en capacité insomnisante (genre : mais s’il y a des végétarien ?). Réveille vers cinq heures, levé à sept, épuisé. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et beau Paysage à la tour, pour un tableau. Déjeuné en bas avec don Pedro d’Aljabufera. Échanges avec M. Havasi, qui travaille comme un possédé (ooooopssss, le coup est passé près…), lui aussi. Agenda. 09:59:19 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Écrit la profession de foi, ou bien la veille ? Ah non, été à la cérémonie du 8 mai au monument aux Morts, mais rentré aussitôt après. Pierre fait des courses pour le repas du lendemain. Le Jour ni l’Heure, Kim Jong-Un à l’usine de MHI, panneau Ligne claire avec autoportrait, Femme dans un intérieur de Hammershoi à Jacquemart-André le samedi 4 mai 2019. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, inconscience de Jacques II, erreurs stratégiques de Louis XIV mal conseillé par Louvois, révolution d’Angleterre. Pas de promenade, pas le temps. Autoportraits dans la salle des Vents, à titre d’essai. Nombreux échanges encore avec Julien Havasi à propos de la profession de foi, dû préférer un peu honteusement la version où je suis seul parce que la photographies à trois, un montage, n’est vraiment pas bonne. Parlé à Karim Ouchikh et aux gens de France Télévision, qui veulent les textes des deux clips mais ils ne sont pas encore écrits. Écrit le premier,  puis dû considérablement le raccourcir, mais il menace d’être encore trop long (une minute et demie c’est vraiment très peu). Visite à sept heures de M. Christophe Baudouin, le réalisateur, qui reconnaît leslieux pour le lendemain et ressemble étonnamment à Roland Barthes. Dîné aux nouvelles, gnocchi, jardinière de légumes, poire à la vapeur et myrtilles. Remonté aussitôt, échanges encore avec Julien Havasi, bulletin de votre, profession de foi. Écrit le deuxième texte pour le lendemain, plus “écologique”. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mercredi 8 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 9 mai 2019, 10 h 21
modifiée le vendredi 10 mai 2019, 12 h 29
Jeudi 9 mai 2019.
Semaine 19, Saint Pacôme — 129/236. Plieux. Pas trop mal dormi malgré mes prévisions, réveillé à sept heures moins le quart par Pierre se levant. Temps un peu meilleur que la veille, mais très pâle, peu lumineux. Céline vient exceptionnellement à sept heures et demie, sur sa très gentille proposition. Bain. En  fait ces messieurs n’arrivent que vers neuf heures. Longs préparatifs techniques, n’ai rien à faire. Agenda. 10:21:02 //////// Enregistrement, sous la houlette de M. Baudouin, des deux clips de campagne, l’un devant le département de poésie de la bibliothèque, en costume, l’autre en veste beige devant la carte des Vents de Marcheschi (l’un des éclairagistes a d’ailleurs travaillé au film de Gilles Perru sur Marcheschi, Le Veilleur, et en garde un excellent souvenir). Sept prises pour le premier clip, cinq pour le second, l’équipe a l’air de trouver que je ne m’en tire pas trop mal et que tout va beaucoup plus vite que prévu. On tourne les deux dans la foulée et pas l’un le matin et l’autre l‘après-midi comme prévu. Buffet de campagne au premier, vers deux heures, préparé par Pierre et Céline, administré par moi en leur absence — douze personnes, atmosphère très cordiale et même amicale. Deux fois gras en bocal achetés pour l’occasion, sans aucune saveur, bien que démoulés le matin ; deux poulets achetés tout rôtis, industriels, donc, à la grande désapprobation de Céline ; jambon blanc ; saucisson ; composition préparée par Pierre pour les végétariens, semoule, pois chiches, fenouil, etc., très appréciée ; salade verte ; gorgonzola, saint-nectaire, fromage des Pyrénées, etc. ; cannelés de Bordeaux, sablés, tuiles aux amandes. Trois bouteilles de vin rouge (divers, côtes de Buzet, etc.), deux bouteilles de vin blanc. Tout le monde s’en va vers quatre heures, long déménagement, car le matériel est considérable. L’Arrière-Pays — la tendance dominante est à un regroupement derrière la Rassemblement national, avec pour unique objectif de “battre Macron”. Retour de Pierre, promenade avec lui sur le plateau, jusqu’au bout du goudron. Temps froid. L’Arrière-Pays. Parlé à Jeanne Lloan, très négligée depuis un mois, “avec tout ça”. Dîné de restes, poulet, jambon, cannelés. Vu À genoux les gars, 2018, d’Arnaud Desrosières, très mauvais, désolant, même, mais très curieux, à plus d’un titre. L’Arrière-Pays. Journal. Couché à une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 9 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 10 mai 2019, 12 h 38
modifiée le samedi 11 mai 2019, 9 h 52
Vendredi 10 mai 2019.
Semaine 19, Sainte Solange — 130/235. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportraité du matin même, pour la veille, oublié, et « Arrêtez le massacre ! », la place de la Concorde, horrible, le dimanche 5 mai 2019. L’Arrière-Pays, mollement. Tentative pour relever les comptes, mais le site de la BNP est inaccessible, “incident momentané”. Le Jour ni l’Heure, August Macke, Deux Figures à la rivière, 1913, panneau pour La Ligne claire, sur le caractère proportionnel des Européennes, avec l’autoportrait img. 1800 (2017), et autre « Arrêtez le massacre ! » du 5 mai 2019, l’escalier d’honneur de la Comédie française gâché par des panneaux portant des répliques de théâtre. Forte craquaison boulimique, jambon, saucisson, fromages divers, pain grillé, confiture de poire, fini le vin blanc. Relâchement général. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Confondu avec l’agenda (!), effacé par inadvertance la dernière entrée de celui-ci (du matin), dois recommencer. Comptes : Dernière connexion le 03/05/2019 à 23h39 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.477,89 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 09/05/2019 -1.477,89 € /// À venir -1.197,06 € | Prévisionnel -2.674,95 € /// Débiteur depuis 10 jours ///      09/05 VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: VOTRE RETRAITE SECURITE SOCIALE - REF : 12115777 CAMUS 0419 +1.154,44 € /// 07/05 REMISE CHEQUE/ETRANGER RECOUVREMENT DE LA REMISE DE 001 CHEQUES DU 19042019 +123,85 € /// 06/05 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 06/05 - MOTIF : 100P3077570 32 050519 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR -742,05 € 06/05 PRELEVEMENT CARDIF ASSURANCE VIE DU 06/05 - MOTIF : WY0201015610202931620505190T1 -105,18 € /// 06/05 PRELEVEMENT CANALSAT DU 06/05 - MOTIF : PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL -76,00 € /// 06/05 PRELEVEMENT CANAL PLUS DU 06/05 - MOTIF : PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL -39,90 € /// 06/05 CHEQUE 3672729 -25,00 € (?) /////// Agenda. 17:21:27 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1689, guerre de la Ligue d’Augsbourg, crimes de Louvois, ravages du Palatinat, destruction d’Heildelberg, débarquement en Irlande, Tourville, etc. Pluie, photographie. Retourné à l’atelier, pour la première fois depuis des semaines. Repris le grand paysage avec Castelnau-d’Arbieu, Paysage à la tour. Reprise par Pierre de la lecture de Sainte-Beuve, Port-Royal, M. Hamon, suite. Promenade après la pluie sur le plateau, belle lumière. Dîné de restes, poulet, jambon, saucisson, foie gras (sans goût), saint-nectaire, gorgonzola, semoule aux légumes, poire à la vapeur et biscuit. Vu Le Cavalier électrique, The Electric Horseman, 1979, de Sydney Pollack, avec Robert Newman et Jane Fonda. L’Arrière-Pays. Journal. Couché à une heure. 

lire l’entrée du vendredi 10 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 11 mai 2019, 10 h 05
modifiée le dimanche 12 mai 2019, 10 h 23
Samedi 11 mai 2019.
Sainte Estelle — 131/234. Plieux. Levés à huit heures. Beau temps orageux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait pour la veille, non pas oublié mais ce que j’avais cru utilisable ne l’était pas ; La Route, vue prise de la salle des bains la veille. Message urgent de Julien Havasi. Émission de Finkielkraut sur la Caravage avec Victor Orban et Yannick Hesnel. Comptes : Dernière connexion le 10/05/2019 à 17h17 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -2.518,74 € /// Crédits -82.188,16 € /// Solde au 10/05/2019 -2.518,74 € /// À venir -156,21 € | /// Prévisionnel -2.674,95 € /// Débiteur depuis 11 jours /// 10/05 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (travaux de la tour) /// Agenda. 10:05:19 /////// Le Jour ni l’heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, vue de la Garrière sous la pluie, “carton” à propos de la haine (et du combat contre elle sur les réseaux sociaux), Hvile (Repos), de Hammershoi (le tableau du musée d’Orsay), vu et photographié à l’exposition de Jacquemart-André le samedi 4 mars 2019. Suite des panneaux programmatiques, 95. L’Arrière-Pays. Bain. Lecture par Pierre de Saint-Simon (mort de Louvois) et d’Henri Martin (Luxembourg, “le tapissier de Notre-Dame”). Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement — conversation pénible sur l’état des finances (lui non plus n’a plus rien). Rencontré sur la place M. Mercié, de l’agence Mercure, en visite chez les La Guéronnière. L’Arrière-Pays. Troisième dîner de restes, fois gras (sans aucun goût), jambon, saucisson, fromages divers, vin rouge, poire à la vapeur et biscuit. Surf télévisuel, vu un peu d’un film avec Eddy Constantine, Des Frissons partout, Raoul André, 1963. Remonté relativement tôt. L’Arrière-Pays. Dû refaire une espèce d’interview pour un site culturel de Bigorre, déjà réalisé à Paris, mais apparemment il n’était pas parti. Échange avec M. Havasi à propos des bulletins à imprimer. Écrit à M. Pohon. Journal. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du samedi 11 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 12 mai 2019, 10 h 32
modifiée le mardi 14 mai 2019, 0 h 36
Dimanche 12 mai 2019.
Semaine 19, Fête de Jean d’Arc — 132/233. Plieux. Levés à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Paysage avec un château (Gramont), photographie prise l’avant-veille, après la pluie, sur le chemin de la Rouquette. Carton programmatique 96, sous les deux espèces. Déjeuné en bas avec Pierre. Beau temps froid (au moins dans la maison). L’Arrière-Pays. Agenda. 10:31:56 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal du jour, rédaction, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois cartons pour la liste, “La valise pour eux ou le cercueil pour nous”, “Contre les éoliennes, un seule liste”, “Fiorina Lignier : Elle n’a qu’un seul œil, mais elle voit mieux que vous”. Bain, lecture pas Pierre d’Henri Martin, la guerre maritime dans la Manche en 1690, succès de Tourville, mort de Seignelay. Promenade avec Pierre dans la vallée, temps très agréable. Échanges avec Julien Havasi, Karim Ouchikh, etc. Mitraille. Dîné aux nouvelles, quatrième “tuerie” consécutive à la visite de l’équipe de France-Télévisions, fini le foie gras (sans goût), le jambon, le saucisson, plusieurs des fromages, etc, et le vin. Poire à la vapeur et biscuits. Vu — (j’ai complètement oublié quoi). Repris Tweets (les plus récents). Couché à minuit et demie.  

lire l’entrée du dimanche 12 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 14 mai 2019, 0 h 59
modifiée le mardi 14 mai 2019, 8 h 56
Lundi 13 mai 2019.
Semaine 20, Sainte Rolande — 133/232. Plieux. Réveillé à sept heures, levé à sept heures et demie. Très beau temps. Considérable agitation sur les réseaux, à la fois favorable et haineuse. D’après un sondage sur Twitter, parmi les mouvements “souverainistes”, La Ligne claire arrive en tête, devançant de peu la liste d’Asselineau et de loin celle de Dupont-Aignan. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton de réponse aux accusations. Mitraille continuelle toute la journée, pas d’envois Le Jour ni l’Heure de midi, pas de bain, pas de promenade, pas d’atelier. Donné un entretien à Radio-Classique, assez bref. Échanges avec un groupe de journalistes étrangers (La Republica, Die Welt, El Pais, Le Soir), qui envisage de venir ici cette semaine. Aussi avec une dame Santamato, de la Rai, qui viendrait avec une équipe lundi prochain. Échanges avec Karim Ouchikh et Julien Havasi. Démêlés avec une dame Condomines, de LCI, qui veut m’entretenir de quelques publications Facebook de membres de notre liste. Finalement tout se passe par écrit. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons, carottes et fromage de chèvres. Fini le vin. Poire à la vapeur et biscuits. L’Arrière-Pays, diverses passes d’armes, lassantes. Agenda. 00:58:10 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, mais difficultés techniques. Écrit à M. Maxime Jacob. Journal. Couché à deux heures et demie du matin.  

lire l’entrée du lundi 13 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 14 mai 2019, 9 h 02
modifiée le mercredi 15 mai 2019, 9 h 48
Mardi 14 mai 2019.
Semaine 20, Saint Matthias — 134/231. Plieux. Très peu dormi, réveillé une première fois à six heures et demie, Pierre s’en va, vaguement rendormie, levé à sept heures et demie, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et abside de l’église Saint-Julien de Nespouls, Corrèze, lundi 6 mai 2019. Agenda. 09:01:47 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal, rédaction, relecture, mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, un carton pour La Ligne claire, avec les 101 propositions et ma photographie ; Hammershoi, Modèle féminin de profil, 1886, dét. ; château de Nexon, Haute-Vienne, lundi 6 mai 2019. Bain. Retour avancé de Pierre, il me lit Henri Martin, année 1690-91, guerre de la Ligue d’Augsbourg, Tourville, défaite de La Hougue. Promenade avec Pierre dans la vallée. Atelier, Fenêtre de la bibliothèque, grand format, l’ai mis sur le chevalet, quelques retouches, diminué la taille et la lisibilité des maisons, trop “naïves”. Répondu à quelques questionnaires de “lobbies”, mais la plupart présentent des difficultés techniques de maniement insurmontables par moi — on se demande pourquoi ces gens ne peuvent pas simplement poser leurs questions. Donné à France Culture (Stéphane Robert) une interview téléphonique de trois minutes dont il doit être gardé trente secondes, et dont je suis très mécontent car je m’y suis montré, trop conscient d’être en terrain (très) hostile et à la merci du montage, très mauvais et bafouilleur. Beaucoup d’échanges avec Karim Ouchikh et Julien Havasi sur la question de l’impression des bulletins de vote. Dîné aux nouvelles,  omelette, salade verte, etc. Poire à la vapeur et biscuits. Voulu regarder quelles minutes de La Dolce Vita, mais impossible de s’en arracher malgré l’extrême familiarité et tout regardé. Remonté très tard, donc. L’Arrière Pays. Question des liens pour imprimer bulletins et profession de foi. Couché à une heure et demie.

lire l’entrée du mardi 14 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 15 mai 2019, 10 h 10
modifiée le vendredi 17 mai 2019, 0 h 35
Mercredi 15 mai 2019.
Semaine 20, Sainte Denise — 135/230. Plieux. Très peu dormi, réveillé à six heures, levé à sept, Pierre déjà parti. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton pour La Ligne claire, triple portrait de Florian Lignier, Karim Ouchikh et moi le 3 mai 2019 à l’hôtel Bourgogne et Montana, à Paris, avec lien vers le site fournissant le pdf du bulletin de vote. Travaillé avec Céline à remettre en place le lourd paravent marcheschien, déplacé le jour de la présence de l’équipe de France-Télévisions. Comptes :    Dernière connexion le 11/05/2019 à 09h58 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.879,41 € /// Crédits -82.188,16 € /// Solde au 14/05/2019 -1.879,41 € /// À venir -216,21 € | Prévisionnel -2.095,62 € /// Débiteur depuis 15 jours /// 14/05 REMISE CHEQUES BORDEREAU 00853148 /NOPT/NB CHQ TRAITE /00002 +671,49 € (chèques de la Nouvelle Librairie, vente de livres) /// 14/05 PRELEVEMENT EDITION ABONNES DU MONDE.FR DU 14/05 - MOTIF : SEM---140519PRL0000001549701050 -17,90 € /// 14/05 VIREMENT DE LIBRAIRIE ARTHEME FAYARD MOTIF: I0000006814249 +10,74 € (!!!!) /// 13/05 CHEQUE 3672734 -25,00 € (?) /// Agenda. 10:10:23 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. L’Arrière-Pays. Bain. Un peu après une heure, photographe belge pour le groupe de journalistes qui doivent arriver un peu plus tard (M. Geoffroy Van Der Hasselt). Photographies pour lui, dans la bibliothèque, dans la salle des Pierres, dans la première salle des gardes. Arrivée des journalistes quand nous sommes en bas, ils sont menés par celle de La Repubblica, Mme Anaïs Ginori : celui de La Tribune de Genève, très aimable, celle de Die Welt, celui d’El Pais, assez agressif. Entretien avec eux dans la bibliothèque, deux heures et demie environ. Café. Pierre fait visiter la maison à un groupe de peintres du Prieuré, menés par Stéphane Ruais. Raccompagnons les journalistes à leur voiture sur la plazza Mayor sur les cinq heures. En profitons pour marcher sur le plateau, jusqu’au bout du goudron. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, j’ai oublié ce que nous avons mangé, sauf une poire à la vapeur, et ce que nous avons vu. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers une heure et demie.    

lire l’entrée du mercredi 15 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 mai 2019, 1 h 14
modifiée le vendredi 17 mai 2019, 8 h 55
Jeudi 16 mai 2019.
Semaine 20, Saint Honoré — 136/229. Plieux. Levé vers huit heures, temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et carton pour La Ligne claire, « Ne vous laissez pas voler ces élections », avec le lac de la Landie. Passer toute la matinée et une bonne partie de l’après-midi à faire face à deux trolls soraliens particulièrement haineux, un Gallagher et un Soghe, ou quelque chose comme cela. L’article de la visiteuse de la veille est déjà paru dans La Repubblica, naturellement hostile. Le Jour ni l’Heure, abside de l’église de Saint-Donat, Puy-de-Dôme, avec un vilain panneau didactique juste devant, pour “Arrêtez le massacre !” ; Paysage à Ljere, de Hammershoi, 1905, à Jacquemart-André le 4 mai 2019 ; et buste de Clemenceau par Rodin, 1911, le 5. Suite du harcèlement. Retour de Pierre. Bain, Henri Martin, année 1692, Luxembourg, Catinat. Parlé aux Pommiès-Coulet-Lavauden devant leur maison. Dû punaiser, et d’ailleurs non sans mal tant le contreplaqué est dur, ma profession de foi sur notre panneau 3. Eu le temps de marcher seulement jusqu’à la route. Dîner aux nouvelles, rendu insupportable et épuisant par les aboiement continuels du chien Le Coz. Gnocchi et carottes, poire à la vapeur et confitures de figues. Suite des clips de campagne, dont le mien, peu satisfaisant, surtout quant au cadrage — il aurait fallu s’en occuper de plus près. Vu La Fayette, de Jean Dréville, 1961, avec Michel Le Royer. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 15/05/2019 à 10h05 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.939,41 € /// Crédits -82.188,16 € /// Solde au 16/05/2019 -1.939,41 € /// À venir -188,21 € | Prévisionnel -2.127,62 € /// Débiteur depuis 17 jours /// 16/05 PRELEVEMENT ORANGE DU 16/05 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319D2) - P -60,00 €  ////16/05 PRELEVEMENT ORANGE DU 16/05 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319D2) - P -60,00 €  /// Agenda. 01:10:14 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Coché vers deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 16 mai 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 mai 2019, 9 h 01
modifiée le dimanche 19 mai 2019, 0 h 14
Vendredi 17 mai 2019.
Semaine 20, Saint Pascal —137/228. Plieux. Levé à sept heures vingt. Temps extrêmement gris, pluvieux et brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Une muse, avant 1917, atelier Brancusi, Paris, dimanche 5 mai 2019, avec Pierre. Agenda. 09:00:42 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays, très animé mais plus sérieux et politique que la veille. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Ellsworth Kelly, Windows III, 1949, Centre Georges-Pompidou, exp. “Fenêtres”, dimanche 5 mai 2019 ; Paul Cézanne, Le Déjeuner sur l’herbe, 1876-1877, Orangerie, même date ; et Un soir à Montcineyre, la maison noire, samedi 30 mars 2019. Commencé la diffusion du clip de campagne n° 1, inauguré la veille. Bain. Été avec Pierre à un vernissage au Prieuré, parlé à Stéphane Ruais, le peintre de la Marine, et à un cousin des La Guéronnière habitant à Lectoure et très au courant de mes activités politiques. Nous avons manqué une visite de MM. Dellinger, qui a porté plusieurs “professions de foi” en format nettement agrandi et même quelques affiches de même taille, très précieuses. Dîné aux nouvelles. Regardé je ne sais plus quoi (ça commence à devenir inquiétant) — ah si, un film totalement bâclé d’Ivan Reitman, Legal Eagles, L’Affaire Chelsea Deardon, 1985, avec Robert Redford. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures.  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 19 mai 2019, 0 h 54
modifiée le dimanche 19 mai 2019, 23 h 53
Samedi 18 mai 2019.
Semaine 20, Saint Éric — 138/227. Plieux. Levés à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Laurent Magnier, portrait d’Étienne Ier d’Aligre lisant sur son tombeau, en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, à Paris, le dimanche 5 mai 2019. L’Arrière-Pays, très activement à propos de la liste, mais plutôt bien. L’Arrière-Pays, un carron de campagne (“Battre Macron”) ; le monument au corps auxiliaire russe (1916-1918), par Vladimir Sourovtsev, 2011, place du Canada (Cours-la-Reine), Paris, dimanche 5 mai 2019 ; et Intérieur avec une femme de dos, 1898, d’Hammershoi, Stockholm, Paris, musée Jacquemart-André, samedi 4 mai 2019. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, victoire chèrement payée de Neerwinden, 1693, maréchal de Luxembourg. Nouveau passage de M. Dellinger, mais nous ne le voyons pas, non plus que la veille. Il laisse de nouvelles affiches, plus grandes, que nous allons coller à Plieux même (mais lui est déjà passé), à Gramont, à Saint-Créac, à Mauroux, à Saint-Clar et finalement à L’Isle-Bouzon, où l’un des panneaux porte encore une des affiches du NON pour la campagne de… 2013. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, omelette aux pommes de terre, salade verte, poire à la vapeur avec de la confiture de figues. Revu une très grande partie de Mayerling, 1968, de Terence Young, avec Omar Sharif et Catherine Deneuve, jusqu’à Mayerling proprement dit. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 17/05/2019 à 01h03 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.939,41 € /// Crédits -82.188,16 €  //// Solde au 17/05/2019 -1.939,41 € /// À venir -188,21 € | Prévisionnel -2.127,62 € /// Débiteur depuis 18 jours /// (aucun mouvement /// Agenda. 00:54:09 ////////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché vers deux heures. 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 mai 2019, 0 h 22Dimanche 19 mai 2019. Semaine 20, Saint Yves — 139/226. Plieux. Levés à sept heures et demie. Temps gris et plutôt froid. Autoportrait de la veille, dans le jardin après la pluie, au retour de la tournée d’affichage ; et La Peur du Lièvre, de Franz Marc, 1912, dét., Orangerie, exp. Marc/Macke, dimanche 5 mai 2019. Déjeuner en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. “Talmudiques”, femme parle d’une autre œuvre de Schwatz-Barth, mais j’ai raté le titre. L’Arrière-Pays,, très activement toute la journée, mais sur un mode assez serein. Le Jour ni l’Heure, Vilhelm Hammershoi, Intérieur. Coin de salle à manger, Strandgate 30, 1899. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1694, le parti fénelonnien autour de Mme de Maintenon. Tournée de collages de la petite affiche et de la profession de foi avec Pierre : Castet-Arrouy, Gimbrède, Flamarens, Miradoux. Au retour, trouvé devant la porte M. Dellinger, avec de nouvelles affiches et professions de foi. Verre avec lui (floc). L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, Tartothon, poire à la vapeur et confiture de figues (pas très bonne). Revu le film Saint-Laurent, 2014, de Bertrand Bonello, avec Gaspard Ulliel. L’Arrière-Pays. Agenda. 00:20:17 ////////// 

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site