Le Jour ni l’Heure
novembre 2018

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 1er novembre 2018, 19 h 58
modifiée le vendredi 2 novembre 2018, 10 h 52
Jeudi 1er novembre 2018.
Toussaint, sem. 44 — 305/60. Plieux. Bien dormi, levé à huit heures vingt. Problèmes informatiques, ordinateur de plus en plus lent, plantage, temps perdu. Déjeuné en bas avec Pierre-Auguste. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et masque de Pascal au musée de Port-Royal-des-Champs le dimanche 14 octobre, mais tant d’agitation sur les réseaux que je n’ai même pas le temps de les légender. Suite des tâtonnages autour de la confection de cartons pour Marseille, Meyer m’envoie le “visuel” sans texte, c’est moi qui m’en débouille. Le Jour ni l’Heure, différentes phases de la confections desdits cartons, justement. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, suite du tableau général de la France du XVIIe siècle, Descartes. Bordée d’injures ordurières d’un certain X. [oublié, ah non, ah si : Rougeyron (?)] et de ses suiveurs à propos d’un tweet qu’en plus ils interprètent totalement de travers, ainsi qu’il est fréquent. Mis en ligne le carton préparé avec l’aide de Marcel Meyer. Promenade avec Pierre sur le plateau, au pas de charge, jusqu’à l’embranchement la Rouquette / La Bonnefont. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs, 100x100, commencé à peindre après les approches au fusain. Fini la lecture, par la voix de Pierre, d’Européen d’abord, de Jean-Yves Le Gallou, très bien (et très utile). L’Arrière-Pays, suite. Dîné aux nouvelles, pois chiches, semoule, carotte, courgettes, salade verte. Poire à la vapeur et biscuits à la banane et au chocolat. Vu Picnic, de Joshua Logan, 1956, avec William Holden et Kim Novak (une distribution très inadéquate). L’Arrière-Pays. Agenda. 00:04:56 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 1er novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 2 novembre 2018, 11 h 06
modifiée le samedi 3 novembre 2018, 9 h 07
Vendredi 2 novembre 2018.
Défunts, sem. 44 — 306/59. Plieux. Mauvaise nuit, douleurs au bas-ventre, très peu dormi. Levé à huit heures vingt, juste avant l’arrivée de Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et nouveau “carton” sur l’Europe et l’Afrique. L’Arrière-Pays, peu. Comptes : Dernière connexion le 31/10/2018 à 12h33 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -220,09 € /// Crédits -88.778,98 /// Solde au 31/10/2018 -220,09 € /// À venir -1.486,16 € | Prévisionnel -1.706,25 € /// Débiteur depuis 1 jour /// 31/10FACTURE CARTE DU 201018 SOFITEL MARSEILLE CARTE 4974XX-653,20 € /// 31/10 PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES - CNCESU CE ECH/31101-607,88 € /// 31/10 FACTURE CARTE DU 021018 LA MONTAGNE COLOMBEY LES CARTE -104,00 € 31/10 VIR SEPA RECU /DE DAVID JORDAN /MOTIF VERSEMENT DE SOU +100,00 € /// 31/10 FACTURE CARTE DU 141018 RMNGP LIBR.FLV PARIS CARTE 497 -35,00 € /// 31/10 FACTURE CARTE DU 16/10/18 AMAZON EU SARL PAYLI2090401/ C -33,01 € /// 31/10 REMBOURST CB DU 171018 AMZN MKTP US CART +11,33 € ///  31/10 FACTURE CARTE DU 161018 AMAZON EU SARL PAYLI2090401/ C-5,82 € /// 31/10 REMBOURST CB DU 171018 AMZN MKTP US CART +1,65 € (?) /// 31/10 REMBOURST CB DU 161018 AMZN MKTP US CART /// Agenda. 11:05:57 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 14 octobre, Maurice Denis, Champagne signant la mère Angélique, aquarelle, 1922, musée de Port-Royal-des-Champs ; « Arrêtez le massacre ! », affreuse cabine de billetterie au beau milieu des vestiges de Port-Royal-des-Champs ; château de Saint-Germain-en-Laye le soir. Anne-Charlotte Rémond sur Penderecki. Journal, entrée de la veille, mise en ligne. Communiqué du CNRE n° 60, Les déclarations récente de Gérard Collomb. Visite impromptue d’un jeune écrivain, Matthieu Falcone qui m’apporte son premier roman, Un Bon Samaritain, qui sort le jour même chez Gallimard, dans la collection blanche. Café, thé, confiseries, tél. de l’épouse de M. Falcone qui tournait dans le village avec ses filles, Esther et Phylis (?). Léger goûter avec elles, toute la famille est à Lectoure pour un baptême. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Descartes, suite, puis Gassendi. Brève promenade jusqu’à l’église, à la nuit tombée. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs, lecture par Pierre de pages de Toynbee en écho à Le Gallou, sur Camille Jullian. Puis préface de Montherlant à son Port-Royal. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons, salade verte. Poire à la vapeur et framboises avec des biscuits. Vu pas mal d’un mélodrame de Douglas Sirk,  Written on the Wind, 1956, avec Rock Hudson et Lauren Bacall. Remonté toutefois assez tôt, écrit à MM. Germain Marzan, Quentin Verwaerde, etc. You Will Not Replace Us, fin d’un ajout récent, transcrit des corrections d’Achille d’Avoudy. Journal, couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 2 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 novembre 2018, 9 h 50
modifiée le dimanche 4 novembre 2018, 10 h 47
Samedi 3 novembre 2018.
Saint Hubert, sem. 44 — 307/58. Plieux. Bien dormi, levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Jean-Michel Basquiat, Brown Spots (Portrait of Andy Warhol as a Banana), 1984, Fondation Vuitton, Paris, exp. Basquiat, dimanche 14 octobre 2018, avec Pierre. Comptes :    Dernière connexion le 02/11/2018 à 11h00 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -743,12 € /// Crédits -88.778,98 € /// Solde au 02/11/2018 -743,12 € /// À venir -963,13 € | Prévisionnel -1.706,25 € /// Débiteur depuis 3 jours /// 02/11 PRLV SEPA SCAM ECH/011118 ID EMETTEUR/FR71MUT26742 -542,91 € /// 02/11 VIR SEPA RECU /DE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL /MO +19,88 € ///  Émission de Finkielkraut sur le politiquement correct, bain qui coule. Agenda. 09:19:25 ///////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Bain. Été à Lectoure avec Pierre. Cabinet du docteur Capdecomme, salle d’attente, lu Un bon Samaritain, de Matthieu Falcone. Consultation, très bonne tension. Laboratoire, analyse d’urine, femme très gentille. Pharmacie, jeune fille charmante (trois personnes très aimables de suite, avec Mme Capdecomme). Passé chez M. Capdecomme, l’assureur, pour payer une facture mais il vient de fermer son ordinateur, ce serait top compliqué, ce n’est pas urgent. Rentrons vers midi vingt. Le Jour ni l’Heure, trois cartons “politiques”. L’Arrière-Pays, injures en rafales d’un rougeyronien furieux que j’aie protesté contre l’accusation selon laquelle je me serais réjoui de la victoire de l’Allemagne en 1918 (!!!!!!). Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Transcrit la correction par Achille Davoudy de deux paragraphes récemment ajoutés à You Will Not Replace Us! Quelques rangements. Jean-Paul Coulet et Danielle Lavauden ici vers sept heures et demie. Champagne et foie gras dans la bibliothèque. Passons à table vers neuf heures, gigot d’agneau, émincé de champignons et de petits légumes, excellent bourgogne de Beaune offert jadis par Karim Ouchikh. Fromages, dont Mont-d’Or exquis trouvé à Lectoure. Gateau assez médiocre, en revanche. Amis nous quittent vers minuit. Nouveau message de la dame du Cassé, Mme Colette Rieu, secrétaire de mairie, celle qui me traite de “soit-disant écrivain” (sic)  et juge que nos promenades nocturnes, en été, sans protection, sont « dignes de personnes qui ont quelque chose à se reprocher » (nos hôtes de ce soir jugent que cette dame est adorable) : « Photo "artistique"!. Parceque vous vous prenez FRANCHEMENT POUR UN ARTISTE EN PLUS! A la vue de vos photos, c’est une plaisanterie j’espère! Non mais quelle prétention ! » (en réponse à : « Quant à la question que vous avez l’amabilité de m’adresser, non, si des personnes du village pénétraient trois minutes dans ma cour, au cours d’une longue absence de ma part, pour se photographier devant ma porte en profitant du clair de lune, je n’en ferais pas une histoire ni n’en encombrerait interminablement les pages de Flickr — la différence étant tout de même qu’il leur aurait fallu franchir un mur ou bien ouvrir un portillon. Mais si c’était à des fins “artistiques”, non, je ne leur en voudrais pas du tout, ni n’en serais le moins du monde dérangé »). Continué la transcription davoudiennne des corrections à You Will Not Remplace Us. Journal. Couché à deux heures.  

lire l’entrée du samedi 3 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 novembre 2018, 10 h 24
modifiée le lundi 5 novembre 2018, 10 h 50
Dimanche 4 novembre 2018.
Saint Charles, sem. 44 — 308/57. Plieux. Très mauvaise nuit, insomnie presque totale, dormi deux heures au début puis impossible de me rendormir. Levé à sept heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, insignifiant, et dét. d’une superbe aquarelle de Schiele, Jeune Fille nue couchée, en chemisier à rayures, 1911. Déj. en bas avec Pierre, gâteau de boulanger, pâte de fruit. Temps très brumeux, mais qui s’ensoleille. Agenda. 10:23:57 /////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du dimanche 14 octobre en fin de journée à Paris,  détails de deux tableaux de Shiele, Jeune fille couchée de dos, en chemisier à rayures, 1911, et maison dorée à Krumau, sur la Moldau, 1914 ; détail d’un tableau de Basquiat, couronne formée à son habitude d’un M et d’un W entremêlés, dans Sans titre (avec avion), 1982. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, tableau intellectuel de l’Europe dans la première moitié du XVIIe siècle, pages sur Hobbes, sévèrement condamné. Promenade à la rivière avec Pierre. La Garrière à reçu un fenestrage magnifique, admirablement dessiné, qui consacre tout ce que l’archietcture du bâtiment a toujours eu de grandiose — on dirait une orangerie de palais royal ! Curé la rivière. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs, le bas, les feuillages. Lecture par Pierre de Port-Royal, de Montherlant. You Will Not Replace Us!, corrections non guidées par mes correcteurs. Dîné de restes, gigot d’agneau froid et chutney de figues,  fromages divers, bordeaux, chocolats offerts par les Caulet-Lavauden, médiocre gâteau de la veille. Vu Le Semeur, de Marine Francen, 2017, avec Alban Lenoir, superbe. You Will Not Replace Us!, suite des corrections. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 4 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 5 novembre 2018, 10 h 55
modifiée le mardi 6 novembre 2018, 9 h 27
Lundi 5 novembre 2018.
Sainte Sylvie, sem. 45 — 309-56. Plieux. Bien dormi. Levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et détail, colonne tronquée, de Salomon sacrifiant aux idoles, 1646, de Sébastien Bourdon, Louvre, musée des Granges de Port-Royal-des-Champs, exp. Bourdon, dimanche 14 octobre 2018. Commencé le traitement donné samedi par Mme Capdecomme, quoiqu’on n’ait pas encore le résultat des analyses. Agenda. 10:55:13 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Allongé la réservation à Marseille, puis, juste après, longue conversation avec Karim Ouchikh, qui eût tendu plutôt à la réduire. Journal, entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, deux photographies du samedi 14 octobre à Port-Royal-des-Champs, gravure d’Abraham Bosse, Donner à manger à ceux qui ont faim, sous-bois dans le vallon du Rhodon, et cartons politiques, pour “La Ligne claire”. Anne-Charlotte Rémond, trio de Rebecca Clarke. Szymczak sur Charles Munch. Journal, mise en ligne de l’entrée de la veille. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, tableau général de la situation “culturelle” dans la France de la première moitié du XVIIe siècle, la littérature et l’érudition religieuse, François de Salle, Bérulle, etc. Été mangé des figues sous Bourdieu puis fait un grand tour autour de la Rouquette, beau temps très pâle. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs, ciel, lecture par Pierre du Port-Royal de Montherlant, conversation entre les sœurs, étonnamment agressives et désagréables les unes avec les autres, puis arrivée de l’archevêque de Paris, Mgr de Péréfixe. Téléphonage de Farid Tali, qui va être sur notre liste. You Will Not Replace us, sans point d’appui. Dîné aux nouvelles, fromage divers et salade verte, cassolette de carottes et de champignons, dans le jus du gigot d’agneau. Vu un peu de The Deuce et beaucoup de deux épisodes d’une série sur Victor Hugo, en 1848-1849, ses relations avec Louis-Napoléon Bonaparte. You Will Not Replace Us, suite. Journal. Couché vers une heure et demie. 

lire l’entrée du lundi 5 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 6 novembre 2018, 9 h 44
modifiée le mercredi 7 novembre 2018, 8 h 26
Mardi 6 novembre 2018.
Saint Leonard, sem. 45 - 310/55. Plieux. Levé avec Pierre, dont les vacances sont finies, à six heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, doublon du précédent, pénultième nuit, car celui de la nuit précédente a été oublié ; et Freundin, Rosa Blau, deux femmes nues de Schiele, 1913, exposition Schiele à la Fondation Vuitton, dimanche 14 octobre 2018. Agenda. 09:43:54 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Poussée boulimique, mangé la moitié d’un saucisson, des restes de fromage, de la confiture de figues en buvant un excellent vin blanc. Le Jour ni l’Heure, You Will Not Replace Us!, avec les paragraphes sur le Fakeal ; détail de Jean-Michel Basquiat, masque noir aux dents sous couronne WM, Fondation Vuitton, dimanche 14 octobre 2018 ; autoportrait d’Egon Schiele en uniforme, 1916, même jour même lieu. Bain. Promenade en imperméable jusqu’au rang des chênes. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs. Lecture par Pierre du Port-Royal de Montherlant, fini. You Will Not Replace Us!, important ajout. Long téléphonage de Karim Ouchikh, qui renonce à la convention de Marseille, pour laquelle j’ai retenu trois nuit d’hôtel non remboursables. Dîné au nouvelles, jardinière de légumes aux champignons, fin du saucisson, fromages, poire à la vapeur aux figues. Vu un peu du King and I, avec Yul Brynner et Deborrah Kerr, et deux épisodes (finaux) d’Ennemi d’État, sur Victor Hugo sous la Seconde République, jusqu’au coup d’État. You Will Not Replace Us!. Journal. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 6 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 novembre 2018, 10 h 12
modifiée le jeudi 8 novembre 2018, 10 h 14
Mercredi 7 novembre 2018.
Sainte Carine, sem. 45 — 311/54. Plieux. Réveillés à cinq heures et demie, très étrangement, par  des bruits de pelleteuse ou d’instruments agricoles. Vaines tentatives de rendormissement, levé à six heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, très traité, et Intérieur à Plieux, la veille au matin, “vase sacrificiel”. Comptes : Dernière connexion le 03/11/2018 à 09h15 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.530,25 € /// Crédits -88.778,98 € /// Solde au 06/11/2018 -1.530,25 € /// À venir -313,65 € | Prévisionnel -1.843,90 € /// Débiteur depuis 7 jours ///  06/11 VIR SEPA RECU /DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA /MOTIF+200,00 € /// 05/11 PRLV SEPA CREDIPAR ECH/051118 ID EMETTEUR/FR21ZZZ1 -742,05 € /// 05/11 PRLV SEPA CARDIF ASSURANCE VIE ECH/051118 ID EMETT -105,18 € /// 05/11PRLV SEPA CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/051118 -76,00 € /// 05/11 PRLV SEPA CANAL PLUS ECH/051118 ID EMETTEUR/FR16ZZ-39,90 € /// 05/11 COMMISSIONS COTISATION ESPRIT LIBRE -22,75 € ///05/11 FRAIS DE TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € /// 02/11 PRLV SEPA SCAM ECH/011118 ID EMETTEUR/FR71MUT26742 -542,91 € /// 02/11 VIR SEPA RECU /DE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL /MO +19,88 € /// Agenda. 09:07:21 ///////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’Arrière-Pays. You Will Not Replace Us! Pas d‘eau, pas de bain. Bagages, aidé de Pierre. Quitté Plieux vers deux heures. Valence-d’Agen. Lauzerte. Sainte-Alauzie. Pern. Autoroute à Cahors-sud. Brive. Auvergne magnifique au soleil couchant, malgré l’horreur des éoliennes du côté de Briffons. Moulins. À Nevers vers huit heures. Hôtel Mercure Pont-de-Seine, ch. 207, pas du tout en bout de couloir comme demandé et comme, prétendument, accordé (les gens ne comprennent pas ce qu‘on leur dit). Belle vue sur la Loire, though. Été dîner en ville, pas trouvé grand chose, brasserie L’Agricole, sans doute ancienne d’après son nom et son emplacement mais où l’on sert surtout des hamburgers. Côte de bœuf, demandée saignante, arrivée bien cuite, 17€ 50.. Sauce roquefort comme de l’eau. Chinon [corr. autom. : “Chignon”]. Rentré à l’hotel vers dix heures. Parlé à Pierre mais suis d’assez mauvaise humeur car je crois avoir perdu mes gants, puis mes lunettes (en fait non). Autoportrait. Journal. Lis Un bon Samaritain, de Matthieu Falcone. Éteint vers une heure.

lire l’entrée du mercredi 7 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 novembre 2018, 10 h 01
modifiée le samedi 10 novembre 2018, 10 h 04
Jeudi 8 novembre 2018.
Nevers, hôtel Mercure Pont-de-Seine, ch. 207. Assez bien dormi, levé à huit heures moins vingt. Très belle aube sur la Loire, comme la dernière fois. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et Aurore aux doigts de rose à Nevers, le matin même. Déjeuné en bas, seul, silence parfait, quel délice ! Petites saucises, divers jambon, œufs brouillés, médiocre fromage industriel sous plastique. Salade d’ananas, muesli, excellent cake très riche, avec du sirop d’érables. L’Arrière-Pays. Agenda. 10:20:23 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, relecture et mise en ligne. Bain. Quitté l’hôtel vers onze heures, en y laissant la voiture. Beaucoup marché dans Nevers. Porte de Groux (?). Assez jolis jardins sous des remparts à tour rondes, habitées en partie. Palais de Justice, ancien évêché. Visité la cathédrale, vitraux modernes dont certains sont très beaux, mais séjour gâché par l’ouvrier d’une entreprise de Donzy qui fait des travaux dans le chœur, reçoit un appel sur son portable et parle interminablement à tue-tête, ce qui résonne sous les voûtes. Musée de la Faïence et des Beaux-Arts, plus faïence que beaux-arts, malheureusement (à mon goût), mais intéressante collection d‘un pharmacien parisien ami de Fénéon (dont portrait par Maximilien Luce). Beaux Wlaminck. Paysage de Jacqueline Prax ( ?), etc. Retourné à l’hôtel, récupéré la voiture, quitté Nevers vers deux heures. Germigny, non, course de toilette à l’Intermarché. Ensuite m’en remets au GPS de la voiture, qui se révèle complètement délirant, surtout peut-être quand je ne suis pas exactement ses prescriptions, par distraction, et qu’il m’y ramène à toute force, routes minuscules, cours de fermes, etc. Anthel, beau village avec deux grands châteaux. Tourne autour de Corbigny, puis de Vézelay. Rate Chassy. Traverse Avallon, puis Montbard. Châtillon-sur-Seine. À Colombey-les-Deux-Églises peu avant huit heures. Hôtel La Montagne, ch. 1. Dîne sur place, ruineusement, en grand tralala assez agaçant. Soufflé aux …, un peu fade. Exquise pièce de Charolais, betterave, même champignon dont le nom se dérobe. Minuscule éclair praliné. Parlé à Pierre. Fait un assez grand tour dans Colombey puis dans la campagne alentour, malgré la nuit noire, jusqu’au revers de la grande croix de Lorraine. De retour dans la chambre, découvre successivement que j’ai oublié à l’hôtel de Nevers le fil de transmission de l’appareil photographique, et qu’à l’hôtel La Montagne il n’y a pas de connexion dans les chambres hors du bâtiment principal. Journal. Couché vers minuit. 

lire l’entrée du jeudi 8 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 novembre 2018, 10 h 54
modifiée le samedi 10 novembre 2018, 11 h 00
Vendredi 9 novembre 2018.
Colombey-les-Deux-Églises, hôtel La Montagne, ch. 1. Très mauvaise nuit, couché trop tôt, contrariétés, réveillé à trois heures, lu Matthieu Falcone, mais la lampe de chevet est trop basse, on n’y voit rien, c’est un massacre pour les yeux. Décidé de changer mes plans. Bon petit déjeuner, excellent jambon, saumon, muesli dans une bonne salade de fruits. Dame américaine traitée avec beaucoup d’égards. Annule la réservation pour la nuit suivante, malgré l’offre d’une autre chambre à connexion agissante, et décide de repasser par Nevers où l’on retrouvé mon petit câble. Douche. Bagages, chargé la voiture. À dix heures et quart dans l’église de Colombey-les-Deux-Églises. Président du Sénat, M. Gérard Larcher. Homélie scandaleusement immigrationniste du curé de Colombey. Retrouve ensuite le très gentil M. Havasi, du Siel, sa belle-soeur, et deux hommes de Chalon-en-Champagne. Arrivée de Karim Ouchikh, avec sa garde du corps. Dépôt de gerbes officiels sur la tombe du général de Gaulle, M. Larcher, Anne Hidalgo, la préfète. Rencontre M. Alexandre Moatti, “relation” twiterrienne (fort savante). Dépose ensuite une gerbe avec Karim Ouchikh pour la CNRE, puis Karim Ouchikh seul pour le Siel. Florian Philippot dépose une gerbe, puis c’est le tour de Nicolas Dupont-Aignan, venu à la tête d’une forte délégation, en autocar. Retournés à l’église, vide, où Karim Ouchikh veut prier et moi faire des photographies de chapiteaux. Très joli et agréable pique-nique à une très bel endroit, sous Colombey, exactement sous La Boisserie, dans un beau lavoir néo-classique largement ouvert, temps superbe : Karim Ouchikh, Julien Havasi, sa belle-sœur, la garde du corps de K. O. et les deux hommes de Chalon-en-Champagne (très différents). Champagne, justement, puis sandwiches à différentes terrines arrosées de Cahors et d’un bon vin blanc. Remonté au village avec Karim et la femme de son service de sécurité, ils vont à la Boiserie mais je n’ai pas le temps. Récupère la voiture à l’hôtel et quitte Colombey-les-Deux-Églises vers trois heures. Coutumière excentricités du GPS, mal réglé. À Châtillon-sur-Seine vers quatre heures et demie, après essence. Ai fantaisie de revoir le vase de Vix, mais il n’est plus dans le joli bâtiment Renaissance de jadis, temps perdu. Vue superbe sur la magnifique église Saint-Vorles dans le soleil couchant, en revanche. Couru comme un dératé au “nouveau” (2008) musée du Pays Châtillonnais, à l’autre bout de la ville. Pu voir le vase in extremis, mais le nouvel environnement est assez décevant (jamais on ne peut le photographier seul, force lumières interférentes, etc). Retraversé Châtillon à pied. Parlé à Pierre. Montbard, Avallon, Saint-Pierre-sous-Vézelay, Brinon-sous-Beuvron, G.  (pas “Germigny”, qui fait écran), le tout à la fantaisie de la voiture,  programmée pour recommander des chemins de campagne très étoits, très beaux, mais la nuit ça n’a pas grand intérêt. À Nevers vers huit heures, même hôtel Mercure-Pont-de-Loire qu’à l’aller, récupéré mon câble oublié, chambre 223, bien, après changement (l’expression “bout de couloir” n’est décidément plus du tout comprise, à mon grand étonnement). Collations dans la chambre, “dôme” de saumon et dessert à la noisette, curieusement bons, verre de vin blanc, en regardant un navet assez drôle de Kenneth Brannagh, avec Hercule Poirot (lui) dans l’Orient-Express. Parlé à Pierre. Le Jour ni l’Heure, efforts pour rattraper le retard, autoportrait à l’hôtel La Montagne le jeudi soir, palais ducal de Nevers le jeudi matin, dépôt de gerbe à Colombey le matin même, admirable église Saint-Vorles de Châtillon à la fin de l’après-midi. Journal. Lu un peu Matthieu Falcone. Éteint vers une heure. 

lire l’entrée du vendredi 9 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 novembre 2018, 11 h 15
modifiée le dimanche 11 novembre 2018, 12 h 46
Samedi 10 novembre 2018.
Nevers, hôtel Mercure-Pont-de-Loire, ch. 223. Assez bien dormi, malgré voisin claqueur de portes. Levé à sept heures vingt. Belle vue brumeuse sur les ponts sur la Loire, photographies, dont une mise en ligne aussitôt. Déjeuné en bas, mais cette fois-ci beaucoup de monde, groupe jeunes filles russes (?). Petites saucisses, jambon blanc, salami, œufs brouillés, fromage industriel sous plastique, bon cake au sirop d‘érable; Difficulté à obtenir du café d’une machine récalcitrante. Agenda, tentative de rattrapage du retard malgré long harcèlement des femmes de ménage, qui font du bruit même en ouvrant les portes — une double porte épargnerait cela très facilement, et il y a toute la place, car assez long couloir interne. Usant. 11:13:20 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Bain. Quitté l’hôtel Mercure Point-de-Lore et Nevers à midi et demi. Temps pluvieux. Coutumier fourvoiement à la sortie de Nevers vers Moulins, réflexes d‘enfance et de jeunesse, me retrouve du côté de Chalut, Plagny, lieux assez ingrats et itinéraire très difficile à rattraper. Saint-Pierre-le-Moûtier. Villeneuve-sur-Allier. Château du Riau. Château d’Avrilly, dans un parc grandiose. Moulins. Souvigny, largement victime de sursignalisation, surtout par un temps affreux. Visité l’abbaye, mais beaucoup de choses sont fermées. Visité le musée lapidaire et autre, petite exposition de Philippe Bouillaguet sur le Grande Guerre, “Retour au bercail”. Montmarault. Montaigut-en-Combraille. Pionsat, château de Pionsat, dans une étonnante lumière crépusculaire, très vive, rougeoyante, avec un arc-en ciel. Auzances. Crocq, monté jusqu’aux tours, dans la nuit noire. Flayat. Ussel. Double fourvoiement rageant, vais prendre l’autoroute à Ussel-Est, première erreur, et la prends alors à l’envers, vers Clermont. Dû aller jusqu’à Saint-Julien-Puy-Lavèze, quatre-vingts kilomètres en trop et une heure de perdue. Parlé à Pierre, de l’aire de la Loutre. Émission sur Apollinaire, lettres à Lou, lettres de Lou (gratinées), spectacle musical. Brive. Cahors-Sud. Pern. Sainte-Alauzie. Lauzerte, arrêté par les gendarmes, test étylographique brillamment passé mais ces messieurs m’informent qu’il ne me reste plus que quatre points de permis, et j’ai dû encore en perdre pendant ce voyage. Autre interception par les gendarmes à Valence-d’Agen, même jeu. À Plieux à minuit pile. Omelette aux champignons avec Pierre. L’Arrière-Pays. Couche vers deux heures.

lire l’entrée du samedi 10 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 novembre 2018, 21 h 54
modifiée le lundi 12 novembre 2018, 9 h 41
Dimanche 11 novembre 2018.
Saint Martin, MORTS POUR LA PATRIE, sem. 45 — 315/50. Plieux. Pas mal dormi, levé à huit heures moins vingt, autoportrait de la nuit et château de Pionsat la veille, dans la forte lumière crépusculaire. Déjeuné en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays. Été à deux heures et demie à la commémoration de l’Armistice, marché de la mairie au monument aux Morts avec les gens du village, parlé à quelques-uns, notamment à l’ancien maire, très aimable. Mme le maire lit le message du président de la République. Tour des tombes des soldats morts au cimetière. Rentre aussitôt après, reprends mes tentatives de rattrapage du retard. Collation avec Pierre, toutefois, nous partageons une terrine offerte par M. Havasi, reste du pique-nique de Colombey-les-Deux-Églises. Crémant de Bordeaux de ma tante, pas une excellent combinaison. Biscuits. Café. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de l’avant-veille à Colombey-les-Deux-Églises, recueillement avec Karim Ouchikh devant la tombe du général de Gaulle, après dépôt de la gerbe du CNRE ; dite gerbe sur la tombe ; les pique-niqueurs au lavoir, sous le village et sous la Boisserie, après. Bain. Lecture par Pierre d’Henri Martin, Jansénius et Saint-Cyran. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’au rang de chênes. Atelier, grand Port-Royal, lecture par Pierre de la postface de Montherlant à sa pièce, puis de divers passages de Saint-Simon sur des jansénistes (ne trouvons pas celui où, Louis XIV s’inquiétant que quelqu’un auquel il s’apprête à donner une charge importante puisse être janséniste, on le rassure tout à fait en l’assurant que cette personne est athée). L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, poursuite des mises à jour. Diné aux nouvelles, cérémonies du 11 novembre à l’arc de Triomphe. Dîné très légèrement, poire à la vapeur et biscuits, infusion. Rien regardé, remonté tôt. Agenda. 21:53:50 //////// Le Jour ni l’Heure, chronologie. L’Arrière-Pays. Journal, mis en ligne l’entrée de l’avant-veille. Attaque de sommeil. Couché à minuit. 

lire l’entrée du dimanche 11 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 novembre 2018, 9 h 44
modifiée le mardi 13 novembre 2018, 9 h 19
Lundi 12 novembre 2018.
Saint Christian, sem. 46 — 316/49. Plieux. Bien dormi, levé à sept heures dix. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et commémoration du 11 novembre 1918 à Plieux, la veille. Très beau temps. Agenda. 09:44:06 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Tél. à Marseille pour essayer de déplacer une réservation à l’hôtel mais tombe sur une femme-robot très peu coopérative. Communiqué pour le CNRE n° 62, sur la chanteuse noire du 11 novembre. Messages divers. Le Jour ni l’Heure, Philippe Bouillaguet, Le Revenant, exposition à Souvigny, 10 novembre ; autre vue de Saint-Vorles à Châtillon-sur-Seine, 9 novembre ; beau tableau d’Étienne Bouhot, 1780-1862, Forges près de Châtillon-sur-Seine (Montmoyen), 1823, musée du Pays châtillonais, 9 novembre 2018. Bain, lecture par Pierre d’Henri Martin, Pascal. Promenade avec Pierre dans la vallée. Nouveau parc de stationnement devant la Garrière, à l’orée du chemin, sol de cailloux concassés blancs. Curé la rivière au premier gué. Humeur sombre. Atelier, grand Port-Royal-des-Champs. Commencé le Port-Royal de Sainte-Beuve, préface de l’édition “Bouquins”. Journal de l’avant-veille. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, poire à la vapeur. Journal de l’avant-veille. Journal. Couché à une heure.   

lire l’entrée du lundi 12 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 novembre 2018, 9 h 35
modifiée le mercredi 14 novembre 2018, 9 h 43
Mardi 13 novembre 2018.
Saint-Brice, sem. 46 — 317/48. Plieux. Réveillé à six heures, levé à six heures et demie avec Pierre. Nouvelle série d’insultes de M. Defalvard sur Flickr. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château du Riau sous la pluie, Villeneuve-sur-Allier, samedi 10 novembre 2018. Temps gris et froid. Comptes : Dernière connexion le 07/11/2018 à 09h01 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.470,75 € /// Crédits -87.843,21 € /// Solde au 12/11/2018 -1.470,75 € /// À venir -936,88 € | Prévisionnel -2.407,63 € /// Débiteur depuis 13 jours /// 12/11 VIR SEPA RECU /DE AXA FRANCE VIE /MOTIF FRAIS DE SOINS +7,50 € /// 12/11 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € 09/11 VIR SEPA RECU /DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA +1.186,77 € /// 07/11 CHEQUE 3672735 -32,00 € /// 07/11VIR SEPA RECU /DE C.P.A.M. AUCH /MOTIF 183100000116183 +15,00 € ///  Agenda. 09:35:12 ////////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal, entrée de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies prises à Nevers le jeudi 8 novembre 2018, deux tableaux du musée, portrait de Félix Fénéon par Maximilien Luce, 1903, et beau paysage de Valentine Prax, la Femme de Zadkine, Village, c. 1920 (???) ; plus la porte du Croux, vue de l’intérieur (de la ville). Journal de la veille et journal du jour,  relecture et mise en ligne (rattrapé le retard, donc). Passé beaucoup de temps toute la journée à tâcher de faire déplacer une réservation de trois nuits dans un hôtel de Marseille, mais finalement sans succès (hôtel assez coopératif mais “Booking.com” intraitable). Bain un peu tardif, retour de Pierre. Promenade avec lui sur le plateau, chemin de la Rouquette, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont. Atelier,  grand Port-Royal-des-Champs. Lecture par Pierre de la préface “Bouquins” au Port-Royal de Sainte-Beuve. You Will Not Replace Us!, commencé à intégrer un contre-texte de Francis Marche, pour une troisième édition (mais apparemment Amazon ne supprime pas celles qu’on remplace). Dîné aux nouvelles, mangé un vacherin Mont-d’Or rapporté par Pierre du déjeuner “Halloween” du collège (!). Bordeaux, carottes et champignons, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu, en ratant le début, Le Redoutable, 2017, film de Michel Hazanavicius sur Jean-Luc Godard d’après le livre d’Anne Wiazemsky, avec Louis Garrel. Message des propriétaires de la maison moderne du Cassé demandant le retrait des photographies la figurant. M’exécute aussitôt. Commencé le nettoyage du Tweets en ligne en vue de la publication sur papier. Couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mardi 13 novembre 2018 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 novembre 2018, 10 h 01Mercredi 14 novembre 2018. Saint Sidoine, sem. 46 — 318/47. Plieux. Mal dormi, insomnie, Pierre un peu malade, et finalement pollution nocturne (!). Levé à sept heures vingt, pas trop vaillant. Temps extrêmement brumeux et froid. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et autre vue des ponts de Nevers samedi matin, le 10 novembre, vue prise de la chambre 223 de l’hôtel Mercure. Comptes :  Dernière connexion le 13/11/2018 à 09h29 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.470,75 € /// Crédits -87.843,21 € /// Solde au 13/11/2018 -1.470,75 € /// À venir -936,88 € | Prévisionnel -2.407,63 € /// Débiteur depuis 14 jours /// Agenda. 10:00:05 ////////

lire l’entrée du mercredi 14 novembre 2018 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site