créée le mardi 15 février 2022, 12 h 14
modifiée le mercredi 16 février 2022, 12 h 04
Plieux, mardi 15 février 2022, midi.
Un échange avec The New York Times :

« Cher Monsieur Camus

« J’espère que vous allez bien.

 « Je me permets de vous écrire pour les besoins d’un article que je réalise sur l’utilisation du terme “grand remplacement”, notamment il y a quelques jours par Valérie Pécresse. 

« J’aurais voulu savoir ce que vous pensez de l’évolution de cette expression dans le monde politique de la France et surtout son utilisation pendant cette campagne pour les présidentielles ?

 « Je vous remercie d’avance. 

« Cordialement,

« Norimitsu ONISHI

« The New York Times, Paris Correspondent » 

............................................

« Monsieur,

« comme vous l’imaginez sans doute, je ne puis que me réjouir de l’utilisation de l’expression “Grand Remplacement” au cours de la campagne présidentielle. Elle a l’avantage à mes yeux de poser clairement, enfin, l’enjeu principal, auprès duquel tous les autres, si sérieux soient-ils — la pandémie, le pouvoir d’achat, etc… — sont selon moi parfaitement secondaires : l’immigration de masse, la colonisation, le génocide par substitution, la subrogation ethnique, le changement de peuple et de civilisation, la question de la survie d’un peuple ou d’une nation. Le reste n’a aucune importance par comparaison. 

« Ce qui rend la période particulièrement intéressante est que ce que j’appelle le Bloc Négationniste-Génocidaire — l’ensemble des forces qui nient le changement de peuple tout en le promouvant et en l’accomplissant (ensemble dont The New York Times est bien sûr une composante éminente) — est en train de perdre en grande partie, sous nos yeux, son caractère négationniste : il n’est plus que génocidaire. Majoritaires en son sein sont désormais ceux et celles qui ne nient plus le Grand Remplacement, comme ils l’ont fait pendant vingt ans, mais qui s’en targuent au contraire, sous ce nom-là ou de préférence sous un autre (“créollisation”,  “Grande Expérience”, multiculturalisme, diversité, métissage des peuples et des cultures, etc.), comme d’un merveilleux accomplissement ouvrant à la France, à l’Europe et à l’ensemble du monde, s’ils savent s’en monter dignes, une magnifique ère nouvelle. Ce renversement est passionnant à observer. 

« Espérant avoir répondu à votre question, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération,

« Renaud Camus »

voir l’entrée du mardi 15 février 2022 et ses 3 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide