créée le jeudi 14 juin 2018, 17 h 53
modifiée le vendredi 15 juin 2018, 23 h 09
Plieux, mercredi 13 juin 2018, une heure du matin.

Les affaires dont on m’accable s’embrouillent tellement dans mon esprit que je ne savais plus du tout pourquoi je pouvais bien être encore une fois convoqué à la gendarmerie de Saint-Clar-de-Lomagne, cette après-midi. C’était pour que m’y soit remis le document suivant — la procédure s’était tellement endormie, depuis ma précédente convocation la concernant, que je croyais être débarrassé de cette affaire-là : 

Convocation en justice devant le Tribunal correctionnel

« Nous soussigné gendarme Bruno CORDOVA, Agent de Police judiciaire, en résidence à SAINT-CLAR, sous le contrôle de l’Adjudant Patrice REDON, Officier de Police judiciaire, en résidence à SAINT-CLAR rapportons les opérations suivantes :

« Agissant en application des dispositions de l’article 380-1 du Code de Procédure Pénale,

« Conformément aux instructions reçues ce jour de Mme HELL Sterenn, Substitut du Procureur de la République près le TPI de AUCH.

« Notifions à :

« Monsieur Renaud CAMUS

« Né le 10/08/1946 à CHAMALIERES 63400 (France)

« Demeurant : Le Château de Plieux – PLIEUX 32340 (France)

« Profession : ECRIVAIN

« Qui comprend la langue française et n’a pas besoin d’un interprète.

« Qu’il lui est reproché au terme de la procédure d’enquête d’avoir commis l’infraction suivante :

« Natinf : 26578 / DELIT

« D’avoir à Plieux 32340, le 21/10/2017, en tout cas sur le territoire national et depuis temps n’emportant pas prescription, par tout moyen de communication au public par voie électronique, en l’espèce internet, provoqué à la haine ou à la violence, à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée en l’espèce tenu les propos suivants sur ses réseaux sociaux :

 « “L’immigration est devenue invasion”« “Des peuples hostiles, vindicatifs, voire haineux et conquérants”

 « “Il y a des envahisseurs et des envahis, des colonisateurs et des colonisés, des occupants et des occupés”

 « “Il n’est d’autre issue que la remigration”

 « “Vous dites que ces futurs consommateurs n’ont pas d’argent. Détrompez-vous, demain ils auront le vôtre”

 « “Les mots interdits sont les mots les plus vrais. Colonisation, Occupation, Génocide //// Remigration (introduction au grand remplacisme global). Il est vrai que nous n’en sommes plus là, hélas, et que l’invasion nous l’avons subie depuis longtemps. Il ne s’agit plus de l’empêcher, c’est trop tard, mais de la refouler. S’il n’y a d’alternative que la soumission ou la guerre, la guerre, cent fois. L’in-nocence est une non violence, je viens de le rappeler ce n’est pas un pacifisme. Le pacifisme fut le principal fourrier de la Première Collaboration, comme l’antiracisme est le principal fourrier de la Seconde. La plupart des pacifistes ont fini à Vichy, comme les antiracistes aujourd’hui à la Maison de la Radio ou France Télévision. Face à l’in-nomable — et le génocide par substitution en est un —, on a le droit de se révolter. On en a même le devoir ! Révoltez-vous ! Sauvons notre pays ! Et ajouterai-je, avec nos frères européens, notre continent et notre civilisation”

« “Au regard des remplacistes à la Trudeau, Macron ou suédois, Hitler ne paraîtra pas moins criminel mais peut-être plus franc, plus net”

 « “Le génocide des juifs était sans doute plus criminel mais paraît un peu petit bras auprès du remplacisme global”

 « “Je m’en fous, collez-moi encore un procès, mais je le répète : l’univers concentrationnaire était une expérience de laboratoire, plus concentrée dans son atrocité, mais infiniment moins large que le crime abominable de la substitution ethnique, destruction des Européens d’Europe”

« avec cette circonstance qu’il se trouvait en état de récidive légale pour avoir été condamnée par décision définitive rendue le 09.04.2015 par le Tribunal Correctionnel de PARIS pour des faits identiques assimilés ou de même nature

« Faits prévus par ART. 24 AL. 7, ART. 23 AL. 1, ART. 42 LOI DU 29/07/1881. ART. 93-3 LOI 82-652 DU 29/07/1982.

« Réprimés par : ART. 24 AL. 7, AL. 9, AL. 10, AL. 11, AL. 12 LOI DU 29/07/1881. ART. 131-26 2°, 3° C. PÉNAL.

« Faits prévus par ART. 132-10

« Réprimés par ART. 132-11, ART. 132-14, ART. 132-15, ART. 132-16, ART. 132-16-1 à ART. 132-16-6, ART. 132-18-1 et ART. 132-19-1

« Qu’il doit comparaître à l’audience du

« TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE

« ALLÉE D’ÉTIGNY

« AUCH 32000

« En date du

« Jeudi 24 janvier 2019 à 14 heures 00 minute

 « Avons informé le prévenu :

« Que le présent procès-verbal, dont copie lui a été remise, vaut citation à sa personne :

Qu’il peut se faire assister d’un avocat de son choix, ou s’il en fait la demande d’un avocat commis d’office. Dans ce cas, il lui appartient, dans les meilleurs délais et de préférence dans les 48 heures, de faire sa demande auprès de : Monsieur le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats – ALLÉE D’ÉTIGNY à AUCH 32000 – Tph : 05.62.61.67.00

« Que les frais d’avocat sont à sa charge sauf s’il remplit les conditions d’accès à l’aide juridictionnelle ;

« Qu’il peut bénéficier, le cas échéant gratuitement, de conseils juridiques dans une structure d’accès au droit ;

« Qu’il doit comparaître à l’audience en possession des justificatifs de ses revenus ainsi que de ses avis d’imposition ou de non-imposition ou les communiquer à l’avocat qui le représente ;

« Que le droit fixe de procédure s’élève à 127 euros (254 euros en cas de non comparution et 210 euros pour les conduites sous l’influence de substances ou plantes classées comme stupéfiants) ;

« Qu’il doit se présenter personnellement à l’audience ou se faire représenter et qu’à défaut le montant du droit fixe de procédure prévu à l’article 1018/A du CGI fixé peut être majoré en cas de condamnation ;

« Un exemplaire du procès-verbal de convocation est remis à l’intéressé.

« Dont procès-verbal fait et clos le 09 juin 2018 à 10 heures 45 minutes. »

voir l’entrée du mercredi 13 juin 2018 et ses 3 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide