Le Jour ni l’Heure
février 1980

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 2 février 1980. Séminaire de Barthes.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 9 février 1980. « Séminaire de Roland, à côté de Jean-Paul [Marcheschi]. Déj. rue de Tournon, inv. par J.-Ch. [Cambier], à côté de John Ryals [?]. Marche avec R.B. et lui, qui continue avec moi, alors que R.B. lui avait proposé de passer chez lui. Impair ? ».

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 16 février 1980. « Séminaire de R. B., dont le livre La Chambre claire est arrivé également aujourd’hui (recommandé). Déj. av. Jacqueline [Didier] au Balzar. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 17 février 1980. Champagne chez Andy Warhol (où Andy Warhol n’est pas), 15, rue du Cherche-Midi, avec Roland Barthes, William Burke et Jean-Paul Marcheschi (dont c’est l’anniversaire mais il ne le dit pas). Dîner ensuite chez le peintre Jean Clavier-Célerier, avenue Secrétan, avec les mêmes, plus Jacqueline Didier, Marion X. (?), Philippe Lormaux et “Pierre” (en fait plutôt Yves X., retour d’Ankara, “Pierre” n’étant alors qu’une indication de genre). Ils rédigent pour Roland Barthes une petite annonce sentimentale destinée aux pages “personnel” de Libération : « M. seul, assez cultivé, b. sit., etc. ».

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 23 février 1980. « Cours de Roland. Déj. rue de Tournon, Patrick Mauriès, Valérie et Florence, Jean-Christophe et Fabrice, Ribettes, etc. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 26 février 1980. Accident de Roland Barthes. « Bien dormi, quoique avec beaucoup de rêves étonnants, mais que j’ai oubliés. Levé à 10 heures. Couru aux Tuileries. Gym., 100, 75. À midi, tél de Paul [Otchakovsky-Laurens] : Roland a eu un accident, renversé par une voiture. Tél. à Jean-Louis Bouttes pour avoir des nouvelles. R. conscient, le système nerveux n’est pas atteint, mais côtes cassées et plaies nombreuses au visage. Tél de Kase [Casimir Estène], pour nouvelles. Longue conv. avec J.-Ch. »

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site