Âme qui vive. Journal 2020

créée le dimanche 20 décembre 2020, 12 h 48
modifiée le dimanche 20 décembre 2020, 12 h 50
Plieux, samedi 19 décembre 2020, une heure moins le quart du matin (le 20).
En Allemagne, lors d’un match de football, en pleine pandémie, un joueur noir de nationalité française nommé Thuram, comme le philosophe, a craché sur un joueur blanc de l’autre équipe, en pleine face. Bien entendu il ne s’est absolument rien passé de semblable à ce qui était arrivé il y a quinze jours lors d’un match en Roumanie, lorsqu’un arbitre roumain avait désigné un auxiliaire noir qui faisait mal son travail et gênait celui des autres en l’appelant negru, le noir, en roumain : transportés d’une sainte indignation devant un mot si criminel, tous les joueurs avaient quitté le stade comme un seul homme, et l’affaire avait fait le tour du monde, qui en vibre encore. Rien de pareil cette fois-ci. Un crachat en plein visage, au beau milieu d’une crise sanitaire mondiale, ce n’est tout de même pas aussi grave que d’appeler noir un noir. Et puis il ne peut pas s’agir de racisme, puisque que le récipiendaire du crachat était blanc.

Une photographie de presse montre Thuram II recevant de l’arbitre un carton rouge après son exploit. Il proteste, il a l’air sincèrement stupéfait. Une légende parfaite pour ce cliché serait :

« Quoi ??? Un carton rouge ???? Mais enfin il était blanc, oui ou merde ? »

Le deux-poids-deux-mesures consubstantiel au génocide par substitution se sera rarement montré avec plus d’éclatante évidence qu’en ce crachat. D’ailleurs ce deux-poids-deux-mesures n’est rien d’autre que cela : un crachat, sur le visage de tous les indigènes européens. Mais lâcheté, hébétude, aveuglement, ils n’ont pas l’air de s’en apercevoir. Ils s’essuient la joue en silence. Ils essuient tout sans réagir. Ils ont été formatés comme ça. C’est même là toute l’éducation qu’ils ont reçue, dans les écoles patronales des industries de l’homme.      

voir l’entrée du samedi 19 décembre 2020 et ses 6 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide