Le Jour ni l’Heure
avril 2019

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er avril 2019, 7 h 44
modifiée le mardi 2 avril 2019, 11 h 54
Lundi 1er avril 2019.
Royat, hôtel Princesse Flore, ch. 607. Très peu dormi, longue insomnie centrale, rendormi sur la fin, levé à huit heures moins vingt. Agenda. 07:44:01 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Déjeuné en bas, excellent, mais le serveur remet sur la table les couverts de l’assiette qu’il enlève, et où je viens de manger du saumon, en me disant que je pourrais avoir encore besoin d’eux. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Quitté l’hôtel et Royat à 10 heures moins vingt. Avenue Thermale, Durtol, Sarcenat, château de Teilhard de Chardin, belle montée à travers de grands bois, pas abîmés. À dix heures pile au château de Ternant. Très gentiment reçus par le docteur et Mme P. Première visite du parc,  puis des nombreux communs, puis du bâtiment principal, immense et en bon état superficiel, très habitable du jour au lendemain. Vingt-six pièces, dont seize chambres, cinq ou six d’entre elles presque luxueuses, avec de belles et grandes salles de bain. Deuxième tour du parc, avec le seul docteur P., en allant en voiture à une entrée du bas, mais toujours un peu abrégé. Verre dans la cuisine, détails techniques, remise d’un dossier très élaboré. Quittons les P. vers deux heures. Troisième tour du parc, seul avec Pierre, en partie à l’extérieur, le long des murs, en partie à l’intérieur, dans les bois, très touffus et au sol très meuble. Quittons Ternant. Chanat-la-Mouteyre. Le Cratère. Contournons Volvic par le bas (involontairement). Vu Tournoël du bas. Châtel-Guyon. Château de Chazeron, en faisons le tour très agréablement, au soleil, âme qui vive. Gour de Tazenat. Tél. de M. D., compositeur, recommandé par Marcheschi, et qui viendra jeudi. Promenade le long du gour. Manzat. Été voir le château des Boulons, que vend M. Changarnier, à Châteauneuf-les-Bains. Belle partie XVIIe, très bien orientée, jolie cour dans le soleil. Partie troubadour, pas laide. Mais vue sur Châteauneuf-les-Bains, affreuse, et très fort bruit de toutes les routes en lacets autour du promontoire. Descendus jusqu’à la chapelle Saint-Valentin, sous le château, que protège d’énormes murailles de soutènement, véritables bêtes à soucis, sans doute.  Retournés à Manzat, où emprunté l’autoroute. Vues superbes, puis maudites éoliennes. Dormi un peu à travers le Limousin. Ecouté les op. 116 et 117 de Brahms, par Julius Katchen, mais on n’entend rien dans les adagios. Plus tard, symphonie des Mille, par Gergiev. Brive. Cahors-Sud. Lauzerte. Pierre reprend sa voiture laissée à l’église de Lalanne. À Plieux vers 10 heures. Tarama et humous, dîné en regardant un film finlandais sur la vie de Tom of Finland, pas mal. Le Jour ni l’Heure, transporté laborieusement des photographies d’un appareil à l’autre. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du lundi 1er avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 2 avril 2019, 12 h 03
modifiée le mercredi 3 avril 2019, 10 h 13
Mardi 2 avril 2019.
Semaine 14, Sainte Sandrine— 92/273. Plieux. Pas mal dormi, réveillé par Sandrine dans la bibliothèque à huit heures et demie. Efforts de rattrapage et de corrections pour Le Jour ni l’Heure, autoportrait de l’avant-veille, dans l’église de Ronzières, paysage des environs de Saint-Alyre-les-Montagnes, 31 mars également, autoportrait de la veille au gour de Tazenat [corr. autom. : “Taxent”], vue du parc et du château de Ternant la veille. Agenda. 12:02:32 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Intense production de cartons programmatiques, sous les deux formes, et même parfois trois, malgré leur peu de succès. Propositions 34, 35 et 36. Tél. de Mme Gandey, d’Associated Press, qui devrait envoyer quelqu’un ici avant le fin de la semaine. Tél. de M. McCauley, du Washington Post, qui devrait venir lui-même avant la fin de la semaine. Bain. Retour de Pierre. Promenade avec lui sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Pas d’atelier, trop de retard. Journal de la veille, suite. Dîné aux nouvelles, restes divers, tarama, humous, salade d’avocats, riz, reste de “mole” mexicain de Mme Boyadjian. Vu Adorables Créatures, de Christian-Jaque, 1952, avec Daniel Gélin, Danielle Darrieux, Martine Carole,  Edwige Feuillère, etc. Échanges divers, sur la conférence de presse. Couché assez peu après minuit. Journal de la veille. Journal

lire l’entrée du mardi 2 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 3 avril 2019, 10 h 22
modifiée le jeudi 4 avril 2019, 9 h 09
Mercredi 3 avril 2019.
Semaine 14, Saint Richard — 93/272. Plieux. Assez bien dormi, levé à huit heures moins vingt. Temps très gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Chazeron le lundi 1er. Comptes : Dernière connexion le 30/03/2019 à 09h49 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 224,70 € /// Crédits -84.080,90 € /// Solde au 02/04/2019 224,70 € À venir -867,69 € | Prévisionnel -642,99 € /// 02/04 VIR SEPA RECU /DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA /MOTIF YYW1005285221443 /REF YYW1005285221443 PAYPAL VIREMENT +150,00 € /// 02/04 COMMISSIONS - COTISATION SITUATION DU 01/01/2019 AU 31/03/2019 -8,50 € /// 02/04 FRAIS TENUE DE COMPTE -2,50 € /// 01/04 VIR SEPA RECU /DE AMAZON MEDIA EU SARL /MOTIF PAYMENT.: 94397071 NULL /REF OFA000136079788 +220,92 € /// 01/04 COMMISSIONS D INTERVENTION -32,00 € /// 01/04 VIR SEPA RECU /DE AMAZON MEDIA EU SARL /MOTIF PAYMENT.: 94610674 NULL /REF OFA000136279322 +15,42 € /// 01/04 VIR SEPA RECU /DE AMAZON MEDIA EU SARL /MOTIF PAYMENT.: 94404803 NULL /REF OFA000136098404 +6,36 € /// Agenda. 10:22:32 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, placards programmatiques, propositions 37, 38 et 39, sous les deux espèces. Anne-Charlotte Rémond sur Édith Canat de Chizy. Wagner, Strauss. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1677, honteuse évacuation de la Sicile, abandon des Messinnois (comme de nos jours des Harkis). Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Croisé Jacques Aeberhard, parlé avec lui. Pas d’atelier. Plusieurs échanges avec Mrs Gandey, d’Associated Press, qui doit venir le lendemain. Longue conversation également avec Karim Ouchikh. Journal de la veille, suite. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons et carottes, salade verte. Poire à la vapeur et confiture de figues. Remonté tôt. Commencé à répondre en anglais aux questions de M. Lichtmesz pour Sécession. Journal. Couché peu après minuit. 

lire l’entrée du mercredi 3 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 4 avril 2019, 9 h 18
modifiée le vendredi 5 avril 2019, 12 h 24
Jeudi 4 avril 2019.
Semaine 14, Saint Isidore — 94/271. Plieux. Assez bien dormi, levé à sept heures moins le quart, peu après le départ de Pierre. Temps gris. Regardé une petite partie d’une longue analyse par un YouTuber de la proclamation politique de Brenton Tarrant. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château des Boulons, à Châteauneuf-les-Bains, 1er avril 2019. Comptes : Dernière connexion le 03/04/2019 à 10h17 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 224,70 € /// Crédits -84.080,90 € /// Solde au 03/04/2019 224,70 € /// À venir -972,87 € | Prévisionnel -748,17 €  /// Aucun mouvement /// Aboiements du chien Le Coz. Agenda. 09:17:49 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture. Bain. Ordre. Groupe d’Associated Press attendu à onze heures mais il est allé à l’autre château de Plieux bien que je l’eusse longuement prévenu de l’ambiguïté. Arrive vers midi moins le quart : Mrs Helen Gandey, une autre journaliste plus jeune et un cameraman qui a l’air un peu d’un gentil salafiste (barbe et crâne rasé) et intervient pas mal, d’ailleurs très judicieusement. Longue interview, d’abord par Mme Gandey, ensuite par la jeune femme (good cop / bas cop ?). Tout se passe à merveille, ce qui est plutôt mauvais signe, dans mon expérience. Séance de photographies (avec le gentil salafiste [corr. autom. : “salutiste”], et jusqu’au sommet de la tour). À deux heures et plus, leur propose une collation (foie gras, saucissons divers, toasts, salade verte, joli fromage, cannelés), mais ils déclinent obstinément, à ma grande déception contre-diététique). S’en vont vers deux heures et demie. À  trois heures, visite, sur rendez-vous pris par téléphone au gour de Tazenat [corr. autom. : “Taxent”], de M. Didier-Marc Garin, compositeur, qui fait aussi un livre pour “Belles Lettres” sur l’iconographie dantesque, dantienne [corr. autom. : “kantienne”]et vient voir les Marcheschi sur le sujet. Tour général de la maison car il y en a partout puis thé dans la bibliothèque, avec les biscuits prévus pour l’équipe Gandey [corr. autom. : “ganté”]. M. Garin s’en va vers cinq heures. Promenade sur le plateau, seul, jusqu’à l’embranchement. Croisé Mme Sigala, qui est passée aux toilettes de printemps, et pourtant nous trouvons tout deux qu’il fait bien froid. Pas d’atelier. Fini de répondre aux questions dont je disposais déjà de M. Lichtmesz pour Sezession (je ne sais jamais comment cela s’écrit), puis mis en ligne le journal de la veille. Parlé à Karim Ouchikh. Dîné seul, Pierre est au “concert” de l’École. Pizza, salade verte, une partie des victuailles prévues pour Associated Press : saucisson, fromage, vin, glace, biscuits, etc.  Revu La Piscine, 1968, de Jacques Deray, avec Delon, Ronet, Schneider et Birkin, mais j’ai du mal à m’intéresser beaucoup aux gens de cet affreux milieu. Journal du jour, rédaction, relecture et mise en ligne. Retour de Pierre. Couché  vers une heure et demie. 

lire l’entrée du jeudi 4 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 5 avril 2019, 12 h 35
modifiée le samedi 6 avril 2019, 18 h 48
Vendredi 5 avril 2019.
Semaine 14, Sainte Irène — 95/270. Plieux. Levé à sept heures moins le quart avec Pierre. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Chazeron côté forteresse, complètement oublié ou inconnu de moi. Tâché de rattraper le retard dans la confection des placards programmatique, propositions 40, 41 et 42, sous les deux espèces (style iannussellien et style camusien [corr. autom. : “capucine”]. L’Arrière-Pays, assez activement. Comptes : Dernière connexion le 04/04/2019 à 09h15 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 108,80 € /// Crédits -84.080,90 € /// Solde au 04/04/2019 108,80 € /// À venir -856,97 € | Prévisionnel -748,17 € /// 04/04 PRLV SEPA CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/040419 ID EMETTEUR/FR90ZZZ397351 MDT/++14096819CGAACSA1409681900101 REF/14096819001A19040400760000622444530 LIB/PRLV CANAL ABONNEMENT MENSUEL-76,00 € /// 04/04 PRLV SEPA CANAL PLUS ECH/040419 ID EMETTEUR/FR16ZZZ185574 MDT/++14096819CGAACAN1409681900301 REF/14096819003A19040400399000622471354 LIB/PRLV CANAL+ ABONNEMENT MENSUEL -39,90 € /// Agenda. 12:34:46 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Intense fabrication de cartons programmatiques, pour compenser par avance pour lesjours où je n’en pourrais pas produire. Passé de la proposition 40 à la proposition 45, sous les deux espèces (style Iannuzzello, plus lisible, et style moi). Ah non, j’oubliais, avant cela, collations de restes, saucisson de montagne, fromage des Pyrénées, vin de Buzet, glace au rhum et aux raisins. Bain, promenade sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Pas d’atelier. Parlé à Philippe Martel. Dîné aux nouvelles, restes de pizza, salade verte, saucisson de montagne, fromage, glace, biscuits. Revu Scarface, 1931, Howard Hawks. Journal ? (Je ne sais plus très bien où j’en suis). Couché peu après minuit.     

lire l’entrée du vendredi 5 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 6 avril 2019, 19 h 10
modifiée le dimanche 7 avril 2019, 12 h 04
Samedi 6 avril 2019.
Semaine 14, Saint Marcellin — 96/269. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait et La Rivière-L’Évêque, Ardes, dimanche 31 mars 2019. Émission de Finkielkraut sur l’Europe, avec Régis Debray et Jean-Louis Boulanges. Longue conversation téléphonique avec Karim Ouchikh. L’Arrière-Pays, assez intensément. Le Jour ni l’Heure, abondante production de cartons programmatiques encore, de 46 à 50, plus d’autres, indépendants ou “théoriques”. Bain tardif. Promenade avec Pierre sur le plateau, seulement jusqu’au bout du goudron, car il a beaucoup plu. Prolongé ma réservation d’hôtel, qui n’était pas sûre pour la troisième nuit. Écrit aux étudiants de Sciences-Po qui me proposent un entretien mardi soir. Etc. Comptes : Dernière connexion le 05/04/2019 à 12h31 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -738,43 € /// Crédits -84.080,90 € /// Solde au 05/04/2019 -738,43 € /// À venir -9,74 € | Prévisionnel -748,17 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 05/04 PRLV SEPA CREDIPAR ECH/050419 ID EMETTEUR/FR21ZZZ126896 MDT/FR000221019300002 REF/100P3077570 LIB/100P3077570 32 050419 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR -742,05 € (crédit voiture) /// 05/04 PRLV SEPA CARDIF ASSURANCE VIE ECH/050419 ID EMETTEUR/FR28ZZZ110086 MDT/FR28ZZZ1100862014112703466839CDIF REF/WY0201015610200275800504190T1270353 LIB/WY0201015610200275800504190T1 -105,18 € (assurance, travaux de la tour) /// Agenda. 19:09:51 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Correspondance urgente. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons et aux pommes de terre. Salade verte. Poire à la vapeur et glaces au rhum et aux raisons, petit biscuits bios. Remonté assez tôt. L’Arrière-Pays. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché vers une heure.   

lire l’entrée du samedi 6 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 7 avril 2019, 12 h 12
modifiée le lundi 8 avril 2019, 7 h 28
Dimanche 7 avril 2019.
Semaine 14, Saint Jean-Baptiste de la Salle — 97/268. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (avec heure décalée car j’ai oublié de faire passer l’appareil à l’heure d’été — toutes les heures données depuis une semaine sont fausses), et église Saint-Alyre de Saint-Alyre-ès-Montagnes, dimanche 31 mars 2019, rétabli l’heure juste. Déjeuné en bas avec Pierrounet-le-Rebouteux. “Talmudiques”. L’Arrière-Pays, assez activement toute la matinée, malgré le retard et la précipitation. Nouveau carton pour les 101 propositions. 12:11:02 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille. Relecture et mise en ligne. Bain. Bagages. Quitté Plieux à trois heures et demie, aidé de Pierre. Valence-d’Agen. Lauzerte. Sainte-Alausie. Pern. Cahors-Sud. Thé vert à l’aire des Causses du Lot. Brive. Limoges. Châteauroux. Première aire après Châteauroux, Champ-d’Amour. Essence, plein, 112  (soixante litres). “Dîné” là, salade au poulet, tarte au citron, infusion de verveine. Téléphoné à Pierre, qui m’annonce que j’ai oublié le costume, pour la conférence de presse, et aussi une veste de ville, que je voulais prendre en cas. Oublié également les livres. La Dame de Pique, sur France Musique, du Capitole. À Paris vers onze heures. Hôtel. Chambre. Ressorti pour aller garer la voiture au parc de stationnement, non sans mal (suis nul pour les marches arrière en milieu étroit). Parlé de nouveau à Pierre. L’Arrière-Pays. Agenda. 00:38:27 ///////// Journal. Démêlés avec le système de chauffage ou d’air conditionné de la chambre, où il fait très froid et où il y a un bruit de souffle désagréable et constant. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du dimanche 7 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 8 avril 2019, 7 h 30
modifiée le mardi 9 avril 2019, 10 h 53
Lundi 8 avril 2019.
Paris. Pas trop mal dormi, malgré le froid. Fatigué, néanmoins, et très contrarié par l’oubli du costume. Réveillé à sept heures vingt. Agenda. 07:30:08 /////// Le Soir ni l’Heure, Chronologie. Déjeuner en bas, jambon, fromage, muesli dans une sale de fruits abec du yaourt aux myrtilles. Parlé à Pierre. Bain. Sorti à neuf heures et demie. Rue de Bourgogne. Rue de Varenne. Boulevard des Invalides. À dix heures au François-Coppée, pour la “conférence de presse”. Philippe Martel. Jacques de Guillebon et un autre représentant de L’Incorrect, dont je n’ai pas retenu le nom. Dame d’Associated Press (Mrs Helen Gandey). Jeune Femme du Monde, un peu réservée et très souriante, Mme Lucie Soulier. Photographe très interventionniste mais non identifié (Libération ?). Danielle Levin. Parle cinq minutes, puis Karim Ouchikh, puis questions nombreuses et soutenues, en particulier de la part des deux dames, Gandey et Soulier, puis de L’Incorrect. Peu de monde, donc, mais au moins c’est animé et courtois. Déjeuné ensuite, sur place, avec Charles Gave et sa fille Emmanuelle, Karim Ouchikh, et un ami des Gave, aimable et très informé, dont je n’ai pas retenu le nom. M. Gave paie le repas, ce qui n’était pas du tout le projet. Excellent filet de daurade, ”café gourmand”. Long deuxième café ensuite avec Karim Ouchikh, plans. Rentre cette fois par les rues Rousselet, Oudinot, Vaneau, Barbet-de-Jouy, de Grenelle, Martignac, Saint-Dominique. Achète en face de quoi manger quelque chose légèrement le soir. Parlé à Pierrounet-le-Rebouteux. Plan de travail contrarié par l’incapacité à répondre au courrier électronique (que je reçois correctement). Fin d’après-midi et soirée assez agréable pourtant, dans la belle lumière printanière de la chambre haute. L’Arrière-Pays, échange abondants et serrés. Nouvelles. Petits sandwiches au poulet. L’Arrière-Pays, suite. Parlé à Pierre. Journal. Autoportrait. Couché vers une heure, lu Fléchier, que Pierre et moi adorons ces temps ci. Éteins vers deux heures, malgré un désagréable bruit de soufflerie. 

lire l’entrée du lundi 8 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 9 avril 2019, 11 h 00
modifiée le mercredi 10 avril 2019, 9 h 18
Mardi 9 avril 2019.
Paris. Peu dormi. Levé peu après sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, utilisable, et lac de Montcineyre, avec petit personnage, samedi 30 mars 2019. L’Arrière-Pays. Déjeuné en bas. Jambon, fromage, œuf sur le plat, muesli dans de la salade fruits avec du yaourt aux fruits rouges. L’Arrière-Pays. Message de Pierre, mais ne peux répondre. Agenda. 10:59:41 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Tél. d’un journaliste de Valeurs actuelles, rendez-vous pris pour deux heures. Bain. À deux heures, en bas, entretien cordial avec un journaliste de Valeurs actuelles dont malheureusement j’oublie le nom. Grâce à un passe de l’hôtel, efficace et commode (18 €), été voir au musée d’Orsay l’exposition “Le Modèle noir”, bien. Catalogue. Repassé à l’hôtel, après des courses chez Pradier. Thé. Parlé à Pierre. L’Arrière-Pays, beaucoup d’agitation. Ressorti à sept heures moins le quart. À sept heures et quart rue Jacob, chez les jeunes gens d’une radio de Sciences-Po. Bel appartement, un magnifique Wols. Assez long entretien enregistré, sous le Wols. Rentre à l’hôtel peu après dix heures. Parlé à Pierre. Dîne dans la chambre, œuf norvégien (au saumon), colin, galette à la noix, thé. L’Arrière-Pays, forte agitation, suite. Courier électronique, invitation à l’émission de Cyril Hanouna jeudi soir. Ne peux répondre, courrier ne part pas. Conversation avec Karim Ouchikh. Agenda. 00:53:05 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mardi 9 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 10 avril 2019, 9 h 24
modifiée le jeudi 11 avril 2019, 11 h 55
Mercredi 10 avril 2019.
Paris. Assez peu dormi, levé à sept heures vingt. L’Arrière-Pays. Petit déjeuner en bas, très pénible, à cause d’une jeune femme américaine qui ne parle qu’au sommet de savoir [sic], hurlant chaque détail de son insignifiante existence. Comme il était prévisible, mes nerfs finissent par lâcher. Une autre dame m’applaudit. Jambon, fromage, deux œufs sur le plat, muesli, petit pain aux raisins. Agenda. 09:23:52 //////// Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Bagages. À onze heures, entretien en bas avec M. François Bousquet, d’Éléments. Quittté l’hôtel vers midi et demi. Sortie de Paris assez difficile, toujours l’embouteillage d’Alésia, malgré les assurances de la princesse de Liéven. Traversé la France sans encombre, en revanche. Orléans, Châteauroux, Limoges, Brive, etc. Donné par téléphone, sur le parc de stationnement de l’aire des Causses du Lot, un entretien à Catherine Rouvier, pour son émission de Radio Courtoisie, où elle reçoit d’autre part Karim Ouchikh et Georges Clément. Soir orageux magnifique sur le Quercy. Cahors-Sud. Pern [corr. autom. : “Perte”], Sainte-Alausie. Double arc en ciel au-dessus de Lauzerte. Essence à Lauzerte (un plein coûte désormais plus de cent euros]. Valence-d’Agen. Intermezzo de Brahms par Glenn Gould (présent de lecteurs, via Jérôme Vallet). À Plieux vers neuf heures. Répondu au message de la veille de l’organisateur de Cyril Hanouna. Dîné en regardant la fin de Plein soleil. Tarte aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues. L’Arrière-Pays (musulmans déchaînés). Journal. Couché vers deux heures.

lire l’entrée du mercredi 10 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 11 avril 2019, 12 h 14
modifiée le vendredi 12 avril 2019, 12 h 29
Jeudi 11 avril 2019.
Semaine 15, Saint Stanislas — 101/264. Plieux. Levé à huit heures. Temps sinistre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et magnifique Nègre du Soudan de Charles Cordier, 1857, musée d’Orsay, exposition “Le Modèle noir” l’avant-veille. Commencé à essayer de mettre un peu d’ordre dans les photographies de Le Jour ni l’Heure qui ne peuvent être traitées en voyage. L’Arrière-Pays, assez activement. Comptes : Dernière connexion le 06/04/2019 à 19h05 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -701,76 € /// Crédits -83.135,50 € ///  Solde au 10/04/2019 -701,76 € /// À venir -309,46 € | Prévisionnel -1.011,22 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 09/04 VIREMENT DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE DU TRAVAIL MOTIF: VOTRE RETRAITE SECURITE SOCIALE - REF : 12115777 CAMUS 0319 +1.154,44 € /// 05/04 PRELEVEMENT PSA FINANCE DU 05/04 - MOTIF : 100P3077570 32 050419 VOTRE IDENTIFIANT ESPACE CLIENT :P0221019349 NOTRE SITE : WWW.PSA-FINANCE-FRANCE.FR -742,05 €  //// Agenda. 12:13:55 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Production intensive de placards programmatiques, passé de 51 à 53, toujours sous les deux espèces (personne en se chargeant, apparemment, de la série de type “iannuzzellien”). Bain. Rendez-vous à trois heures avec M. (John ?) Mc Cauley, du Washington Post — longue conversation avec lui, cordiale (ce qui n’est pas forcément bon signe, loin de là). Visite rapide des lieux avec lui, après, il s’intéresse à Marcheschi et même à mes Alephs (et aux Albers, mais nous n’en avons plus depuis longtemps).   Il s’en va vers six heures, un taxi devant le ramener à Agen et ayant comme point de repaire désormais “le restaurant” (!) (« Le château se trouve en face du restaurant »). Promenade avec Pierre sur le plateau, grand froid, je ne sais si objectif ou dû à la fatigue). Échanges avec des membres effectifs ou potentiels de notre liste (Farid, Marcel Meyer, Jeanne Lloan, etc.), mais graves inquiétudes dues cette fois au nom de la liste, qui a dû devenir  “Europe, la Ligne claire”, le nom La Ligne claire étant déjà pris par une association — or il serait trop bête d’échouer à la dernière minute pour un motif aussi idiot, exploité par une administration très disposée à ne rien nous passer. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, poire à la vapeur et confitures de figues. Vu Death Becomes Her (La Mort vous va si bien), 1992, de Robert Zemeckis, avec Meryl Streep, Goldie Hawn et Bruce Willis (ce que je découvre seulement à présent car je ne l’ai absolument pas reconnu). Laborieux et pas très drôle. Échanges avec Mlle Solweig Mineo et M. Roose, à propos de la liste. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures.   

lire l’entrée du jeudi 11 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 12 avril 2019, 12 h 39
modifiée le lundi 15 avril 2019, 1 h 53
Vendredi 12 avril 2019.
Semaine 15, Saint Jules — 102/263. Plieux. Levé à huit heures moins vingt, mais graves incidents gastriques dans la nuit, très humiliants. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et assez bonne photographie de l’approche pluvieuse de Lauzerte, l’avant-veille, 10 avril. L’Arrière-Pays, toute la matinée, très activement et peut-être assez constructivement. Échanges avec Philippe Martel. Comptes :  Dernière connexion le 11/04/2019 à 12h02 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -701,76 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 11/04/2019 -701,76 € /// À venir -1.391,13 € | Prévisionnel -2.092,89 € /// Débiteur depuis 2 jours /// Agenda. 12:38:30 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Cartons programmatiques, sous les deux espèces. Bain. “Tourné” une première autovidéo, La Ligne claire. Aide de M. Iannuzzello pour la mettre en ligne, et pour commencer sur Youtube. . Promenade sur le plateaux. Journal de la veille, suite et relecture. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles. Vu quelque chose, oublié quoi. L’Arrière-Pays. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 12 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 avril 2019, 1 h 49
modifiée le lundi 15 avril 2019, 9 h 14
Samedi 13 avril 2019.
Semaine 15, Sainte Ida — 103/262. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et beau portrait du général Dumas par Louis Gauffier (attr.), c. 1798. Émission de Finkielkraut avec Jérôme Fourquet et Jacques Lévy, stratégie d’évitement, pas grand intérêt. L’Arrière-Pays, très intensément. Le Jour ni l’Heure, avec beaucoup de retards, cartons programmatiques 58 à 60, sous les deux espèces. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, année 1678, paix de Nimègue. Deuxième, enregistrement, trop long : Colonisation / Décolonisation / Remigration. Je demande l’aide de M. Iannuzzello, mais il ne pourra me l’accorder que le lendemain. Promenade avec Pierre dans la vallée. Pas d’atelier. Échanges avec Philippe Martel, Karim Ouchikh, M. Roose, Mlle Mineo. Dîner aux nouvelles, type “tuerie” : saucisson, fromage, Buzet, salade verte, poire Belle Hélène et biscuits. Vu quelque chose, mais quoi ? [Meurtre au soleil, Evil Under the Sun, 1981, Guy Hamilton, avec Peter Ustinov, James Mason, etc.]. Journal. Couché vers une heure. 

lire l’entrée du samedi 13 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 avril 2019, 10 h 03Dimanche 14 avril 2019. Semaine 15, Rameaux — 104/261. Plieux. Bien dormi, levé vers nuit heures. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et photographie du château, également de la veille, pour une annonce immobilière, mais cela longtemps inachevé car tourbillon d’activités diverses et assez vaines, qui toutes aggravent le retard. Déjeuné en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, cartons supplémentaires, mais un seulement, sous deux formes. Affreux retard en tout. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1678-1679, traités de Nimègue, puis poursuite des opérations contre les Impériaux sur le Rhin. Le maréchal de Créqui. Fait une vidéo sur Le Grand Remplacement, mais la précédente est bloquée, et celle-là n’est pas très bonne. Accumulation de difficultés techniques. Rappel de M. Iannuzzello, qui en résout un certain nombre. Promenade avec Pierre au Cassé. Journal très en retard du jeudi, mise en ligne. Dîné aux nouvelles, restes de saucison, Buzet, omelette aux pommes de terre et aux champignons. Problèmes aussi avec la télévision, plus de son sur certaines chaînes. Vu toutefois The List of Adrian Messenger (Le Dernier de la liste), film bâclé de John Huston, 1963, sans queue ni tête, avec seulement de beaux paysages d’Angleterre. Abondant échange de courrier électronique, toute la journée (Solveig Mineo, Grégory Roose, Daniel Conversano). Conversations téléphoniques avec Karim Ouchikh et Bertrand Dellinger. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 14 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 avril 2019, 10 h 12
modifiée le mardi 16 avril 2019, 11 h 58
Lundi 15 avril 2019.
Semaine 16, Saint Paterne — 105/260. Plieux. Peu dormi, réveillé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, copie d’écran d’après le film de l’après-midi, non traité encore, et Esther, de François-Léon Benouville, 1844, musée de Pau, vu à l’exposition “Le Modèle noir”, Paris, musée d’Orsay, mardi 9 avril 2019. Tél. d’un jeune historien qui cherche le Cartulaire de Condom, volé en 1982, et dont on lui a dit qu’il y aurait ici une copie — oublié de lui signaler l’existence de l’autre château de Plieux, plus vraisemblable, mais ne peux le rappeler. Gros effort pour mettre à jour au moins cet agenda, malgré beaucoup d’oublis, de distractions et de confusion d’esprit. Agenda. 10:11:49 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, très nombreux placards sous les deux espèces, de la proposition 62 à la 67. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, l’après-guerre de Colbert, années 1680-1685, la politique financière, le crédit. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Pas d’atelier. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Conversation téléphoniquee avec M. Roose. Messages divers. Nouvelle de l’incendie de Notre-Dame de Paris, crise de larmes, et de nouveau quand j’annonce la nouvelle à Pierre, qui était au premier étage. Dîner aux nouvelles, tarte aux légumes et champignons, poire à la vapeur et confitures de figues. Vu l’excellent La Vérité sur Bébé Donge, 1951, d’Henri Decoin, avec Gabin, Darrieux, Dorziat et Castelnot. L’Arrière-Pays. Journal du jour. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du lundi 15 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 16 avril 2019, 12 h 03
modifiée le mercredi 17 avril 2019, 12 h 28
Mardi 16 avril 2019.
Semaine 16, Saints Benoît et José — 106/259. Plieux. Levé à sept heures vingt. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et abbaye cistercienne de Mègemont, Chassagne, dimanche 31 mars 2019. L’Arrière-Pays, post-Notre-Dame. Agenda. 12:02:55 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, dix cartons pour La Ligne claire, propositions 65 à 69, sous les deux espèces. Tél. d’un M. Til, candidat. Parlé également longuement à quelque‘un d’autre, mais j’ai oublié qui. Bain. Promenade sur le plateaux, croisé en partant Pierre qui rentrait, il vient avec moi, allons jusqu’au bout du goudron sur le chemin de La Rouquette, il a peur d’abîmer ses chaussures. Perdu un temps fou à essayer de mettre en ligne un petit enregistrement sur le Grand Remplacement pour YouTube, mais je suis nul et n’arrive à rien sans secours — trois heures de perdues. De toute façon j’ai oublié un point capital dans mon petit speech, et dontc il faut recommencer. Écrit à Mme Solweig Mineo, à Mme Fabienne Rousset, à Mme Steegmans (ou quelque chose comme ça). Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et œuf à cheval, salade verte. Vu Nana, 1954, de Christian-Jaque, avec Charles Boyer et Martine Carole. Poursuivi la transcription des cartons. Journal. Couché relativement tôt, vers midi et demi.  

lire l’entrée du mardi 16 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 17 avril 2019, 12 h 41
modifiée le jeudi 18 avril 2019, 9 h 32
Mercredi 17 avril 2019.
Semaine 17, saint Étienne Harding — 107/258. Plieux. Rêvé de Thiers (la ville). Levé à sept heures vingt, Pierre già andato. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Saint-Cirgues-sur-Couze, Puy-de-Dôme, dimanche 31 mars 2019. L’Arrière-Pays. Relu et corrigé très superficiellement ma première intervention à la “conférence de presse” du 8 avril à Paris, telle que transcrite par les soins de Mme Levine. Candidats. Comptes : Dernière connexion le 12/04/2019 à 12h36 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -479,66 € ///Crédits -83.135,50 € /// Solde au 16/04/2019 -479,66 € À venir -1.460,03 € | Prévisionnel -1.939,69 € Débiteur depuis 7 jours /// 16/04 VIREMENT DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA MOTIF: YYW1005390661197 - REF : YYW1005390661197 PAYPAL VIREMEN +300,00 € /// 16/04 PRELEVEMENT EDITION ABONNES DU MONDE.FR DU 16/04 - MOTIF : SEM---160419PRL0000001549385719 -17,90 € /// 15/04 PRELEVEMENT ORANGE DU 15/04 - MOTIF : VOTRE ABONNEMENT INTERNET (FACTURE: XXXXX6319C4) - P -60,00 € /// Agenda. 12:40:41 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Six cartons pour la Ligne claire, proposition 70 à 72, sous les deux formes. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1680-1685, dépenses militaires, fortifications de la France, Vauban. Nouvelle enregistrement vidéo, Le Grand Remplacement. Promenade avec Pierre sur le plateau, chemin de la Rouquette, jusqu’au bout du goudron. Refait l’enregistrement vidéo, réussi à travers de grandes difficultés à la mettre sur YouTube, non sans perdre le titre au passage, Dieu sait pourquoi et comment, et bien entendu je ne sais pas mettre la musique de générique. Parlé à Philippe Martel. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles. Jardinière de légumes, semoule, salade verte, lentilles. Vu The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, (Le Cercle littéraire de Guernesey), 2018, de Mike Newell, avec Lily James et Michiel Huisman. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures.    

lire l’entrée du mercredi 17 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 18 avril 2019, 9 h 41
modifiée le vendredi 19 avril 2019, 23 h 24
Jeudi 18 avril 2019.
Semaine 16, Saint Parfait — 108/257. Plieux. Peu dormi, réveillé par Pierre à six heures et demie, essayé en vain de me rendormir, levé peu avant sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, devant la carte des Vents, et photographie de Roncières et du massif du Sancy vus du pic d’Ysson, 31 mars 2019, mais je n’arrive pas à la faire passer d’un ordinateur à l’autre, le courrier n’arrive pas. Comptes : Dernière connexion le Bonjour Avoirs -479,66 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 17/04/2019 -479,66 € /// À venir -1.460,03 € | Prévisionnel -1.939,69 € /// Débiteur depuis 8 jours /// (aucun mouvement). Agenda. 09:41:11 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L‘Arrière-Pays. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Six cartons programmatiques pour La Ligne claire, propositions 72 à 75. Rendez-vous à cinq heures avec Mme Ruelle et son mari mais ils arrivent à quatre, ne puis leur ouvrir, sors du bain. Ensuite les cherche dans le village, sur la piazzeta, du côté de La Garrière, sur la plazza Mayor, mais les trouve à mon retour au pied de la tour. Thé dans la bibliothèque macarons de Valence, marrons glacés. Premier étage, pour montrer les poutres. Raccompagnons les visiteurs sur la grand place vers six heures. Tour à pied avec Pierre, chemin de la Rouquette. Tourné une nouvelle vidéo, Le Grand Remplacement, nouvelle version, puis longue séance de travail avec M. Iannuzzello, très complaisant et secourable. Dîné en retard, raviolis aux cèpes. Revu un peu de Casino, 1995, de Scorsese. L’Arrière-Pays. Journal

lire l’entrée du jeudi 18 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 19 avril 2019, 23 h 58
modifiée le samedi 20 avril 2019, 10 h 06
Vendredi 19 avril 2019.
Semaine 16, Sainte Odette — 110/255. Plieux. Bien dormi, levé à sept heures vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, pour la veille, oublié ; impossibilité d’envoyer les photographies de l’ordinateur portable au fixe. Le Jour ni l’Heure, formidable déferlement de haine africaine toute la journée, à cause d’un tweet qui n’a pas plu. Longs ferraillages, mais bien du mal à prendre tout cela au sérieux, ce qui n’est sans doute pas plus mal. Les envois de la mi-journée passent à l’as. Bain. Été à la mairie chercher une attestation d’inscription sur les listes électorales, ce qui est réglé par ces dames de façon rapide et efficace. Suite des vains ferraillages, avec quelques pointes assez drôles. Enregistré une autre vidéo, Complotisme ?, mais incapable de mettre la musique. Dîné aux nouvelles, sticks de Toscane, jardinière de légumes, Buzet, gâteau à la frangipane du collège, chocolat, poire à la vapeur. Vu non sans honte Fanfan la Tulipe, 2003, de Gérard Krawczyk, avec Vincent Perez, Pénélope Cruz, Didier Bourdon, Guillaume Gallienne. L’Arrière-Pays, suite. Comptes :    Dernière connexion le 18/04/2019 à 09h38 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -479,66 € /// Crédits -83.135,50 € /// Solde au 18/04/2019 -479,66 € À venir -1.460,03 € | Prévisionnel -1.939,69 € /// Débiteur depuis 10 jours /// (aucun mouvement) /// Agenda. 23:58:32 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 19 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 20 avril 2019, 10 h 15
modifiée le dimanche 21 avril 2019, 10 h 16
Samedi 20 avril 2019.
Semaine 16n Sainte Odette — 110/255. Plieux. Levés à sept heures vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait dans la salle des Vents, avant la vidéo Conspirationnisme ?, et Roncières et le massif du Sancy vus du pic d’Ysson, photographie prise le 31 mars 2019, transmise de l’ordinateur portable à l’ordinateur fixe en passant par celui de Pierre. Émission de Finkielkraut sur Pasolni, avec Olivier Rey et René de Cecatty.     Dernière connexion le 19/04/2019 à 23h55 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -479,66 € /// Crédits -83.135,50 € /// Agenda. 10:15:17 ////////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, suite des cartons programmatiques, mais sans trouver le temps de les légender à réception. Pas d’eau (du tout), pas de bain. Promenade avec Pierre dans la vallée, premières chaleurs. Remontés par l’avenue Lou Tapet. Très nombreux échanges autour des candidatures. Suite du déversement de haine à propos du tweet sur les préservatifs. Je suis expulsé de Facebook pour un mois, ce qui, évidemment, tombe mal. Dîné aux nouvelles, omelette aux pommes de terre et aux champignons, roquefort, vin de noix, poire à la vapeur. Regardé bêtement Mort sur le Nil (Mort sur le Nil), 1978, de John Guillermin, bien niais. Suite de la correspondance intense à propos des candidatures, notamment avec Julien Havasi, qui centralise. L’Arrière-Pays, suite de l’avalanche. Journal. Couché vers deux heures et demie. 

lire l’entrée du samedi 20 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 21 avril 2019, 10 h 26
modifiée le lundi 22 avril 2019, 18 h 19
Dimanche 21 avril 2019.
Semaine 16, Pâques — 111/254. Plieux. Levés à huit heures. Temps très gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Saurier le dimanche 31 mars dernier, en devant passer par l’ordinateur de Pierre pour faire passer la photographie d’un de mes ordinateurs à l’autre. Déjeuner en bas avec Pierre. Agenda. 10:25:49 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Intense correspondance toute la journée pour essayer de trouver les “candidats” qui manquent encore. Le Jour ni l’Heure, encore six cartons programmatiques, mais sans trouver le temps de les légender. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, années 1684-1685, ambitions impériales de Louis XIV, relations avec la Porte, bombardement d’Alger. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Échanges avec de potentiels candidats, encore. Conversation téléphonique avec M. Havasi, qui m’apprête avec beaucoup de dextérité un compte Facebook de rechange, “Jean-Renaud Camus”. Dîné aux nouvelles, tarama, houmous, et une troisième mousse ou crème à laque je ne touche pas. Salade aux avocats. Vu un assez mauvais biopic sur Paul de Tarse, mais il était très ressemblant. Suite des échanges, assez bons résultats de la journée, mais je ne sais pas où nous en sommes (ce serait trop bête de ne pas arriver au moins à cela, présenter une liste). Journal. Couché à une heure. 

lire l’entrée du dimanche 21 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 23 avril 2019, 0 h 15
modifiée le mardi 23 avril 2019, 8 h 46
Lundi 22 avril 2019.
Semaine 17, Lundi de Pâques — 112/253. Plieux. Assez bien dormi. * Levés à huit heures. Ordinateur très long et lent à s’allumer, il faut une bonne demie-heure pour que tout soit opératoire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait  de la nuit et autre vue du château de Saurier le 31 mars 2019, en passant par Pierre. Petit déjeuner en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays, très intensément toute la journée, sans grand profit, sinon comique, sur Twitter exclusivement car le compte Facebook de secours ménagé par Julien Havasi paraît avoir été bloqué également. Chaos twitterien, aucun envoi de midi. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, persécutions croissantes des protestants entre 1656 et 1685. Promenade avec Pierre sur le plateau, revenu par le chemin d’Enduré, pour voir les choux, qui prennent une drôle de tournure, différente pour chacun. L’Arrière-Pays. Donné à toute vitesse un entretien à Breizh-Info. Dîné aux nouvelles, restes de tarama, houmous, etc., tarte aux épinards et aux carottes, poire à la vapeur, framboises, myrtilles. Vu The House of the Seven Gables (La Maison aux sept pignons), 1940, de Joe May, d’après Hawthorne, avec Vincent Price, George Sanders, Margaret Lindsay. L’Arrière-Pays, suite. Agenda. 00:15:11 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal. Couché à une heure. 

lire l’entrée du lundi 22 avril 2019 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 23 avril 2019, 8 h 50Mardi 23 avril 2019. Semaine 17, Saint Georges — 113/252. Plieux. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et pont de Saurier, Puy-de-Dôme, dimanche 31 mars 2019. Agenda. 08:50:18 ///////

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site