NON. Journal 2013

L’entrée de journal affichée ci-dessous est un aperçu. Pour lire en ligne le journal de Renaud Camus, il vous est possible d’acquérir instantanément un compte de consultation. Différentes formules sont disponibles, de la consultation « à l’entrée » à la consultation illimitée. Vous pouvez également consulter la table des matières.

Si vous disposez déjà d’un compte de consultation, veuillez vous identifier.

créée le mardi 7 mai 2013, 16 h 24Lundi 6 mai 2013, minuit et demi.

Le Changement de peuple n’a pour ainsi dire pas avanc, aujourd’hui — quinze cents signes, autant dire rien… —, parce que je me suis lanc , ma lilliputienne chelle, dans de grandes et paresseuses manœuvres mdiatiques qui m’ont valu de longues conversations avec Paul-Marie Coteaux, Alain Finkielkraut et lisabeth Lvy. Finkielkraut et Lvy, en particulier, recommandent l’envoi d’exemplaires de presse des Inhritiers quelques journalistes qu’ils m’ont nomms. Mais alors ont surgi toute sorte de difficults triviales, tenant la difficult de se faire livrer les volumes commands Blurb. Pour ma part j’en voulais dix, mais ils ne pouvaient pas arriver Plieux avant mon dpart pour Clermont-Ferrand, Lyon et Paris lundi prochain. J’ai donc souhait qu’on me les envoie Paris, rue de la Tombe-Issoire, o je dois sjourner chez un membre influent de l’In-nocence, qui me prte son appartement. Mais Blurb exige pour ses livreurs non seulement une adresse et un code d’accs mais un numro de tlphone, que je n’avais pas. Mon futur hte, que je suis arriv joindre, non sans mal car il voyage motocyclette travers l’Auvergne, m’a dit que sa concierge n’tait l que par intermittence et que donc les risques de voir les livres repartir n’taient pas minces. Il m’a recommand de me rabattre plutt sur Jean-Michel Leroy, qui, lui, parat avoir une concierge plus stable. Nous en sommes peu prs l. Il serait beaucoup plus simple videmment de faire envoyer les livres directement aux quelques journalistes suggrs par lisabeth Lvy, mais l’exigence de fournir chaque fois un numro de tlphone rend ce processus impossible. Et encore abrg-je considrablement ici des micmacs aussi insignifiants que chronophages.

*

Je ne peux mme pas attribuer le prodigieux chec de ma “carrire” mon statut de maudit et de paria parce que, d’une part, cet chec tait dj bien manifeste une poque o j’tais encore parfaitement “touchable”; et, d’autre part, parce que des maudits bien plus maudits que moi, et plus lgitimement il me semble, sont entours malgr leur maldiction, ou cause d’elle, allez savoir, d’une cour fervente et qui mieux est nombreuse, trs nombreuse. Un Dieudonn, par exemple, l’humoriste, qui a plus ou moins disparu des crans aprs le retentissement de son “affaire”, n’en a pas moins conserv ou conquis un trs large public et il remplit de trs grandes salles chacune de ses apparitions. Moi je pourrais m’estimer heureux si, pour une confrence de moi dans une ville inconnue, se runissaient quatre ou cinq personnes (sauf cas de groupes dj constitus, bien sr, pour un autre objectif que de m’entendre…).

voir l’entrée du lundi 6 mai 2013 et son image dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site